La rose


Si nous étions comme des roses, nous arrêterions d’essayer d’être autre chose que nous sommes
Nuage

La rose

 

« La rose est sans pourquoi Fleurit parce qu’elle fleurit N’a souci d’elle-même Ne désire être vue »

Angelus Silesius

UNE IMAGE DE LA NÉBULEUSE DE LA TÊTE DE CHEVAL POUR FÊTER LES 23 ANS D’HUBBLE


23 ans, Cela fait 23 ans qu’Hubble avait été lancé pour apprendre un peu plus de l’univers. Tout au long de ces années, ce satellite nous a fait voir des merveilles de l’espace tel que la nébuleuse de la Tête de Cheval
Nuage

 

UNE IMAGE DE LA NÉBULEUSE DE LA TÊTE DE CHEVAL POUR FÊTER LES 23 ANS D’HUBBLE

 

Dans l’espace, le spectacle dépend des yeux que vous utilisez. Dans le spectre visible, c’est-à-dire celui que nous percevons, la nébuleuse de la Tête de Cheval, située dans la constellation d’Orion, à environ 1.500 années-lumière de la Terre,  apparaît sombre, en noir et blanc, ce qui lui vaut le qualificatif de nébuleuse obscure. Le télescope spatial Hubblel’avait ainsi photographié en 2001.


La nébuleuse de la Tête de Cheval photographiée par Hubble dans l’infrarouge proche (à gauche) et dans le spectre visible (à droite). Images:  Nasa

 

Pour le 23e anniversaire de son lancement, le 24 avril 1990, le photographe de l’espace, sorte d’Arthus-Bertrand du cosmos, toutes proportions gardées, nous gratifie d’une nouvelle image de cette nébuleuse.

Cette fois, il a utilisé l’appareil installé en 2009, lors d’une mission de la navette spatiale visant à le mettre à niveau. Cet instrument, le Wide Field Camera 3, fonctionne dans l’infrarouge proche.  Soudain, la Tête de Cheval s’éclaire et se colore. L’infrarouge rend transparent certains nuages de poussière froide et permet de pénétrer dans les détails de la nébuleuse. Un spectacle de toute beauté.

Les nébuleuses, comme leur nom d’indique, sont de vastes nuages composés de gaz et de poussières interstellaires. Pour les astronomes, ces objets célestes jouent un rôle essentiel dans le processus de formation des étoiles. Et c’est justement Edwin Hubble qui, dans les années 1920, a contribué à les caractériser et à les distinguer des galaxies.

Les formes extrêmement variées des nébuleuses en font des sujets privilégiés pour l’imagerie astronomique. Ainsi, l’une des images les plus célèbres du télescope Hubble concerne la nébuleuse de l’Aigle. Prise en  1995, elle montre les fameux «piliers de la création». Parmi les autres nébuleuses photogéniques, on trouve Helix ou celle du Crabe.


Image panoramique prise par le télescope Herschel des nébuleuses M78 et NGC 2071 avec la nébuleuse à Tête de Cheval dans la partie droite en haut. Image: ESA

 

La nébuleuse de la Tête de Cheval a également été photographiée, par le télescope spatial Herschel, lancé par l’agence spatiale européenne (ESA) en 2009. La vue, également prise dans l’infrarouge lointain, est nettement plus large que celle de Hubble et l’on retrouve la forme de la tête de cheval dans la partie droite, en haut de l’image. L’image panoramique couvre à la fois la nébuleuse diffuse M78 et la nébuleuse NGC 2071.

Le Saviez-Vous ► QUE SE PASSE-T-IL QUAND ON ESSORE UN TORCHON TREMPÉ DANS L’ESPACE? [VIDEO]


De toute beauté de voir ce qui se passe quand on mouille un torchon avec de l’eau et ce dans l’espace. C’est vraiment intéressant que des gens peuvent suivre Chris Hadfield et qui répond même de temps a autre a des questions …
Nuage

 

QUE SE PASSE-T-IL QUAND ON ESSORE UN TORCHON TREMPÉ DANS L’ESPACE? [VIDEO]

 

 

L’astronaute Chris Hadfield s’est filmé en train de faire l’expérience dans la station spatiale internationale.

 

Que se passe-t-il quand on essore un torchon trempé dans l’espace? C’est la question qu’on a posée à l’astronaute canadien Chris Hadfield (soit l’homme qui confirme tous nos rêves d’enfant sur les astronautes, si vous ne le suivez pas encore sur Twitter, je vous encourage à le faire), qui est actuellement déployé sur la station spatiale internationale avec l’expédition 35 (ISS).

Hadfield s’est donc filmé en train de mouiller et d’essorer un torchon, comme l’a remarqué le bloggeur Jason Kottke. Un pitch de départ assez basique, voire ennuyeux.

Sauf que voilà, sans gravité, les torchons, c’est génial à regarder. Tout comme les astronautes, les micros qui flottent et l’eau qui traverse l’espace sans tomber. Regardez la vidéo: vous n’avez jamais vu d’eau dans cet état. 

http://www.slate.fr

La pharmacie naturelle des animaux


C’est une bonne question, si les animaux sont capables de s’auto-médicamenté en mangeant ce qu’ils sont besoin dans la nature, est-ce que l’activité humaine de plus en plus envahissante vont nuire aux animaux qui ne pourront peut-être plus trouvés ce dont qu’ils ont besoin pour eux et leur progéniture ? La pollution affecte-t-il leur nourriture au point qu’ils ne peuvent plus prévenir ou guérir des maladies
Nuage

 

La pharmacie naturelle des animaux

 

Illustration : Monia2009.centerblog.net

D’après une étude scientifique (relativement sérieuse), un animal est capable de se soigner lui-même et, surtout, d’améliorer la santé de sa progéniture au fil des générations.

Dans la nature, les animaux possèdent leur propre pharmacopée pour soigner leurs petits et grands ennuis de santé. L’observation émane d’une étude menée par l’University of Michigan.

Un chimpanzé mange par exemple certaines plantes pour vomir et ainsi purger son organisme des parasites. Le perroquet préfère se goinfrer d’argile pour mieux digérer. Dans un autre registre : les oiseaux chipent des mégots pour construire leur nid – car la nicotine encore présente dans les cigarettes usagées protège leur habitat des acariens.

Les chercheurs pensent que les animaux arrivent à se soigner – et cela sans forcément passer entre les mains d’un vétérinaire. La pratique est même très répandue. Mark Hunter, l’un des auteurs de l’étude récemment publiée dans Science, se pose la question suivante :

« Quand nous regardons les animaux nous devons nous demander, est-ce qu’ils visitent [la nature comme] une épicerie ou une pharmacie ?« 

Le professeur Hunter du département  Ecology and Evolutionary Biology note également qu’ils médicamentent leurs petits.

« La plus grosse surprise a été de constater que la mouche à fruit et des papillons sélectionnent la nourriture de leur progéniture pour minimiser l’impact de certaines maladies dans les générations à venir. Le choix alimentaire influe à long terme sur la santé de la nichée« .

Hunter et ses collègues se posent de nouvelles questions. Un peu comme l’Effet papillon, ils se demandent si l’activité agricole humaine ne pourrait pas interférer et avoir une répercussion sur l’automédication des animaux ? On peut toujours le demanderaux abeilles. 

Via : Geekosystem.com

Par Guillaume Roche

http://fluctuat.premiere.fr

Pourquoi on engraisse en vieillissant ?


 

La quarantaine, certaines trouvent dure cette nouvelle étape, car le corps change et quelques habitudes se perdent alors que d’autres restent. Et notre métabolisme ne suit plus comme avant d’ou la prise de poids, et, c’est quelques kilo ne peuvent se perdre qu’en bougeant tout en gardant une bonne habitude alimentaire
Nuage

 

Pourquoi on engraisse en vieillissant ?

PAR LUCIE TURGEON  | PHOTO: SHUTTERSTOCK

 

Il est plus difficile de maintenir son poids en vieillissant, mais la prise de quelques kilos n’est pas un passage obligé. Voici nos conseils pour y arriver.

Avec les années, notre silhouette a tendance à épaissir, particulièrement à partir de la quarantaine. L’augmentation moyenne du poids de la femme est de 9 kg (20 lb) entre 20 et 65 ans. Mais pourquoi engraissons-nous?

La réponse est simple: la prise de poids survient parce que notre alimentation est plus importante que nos dépenses énergétiques. Ce déséquilibre est le plus souvent lié au fait que, en vieillissant, nous faisons moins d’activité physique, tandis que notre alimentation reste inchangée ou augmente.

Mais cela n’explique pas tout. Il faut savoir que le métabolisme de base, soit la quantité d’énergie dont l’organisme a besoin au repos pour respirer, faire battre le cœur et maintenir la température corporelle, diminue avec l’âge, puisqu’il dépend principalement de la masse musculaire. Or, plus nous vieillissons, moins nous avons de muscles, ce qui fait que nous brûlons moins de calories et que nous prenons du poids.

D’autres facteurs favorisent aussi la prise de poids après 40 ans, comme un ralentissement de l’activité de la glande thyroïde, la prise de médicaments et la diminution des hormones sexuelles, qui s’accompagne souvent d’une baisse du moral, ce qui incite les femmes à manger davantage.

http://www.moietcie.ca

Un attentat déjoué au Canada


Le Canada n’est pas à l’abri du terrorisme et des attentats. Mais heureusement, il semble que la Gendarmerie Royale a pu arrêter un désastre à la naissance grâce a des enquêtes qui visaient un train de Via Rail surtout une liaison de New York-Toronto.
Nuage

 

Un attentat déjoué au Canada

 

Les autorités de Toronto ont inculpé lundi deux individus liés à Al-Qaïda pour complot visant un train de passagers. Une première.

 

Un projet d’attentat visant un train de passagers a été déjoué lundi par la police canadienne. L’attaque avait été préparée par deux hommes qui ont été arrêtés à Toronto et Montréal. Selon les autorités locales, leurs ordres provenaient d’éléments d’Al-Qaïda établis en Iran.

L’identité des suspects à moitié révélée

« Ces individus voulaient mener une attaque terroriste » contre un train de passagers de la société d’Etat canadienne Via Rail, a indiqué la Gendarmerie Royale du Canada (GRC, police fédérale) lors d’une conférence de presse.

« Ils ont surveillé des trains et des rails de la région de Toronto« , la capitale économique du pays, a ajouté un responsable, en se refusant à fournir d’autres détails. Selon plusieurs médias locaux, ils visaient en particulier la liaison très fréquentée New York-Toronto.

La police, invoquant l’enquête en cours, n’a pas voulu préciser le pays d’origine des suspects, qui n’ont pas la citoyenneté canadienne, ni dire depuis quand ils se trouvaient au Canada. Elle s’est limitée à indiquer qu’il s’agissait de Chiheb Esseghaier, 30 ans, résident à Montréal, et Raed Jaser, 35 ans, établi à Toronto. Ils ont été inculpés pour « complot en vue de commettre un attentat terroriste » et « complot (…) sous la direction d’un groupe terroriste », a indiqué la GRC.

Des ordres et des conseils en provenance d’Iran

Les deux hommes « recevaient du soutien d’éléments d’Al-Qaïda se trouvant en Iran », en particulier « des ordres et des conseils », a souligné la police. Toutefois, « il n’y a aucune information indiquant que ces attaques étaient soutenues par l’Etat » iranien », a précisé la GRC, sans développer.

« Les arrestations d’aujourd’hui démontrent que le terrorisme continue d’être une menace réelle pour le Canada », a fait valoir le ministre canadien de la Sécurité publique, Vic Toews, en louant le travail des policiers canadiens impliqués, ainsi que du Service du renseignement de sécurité.

« J’aimerais également remercier le FBI (police fédérale américaine) pour son assistance tout au long de l’enquête et pour sa coopération qui a permis cette conclusion heureuse », a-t-il ajouté

Ce projet d’attentat n’a aucun lien avec celui de Boston, dans le nord-est des Etats-Unis qui a fait, il y a une semaine, trois morts et quelque 200 blessés. Les suspects ont en effet été arrêtés lundi à la suite d’une enquête débutée en août dernier.

Les autorités canadiennes ont noté que l’attentat « était encore à l’étape de la préparation » et qu’aucune attaque n’était « imminente ».

Une première au Canada

« Ces arrestations sont le résultat d’une coopération transfrontalière approfondie », a salué dans un communiqué l’ambassadeur des Etats-Unis à Ottawa, David Jacobson.

C’est la première fois au Canada que des chefs accusations impliquant Al-Qaïda sont déposés. Relativement épargné par le terrorisme international, le Canada est toutefois apparu ces derniers temps comme un vivier pour le recrutement de futurs extrémistes islamistes.

Des médias rapportaient encore la semaine dernière que la spectaculaire attaque menée le 14 avril par un commando de shebab à Mogadiscio (au moins 34 morts) avait été dirigée par un ancien étudiant canadien, Mahad Ali Dhore. Début avril, on apprenait qu’un Canadien était quant à lui détenu en Mauritanie, où il avait été condamné en 2012 pour avoir tenté de rejoindre un camp d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), au Mali voisin. Des sources avaient indiqué dans les médias locaux qu’il faisait partie d’un petit groupe de Canadiens partis se joindre au jihad dans le Sahel. Deux de ses membres figuraient notamment sur la liste des extrémistes islamistes décédés lors de la prise d’otages du site gazier d’In Amenas, dans le sud-est de l’Algérie, au début du mois de janvier.

http://www.lepoint.fr/

 

Attentat de Boston : le suspect hospitalisé répondrait par écrit


Alors qu’on avait annoncé que Dzhokhar Tsarnaev ne pourrait peut-être pas communiqué, il semblerait qu’aujourd’hui, il s’est réveillé et communique par écrit. Les accusations seront probablement portées aujourd’hui. Alors que pour son frère qui est mort, la Russie avaient demandé une enquête en 2011. Il semblerait que certains signes laissaient croire son ascension vers le terrorisme.
Nuage

 

Attentat de Boston : le suspect hospitalisé répondrait par écrit

 

Le compte rendu de Marie-Claude Guay

Des médias américains rapportent dimanche soir que le seul suspect encore en vie du double attentat à la bombe à Boston, Dzhokhar Tsarnaev, est maintenant conscient et répond à des questions par écrit, malgré sa blessure à la gorge.

Selon les réseaux NBC News, ABC News et le site Internet du journal USA Today, qui citent des responsables fédéraux et des sources policières, les enquêteurs ont commencé à poser des questions au jeune de 19 ans sur d’éventuels complices et sur d’autres bombes éventuelles qui n’auraient pas explosé.

Aucune information n’a toutefois été confirmée officiellement. Un peu plus tôt aujourd’hui, les autorités avaient indiqué que Dzhokhar Tsarnaev pourrait bien ne jamais pouvoir parler en raison de ses blessures. Selon le New York Times, le jeune homme aurait tenté de se suicider d’une balle dans le cou avant sa capture vendredi. Il aurait été aussi blessé à la jambe. Le FBI refuse de communiquer un bilan de santé plus précis.

Le jeune homme a été hospitalisé vendredi après avoir été extirpé d’un bateau dans une cour de Watertown, en banlieue de Boston. Son frère de 26 ans, Tamerlan, l’autre suspect dans l’attentat, avait été tué plus tôt dans un échange de coups de feu avec la police.

L'hôpital de Boston où se trouve Dzhokhar TsarnaevL’hôpital de Boston où se trouve Dzhokhar Tsarnaev  Photo :  PC/Julio Cortez

Depuis son arrestation, Dzhokhar Tsarnaev demeure sous haute surveillance policière à l’hôpital Beth Israel de Boston.

Une équipe d’enquêteurs d’élite chargés d’interroger les principaux suspects terroristes est présente à l’hôpital, ainsi que des procureurs fédéraux, qui travaillent à l’élaboration des chefs d’inculpation.

D’ailleurs, Dzhokhar Tsarnaev pourrait être accusé dès aujourd’hui, selon un responsable du département de la Justice qui s’est entretenu dimanche avec les journalistes de CNN sous le couvert de l’anonymat.

Les autorités n’ont pas rendu publiques les accusations auxquelles il pourrait faire face, mais selon ce responsable, le jeune homme pourrait être accusé de meurtre et de terrorisme.

Un juge ou un magistrat pourrait d’ores et déjà se rendre à l’hôpital pour l’informer des chefs d’accusation qui pèsent contre lui, selon le responsable. Compte tenu de l’état du suspect, un arrangement serait pris plus tard pour compléter la procédure.

Les policiers espèrent pouvoir interroger le suspect pour sa présumée participation dans l’attentat qui a fait trois morts et quelque 180 blessés.

S’il peut finalement être interrogé, le FBI pourrait invoquer dans un premier temps « l’exception de sécurité publique » pour tirer le maximum d’informations, ont affirmé les autorités. Cette mesure signifie que Djokhar Tsarnaev ne pourrait pas se prévaloir des droits dits Miranda, qui prévoient qu’il peut garder le silence et bénéficier d’un avocat pendant les interrogatoires.

Le jeune homme pourrait même être passible de la peine de mort si le procureur général des États-Unis le décidait, a indiqué Carmen Ortiz, ministre de la Justice de l’État du Massachusetts.

Découverte d’un « arsenal d’explosifs »

Par ailleurs, pendant l’émission Face the Nation du réseau CBS, le commissaire de la police de Boston, Ed Davis, a déclaré que les autorités avaient découvert un arsenal d’explosifs artisanaux après la fusillade de vendredi entre la police et les deux suspects.

« Nous avons des raisons de croire, en raison des preuves découvertes sur les lieux – les explosions, les engins explosifs non utilisés et la puissance de feu dont ils disposaient – qu’ils allaient attaquer d’autres personnes », a-t-il dit.

Les frères Tamerlan Tsarnaev, à gauche, et Dzhokhar Tsarnaev, sont les deux suspects de l'attentat du marathon de Boston.

Les frères Tamerlan Tsarnaev, à gauche, et Dzhokhar Tsarnaev, sont les deux suspects de l’attentat du marathon de Boston.  Photo :  AP/The Lowell Sun & Robin Young

Le FBI avait enquêté sur Tamerlan Tsarnaev

Tant que Djokhar Tsarnaev n’est pas en état de parler, l’enquête se concentre sur le parcours de son frère Tamerlan, tué jeudi soir lors d’une course-poursuite avec la police.

Les enquêteurs s’intéressent notamment aux six mois qu’il a passés l’an dernier au Daguestan et en Tchétchénie.

« Il n’a fait que rendre visite à des membres de la famille », selon son père, Anzor.

Les autorités russes avaient demandé en 2011 au FBI de faire des vérifications sur Tamerlan, fondées « sur une information selon laquelle il était un partisan de l’islam radical et un fervent croyant et qu’il avait drastiquement changé en 2010 », a précisé la police fédérale, qui, faute de trouver des détails compromettants, avait relâché sa vigilance.

Le FBI s’est du coup retrouvé dimanche sous le feu des critiques pour ne pas avoir continué à surveiller Tamerlan Tsarnaev à son retour à Boston en juillet 2012.

« Il y a beaucoup de questions qui méritent des réponses », a tonné le sénateur démocrate Charles Schumer. « Pourquoi n’a-t-il pas été interrogé à son retour? Et que s’est-il passé en Tchétchénie qui puisse l’avoir radicalisé? », s’est-il demandé.

Pour le sénateur républicain Lindsay Graham, « le FBI est passé à côté » d’éléments qui auraient pu alerter sur sa radicalisation.

« Il allait sur des sites internet qui parlent de tuer des Américains, […] il émettait clairement des idées radicales, il est allé dans des zones de radicalisme » islamiste, a-t-il énuméré.

Les autorités russes ont indiqué dimanche n’avoir trouvé aucun lien entre les frères Tsarnaev et la rébellion du Caucase. Le commandement de la rébellion au Daguestan a de son côté déclaré dans un communiqué que

 les rebelles caucasiens « ne mènent pas d’opérations militaires contre les États-Unis d’Amérique ».

http://www.radio-canada.ca