EN IMAGES. Nasa


 

Nous sommes a une époque extraordinaire en matières de photographies de l’espace grâce à la technologie. Nous n’irons probablement pas dans l’espace mais l’espace vient a nous pour offrir a nos yeux ces mille merveilles Et Oui comme dit Michel Fugain : je suis infiniment petit, je ne suis qu’un passant ….. Dans l’infiniment grand
Nuage

 

EN IMAGES. Nasa

La Nasa diffuse régulièrement des images extraordinaires qui font le tour du monde. Prises par le télescope spatial Hubble ou par les astronautes en mission, ces photos – souvent stylisés en postproduction – rendent compte de la complexité cosmique et font rêver les spectateurs, qui se sentent soudain bien petits. Alors que l’actualité spatiale est marquée ce mois-ci par l’arrivée de trois nouvelles personnes à bord d’ISS et d’un spectaculaire ouragan sur Saturne, « Le Nouvel Observateur » a sélectionné 25 photos figurant parmi les belles de l’agence américaine.

Voyage dans l’espace avec la Nasa

Voyage dans l'espace avec la Nasa

La Nébuleuse de la Tête de Cheval, à environ 1.500 années-lumière de la Terre, photographiée en 2013 par le télescope spatial Hubble, qui a fêté fin avril le 23e anniversaire de son lancement.  (Nasa)

Cassini

Cassini

Cette image capturée par la sonde Cassini a fait début mai le tour du web. Elle montre un ouragan d’un diamètre de 2.000 kilomètres se déchaîner au pôle nord de la planète Saturne.  (Nasa)

Atlantis devant le soleil

Atlantis devant le soleil

La navette américaine Atlantis photographiée devant le Soleil alors qu’elle se dirige vers Hubble, en 2009. La photo a été prise au moyen d’un télescope terrestre muni d’un filtre solaire.  (Nasa)

La nébuleuse d’Orion

La nébuleuse d'Orion

Poussière interstellaire de la Nébuleuse d’Orion, à 1.350 années-lumière du Système solaire. Photo prise par Hubble. (Nasa)

Constellation du Sagittaire

Constellation du Sagittaire

L’amas globulaire M54, dans la constellation du Sagittaire, découvert par l’astronome français Charles Messier en 1778. (Nasa)

La Lune par Discovery

La Lune par Discovery

La Lune vue depuis la navette Discovery, en 2009. (Nasa)

La Lune photographiée par Apollo 11

La Lune photographiée par Apollo 11

Un gros plan sur la Lune réalisé lors de la mission Apollo 11, en 1969.  (Nasa)

Soleil – Mix

Soleil - Mix

Une image du Soleil mélangeant 25 photos réalisées entre le 16 avril 2012 et le 15 avril 2013, témoignant de l’activité de l’astre.  (Nasa)

Éruption solaire, août 2012

Éruption solaire, août 2012

L’image d’une éruption solaire, en août 2012. (Nasa)

Galaxie d’Hercule

Galaxie d'Hercule

Image multi-longueur d’onde de la galaxie naine d’Hercule.  (Nasa)

La Voie Lactée, précisément

La Voie Lactée, précisément

Photo du centre galactique de la Voix lactée. C’est le cliché le plus net jamais réalisé de cette région.  (Nasa)

Cats eyes

Cats eyes

La Nébuleuse de l’Œil de Chat, par Hubble.  (Nasa)

Eruption solaire, 2013

Eruption solaire, 2013

Image capturée par l’observatoire solaire de la Nasa SDO d’une éruption de catégorie X1,7 – c’est-à-dire spécialement puissante – à la surface du Soleil, le 12 mai 2013. L’astre traverse actuellement un pic d’activité. Unphénomène que les scientifiques s’attachent à surveiller en raison des perturbations qu’il est susceptible d’entraîner sur la Terre. (Nasa)

M104, par Hubble

M104, par Hubble

M104, dite la Galaxie du Sombrero, située à environ 30 millions d’années-lumière. Photo signée Hubble.  (Nasa)

Curiosity, août 2012

Curiosity, août 2012

Plus près de la Terre, et en même temps si loin, le robot Curiosity arpente depuis août 2012 le sol désertique de Mars. Ci-dessus, un autoportrait du rover de la Nasa.  (Nasa)

Mars par Curiosity

Mars par Curiosity

Le robot solitaire réalise de superbes photos haute définition de la Planète rouge. Surtout, il a examiné des minéraux qui montrent que la vie microbienne a pu exister dans un passé lointain et humide sur Mars, selon la Nasa.  (Nasa)

La Terre, 2013

La Terre, 2013

Mais l’agence américaine diffuse aussi des clichés de notre bonne vieille Terre. Ici, des stratocumulus au-dessus du Pacifique, près du Japon, en janvier 2013. Photo prise depuis ISS. (Nasa)

Volcan indonésien Rokatenda, 2013

Volcan indonésien Rokatenda, 2013

Une vue satellite du volcan indonésien Rokatenda lors d’une éruption, en février 2013. (Nasa)

La Terre de nuit

La Terre de nuit

Là, une image offerte par le satellite nouvelle génération Suomi NPP, dont l’instrument d’imagerie infrarouge permet de capter l’activité lumineuse de la Terre.  (Nasa)

La Terre, 1972

La Terre, 1972

Enfin, voici la photo la plus célèbre jamais prise dans l’espace : celle de la Terre elle-même, intitulée « La Bille bleue ». La première version du cliché remonte à 1972 et à Apollo 17. La Nasa a actualisé en 2012 son image emblématique, la diffusant sur Flickr à un format record de 64 mégapixels.  (Nasa)

UNE IMAGE DE LA NÉBULEUSE DE LA TÊTE DE CHEVAL POUR FÊTER LES 23 ANS D’HUBBLE


23 ans, Cela fait 23 ans qu’Hubble avait été lancé pour apprendre un peu plus de l’univers. Tout au long de ces années, ce satellite nous a fait voir des merveilles de l’espace tel que la nébuleuse de la Tête de Cheval
Nuage

 

UNE IMAGE DE LA NÉBULEUSE DE LA TÊTE DE CHEVAL POUR FÊTER LES 23 ANS D’HUBBLE

 

Dans l’espace, le spectacle dépend des yeux que vous utilisez. Dans le spectre visible, c’est-à-dire celui que nous percevons, la nébuleuse de la Tête de Cheval, située dans la constellation d’Orion, à environ 1.500 années-lumière de la Terre,  apparaît sombre, en noir et blanc, ce qui lui vaut le qualificatif de nébuleuse obscure. Le télescope spatial Hubblel’avait ainsi photographié en 2001.


La nébuleuse de la Tête de Cheval photographiée par Hubble dans l’infrarouge proche (à gauche) et dans le spectre visible (à droite). Images:  Nasa

 

Pour le 23e anniversaire de son lancement, le 24 avril 1990, le photographe de l’espace, sorte d’Arthus-Bertrand du cosmos, toutes proportions gardées, nous gratifie d’une nouvelle image de cette nébuleuse.

Cette fois, il a utilisé l’appareil installé en 2009, lors d’une mission de la navette spatiale visant à le mettre à niveau. Cet instrument, le Wide Field Camera 3, fonctionne dans l’infrarouge proche.  Soudain, la Tête de Cheval s’éclaire et se colore. L’infrarouge rend transparent certains nuages de poussière froide et permet de pénétrer dans les détails de la nébuleuse. Un spectacle de toute beauté.

Les nébuleuses, comme leur nom d’indique, sont de vastes nuages composés de gaz et de poussières interstellaires. Pour les astronomes, ces objets célestes jouent un rôle essentiel dans le processus de formation des étoiles. Et c’est justement Edwin Hubble qui, dans les années 1920, a contribué à les caractériser et à les distinguer des galaxies.

Les formes extrêmement variées des nébuleuses en font des sujets privilégiés pour l’imagerie astronomique. Ainsi, l’une des images les plus célèbres du télescope Hubble concerne la nébuleuse de l’Aigle. Prise en  1995, elle montre les fameux «piliers de la création». Parmi les autres nébuleuses photogéniques, on trouve Helix ou celle du Crabe.


Image panoramique prise par le télescope Herschel des nébuleuses M78 et NGC 2071 avec la nébuleuse à Tête de Cheval dans la partie droite en haut. Image: ESA

 

La nébuleuse de la Tête de Cheval a également été photographiée, par le télescope spatial Herschel, lancé par l’agence spatiale européenne (ESA) en 2009. La vue, également prise dans l’infrarouge lointain, est nettement plus large que celle de Hubble et l’on retrouve la forme de la tête de cheval dans la partie droite, en haut de l’image. L’image panoramique couvre à la fois la nébuleuse diffuse M78 et la nébuleuse NGC 2071.