Il y a 25 ans avait lieu la tragédie de l’Ordre du temple solaire


Cela fait 25 ans déjà ! Plusieurs vont sans doute s’en souvenir les meurtres et suicides de la secte de l’Ordre du temple solaire. Cela a bouleversé le monde, surtout que ces morts se sont répété 2 fois au Québec, une fois en Suisse et en France.
Nuage


Il y a 25 ans avait lieu la tragédie de l’Ordre du temple solaire

Plusieurs corps sont au sol et recouverts de draps blancs.

Des victimes de l’Ordre du Temple solaire reposent devant le repère de la secte à Fribourg, en Suisse, le 5 octobre 1994.

PHOTO : GETTY IMAGES / AFP / DAMIEN MEYER

25 ans se sont écoulés depuis les premiers meurtres et suicides au sein de la secte de l’Ordre du temple solaire au Québec, en Suisse et en France. De l’automne 1994 jusqu’au printemps 1997, 74 personnes liées à la secte sont mortes dans des circonstances troublantes.

Fin septembre 1994, cinq cadavres sont découverts dans un chalet à Morin-Heights, au Québec, à la suite d’un incendie criminel. Quelques jours plus tard, ce sont 48 personnes qui sont retrouvées mortes dans deux résidences en Suisse.

Les victimes ont toutes un point en commun : elles sont liées à la secte de l’Ordre du temple solaire (OTS) qui regroupe en tout 600 adeptes.

Un peu plus d’un an plus tard, le 16 décembre 1995, les cadavres disposés en cercles et calcinés de 13 adultes et trois enfants toujours liés à la secte sont découverts dans une clairière isolée dans le Vercors, en France.

Puis en 1997, encore une fois au Québec, cinq membres de l’OTS sont retrouvés morts dans une maison de Saint-Casimir-de-Portneuf.

On réalise que c’était une grande erreur de ne pas avoir détecté à temps toutes ces choses-là. Paul-André Auclair, ex-membre de l’OTS

L’homme a évidemment été profondément marqué par les événements et tient à mettre en garde la population contre les marchands de rêves semblables à ceux qui l’ont convaincu d’adhérer au mouvement.

Ceux qui ont créé le mouvement avaient pensé à leur affaire pour en profiter. Ça a été beaucoup plus une affaire commerciale pour eux que d’amener tout ce qu’ils nous mettaient comme principe de vie. Paul-André Auclair

Pour le sociologue des religions et coordonnateur du Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse Alain Bouchard, la tragédie de l’OTS a modifié la perception générale de la religion au Québec.

Alors là, tout à coup, pour les gens, il y a des gens qui pouvaient mourir pour leurs convictions religieuses. Et ça, je pense, c’est ce qui a changé en termes de perception.  Alain Bouchard

Mais rien n’empêcherait, 25 ans plus tard, la répétition d’un drame et l’émergence de groupes semblables

Souvent le phénomène religieux, il est comme l’amour: lorsque quelqu’un a un coup de foudre, il n’y a plus rien d’autre qui compte et les gens perdent un peu leur sens critique, ajoute le sociologue des religions.

L’ex-adepte Paul-André Auclair espère que le drame de l’OTS restera ancré dans la mémoire collective pour éviter qu’il ne se répète un jour.

Aujourd’hui pour beaucoup de gens, il n’y a qu’une chose qui compte, c’est l’argent. Le reste, les humains […] ne valent plus grand-chose […] j’espère que ça n’arrivera plus… Paul-André Auclair

Éric Plouffe

https://ici.radio-canada.ca

Les Raëliens demandent à l’ONU de construire une ambas­sade pour accueillir les extra­ter­restres


Cela fait longtemps que nous n’avions pas entendu parler des Raëliens. Voilà qu’ils demandent à l’ONU de construire une ambassade pour accueillir des extraterrestres qui seraient les créateurs des humains .. Gare a nous, si nous ne les accueillons pas comme il se doit … 😉
Nuage

 

Les Raëliens demandent à l’ONU de construire une ambas­sade pour accueillir les extra­ter­restres

 

par  Laura Boudoux

Les Raëliens demandent aux Nations Unies d’or­ga­ni­ser une confé­rence inter­na­tio­nale, pour « discu­ter des arran­ge­ments diplo­ma­tiques en vue de la créa­tion d’une ambas­sade pour accueillir une civi­li­sa­tion extra­ter­restre sur Terre ».

Fondé en 1974 en France, la secte croit en l’exis­tence des « elohim », des êtres intel­lec­tuel­le­ment supé­rieurs qui auraient créé la vie sur Terre, et devraient faire leur grand retour sur notre planète « avant 2035 ». Leur projet loufoque a même un site dédié.

Le 2 avril 2019, le site offi­ciel de l’or­ga­ni­sa­tion, inscrite sur la liste des sectes dange­reuses depuis 1995, a donc réclamé l’in­ter­ven­tion de l’ONU, afin qu’une ambas­sade dédiée aux extra­ter­restres soit construite quelque part dans le monde. Daniel Turcotte, « guide Raëlien et assis­tant de Raël pour le projet Ambas­sade », a même déclaré le samedi 6 avril « Jour­née de l’Am­bas­sade Extra­ter­restre ». D’après lui, plusieurs pays seraient inté­res­sés par le projet et prêts à accueillir la nouvelle ambas­sade.

« Il devient évident qu’une civi­li­sa­tion extra­ter­restre prépare notre huma­nité à un contact offi­ciel, à travers un nombre crois­sant d’ap­pa­rences d’ov­nis et de cercles de culture très complexes à travers le monde », assure Daniel Turcotte.

Il regrette que de nombreux pays « se préparent à une guerre contre eux », encou­ra­geant plutôt un « mouve­ment mondial de paix ». On ne sait pas d’où il tient que qui que ce soit se prépare à une guerre inter­ga­lac­tique.

Sur le site français de la secte, les Raëliens préviennent que l’hu­ma­nité fait désor­mais face à deux choix :

soit nous accueillons les extra­ter­restres correc­te­ment, « et nos Créa­teurs nous ferons progres­si­ve­ment béné­fi­cier de la connais­sance scien­ti­fique et philo­so­phique qu’ils ont accu­mu­lée durant les 25 00 0 dernières années », soit nous échouons et « l’Hu­ma­nité se détruira d’elle-même proba­ble­ment dans un avenir proche ».

Les Nations Unies n’ont pas encore commenté l’af­faire.

Source : Rael Press

https://www.ulyces.co/

Un gourou qui marquait par brûlure ses esclaves sexuelles arrêté


Comment on peut vouloir appartenir à ce genre de secte qui abuse les femmes et qui ruines les adeptes. Des femmes ont été marquées au fer rouge pour appartenir au gourou qui pouvait en disposer comme il voulait. Il a pris soin d’avoir à sa possession des documents qui seraient préjudiciables aux femmes si elles voulaient quitter la secte. Depuis 1998, il aurait eu au moins 16 000 personnes qui ont suivi la formation aux États-Unis, Canada, ainsi qu’en Amérique centrale
Nuage

 

Un gourou qui marquait par brûlure ses esclaves sexuelles arrêté

 

Keith Raniere... (Photo tirée de Facebook)

Keith Raniere

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

 

Agence France-Presse

Le gourou présumé d’une secte qui entretenait, pour son propre compte, un réseau d’esclaves sexuelles, qu’il faisait marquer par brûlure, a été interpellé dimanche au Mexique, extradé et devait être présenté à la justice américaine mardi.

Keith Raniere (57 ans) a fondé en 1998 une organisation baptisée Executive Success Program (ESP), qui tenait des séries d’ateliers dont le but officiel était de «réaliser le potentiel humain» des participants.

En 2003, il a créé une deuxième entité, baptisée Nxivm (prononcer Nexium), qui chapeautait ESP, selon le document de la plainte déposée mi-février par le ministère public devant un tribunal fédéral de Brooklyn.

Selon ce même document, les participants aux sessions de formation acceptaient de payer jusqu’à 5000 dollars par ateliers de 5 jours et se retrouvaient, le plus souvent, endettés, au point de devoir travailler pour Nxivm pour les rembourser.

Basée à Albany, capitale de l’État de New York, l’organisation a ouvert des centres dans plusieurs villes des États-Unis, du Canada, du Mexique et d’autres pays d’Amérique centrale.

Dès les débuts d’ESP, Keith Raniere est soupçonné d’avoir entretenu un cercle de 15 à 20 femmes sous influence, avec lesquelles il avait des relations sexuelles à son gré.

En 2015, il aurait créé une organisation parallèle pyramidale, baptisée DOS, qui comprenait des «esclaves» et des «maîtres». Tous les membres étaient des femmes avec, au sommet de la pyramide, le gourou présumé Keith Raniere lui-même.

Parmi les missions des «esclaves», figurait notamment l’obligation d’avoir des rapports sexuels avec Keith Raniere lorsque cela leur était demandé.

Avant d’être acceptées comme esclaves, les femmes devaient fournir de la «garantie», c’est-à-dire divers éléments compromettants pour elles-mêmes, photos, lettres, ou documents, que l’organisation se réservait le droit de rendre publics si elles quittaient DOS.

Elles devaient aussi subir un «marquage», qui consistait à tracer sur la peau des lettres, souvent les initiales de Raniere, à l’aide d’un stylo à cautériser, qui brûlait les chairs.

La victime était maintenue immobile par d’autres femmes et chaque séance était filmée.

Après la défection de plusieurs membres et la publication d’un long article dans le New York Times, en octobre, le gourou présumé s’est enfui au Mexique, où il a été interpellé dimanche, dans une villa luxueuse de la station balnéaire Puerto Vallarta.

Il est poursuivi pour trafic sexuel, association de malfaiteurs et menaces. S’il est reconnu coupable de ces chefs d’accusation, Keith Raniere risque, au minimum, 15 ans de prison, et encourt jusqu’à la réclusion à perpétuité.

Selon l’article du New York Times, environ 16 000 personnes auraient suivi les formations d’ESP ou Nxivm depuis 1998.

http://www.lapresse.ca/

En Italie, une secte «macrobiotique» démantelée par la police


Il y a des gens qui sont vraiment sans scrupule, Mario Pianesi était un homme respecté en Italie, jusqu’à temps qu’on met à jour ses activités douteuses. Il prône un régime macrobiotique qui consiste à ne manger que des céréales, des légumes et des légumes secs, et cela guérirait de nombreuses maladies. Sauf qu’en fait, il est le gourou d’une secte qui oblige ses adeptes à travailler gratuitement pour manger, ils sont isolés, maltraités et cet homme a bénéficié d’évasion fiscale
Nuage

 

En Italie, une secte «macrobiotique» démantelée par la police

 

/

Mario Pianesi, en 2017 | Capture écran via YouTube

Les adeptes, dont l’une ne pesait que trente-cinq kilos, pensaient que ce régime pouvait guérir toutes les maladies.

Le créateur du régime macrobiotique «Ma-Pi», Mario Pianesi, était jusqu’à peu un homme respecté en Italie. À la tête d’un empire de diétiétique comprenant une centaine de boutiques et restaurants, il avait même rencontré le pape à Rome, en 2016.

Il s’avère que son mouvement macrobiotique était une véritable secte qui forçait ses adeptes à se couper de monde, à travailler gratuitement, à lui donner de l’argent et à ne quasiment rien manger.

Après une enquête de cinq ans, la police de la région des Marches vient d’inculper cinq personnes liées à la secte, dont Pianesi, pour maltraitances, évasion fiscale et organisation criminelle visant à réduire des personnes en esclavage.

Refus de la médecine

Une des membres de l’organisation ne pesait plus que trente-cinq kilos, mais tous les adeptes semblaient avoir été convaincus que le régime de Pianesi, qui consiste à ne manger que des céréales, des légumes et des légumes secs, les guérirait de nombreuses maladies.

Selon la presse italienne, le gourou répétait souvent que la médecine tuait et que les docteurs étaient des «assassins». Au sein de la secte, une petite fille dont les parents suivaient ses préceptes est devenue sourde à cause d’une otite non traitée.

«Il s’agit de personnes qui souffraient de maladies physiques et mentales. Elles étaient convaincues que le régime leur faisait du bien et en échange, elles travaillaient gratuitement pour l’entreprise de nourriture macrobiotique et sacrifiaient leurs propres vies», a expliqué le chef de la police d’Ancône au Guardian.

Originaire d’Albanie, Mario Pianesi, 73 ans, n’a jamais étudié la médecine; il n’avait qu’un diplôme honoraire de l’Académie des sciences de Mongolie. Sa méthode a été enseignée dans une université privée de Rome, et il était citoyen honoraire de plusieurs villes.

http://www.slate.fr/

Une mystérieuse secte indonésienne promet à ses fidèles d’effacer toutes leurs dettes


Il y a des gens qui ont des problèmes croiraient n’importe quoi pour sortir du pétrin. Un gourou d’une secte en Indonésie qui a plusieurs adeptes dans le monde, fait croire qu’il peut effacer l’endettement des gens. Ben oui !!! Alors, nous avons juste à accumuler des dettes puis aller voir ce bonhomme qui mettra notre compteur à zéro.
Nuage

 

Une mystérieuse secte indonésienne promet à ses fidèles d’effacer toutes leurs dettes

 

Crédits : Swissindo website

par  Clara Lalanne 

Comme le raconte VICE, une secte indonésienne basée à Cirebon et nommée Swissindo World Trust International Orbit a réussi à rassembler des centaines de fidèles un peu partout dans le monde grâce à une promesse simple : effacer toutes leurs dettes comme par magie.

L’endettement est devenu un véritable fléau, et le nombre de personnes étant dans l’incapacité de rembourser leurs crédits est en pleine explosion. Swissindo, qui se présente comme une « ONG humanitaire », dit avoir compris leur désespoir et souhaite donc les aider à faire disparaître ces dettes. Elle est dirigée par le charismatique Bapak Soegihartonotonegoro, autoproclamé « M1 », qui prétend être le descendant des Rois de l’archipel et l’héritier d’un trésor inestimable. En attendant de pouvoir partager sa fortune avec le monde entier et de mettre fin à la conspiration des banques, M1 propose donc d’aider ses fidèles à régler leurs problèmes financiers.

Pour réaliser ce miracle, ce gourou leur offre des certificats à transmettre aux administrations fiscales et aux banques, attestant que Swissindo couvrira les dettes de leur client. En effet, comme M1 l’explique, il aurait disséminé quelques-uns de ses nombreux milliards dans des banques aux quatre coins du monde pour aider ses disciples. Grâce à cette promesse, il a convaincu des adeptes dans le monde entier, qui le considèrent aujourd’hui comme un véritable sauveur.

Crédits : Vice

Cela peut sembler fou, mais les fidèles de Swissindo croient dur comme fer aux pouvoirs de leur guide spirituel. Kimarie Teter, une Américaine, raconte ainsi que tous ses problèmes financiers auraient disparu du jour au lendemain après qu’elle a rejoint le groupe. Après avoir envoyé 400 dollars de frais d’administration et un certificat de naissance à Swissindo, l’agence de collecte des impôts et des taxes des États-Unis aurait effacé sa dette de 150 000 dollars. Depuis, la Californienne a rejoint Cirebon où elle est devenue le « Premier ministre de l’Amour » du groupe.

Toutefois, les banques se retrouvent dans des situations délicates quand les adeptes de Swissindo viennent exiger un effacement de leur dette. D’après elles, les numéros de compte liés à M1 seraient même tous des faux. Le gourou, accusé d’abuser de la fragilité de ses fidèles endettés, se défend en disant que son ONG est seule contre tous pour dire la vérité sur « l’esclavage financier » pratiqué par les banques.

Aujourd’hui, l’agence indonésienne à la lutte crime financier enquête sur la secte pour « fraude », ce à quoi M1 a répondu :

« Si vous ne voulez pas faire la paix, je suis prêt à faire une déclaration de guerre au monde ».

Pas très pacifique pour un homme souhaitant faire de la Terre un monde meilleur.

Source : Vice

http://www.ulyces.co/

La mort troublante d’une femme qui se nourrissait "d’air et de lumière"


J’avais déjà entendu parler de ce genre de secte, mais comment peut-on survivre des années qu’avec des jus de fruit et de plantes ? Je ne comprends pas comment des gens adultes peuvent adhérer à ce genre de mouvement
Nuage

 

La mort troublante d’une femme qui se nourrissait « d’air et de lumière »

 

© thinkstock.

Par Catherine Delvaux.

Jeannette, 62 ans, appartenait à la secte Contact & Muziek depuis dix ans.

La police d’Utrecht enquête actuellement sur le décès suspect de Jeannette, 62 ans, qui s’est éteinte le 8 juin dernier. Avec sa soeur Leonoor et deux autres colocataires, elle adhérait aux principes du « respirianisme », un mouvement New Age popularisé par une Australienne Selon Jasmuheen, l’être humain n’a pas besoin de manger pour survivre et peut très bien se nourrir uniquement de lumière. Elle ne consomme plus de nourriture depuis 19 ans à part quelques tasses de thé.

Un régime que suivait également Jeannette. Sur le site de leur petite communauté, Contact & Muziek, Leonoor, Jeannette, Marthe et Erik expliquent qu’ils ont commencé à « se libérer » de la nourriture en mai 2014 pour se sentir mieux dans leur corps et se concentrer sur leur musique.

« En buvant uniquement du jus de fruit et de plantes, le chant semble plus beau (…) Cela laisse plus de place à la respiration, aux sentiments et aux émotions. »

Interrogé par les autorités suite au décès de Jeannette, le groupe est aujourd’hui soupçonné de négligence et de non-assistance à une personne en danger.

« Jeudi dernier, ma soeur est partie vers un autre monde, elle est dédédée paisiblement. Malheureusement, l’enfer s’est déchaîné juste après et nous avons été expulsés de notre maison pour passer deux nuits horribles et solitaires en cellule », écrit Leonoor sur sa page Facebook, qui évoque un interrogatoire « traumatisant » et assure que la secte n’est pas responsable du décès de sa soeur.

Les colocataires de Jeannette risquent jusqu’à deux ans de prison.

Selon des voisins, la police parle pour le moment d’une « mort naturelle dans des circonstances suspectes », lit-on sur le site de RTL Nieuws. La commune d’Utrecht connaissait l’existence du groupe mais n’avait décelé aucun signe inquiétant.

 « C’est très triste que la femme soit décédée. Nous ne savons pas ce qui s’est passé », a déclaré un porte-parole.

Au moins six personnes dans le monde sont mortes après avoir suivi le mouvement respirianiste. Jasmuheen organise régulièrement des conférences et des stages en Belgique, qui coûtent plusieurs centaines d’euros.

Le Saviez-Vous ► En 1835 un fermier découvre un tunnel allant sous terre


En 1835, un père et un fils font une magnifique découverte quelque part en Angleterre. Une grotte qui a été décorer par des coquillages. Il semble que cet endroit soit un mystère, car on ne sait pas à quoi il servait. Cependant, d’après l’architecture, je trouve que cela ressemble plus à un temple .. Peut-être que cette grotte abritait une secte …
Nuage

 

En 1835 un fermier découvre un tunnel allant sous terre

 

oldukphotos.com

oldukphotos.com

L’histoire est remplie de mystères qui nous fascinent. Les pyramides égyptiennes, l’Atlantide, le phare et la bibliothèque d’Alexandrie, les jardins suspendus de Babylone, Stonehenge ou encore le trésor des templiers, certains sont toujours visibles de nos jours, d’autres ont disparu à tout jamais, ou n’ont peut-être même jamais existé. Archéologues et scientifiques travaillent depuis des décennies sur certains de ces mystères qui suscitent un fort intérêt du public.

Vous connaissiez sûrement les exemples cités ci-dessus mais aviez-vous déjà entendu parler de la ville de Margate, au Royaume-Uni? Et de la Shell Grotto, ou Grotte aux coquillages, qui s’y trouve? Non? Cet article est donc fait pour vous et vous allez adorer ce nouveau mystère architectural et historique qui a attiré tous les regards en 1835 au moment de sa découverte.

Margate est une ville portuaire située dans le Kent, en Angleterre. Pas vraiment connue il est vrai mais elle a marqué l’histoire il y a 182 ans, lorsque James Newlove et son fils Joshua découvrirent une grotte qui allait les émerveiller et susciter le débat, et l’intérêt, des scientifiques et des historiens du monde entier.

La petite histoire veut que James Newlove et son fils étaient en train de creuser sur leurs terres pour faire un plan d’eau pour leurs canards. Soudain, le sol s’effondra près d’eux.

Flickr/AdrianWallett

Flickr/AdrianWallett

Ils décidèrent d’examiner avec précaution ce trou géant qui s’était formé et Joshua descendit donc à l’aide d’une corde et d’une torche, assuré par son père. Dès les premières secondes, il fut en totale admiration devant ce qu’il voyait. La grotte était géante et les parois des tunnels étaient recouverts de millions de coquillages qui formaient des motifs plutôt étranges.

Flickr/Deadmanjones

Flickr/Deadmanjones

Ils venaient de découvrir ce qui allait s’appeller la Shell Grotto, la Grotte aux coquillages. Plus de 4,5 millions de coquillages de mer ont été recensés dans les tunnels. Des coquilles d’huitres, de moules, de cassidaes, entre autres, formaient des mosaïques qui couvraient les 190 mètres carrés du tunnel.

Flickr/Kotomi_

Flickr/Kotomi_

Le couloir souterrain mesure près de 2,5 mètres de haut pour 20 mètre de large et débouche sur une pièce rectangulaire qui a été baptisée l’Autel.

Flickr/Krondol

Flickr/Krondol

Plusieurs théories ont été avancées pour expliquer la présence de cette grotte très impressionnante dans cette ville. L’une d’entre elles veut que le tunnel soit un calendrier astronomique construit par les Franc-maçons.

Flickr/Kotomi_

Flickr/Kotomi_

La grotte, et le mystère qui l’entourait, ont vite suscité l’intérêt du monde entier. Certains étaient persuadés qu’il s’agissait d’un tunnel utilisé pour la contrebande, d’autres disaient que c’était le repère d’une secte secrète et d’autres voyaient plutôt la grotte comme un ancien temple.

Flickr/Deadmanjones

Flickr/Deadmanjones

Encore aujourd’hui, personne ne peut affirmer connaître réellement l’origine de ce lieu fascinant. La grotte était relativement éloignée de la côte, il semble donc discutable qu’il s’agisse d’un lieu de contrebande. En effet, faire le chemin jusqu’à la ville aurait été dangereux étant donné la distance à parcourir. De plus, des gens faisant de la contrebande auraient-ils vraiment fait l’effort de décorer de la sorte leur cachette?

Flickr/Kotomi_

Flickr/Kotomi_

Les lieux semblaient totalement inconnus de la ville et des habitants. Les chercheurs ont étudié attentivement les plans de l’époque et les archives mais aucun ne faisait état d’un tunnel ou d’une construction à cet endroit. Personne ne pouvait donc expliquer l’origine de la grotte.

Wikipedia

Wikipedia

Pourtant, ce n’est pas le type de construction qui serait passé inaperçu étant donné sa taille et le temps qu’il a du falloir pour la décorer avec autant de coquillages, si minutieusement placés. Le mystère reste donc complet.

Flickr/SimonLee

Flickr/SimonLee

James Newlove a toutefois rapidement compris que cette découverte était une réelle aubaine commerciale et a ouvert la grotte au public dès 1838. Elle est donc visitable et comprend également une boutique souvenirs et même une buvette.

Flickr/LeenKievit

Flickr/LeenKievit

Beaucoup de personnes sont attirées par le mystère et par l’architecture fascinante de la grotte. Les visiteurs sont donc nombreux chaque année.

Flickr/Kotomi_

Flickr/Kotomi_

Cependant, dans les années 80, le tunnel a été endommagé, suite à une erreur sur le chantier, lorsque les propriétaires ont essayé de renforcer la structure avec du ciment. L’humidité a augmenté et certaines zones de la mosaïque en ont souffert.

Geographic

Geographic

Afin de sauver l’ensemble, des travaux de restaurations ont été mis en œuvre durant plusieurs années et sont toujours en cours.

Flickr/Felibrilu

Flickr/Felibrilu

Espérons que l’ensemble puisse être conservé très longtemps! Voici un endroit qui fascinera à coup sûr les curieux et les amateurs de mystère. En découvrant les mosaïques on se prend facilement à élaborer des théories sur leurs auteurs, l’usage qui était fait de la grotte, etc.

http://incroyable.co