500 tornades en 30 jours aux États-Unis: pourquoi?


En 30 jours, 500 tornades se sont abattues aux États-Unis. Il semble que les contrastes de température entre le nord et le sud donne des courants-jets exceptionnellement forts qui engendre des supercellules qui forment les tornades.
Nuage


500 tornades en 30 jours aux États-Unis: pourquoi?


Au cours des 30 derniers jours, 500 tornades ont frappé le territoire américain, selon le US Storm Prediction Center. Certains états n’ont eu aucun répit et ont été ravagés 14 jours de suite.

Déborah Laurent

Au moins sept tornades ont tué des gens au cours des derniers jours. Les tornades ont surtout touché l’Idaho, le Colorado, le Texas, l’Oklahoma, le Kansas, le Missouri, l’Ohio, l’Indiana et la Pennsylvanie.

Même s’il n’est pas rare de voir des tornades se former plusieurs jours de suite, leur nombre est remarquable cette année. Plusieurs facteurs expliquent cette épidémie de tornades. Une tornade est une colonne d’air en rotation rapide qui s’étend des nuages jusqu’au sol. Les tornades sont alimentées ici par l’air chaud et humide provenant du golfe du Mexique, à l’est des Rocky Mountains.

Embedded video


Si en Floride, l’énergie contenue dans cette humidité se dissipe sous forme d’orages fréquents mais faibles, elle s’accumule dans le centre des Etats-Unis. 

En mars et avril, il existe un gradient de température entre les régions les plus froides du nord des États-Unis et les régions les plus chaudes, au Sud. Ce gradient s’affaiblit normalement à la fin du mois de mai, à mesure que le nord du pays se réchauffe.

Mais si le climat reste très contrasté, comme ce fut le cas cette année, ça génère des courants-jets exceptionnellement forts. Ces courants-jets jouent un rôle déterminant dans la création des supercellules, responsables des tornades.

https://www.7sur7.be/

Les volontaires du refuge accueillent un chien et réalisent avec horreur qu’il a 2 bouches


Un chien errant dans une ville américaine, a un handicap assez particulier, il a deux bouches, celle de trop est près de son oreille et elle a des dents. Il est probable que ce soit dû à un jumeau parasite. Aujourd’hui, avec des soins, ce chien vit normalement sans se soucier de sa différence.
Nuage

 

Les volontaires du refuge accueillent un chien et réalisent avec horreur qu’il a 2 bouches

 

chienne 2 bouches

Un vrai choc pour tout le monde d’autant que la seconde bouche possède même des dents…

Certaines histoires sont trop incroyables pour être inventées. C’est le cas de celle-ci.

Un chien qui a deux bouches

Tout commence lorsqu’une chienne visiblement errante arrive dans un refuge en Oklahoma. Immédiatement, le toutou renommé Toad est pris en charge. Agée de 5 ans, la chienne a sans aucun doute été abandonnée à cause de sa particularité physique que les volontaires remarquent bien vite : elle a deux bouches. La première bouche se trouve au bon endroit et la seconde pousse à l’endroit où devrait se trouver son oreille.

Conscients que Toad aura besoin de soins nettement plus complexes, les volontaires du refuge décident de la transférer au Mutt Misfits Animal Rescue Society. Un refuge qui prend en charge les chiens qui ont de graves soucis médicaux. Toad est alors examinée et les volontaires découvrent avec surprise que la seconde bouche de la chienne possède même des dents !

Cette seconde bouche est probablement celle d’un jumeau parasite. Cette seconde bouche ne peut évidemment pas servir pour manger. D’ailleurs, Toad ne peut pas l’ouvrir ou la fermer à sa guise. Mais cette seconde bouche ne semble pas la déranger plus que cela. Toad se comporte d’ailleurs comme un toutou normal et se montre particulièrement affectueuse.

Afin de pouvoir débuter une nouvelle vie, Toad a été adoptée par la directrice du refuge qui est tombée sous son charme dès son arrivée. Aujourd’hui, Toad est une chienne heureuse qui ne souffre plus (les dents cassées qui lui faisaient mal ont été retirées) et n’a pas la moindre idée de sa différence.

https://wamiz.com

Le sauvetage exceptionnel d’un faon encore vivant, coincé dans le ventre de sa mère morte


C’est une bien triste manière de mettre au monde des jumeaux. Une biche donnait naissance et a été frappée par une voiture.  Elle est morte ainsi que son petit. Grâce à la rapidité du garde-chasse de venir sur les lieux après avoir été alerté et son sang-froid pour aider l’autre faon a venir au monde, il aura plus de change de survie
Nuage

 

Le sauvetage exceptionnel d’un faon encore vivant, coincé dans le ventre de sa mère morte

 

faon

Crédits : Capture Facebook / Oklahoma Game Wardens

par Brice Louvet

Un sauvetage exceptionnel : en Oklahoma, un homme a récemment effectué une intervention chirurgicale d’urgence pour délivrer un faon vivant pas encore né, coincé dans le ventre de sa mère frappée et tuée par une voiture.

L’histoire poignante a été partagée dans un post sur Facebook le 10 juin dernier par les Oklahoma Game Wardens, du Département de conservation de la faune de l’Oklahoma (ODWC) aux États-Unis. Le 9 juin, le garde-chasse Ryan Walker a répondu à un appel signalant qu’une biche avait été frappée et tuée par un véhicule sur une route nationale – avec en plus un jeune faon vu à proximité. La mère avait effectivement récemment donné naissance, mais lorsque l’homme est arrivé sur les lieux, la biche et le faon étaient déjà morts. C’est alors qu’il a remarqué un mouvement à l’intérieur de la mère : elle avait porté des jumeaux, et l’un d’eux était toujours dans son ventre.

N’ayant pas de temps à perdre, Ryan Walker a immédiatement pratiqué une césarienne sur le bord de la route pour délivrer le faon, qui s’est mis à respirer tout seul « en quelques secondes », peut-on lire sur le post Facebook. Le faon a immédiatement été transporté chez un réhabilitateur de la faune : une personne autorisée par l’État de l’Oklahoma à prendre soin des animaux sauvages blessés ou trop jeunes pour survivre par leurs propres moyens. Ces nouveau-nés sauvés sont nourris au biberon et abrités dans des enclos extérieurs. Les responsables gardent délibérément les clôtures basses. De cette façon, un animal adulte peut facilement sauter par-dessus quand il est prêt à retourner dans la nature.

Grâce aux efforts de Ryan Walker, l’avenir semble prometteur pour ce jeune faon. Cependant, notez que tous les faons trouvés seuls ne sont pas orphelins. Il arrive souvent que les mères quittent leurs bébés pour chercher de la nourriture. Elles sont généralement proches, même si vous ne les voyez pas.

Source

http://sciencepost.fr/

Des ouvriers en bâtiment écrasent un mur – ce qui se cache à l’intérieur surprend


Il est normal de rénover les vieilles écoles. Une en particulier est exceptionnelle aux États-Unis. En voulant mettre des tableaux noirs tout neuf, les ouvriers ont d’abord enlevé les anciens. Et il est apparu de vieux tableaux avec l’écriture, la musique, les mathématiques … Une classe d’il y a 100 ans.
Nuage

 

Des ouvriers en bâtiment écrasent un mur – ce qui se cache à l’intérieur surprend

Image Source: Imgur

Quand l’Emerson High School d’Oklahoma City a voulu installer de nouveaux tableaux dans les salles de classe, l’administration de l’école a fait appel à une équipe de construction.

Avant de mettre les nouveaux tableaux, les ouvriers devaient enlever ceux qui étaient déjà là. Mais ce que personne ne savait c’est qu’ils étaient sur le point de faire une découverte historique.

Pour de nombreux jeunes, il est difficile d’imaginer ce que c’était d’aller à l’école il y a 100 ans de cela.

Mais quand les ouvriers en bâtiment ont terminé leur journée de travail, ils avaient ouvert un portail qui menait tout droit en 1917.

Image Source: YouTube

Derrière les vieux tableaux se trouvaient d’autres tableaux noirs.

Et incroyablement, ils étaient en parfait état… après presque 100 ans !

Image Source: Imgur

Sur les tableaux, on pouvait voir des dessins vieux de 100 ans et la belle écriture dont les enseignants d’aujourd’hui ne peuvent que rêver. Et comme les tableaux avaient été parfaitement protégés, ils avaient l’air de dater de la veille.

Image Source: Imgur

C’est une fascinante capsule temporaire qui montre comment ça aurait été d’aller à l’école il y a 100 ans.

Tout y était – des mathématiques ont la lecture des partitions de musique et l’écriture !

Image Source: Imgur

Il y avait aussi un calendrier avec la photo d’une fille et d’une dinde.

Cela veut dire que juste avant que les nouveaux tableaux avaient été placés juste après Thanksgiving.

Image Source: Imgur

Il y avait aussi une table de multiplication qui a révélé ce qu’étaient le curriculum et les méthodes d’enseignements de l’époque.

« Je n’ai jamais vu cette technique de toute ma vie, » a dit Sherry Kishore, la principale de l’école à The Oklahoman.

Image Source: Imgur

Cela peut avoir l’air étrange pour les plus jeunes, mais pour les générations plus anciennes, c’était un voyage qui les a ramenées à leur jeunesse. La Principale Sherry a montré la découverte à sa mère âgée de 85 ans et elle n’oubliera jamais sa réaction.

« Elle ne faisait que se tenir là et pleurer. Elle a dit que c’était exactement comme sa salle de classe quand elle allait à l’école, » dit la Principale Sherry à The Oklahoman.

I

mage Source: YouTube

L’école a été bâtie en 1895 et elle a eu plusieurs rénovations au fil des années, mais aucune d’entre elles n’a permis de faire de telles découvertes.

« C’est comme marcher dans une capsule temporelle qui a été préservée. La craie est si vive et claire que cela aurait pu avoir été fait hier, » dit la Principale Sherry.

Image Source: Imgur

Maintenant, la ville fait de son mieux pour préserver les beaux dessins pour les années et les générations à venir.

Image Source: Imgur

 

https://fr.newsner.com/

Les séismes causés par l’Homme se voient depuis l’espace


En Oklahoma, les scientifiques ont pu démontrer que le séisme est fait par l’homme causé par la fracturation hydraulique pour l’exploitation pétrolière et visible de l’espace Depuis quelques années cet état à dépassé les séismes de la Californie qui sont naturel étant donné sa situation géographique
Nuage

 

Les séismes causés par l’Homme se voient depuis l’espace

 

Des chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris ont étudié le séisme de magnitude 5,7 survenu à Pawnee (Oklahoma) en septembre 2016 en s’appuyant sur des observations sismologiques et des données satellitaires ainsi que sur des modélisations numériques. Ils ont pu déterminer le déroulement complet de la rupture et montrer que les activités humaines sont capables de déstabiliser des failles sismiques dormantes situées à plusieurs kilomètres sous la surface.

CE QU’IL FAUT RETENIR

  • L’Oklahoma compte désormais plus de séismes que la Californie par année : 800 en 2015 contre un seul en 2009.
  • Conséquence très probable de la fracturation hydraulique, le séisme de Pawnee (magnitude 5,6) est le premier à avoir été mesuré par des satellites.
  • Des chercheurs de l’IPGP l’ont étudié pour tenter de comprendre les mécanismes en œuvre.

Depuis quelques années, l’Oklahoma, situé au cœur du continent américain, détient le record du nombre de séismes aux États-Unis : environ 600 de magnitude supérieure ou égale à 3 en 2014 et au moins 800 en 2015, contre moins d’un par an avant 2009. C’est plus qu’en Californie, un état pourtant situé sur une limite de plaques tectoniques ! Cette sismicité est due à l’injection dans le sous-sol de grandes quantités de fluides usés, surtout de l’eau, pour des opérations de fracturation hydraulique dans le cadre de l’exploitation pétrolière. Cette injection artificielle agit en effet sur la répartition des contraintes dans la croûte terrestre en abaissant le seuil de résistance des failles. Ainsi, celles qui sont initialement proches de ce seuil pourront rompre bien plus tôt (de plusieurs centaines à plusieurs milliers d’années) que si elles avaient suivi leur évolution naturelle.

Face à cette crise, et sous la pression de la population et de la presse, les autorités de l’Oklahoma ont pris de premières mesures de régulation. Si celles-ci ont bien conduit à une légère baisse du nombre de séismes en 2016 (environ 500 de magnitude supérieure à 3), trois de magnitude supérieure à 5 se sont produits qui ont donné lieu à des dégâts matériels. C’est le cas notamment du séisme de Pawnee en septembre 2016 (magnitude 5,7 à 5,8), le plus fort enregistré au centre des États-Unis depuis 70 ans (avec celui de Virginie en 2011).

 

En haut : carte des séismes enregistrés par l’USGS pour l’année 2016 aux États-Unis. Ceux de la côte ouest sont associés à une activité tectonique « normale ». En revanche, dans l’Oklahoma (carte du bas), les séismes (cercles colorés en fonction de la magnitude) sont en très grande majorité induits par l’injection de fluides. © USGS

En haut : carte des séismes enregistrés par l’USGS pour l’année 2016 aux États-Unis. Ceux de la côte ouest sont associés à une activité tectonique « normale ». En revanche, dans l’Oklahoma (carte du bas), les séismes (cercles colorés en fonction de la magnitude) sont en très grande majorité induits par l’injection de fluides. © USGS

Ce séisme de Pawnee est le premier d’origine humaine mesuré par des satellites

Pour réaliser leur étude, trois chercheurs de l’Institut de physique du globe de Paris (IPGP, IPGP-CNRS, université Paris Diderot, université La Réunion) ont utilisé des observations sismologiques récoltées dans la région de Pawnee mais aussi à des milliers de kilomètres de là. Ils se sont également appuyés sur des interférogrammes radar (InSAR) calculés à partir des données des nouveaux satellites Sentinel-1A et Sentinel-1B de l’ESA, lesquels permettent de mesurer précisément la faible déformation de la surface du sol induite par le séisme. En en combinant de nombreux, les géophysiciens ont pu contrecarrer le bruit atmosphérique qui brouillait l’image de cette déformation, ce qui leur a permis d’observer un déplacement maximal du sol de trois centimètres. Ce séisme est ainsi devenu le premier d’origine anthropique jamais mesuré depuis l’espace !

Il faut rappeler que le déplacement de surface lors d’un séisme tend à augmenter lorsque la magnitude s’accroît ou que sa profondeur diminue. Or, celle de Pawnee est assez élevée (Mw 5,7). Il s’avère donc que le déplacement relativement faible mesuré en surface exclut totalement la possibilité d’un glissement à faible profondeur pendant ce séisme.

Ayant réalisé des simulations à l’aide d’un modèle cinématique inversant conjointement les données radar et sismologiques, les chercheurs ont pu montrer que le glissement avait atteint un maximum de 40 cm environ, que le séisme n’avait duré que 4 secondes et que le glissement sur la faille avait démarré à une profondeur de 4 à 5 km puis s’était développé jusqu’à 9 km, sans jamais remonter vers la surface

.

Glissement associé au séisme de Pawnee, visualisé sous la forme d’un bloc 3D. Le séisme a rompu une faille située à l’intérieur du socle cristallin, sous le contact avec la couverture sédimentaire (ligne pointillée) à l’intérieur de laquelle l’injection de fluides a lieu. © IPGP, Insu, CNRS

Glissement associé au séisme de Pawnee, visualisé sous la forme d’un bloc 3D. Le séisme a rompu une faille située à l’intérieur du socle cristallin, sous le contact avec la couverture sédimentaire (ligne pointillée) à l’intérieur de laquelle l’injection de fluides a lieu. © IPGP, Insu, CNRS

Surveiller de près les injections de fluides

Les fluides étant injectés dans la couverture sédimentaire à des profondeurs ne dépassant pas 2 km et le séisme étant resté confiné entre 4 et 9 km, il semblerait que, dans l’hypothèse très probable d’un séisme induit, la perturbation provoquée par l’injection de fluides soit donc parvenue à déstabiliser une faille à distance. Cette perturbation de la pression des fluides emprisonnés dans la roche pourrait donc se propager dans le milieu, et donner ainsi naissance à une « onde » de pression s’étendant progressivement autour des forages d’injection, empruntant les fractures naturellement présentes, jusqu’à atteindre la faille sismique.

Afin d’anticiper l’occurrence d’un séisme dans un tel contexte, il pourrait sembler suffisant de surveiller les failles situées à proximité des puits d’injection. En Oklahoma, la récente obligation imposée aux industriels de déclarer les quantités quotidiennes d’eau injectées dans le sous-solpourrait fournir un moyen de quantifier, par le biais de modélisationsnumériques, l’augmentation de la pression induite sur les failles avoisinantes. Cependant, cette approche est limitée par la faible connaissance du réseau de fractures et des failles réceptrices. La faille impliquée dans le séisme de Pawnee n’avait elle-même jamais été cartographiée. Cette méconnaissance implique d’ailleurs qu’il est très hasardeux de prédire la magnitude maximale de ces séismes induits, la magnitude étant essentiellement limitée par la longueur des failles

http://www.futura-sciences.com

Morte tragiquement après avoir avalé une pile


C’est petit, métallique et permet de faire fonctionner certaines choses comme les montres. Le problème quand ces piles sont accessibles les enfants peuvent les avaler.
Nuage

Morte tragiquement après avoir avalé une pile

La mignonne Brianna Florer a connu une triste fin deux jours après Noël. La bambine de 2 ans de l’Oklahoma qui n’allait pas bien depuis peu avait avalé une petite pile qui a provoqué sa mort.

Les parents de l’enfant ont appelé une ambulance quand ils ont constaté que leur fille qui était fiévreuse vomissait du sang et qu’elle bleuissait, rapporte le Daily Mail.

La petite a été opérée d’urgence dans un centre hospitalier de Tulsa, mais elle n’a pu être sauvée.

Le grand-père de Brianna a expliqué que les spécialistes pensent que la pile ronde ingérée par l’enfant serait demeurée coincée dans son estomac et que la substance alcaline a grugé la paroi stomacale pour se loger dans la carotide.

Une autopsie, qui pourrait prendre des mois, fera la lumière sur la cause de la mort de l’enfant.

De 2005 à 2014, 11 940 cas d’enfants américains ayant avalé des piles ont été compilés par le National Capitol Poison Center, informe le Daily Mail. Seuls 15 en sont morts, car généralement la pile ne bloque pas dans l’organisme et est élimée dans les selles.

Une page GoFundMe a été ouverte afin d’amasser de l’argent dans le but de payer les funérailles de la petite Américaine.

http://www.tvanouvelles.ca/

Oklahoma En sortie avec la garderie, deux garçons gravement brûlés


Je n’ai jamais vu des brûlures dues au soleil aussi graves que ces jeunes ont subi. La garderie est-elle en cause ? Moi, je pense que oui malgré que les enfants n’avaient pas écouté la consigne, même s’ils avaient eu un t-shirt, les bras, le cou n’auraient pas été protégés. Il fait chaud et c’est l’été, donc la crème solaire est nécessaire
Nuage

 

Oklahoma

En sortie avec la garderie, deux garçons gravement brûlés

 

(Crédit photo: Courtoisie, famille Broadwa)

 

Les jeunes Connor et Trey vont se rappeler longtemps de leur sortie dans des jeux d’eau avec leur garderie, vendredi dernier, à Vinita, en Oklahoma. Sans t-shirt et sans lotion solaire, les deux frères, âgés de 5 et 7 ans, ont été brûlés aux 2e et 3e degrés.

Les enfants ont même dû être transportés par avion jusqu’au Texas tellement leurs brûlures étaient sévères.

Shaunna Broadway a raconté à la chaîne NewsOn6 que ses enfants pleuraient lorsqu’ils sont rentrés de la garderie Happiness Is A Learning Center. Cloques d’eau dans le dos et sur les épaules, les jeunes frères souffraient quand leur mère a constaté la gravité de la situation.

Sans hésiter, l’Américaine a conduit ses enfants vers deux centres hospitaliers différents où ils ont reçu des antidouleurs et de la crèmepour les brûlures.

Voyant que l’état de santé de son aîné se détériorait, Shaunna Broadway est allée consulter le Hillcrest Medical Center Burn Unit, à Tulsa.

(Crédit photo: Courtoisie, famille Broadwa)

Une dizaine de minutes plus tard, ses deux garçons étaient transportés en avion jusqu’au Texas dans un hôpital spécialisé dans le traitement des grands brûlés.

«Plus de lotion solaire»

 

Selon la mère de famille, les responsables de la garderie auraient dit qu’ils «n’avaient plus de lotion solaire» lors de la sortie dans les jeux d’eau. Les accompagnateurs auraient demandé aux enfants de garder leur t-shirt, mais les jeunes auraient préféré jouer dans l’eau en maillot de bain.

(Crédit photo: Courtoisie, famille Broadwa)

«Penser qu’un enfant peut être brûlé aussi gravement lors d’une sortie avec la garderie, je n’ai pas de mot», a confié la mère monoparentale à NewOn6.

Un membre de la famille Broadway a créé une page GoFundMe pour amasser des fonds pour les jeunes frères.

La chaîne de télévision de l’Oklahoma a tenté d’obtenir une réaction de la garderie qui a préféré ne pas commenter la situation.

«Que ce soit intentionnel ou pas, ils devaient prendre soin d’eux et ne l’ont pas fait, c’est tout», a ajouté la mère des jeunes Connor et Trey.

La police locale a confirmé avoir ouvert une enquête dans ce dossier.

http://tvanouvelles.ca/