avidité


On parle de pauvreté alors que nous gaspillons sans compter. Nous pourrions faire disparaitre la faim, et l’extrême pauvreté si nous savions se satisfaire sans aller dans l’extravagance
Nuage

 

Avidité

 

« Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire aux besoins de l’homme, mais pas assez pour assouvir son avidité.  »

Gandhi

Pancake, le chat pianiste


Pas besoin de se payer une soirée concert quand, le chat est lui-même musicien. De quoi faire profiter son maitre de son talent artistique …
Nuage

 

Pancake, le chat pianiste

 

Les animaux sont de véritables artistes ! Vous en doutez ? Cette vidéo vous fera certainement changer d’avis !

Après le duo de Huskies chanteurs, puis le Bulldog se prenant pour Pavarotti, voici le chat pianiste !

Son petit nom ? Pancake. Sa particularité ? Cet adorable Exotic Shorthair roux et blanc est un compositeur et musicien de talent !

Avec son joli petit piano en forme de chat, il improvise de superbes morceaux de miaousique, un genre assez surprenant, mais qui plaira certainement à vos petits compagnons !

 

http://wamiz.com

Le Saviez-vous ►Expression : Toucher du bois


Tout le monde connait cette expression « Toucher du bois » malgré que le bois ne peut absolument rien dans ce que nous voulons … Cela fait partie des superstitions … Et cela ne date pas d’hier
Nuage

 

Toucher du bois 

 

Conjurer le mauvais sort.

La signification de cette expression est explicite : il ne s’agit là que d’un geste superstitieux, souvent accompagné de la parole « je touche du bois ! », tout aussi efficace que de « croiser les doigts » ou de se signer, selon les convictions ou les habitudes de chacun.

Ce geste est supposé empêcher que des bâtons viennent se mettre dans les roues des projets de celui qui y participe ou lui permettre d’exaucer ses voeux de santé, de gain au Loto…

Apparemment, cette superstition remonte à très loin, puisque les les Perses et les Egyptiens la pratiquaient déjà.

Pour les premiers, ce serait parce qu’ils pratiquaient le ‘mazdéisme’ [1], religion dans laquelle le fait de toucher du bois permettait de se mettre sous la puissance protectrice d’Atar, le génie du feu.

Pour les seconds, ce serait parce qu’il pensaient que le bois diffusait une forme de magnétisme bénéfique.

Au Moyen Âge, les chrétiens disaient que l’habitude de toucher du bois venait de ce que le Christ avait été sacrifié sur une croix en bois : toucher du bois était donc une forme de supplication ou de prière qui permettait de se protéger de l’adversité.

[1] Le nom de cette religion viendrait de la langue zend dans lequel ‘mazda’ voulait dire ‘loi suprême’

http://www.expressio.fr/

Insolite Un crabe violet capturé à Rivière-au-Renard


L’histoire ne dit pas si ce crabe va être sauvé, a de sa différence comme il est déjà arrivé à d’autres étranges crustacés qui ont pu finir leur vie en toute quiétude
Nuage

 

Insolite

Un crabe violet capturé à Rivière-au-Renard

 

La nature offre souvent des spectacles plus colorés que les autres. C’est le cas pour un crabe des neiges aux teintes de mauve et de violet capturé la semaine dernière par le pêcheur Gérald Denis, au large de Petit-Cap, près de Rivière-au-Renard.

Après un court séjour à bord du bateau le Marie-Michèle, le coloré crustacé s’est retrouvé à la poissonnerie des Pêcheries Gaspésiennes, où il a été pris en photos par de nombreux curieux venus l’admirer.

Il s’agit probablement du crustacé le plus photographié dans la capitale des pêches jusqu’à présent cette année.

http://tvanouvelles.ca

Les hommes préhistoriques faisaient mal la vaisselle


Les chasseurs-cueilleurs au Japon du moins, avaient semble-t-il, se servait de poterie pour la cuisine, chose qui a pu maintenant être prouvée, grâce a la technologie, et de la négligence de la propreté sur leur vaisselle, ils mangeaient aussi du poisson
Nuage

 

Les hommes préhistoriques faisaient mal la vaisselle

 

Les chasseurs-cueilleurs vivant au Japon il y a... (John Minchillo)

Les chasseurs-cueilleurs vivant au Japon il y a 12 000 à 15 000 ans ont laissé la preuve qu’ils utilisaient leurs poteries pour cuisiner et qu’ils aimaient le poisson.

JOHN MINCHILLO

LAURENT BANGUET
Agence France-Presse
Paris, France

Les hommes préhistoriques faisaient mal la vaisselle, et c’est tant mieux. Car les chasseurs-cueilleurs vivant au Japon voici 12 000 à 15 000 ans nous ont ainsi laissé la preuve qu’ils utilisaient déjà leurs poteries pour cuisiner et qu’ils aimaient le poisson.

Des chercheurs sont en effet parvenus pour la première fois à analyser des dépôts calcinés découverts dans une centaine de fragments de poteries, datant du début de l’ère Jômon («poterie cordée» par référence aux impressions de cordes utilisées pour les décorer).

Verdict: la plupart de ces dépôts sont des résidus de graisse provenant de poissons et autres produits aquatiques, indique une étude publiée mercredi dans la revue britannique Nature.

Autrement dit, il s’agit ni plus ni moins des restes de repas consommés par les premiers Japonais à la fin du dernier âge de glace!

Pendant très longtemps, les archéologues ont considéré que l’invention de la poterie avait nécessairement accompagné celle de l’agriculture et la sédentarisation qui en découle. Comment des chasseurs-cueilleurs nomades auraient-ils pu accomplir l’un des sauts technologiques les plus importants de l’Histoire, prendre conscience que le feu peut transformer de l’argile molle en une céramique imperméable? Et surtout, à quoi une telle invention aurait-elle bien pu leur servir avec leur mode de vie rudimentaire et mobile?

Simples ustensiles ou argenterie préhistorique?

Grâce à la datation au carbone radioactif, on a appris relativement récemment que la céramique est apparue bien avant l’agriculture, donc chez des nomades ou semi-nomades. Des tessons retrouvés dans une caverne du Jiangxi (sud-est de la Chine) seraient âgés de 19 000 à 20 000 ans, soit quelque 10 000 ans avant l’apparition de la culture du riz dans cette province.

Les spécialistes ignoraient cependant toujours à quoi ces poteries pouvaient bien servir.

Les lipides (graisses) extraits des tessons de céramique Jômon «sont typiques des huiles aquatiques dégradées (…) et fournissent une preuve convaincante que de la nourriture provenant de l’eau douce et/ou de la mer a été préparée dans ces récipients», répondent Oliver Craig, archéologue à l’université britannique d’York, et son équipe.

«Nous estimons que ces produits aquatiques étaient ceux les plus fréquemment préparés dans ces poteries du Jômon primitif, sous une grande variété de climats et d’environnements, de Hokkaido au nord à Kyushu au sud», poursuivent les chercheurs.

«La disponibilité et l’abondance de nourriture le long des côtes et des rivières pourraient très bien avoir été l’élément déclencheur de cet investissement dans la production de récipients en céramique. Peut-être pour utiliser au mieux les surplus saisonniers ou dans le cadre de repas cérémoniels élaborés, et cela pourrait être lié à une réduction de la mobilité», suggère Oliver Craig dans un communiqué.

Quant à savoir si les Japonais préhistoriques se servaient de ces poteries comme de simples ustensiles de cuisine ou si, «comme le suggère leur rareté», elles jouaient plutôt le rôle de l’argenterie de grand-maman qu’on ne sort que pour les grandes occasions, «cela reste sujet à débat», estiment les chercheurs.

http://www.lapresse.ca

Des furets nourris aux stéroïdes vendus comme des caniches !


Même, si après avoir découvert l’arnaque et qu’ils se sont attaché à leur animal, les victimes devraient quand même à mon avis porter plainte. Ses furets ont quand même reçu des stéroïdes, qui je crois, n’est pas indiqué pour ces animaux … Puis c’est quand même une fraude. Mais, j’avoue ne pas comprendre comment des gens ont confondu ces furets a un caniche
Nuage

 

Des furets nourris aux stéroïdes vendus comme des caniches !

 

Inimaginable, et pourtant tristement vrai : en Argentine,un homme nourrit des furets aux stéroïdes pour les faire passer pour des petits chiens, et les vendre sur des marchés.

Une histoire à peine croyable, relatée par le Dailymail.

Les caniches étaient des furets…

Ces pauvres bêtes ont été vendues 150 dollars, soit 115 euros environ, à La Salado, le plus grand bazar d’Argentine.

Et plusieurs personnes ont été victimes de cette cruelle arnaque.

Parmi elles, un retraité de Catamarca, devenu soupçonneux quand il s’est rendu compte que les deux adorables Caniches qu’il avait achetés commençaient à ressembler étrangement à des furets, ou « rats du Brésil », tels qu’on surnomme en Argentine les petits mustélidés.

des furets vendus comme s'ils étaient des caniches
Des furets nourris aux stéroïdes pour ressembler à des caniches

Plusieurs victimes

Des doutes confirmés par le vétérinaire qu’il a consulté pour, comme tout maître responsable, faire vacciner ces animaux.

Il a alors découvert que ses chiens étaient en réalité des furets géants, nourris avec des stéroïdes depuis leur naissance pour augmenter leur taille, et toilettés de façon à leur donner l’apparence et la douceur de petits chiens… Une femme a quant à elle cru avoir acheté un Chihuahua !

Mais ni l’un ni l’autre n’ont décidé de porter plainte. Peut-être parce ce qu’ils se sont attachés à leurs petits compagnons bien qu’ils ne soient pas ce qu’ils pensaient…

 

http://wamiz.com

Invasion de domicile: les voleurs étaient déguisés en employés d’Hydro


Si en plus, des voleurs prennent des accessoires pour se faire passer pour des travailleurs comme des employés d’Hydro-Québec, comment se méfier et ne pas ouvrir la porte ? Et je trouve cela tellement lâche quand des voleurs s’en prennent à des personnes âgées.
Nuage

 

Invasion de domicile: les voleurs étaient déguisés en employés d’Hydro

 

Des truands déguisés en employés d'Hydro-Québec ont rudoyé, séquestré et volé... (Photo André Pichette, Archives La Presse)

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

DAVID SANTERRE
La Presse

Des truands déguisés en employés d’Hydro-Québec ont rudoyé, séquestré et volé une dame de 69 ans, lundi après-midi à Longueuil.

Vers 15 h 20, un homme a frappé à la porte d’une résidence de la rue Boisbriand, portant des bottes de travail et un dossard jaune fluorescent.

La dame de 69 ans qui réside sur les lieux, dont l’époux était absent, ne s’est pas méfiée et a ouvert la porte. C’est alors qu’un second suspect s’est joint au premier pour entrer de force dans la demeure. Ils ont attaché la pauvre femme sur une chaise et ont fouillé la maison, volant des bijoux de bonne valeur.

Ils ont fui dans un véhicule utilitaire sport portant l’inscription Hydro-Québec, sans le logo au Q traversé d’un éclair.

« Nous croyons que le faux véhicule d’Hydro était une diversion pour permettre aux suspects d’observer les lieux sans se faire remarquer avant le vol », indique l’agent Martin Simard, porte-parole de la police de Longueuil, qui ajoute que la société d’État ne possède pas de véhicules utilitaires noirs.

Cela fait plusieurs braquages à domicile en Montérégie ces derniers mois, dont quelques-uns visant des personnes de plus de 60 ans. C’était toutefois la première fois qu’un faux véhicule d’Hydro était observé lors de la commission du crime.

http://www.lapresse.ca