Parole d’enfant ►Le cordon ombilical


A quoi sert le cordon ombilical … non pas de grandes explications scientifiques .. la parole aux enfants est encore plus réaliste au sens propre qu’au sens figuré
Nuage

 

Le cordon ombilical

 

« « Le cordon ombilical, c’est pour que le bébé il ne puisse pas se sauver du ventre de maman »… »

Nathan 5 ans

Postes Canada Deux employés s’enlèvent la vie


Surplus de travail, absentéisme, surmenage, les employés de Poste Canada semble en avoir beaucoup sur le coeur .. Faut dire que les facteurs beau temps, mauvais temps, extrêmement chaud ou froid, escaliers qui ne finissent plus .. plus la surcharge de travail .. il y a de quoi a en avoir assez. Il serait temps que des solutions soient mises en place pour éviter d’autres suicides
Nuage

Postes Canada : Deux employés s’enlèvent la vie

Postes Canada - Deux employés s'enlèvent la vie

 

Photo Capture d’écran / TVA Nouvelles

La vie ne semble pas toujours rose pour certains employés de Postes Canada. TVA Nouvelles a appris qu’à quelques mois d’intervalle, deux employés d’une même succursale se sont enlevé la vie.

 

« »Tu me stresses. Vous n’arrêtez pas de m’écœurer, de me pousser dans le cul. Je n’arrive pas à faire ma job comme avant. La façon de travailler [a changé]. » Ils lancent des messages, mais ça ne change pas grand-chose. Ils s’en foutent», confie un employé qui préfère garder l’anonymat.

L’homme qui travaille à la succursale de Saint-Hubert ne peut plus garder le silence. Deux de ses collègues se sont enlevé la vie en l’espace de huit mois, le premier en août et l’autre en mars dernier.

«Tout le monde en parle. Ça fait deux et il y en a un autre qui est en dépression. Sa blonde l’a amené à l’hôpital parce qu’il voulait se suicider. On aurait pu avoir trois cas de suicide!» lance-t-il.

L’une de ces deux personnes siégeait même au comité santé-sécurité au travail de l’entreprise. Il s’est donné la mort sur les heures de bureau.

«Travail Canada est en train d’enquêter, alors nous, on laisse les personnes faire leur travail», indique le président du syndicat des travailleurs de la poste, section Montréal, Alain Duguay.

Le matin de son suicide, l’homme venait de recevoir une mauvaise nouvelle, a appris TVA Nouvelles. Son employeur l’aurait avisé d’un changement sur sa méthode de travail. Il aurait alors quitté les lieux dans tous ses états.

«Présentement, avec les nouvelles méthodes de travail, les gens font déjà dix ou onze heures dans leur propre route et là, on les obligeait à faire une partie d’autres itinéraires. Donc, présentement, les relations sont très tendues», explique M. Duguay.

D’autres travailleurs ont également contacté TVA Nouvelles pour dénoncer le climat de travail chez Postes Canada. Selon une source qui connaît bien le dossier, le taux d’absentéisme peut atteindre 30% dans certaines succursales. La cause principale serait le surmenage.

«Tout ce qui a changé, tout ce qu’ils disent, c’est: « Il y a du monde ici. Si vous voulez parler, on peut vous aider. Il y a le programme d’aide aux employés qui peut vous aider aussi. Il y a plein de ressources. On est avec vous autres. On est pour votre santé, votre sécurité. » Ce qui est absolument faux, ils s’en foutent», raconte l’employé de la succursale de Saint-Hubert.

Contactée par TVA Nouvelles, Postes Canada a répondu n’avoir aucun commentaire à émettre à ce sujet.

http://fr.canoe.ca

Les nouveaux animaux de compagnie


Pourquoi cette popularité d’avoir des animaux de compagnie hors du commun .. et qui en plus s’ils sont relâcher dans un environnement étranger peut faire beaucoup de dégâts, juste a penser a la Floride et les python qui se sont que trop bien adapté a leur nouvelle maison ..Sans parler que certains de ces animaux sont dangereux voir mortel .. et que d’autres pourraient faire partie des animaux en voie de disparition et font des affaire d’or aux braconniers
Nuage

 

Les nouveaux animaux de compagnie

par Thomas Jutant

 

Invité à souper chez des amis, vous êtes intrigué par l’aquarium qui trône au milieu de leur salon. Vous vous approchez et là… Vous faites un bond en arrière. Oui, c’est bien une mygale !

Mais qu’arrive-t-il à ceux qui s’entichent d’un animal aussi étrange que dangereux ?

Si croiser un rat sur les épaules d’un passant vous fait encore sursauter ce diaporama est fait pour vous.

Apprenez à connaitre les animaux que les spécialistes appellent les NAC, « les nouveaux animaux de compagnie. »

Attention certains NAC sont dangereux, à l’image de ces scorpions empereurs, parmi les plus gros scorpions du monde.

Très facile à élever, ce pokemon au nom imprononçable est une sorte de salamandre originaire du Mexique qui a la particularité de passer sa vie à l’état larvaire. Autre capacité étonnante, l’axolotl peut reconstituer des parties endommagées de son corps. S’il perd un oeil, il repousse !

Très mignons petits, ces cochons ont gagné le coeur de nombreuses personnalités à travers le monde, dont George Clooney. Cependant, certains vendeurs ont volontairement négligé de signaler que ces cochons qualifiés de nains pouvaient, une fois adultes peser plus de 100 kg et vider votre frigo pendant votre absence…

Encore un qui cache bien son jeu. D’un adorable petit lézard vert, l’iguane passe d’une dizaine de centimètres et quelques grammes à plus d’1m50 et plus de 1kg. Les iguanes ont une facheuse tendance à devenir irritables voire agressifs en vieillissant, surtout les mâles. Les dents d’un iguane ne sont pas très impressionnantes mais très pointues et rentrent facilement dans la chair. De plus, la queue d’un spécimen adulte est très puissante et le saurien n’hésitera pas à s’en servir et essayer de vous fouetter.

Nul doute que ce Cubain ne pourra bientôt plus tenir ce boa autour du cou.

Le principal problème pour les serpents constricteurs (qui étouffent leur proie) réside dans leur taille. Les boas et les pythons peuvent facilement atteindre plusieurs mètres. Les propriétaires, dépassés, s’en débarassent. Problème, quand les conditions climatiques s’y prêtent, ils survivent très bien dans la nature. La Floride fait ainsi face à une invasion d’un des plus grands serpents du monde, le python birman.

Les serpents venimeux deviennent eux aussi des animaux appréciés même si, là, il est hors de question de les manipuler autant que ceux dépourvus de venin.

Les ventes de rats domestiques auraient augmenté après la sortie du film d’animation Ratatouille. Très intelligent, recherchant le contact, il n’aurait rien à envier au chien selon les heureux propriétaires de rongeurs.

Entrée récemment dans la liste des NAC, la poule bénéficie d’un effet de mode depuis que le grand public a découvert qu’elle pouvait faire office d’usine de retraitement des déchets. Une poule pourra vous débarrasser de presque tous vos déchets ménagers. Attention cependant à ne pas lui donner trop de reste de viande.

Utilisé pour la chasse ou la dératisation, le furet est très tôt devenu un animal de compagnie mais un regain d’intéret dans les années 80 a fait de lui un animal de compagnie assez prisé en ville.

Ces étonnantes brindilles vivantes se nourrissent exclusivement de végétaux. Pour échapper à leur prédateurs, les phasmes restent presque immobiles et ont développé un mode déplacement qui mime les mouvements d’une petite branche sous le vent.

Ces minuscules grenouilles originaires du continent américain sont magnifiques. La beauté de ces véritables petits bijoux vivants attire de plus en plus de terrariophiles. Seul bémol, on ne peut pas les toucher. Leur peau sécrète un poison tellement puissant que les indiens d’Amérique Centrale et du Sud frottent leurs flèches sur le dos d’une grenouille pour en faire des flèches empoisonnées.

Ce lézard pourrait bien être votre meilleur allié les soirs d’été quand les moustiques rôdent. La peau de ses pattes lui permet de tenir sur des murs lisses et même au plafond ! Une faculté bien utile quand il s’agit d’aller gober les insectes dont il se nourrit.

L’arrivée du bernard l’ermite dans la famille des NAC peut surprendre. Ce petit crabe timide doit absolument trouver un objet pour y cacher son corps mou et c’est là que ça devient amusant. Mettez l’objet creux le plus insolite dans son aquarium et si il lui plait, il se baladera, par exemple, dans un dé à coudre ou dans une coquille de noix !

http://actualites.ca.msn.com

Milles merci … 1 millions de visiteurs


Milles merci … 1 millions de visiteurs

 

Comme plusieurs, j’ai fait migration vers WordPress quand Windows Live fermait ses portes et offrait d’effectuer ce changement sans rien perdre de ce que nous avions accumulé au long des années. Au début ce fut la déception, et encore il existe des regrets .. d’autres ont suivi des chemins  différents..

J’ai décidé de suivre le courant et m’installer sur WordPress en septembre 2011  sauf que le début fut laborieux mais a la longue … ce fût une belle expérience … D’année en année les visites ont progressé pour avoir atteint aujourd’hui 1 millions de visites sur mon blog ..

C’est la France qui est 3 fois plus  fidèle aux visites a comparé au Canada (surtout au Québec)..puis la Belgique, la Suisse, l’Algérie, Maroc , États-Unis, Tunisie, Angleterre … ainsi que d’autres pays

J’ai atteint 1 millions de visiteurs depuis le début de mon périple sur WordPress plutôt que j’avais prévu et cela c’est grâce a vous

Milles merci  … de votre passage, de vos encouragements, de vos commentaires et des partages de certains de mes billets sur mon blog.

Nuage

INSOLITE : UN SCANNER DU CERVEAU POUR DÉTECTER LES CRIMINELS RÉCIDIVISTES


Savoir repérer les criminels récidivistes est-ce possible … ?? Il semble que oui, mais pas encore très fiable. Par contre, ne serais-ce pas un moyen pour étiqueter encore plus les gens ?
Nuage

 

INSOLITE : UN SCANNER DU CERVEAU POUR DÉTECTER LES CRIMINELS RÉCIDIVISTES

 

  • Insolite : un scanner du cerveau pour détecter les criminels récidivistes
  • G3R1 – Fotolia.com

  • Arrêtera-t-on un jour repérer un criminel avant qu’il ne passe à l’acte ? Le scénario adapté sur grand écran pourrait bien devenir réalité avec la découverte d’un neuroscientifique américain.

 

Kent Kiehl, neuroscientifique au Mind Research Network au Nouveau Mexique pense avoir déniché une piste sérieuse pour prévenir la récidive chez les criminels. La méthode qu’il a expérimentée avec son équipe sur 96 détenus serait d’ores et déjà fonctionnelle, assure le scientifique. De quoi s’agit-il ? Non pas d’une boule de cristal mais d’un scanner.

« Pour la première fois les IRM (imagerie par résonance magnétique) du cerveau seraient capables de repérer les récidivistes », exulte le scientifique, cité par le site Wired.

Le test mis au point par les chercheurs américains cible l’impulsivité du patient.

Au cours de l’expérience les 96 criminels ont dû appuyer sur un bouton dès que la lettre X apparaissait sur un écran, mais devaient s’abstenir lorsque la lettre K était affichée. Le test était truqué de façon à ce que la lettre X apparaisse dans la plupart des cas. En mettant ces détenus à l’épreuve, les chercheurs voulaient analyser l’activité du cortex cingulaire antérieur, une région du cerveau qui contrôle l’impulsivité. Il est ressorti que les détenus dont l’activité du cortex cingulaire antérieur était la plus faible ont moins réussi l’exercice que les autres. Ces détenus pourraient donc moins contrôler leur impulsivité.

Cette hypothèse a été confirmée quatre ans après la sortie de prison de ces criminels. Ceux qui avaient un cortex cingulaire antérieur moins actif ont eu de fois plus risques de récidiver que les autres.

Reste que se pose la question de la fiabilité du système. Pour le Dr Pardini, de l’université de Pittsburgh, il serait facile de duper la machine :

« Si le criminel bouge la tête pendant l’IRM, les résultats seraient inutilisables ».

Se tromper volontairement au test pourrait aussi fausser les données. Autant de ruses sur lesquelles la science va devoir se pencher.

http://www.topsante.com

Le téléphone cellulaire a 40 ans


Le cellulaire a 40 ans et il en a fait du chemin depuis qu’il est accessible a tout le monde .. Il a changer de forme, de poids mais surtout il devient un outil avec ces multiples fonctions en passant par Internet
Nuage

 

Le téléphone cellulaire a 40 ans

 

Martin Cooper, l'inventeur du premier téléphone cellulaire

Martin Cooper, l’inventeur du premier téléphone cellulaire  Photo :  Rico Shen/wikipedia

Le 3 avril 1973, Martin Cooper, ingénieur chez Motorola, utilise le premier téléphone cellulaire pour passer un coup de fil à un responsable de l’entreprise rivale, Bell Labs, afin de lui faire part de sa découverte.

La preuve, peut-être, que la concurrence dans le domaine de la téléphonie mobile ne date d’hier. Si le principe de fonctionnement du téléphone cellulaire n’a pas fondamentalement changé en 40 ans, le design et la technologie ont évolué rapidement, stimulés par la concurrence féroce que se sont livrée les compagnies de téléphonie mobile. Le DynaTAC crée par Martin Cooper et le designer Rudy Krolopp, tous deux à l’emploi de Motorola, faisait 22 centimètres de long, pesait plus d’un kilogramme et possédait 30 circuits électroniques imprimés.

Motorola souhaitait surtout concurrencer les téléphones portatifs destinés aux automobiles, comme ce modèle fabriqué par Nokia en 1984.

Et pour ceux qui se plaignent de l’autonomie de la batterie de certains téléphones intelligents, notamment le iPhone, sachez que celle du DynaTAC de Motorola était de 35 minutes, et qu’il fallait 10 heures pour la recharger, comme l’explique le magazine Wired. Mais à l’époque, il s’agissait d’une véritable révolution, car si les technologies de communication sans fil étaient déjà utilisées, notamment dans le domaine militaire, il n’existait pas encore d’appareil portatif aussi léger que le DynaTAC.

Motorola aura investi plus de 100 millions de dollars pour arriver à la fabrication de ce prototype, explique le professeur Nigel Linge, dans un article publié sur le site de l’Université de Salford.

L’ancêtre lointain du téléphone cellulaire est le walkie-talkie utilisé par les soldats américains lors de la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, les téléphones installés dans les automobiles ont connu une certaine popularité aux États-Unis.

Si la première conversation téléphonique à l’aide d’un téléphone cellulaire a été effectuée il y a 40 ans, il faudra attendre 10 ans pour que Motorola réussisse à démocratiser cette technologie. Car l’entreprise a dû notamment s’adapter à la réglementation en vigueur, dans le domaine des télécommunications. Finalement, Motorola a commercialisé son premier téléphone cellulaire destiné au grand public en 1983: il pesait moins d’un kilogramme et il coûtait 3500 $, explique le magazine Wired.

Motorola visait surtout les professionnels et les entrepreneurs, dans sa publicité pour le DynaTAC. La firme mettant en avant la mobilité de son appareil, en opposition aux téléphones portatifs installés dans les automobiles, comme on peut le voir dans cette publicité:

lI aura fallu atteindre 1990 pour que le nombre d’utilisateurs atteigne le million. Aujourd’hui, de nombreux pays comptent plus de téléphones cellulaires que d’habitants.

L’avenir est dans l’échange de données

Depuis, le nombre de téléphones cellulaires a connu une croissance fulgurante. Au Canada, plus de 26 millions de personnes possédaient un abonnement de téléphonie cellulaire en 2012, selon les chiffres de l’Association canadienne des télécommunications sans fil. Il y en avait seulement 6000 en 1987.

En 2011, on comptait 6 milliards d’abonnées à la téléphonie cellulaire mobile dans le monde, selon les données de l’Union internationale des télécommunications (UIT). L’avenir passe désormais par les technologies utilisant la large bande mobile, c’est-à-dire l’échange de données via les appareils sans fil, selon l’UIT.

Mais il reste du chemin à faire pour rendre cette technologie accessible à tous.

« Pour que la large bande mobile reproduise le miracle de la téléphonie cellulaire mobile, il est nécessaire d’étendre la couverture 3G et de baisser davantage les prix », explique l’UIT dans un rapport de 2012.

De plus, si les prix de la téléphonie mobile baissent dans le monde, ils demeurent toutefois très élevés dans les pays les moins avancés, par rapport au revenu moyen par habitant, déplore l’UIT.

http://www.radio-canada.ca