La maltraitance laisse des traces


Il y a des adultes qui ont réussit a s’affirmer et se sortir du cercle vicieux de la maltraitance étant enfant, mais beaucoup d’autre non … Il ne faut pas se leurrer la maltraitance, les abus sexuels ont des répercussions pour la vie autant moralement que physiologiquement
Nuage

 

La maltraitance laisse des traces

 

La maltraitance laisse des traces

Photo: Fotolia.com

La maltraitance laisse des traces dans la substance blanche du cerveau, ce qui pourrait expliquer les troubles dépressifs ou l’usage de drogues observés plus souvent chez les ceux qui ont été maltraités durant l’enfance, selon les travaux d’une équipe américaine.

 

La substance (ou matière) blanche du cerveau se distingue de la matière grise où se concentrent les neurones et représente les réseaux de fils entourés de gaines de myéline (blanches) qui permettent «le transfert de signaux à haut débit» et facilitent la communication entre les différentes zones du cerveau.

«Des perturbations au niveau des faisceaux de matière blanche ont été observées chez les adolescents exposés aux mauvais traitements dans leur enfance», expliquent des chercheurs américains dans une étude publiée mercredi par la revue Neuropsychopharmacology du groupe Nature.

«Nos résultats suggèrent que les perturbations de substance blanche observées chez les adolescents exposés à la maltraitance dans l’enfance peuvent être associées à un risque accru de troubles psychiatriques», en particulier dépression, comportements addictifs et usage de drogue, explique à l’AFP le chercheur Hao Huang, de l’université du «Texas Southwestern» à Dallas, co-signataire de l’article.

Études encore nécessaires

 

L’étude a été conduite sur un groupe de 19 adolescents volontaires ne présentant aucun trouble psychiatrique mais ayant souffert de maltraitance durant leur enfance.

Ils ont été victimes de violences physiques ou d’abus sexuels ou encore ont été témoins de violences au sein de leur famille pendant au moins six mois et avant leur dixième année.

Un groupe témoin de 13 adolescents a été constitué avec des adolescents volontaires sans antécédent de violences ni trouble psychiatrique.

Au terme d’un suivi qui a duré cinq ans, les scientifiques ont pu noter que cinq des 19 adolescents victimes d’abus ont développé une dépression contre un seul dans le groupe témoin et que quatre sont devenus des consommateurs de drogue contre un dans l’autre groupe.

Les «changements» au niveau de la matière blanche ont été observés chez les adolescents maltraités suivis dans cette étude, comme cela avait été aussi le cas dans quatre autres études précédentes.

Toutefois le «mécanisme exact» qui induit la «perturbation» de la substance blanche demeure inconnu et des études approfondies sur le sujet sont encore nécessaires, souligne Hao Huang.

Ces chercheurs américains, qui sont les premiers à évoquer un lien entre perturbation de la matière blanche et troubles psychiatriques, jugent qu’il faut interpréter leurs résultats «avec précaution» en raison notamment de la faiblesse de l’échantillon.

http://fr.canoe.ca

8 réponses à “La maltraitance laisse des traces

  1. Cette article est très vrai moi j’ai fais des dépressions et j’ai du prendre longtemps un anti-Dépresseur et anxiolitique là c’est au besoin en cas de crise de panique mais c’est très rare , c’étais sévère dans mon temps j’ai manger une claque derrière la tête à 11 ans à en tomber face contre terre et à 13 ans mon père ayant du mal à se contrôler moralement ma étouffer de ses mains , ma mère étant plus grosse que mon père la arrêter en lui disant lâche là elle est bleu tu vois donc pas , mon père tombais dans les bleues il étais un bon père à part cela , c’est que quand cela allais mal au travail il se défoulais sur les enfants , sûrement il étais un grand malade qui sais peut-être Bipolaire en ce temps là cela se soignais pas dans les années 70 à 73, je sais qu’il regrettais toujours après mais sur le coup j’avais si mal que je le détestais et je lui disais un jour à 15 ans j’ai fais une fugue de deux jours une nuit je suis revenue à condition que plus jamais il ne lève la main sur moi il a tenu sa promesse mais c,est vraie que le passé laisse des marques … J’ai eu un fils mais je me suis juré de jamais faire comme mon père , mais le malheur dans cela c’est que la colère refoulé je l’avais rejeter sur moi disons idée suicidaire tôt dans l’enfance jeune adulte , aujourd’hui encore ce qui ma rester le plus je suis incapable t’endurer qu’on me parle fort je pleure où m’éloigne je préfère les gens à la voix douce et mon fils as été d’une grande aide dans ma vie il as été ma raison de vivre , le soleil de ma vie . oh oui j,avais oublier je me suis fais examiner voir si j’étais pas bipolaire au cas où mais non je suis normal sauf tendance à la dépression , mais en vieillissant c’est beaucoup moins fréquent Bonne-soirée Nuage bisous xxx

    • Toi aussi malgré ton enfance difficile tu as su de ne pas refaire ce que tu as vécu, tu a eu des bouts difficile mais ton fils n’a pas eu a subir ce cercle infernale de la violence Bravo car je sais qu’il y a eu d’autres événement dramatique que tu a du surmonter

  2. Il est très important d’aider psychologiquement les enfants qui subissent toutes sortes de traumatismes pour ne pas avoir à payer le prix fort adulte et transmettre volontairement ou non, de la violence, de l’agressivité au monde qui l’entoure.
    Moi aussi j’ai subi quelques trucs pas faciles, et je me bat depuis des années pour sortir du cercle dépression, phobie, anxiété…. Le bon côté des choses, c’est que l’on peut s’en servir également pour voir la vie autrement et grandir, s’ouvrir au monde qui nous entoure et devenir meilleur 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s