Choix


C’est une réalité que j’ai moi-même expérimenté, bien sûr ce n’est pas toujours évident, surtout quand une douleur est profonde, pourtant vivre en voulant se venger ne rend pas plus heureux, alors que passer à autre chose, c’est mieux pour le moral et la vie en générale
Nuage

 

Choix

 

Les plus faibles se vengent, les plus forts pardonnent et les plus heureux oublient

Inconnu

Un garçon de 9 ans demande une machine à coudre


Selon sa mère, Sonya Whittaker, de Campbell raconte que son fils à 9 ans voulait de l’argent pour acheter des cadeaux pour les enfants d’un hôpital local. Mais avec 10 bouches à nourrir ce n’était pas possible à cette époque, alors il a trouvé une autre façon d’aider ces enfants. Il a utilisé une machine à coudre et il a réalisé lui-même des cadeaux. Quand son père a eu un cancer, il a tricoté des ours en peluche pour l’aider à son combat. À ce jour, il a cousu plus de 800 ours.
Nuage

 

Un garçon de 9 ans demande une machine à coudre

 

Le Saviez-Vous ► Les tata somba : châteaux forts de l’Afrique de l’Ouest


Les châteaux n’ont pas leur origine en Europe, mais en Afrique ! Ils étaient destinés a se protéger contre les bêtes sauvages. Ils étaient structurés pour les besoins, comme l’entreposage de la nourriture, un endroit pour les animaux domestiques et des habitations pour l’humain.
Nuage

 

Les tata somba : châteaux forts de l’Afrique de l’Ouest

Construits à l’origine pour se protéger des attaques ennemies et des bêtes sauvages, les tata somba ont une architecture très singulière.

Situées principalement dans la région de l’Atakora, ces maisons fortifiées, habitées par les peuples Bètammaribè, Bèsoribè et Natemba, sont constituées de trois tours avec un étage destiné à se protéger des fauves : les habitations et les réserves de nourriture se concentrent donc à ce niveau. Les animaux domestiques occupent quant à eux le rez-de-chaussée, au milieu, la terrasse dallée est utile pour faire sécher les récoltes. Les plans de cet habitat Otommari répondent à des règles bien spécifiques, chaque élément de construction correspond à une fonction ou à un symbole. Par exemple, la porte de la façade principale est toujours orientée à l’ouest, à l’abri des pluies et de l’harmattan (vent très sec d’Afrique de l’Ouest) et aussi parce que, selon la symbolique, ce point cardinal représente le côté de la vie. L’intérieur est un véritable labyrinthe à la structure complexe. Une chose est sûre la construction d’un tata somba est assurément un cours magistral d’architecture à lui-seul !

http://www.regardssurlaplanete.com

Floride: l’effondrement d’un pont piétonnier fait plusieurs morts


Un pont piétonnier ultra moderne, valant des millions s’est effondré dans une l’Université internationale de Floride et ce pont n’était même pas terminée.
Nuage

 

Floride: l’effondrement d’un pont piétonnier fait plusieurs morts

 

Le pont, inauguré samedi, n'était pas encore ouvert... (Photo Roberto Koltun, Associated Press)

 

Le pont, inauguré samedi, n’était pas encore ouvert au public.

PHOTO ROBERTO KOLTUN, ASSOCIATED PRESS

 

LEILA MACOR, LEO MOUREN
Agence France-Presse
Miami

Un pont piétonnier donnant accès à l’Université internationale de Floride (FIU) s’est effondré jeudi à Miami sur une autoroute à six voies, et aurait fait plusieurs morts selon plusieurs médias, citant la police routière.

Un de ses constructeurs, MCM Construction, a confirmé sur sa page Facebook qu’au moins une personne était décédée et que plusieurs avaient été blessées.

Selon les images des télévisions, plusieurs voitures ont été prises au piège lorsqu’il s’est écroulé. Une énorme grue et de nombreuses ambulances étaient sur place pour essayer de déblayer les débris et évacuer les blessés.

Deux entreprises, MCM Construction et FIGG Bridge Design, avaient travaillé ensemble à la construction du pont.

L’université, qui s’est dite «choquée et attristée» dans un communiqué, avait tweeté samedi dernier une vidéo du pont couvert en train d’être installé d’une seule pièce, sous les vivats.

«Ce pont piéton, unique en son genre, glisse en place», avait-elle écrit, en citant son président Mark B. Rosenberg: «FIU veut construire des ponts et assurer la sécurité de ses étudiants. Ce projet permet de réaliser notre mission».

Le pont, posé samedi, n’était pas encore ouvert au public et devait donner sur les dortoirs où logent les étudiants. Les images ne font pas état d’escaliers y donnant accès.

Selon le journal local Miami Herald qui avait consacré un article à ce pont le week-end dernier, l’ouvrage pesait 950 tonnes et devait être fini en 2019.

Projet ultra-moderne

L’université avait communiqué autour de ce projet à 9,3 millions de dollars. Les images d’illustration qu’elle avait publiées dépeignent un pont de près de 100 mètres ultra-moderne, où sont notamment installés des bancs, des climatiseurs et des pistes cyclables.

Le Miami Herald précise qu’il devait être connecté au wifi. Le département des Transports avait accordé une subvention de plus de 11 millions de dollars pour sa construction.

En raison des vacances de printemps, les étudiants n’ont pas cours cette semaine.

L’effondrement d’un pont autoroutier au-dessus du fleuve Mississippi avait fait 13 morts à Minneapolis, dans l’État du Minnesota, en 2007.

Des dizaines de véhicules coincés dans un embouteillage avaient alors été précipités dans le fleuve, 20 mètres plus bas. Quatre voies traversaient cet ouvrage vieux de 40 ans.

http://www.lapresse.ca/international

 

Un camion de police «libéré, délivré» grâce à une drag queen habillée en Reine des neiges


Je me demande ce que la police a pensé quand il a été aider par Elsa la Reine des neiges à sortir leur camion enlisé dans la neige. Il faut avouer que c’est assez cocasse comme scène. En fait, c’est un drag Queens qui déguisé en la reine des Neiges a sorti d’un bar pour libérer et délivrer la police
Nuage

 

Un camion de police «libéré, délivré» grâce à une drag queen habillée en Reine des neiges

 

/

Capture d’écran | via YoutubeLicense by

Ce mardi soir, un homme habillé en princesse Elsa de La Reine des neiges est venu au secours d’un camion de la police de Boston. La ville du nord-est de États-Unis venait d’être frappée par une tempête de neige, et les policiers étaient bloqués par un tas de neige.

Jason Triplett, trente-sept ans, s’est rué à l’extérieur du bar duquel il buvait un verre avec ses amis pour venir en aide aux policiers coincés.

«J’avais mis ce costume pour faire rire mes amis», a déclaré cette drag Queens d’un soir.

La scène a été filmée par un client du bar. La vidéo montre un homme coiffé d’une perruque blonde et vêtu d’une robe bleue et argentée, en train de braver hardiment le blizzard: il se bat contre les éléments et pousse le camion de police de toutes ses forces. Après quelques minutes, la Reine des neiges parvient à «libérer, délivrer» les policiers sous les applaudissements et les acclamations des clients du bar. Sur l’enregistrement vidéo, on peut d’ailleurs les entendre crier: «Libère le Elsa, délivre le!».

La vidéo a fait le tour du web et a été visionnée plus de six millions de fois. Un chiffre qui n’impressionne pas le principal intéressé, qui a d’autres ambitions:

«Si ce sont mes quinze minutes de gloire, alors j’aimerais en profiter pour aller sur le plateau d’Ellen DeGeneres et rencontrer le patineur artistique Adam Rippon».

 

http://www.slate.fr/

En Italie, une secte «macrobiotique» démantelée par la police


Il y a des gens qui sont vraiment sans scrupule, Mario Pianesi était un homme respecté en Italie, jusqu’à temps qu’on met à jour ses activités douteuses. Il prône un régime macrobiotique qui consiste à ne manger que des céréales, des légumes et des légumes secs, et cela guérirait de nombreuses maladies. Sauf qu’en fait, il est le gourou d’une secte qui oblige ses adeptes à travailler gratuitement pour manger, ils sont isolés, maltraités et cet homme a bénéficié d’évasion fiscale
Nuage

 

En Italie, une secte «macrobiotique» démantelée par la police

 

/

Mario Pianesi, en 2017 | Capture écran via YouTube

Les adeptes, dont l’une ne pesait que trente-cinq kilos, pensaient que ce régime pouvait guérir toutes les maladies.

Le créateur du régime macrobiotique «Ma-Pi», Mario Pianesi, était jusqu’à peu un homme respecté en Italie. À la tête d’un empire de diétiétique comprenant une centaine de boutiques et restaurants, il avait même rencontré le pape à Rome, en 2016.

Il s’avère que son mouvement macrobiotique était une véritable secte qui forçait ses adeptes à se couper de monde, à travailler gratuitement, à lui donner de l’argent et à ne quasiment rien manger.

Après une enquête de cinq ans, la police de la région des Marches vient d’inculper cinq personnes liées à la secte, dont Pianesi, pour maltraitances, évasion fiscale et organisation criminelle visant à réduire des personnes en esclavage.

Refus de la médecine

Une des membres de l’organisation ne pesait plus que trente-cinq kilos, mais tous les adeptes semblaient avoir été convaincus que le régime de Pianesi, qui consiste à ne manger que des céréales, des légumes et des légumes secs, les guérirait de nombreuses maladies.

Selon la presse italienne, le gourou répétait souvent que la médecine tuait et que les docteurs étaient des «assassins». Au sein de la secte, une petite fille dont les parents suivaient ses préceptes est devenue sourde à cause d’une otite non traitée.

«Il s’agit de personnes qui souffraient de maladies physiques et mentales. Elles étaient convaincues que le régime leur faisait du bien et en échange, elles travaillaient gratuitement pour l’entreprise de nourriture macrobiotique et sacrifiaient leurs propres vies», a expliqué le chef de la police d’Ancône au Guardian.

Originaire d’Albanie, Mario Pianesi, 73 ans, n’a jamais étudié la médecine; il n’avait qu’un diplôme honoraire de l’Académie des sciences de Mongolie. Sa méthode a été enseignée dans une université privée de Rome, et il était citoyen honoraire de plusieurs villes.

http://www.slate.fr/

Trump aimerait bien une «armée de l’Espace»


Comme s’il n’y avait pas assez d’armées sur la planète Terre, que Donald Trump veut que la science-fiction des combats dans l’espace soit une réalité. Ce n’est pas fait, mais juste avoir l’idée est tellement stupide. C’est l’impression que les États-Unis veulent aussi contrôler l’espace
Nuage

 

Trump aimerait bien une «armée de l’Espace»

 

Agence France-Presse

AFP

Le président américain Donald Trump a fait savoir mardi qu’il aimerait bien créer une «armée de l’Espace» aux côtés de l’armée de Terre, de l’US Navy et de l’US Air Force, tout en faisant immédiatement douter du sérieux de sa proposition.

«Ma nouvelle stratégie de sécurité reconnaît que l’espace est une zone de combat, tout comme la terre, le ciel et la mer», a déclaré M. Trump au cours d’une brève visite de la base aérienne de Miramar, dans la banlieue de San Diego (sud de la Californie).

«J’en parlais l’autre jour parce que nous faisons un travail extraordinaire dans l’espace», a-t-il ajouté au cours d’un discours devant des soldats du corps des Marines. «J’ai dit peut-être qu’il nous faudrait une nouvelle armée, on l’appellerait l’armée de l’Espace».

«Je n’étais pas vraiment sérieux, mais ils m’ont dit, quelle bonne idée», a conclu le président américain en souriant. «Peut-être qu’on va le faire».

En fait, la proposition de créer une armée de l’Espace date de plusieurs mois: la Chambre des représentants a même voté en juillet 2017 un texte prévoyant la création d’un «Corps de l’Espace» distinct, séparé de l’armée de l’Air qui gère actuellement les activités spatiales.

Et c’est le ministre de la Défense lui-même, Jim Mattis, qui s’y était opposé le plus vertement.

«À une époque où nous essayons de rassembler les fonctions de combat du ministère, je ne souhaite pas ajouter un service séparé qui, selon toutes probabilités, offrirait une approche plus étroite et même étriquée aux opérations spatiales», avait-il fait savoir aux élus, dans une lettre envoyée à un parlementaire opposé à la création de cette branche.

La cheffe de l’US Air Force, Heather Wilson, avait fait savoir qu’elle était elle aussi opposée à cette mesure, qui «nous ferait aller en réalité dans la mauvaise direction, nous ralentirait».

L’armée américaine compte déjà quatre branches: terre, marine, air et corps expéditionnaire des Marines. Les opérations dans l’espace dépendent depuis les années 1950 de l’US Air Force.

http://www.tvanouvelles.ca/