La vieillesse


Avoir des rides, être courbée n’est que les années qui pèsent mais ce qui compte c’est de pouvoir s’émerveillée d’un soleil qui se couche, d’une fleur qui s’épanouie, d’un rire d’enfant …
Nuage

 

La vieillesse

 

 

« Le vrai mal de la vieillesse n’est pas l’affaiblissement du corps, c’est l’indifférence de l’âme.  »

André Maurois

La mésange et la colombe


Il suffit de peu pour que le monde change son histoire … chaque personne a son importance, chaque évènement est un point décisif qui fera basculer d’un coté ou de l’autre
Nuage

 

La mésange et la colombe

 

Combien pèse un flocon de neige ?

« Dis-moi, combien pèse un flocon de neige ? » demanda la mésange à la colombe.

« Rien d’autre que rien » fut la réponse.

Et la mésange raconta alors à la colombe :
« J’étais sur une branche d’un sapin quand il se mit à neiger. Pas une tempête, non,juste, comme un rêve, doucement, sans violence. Comme je n’avais rien de mieux à faire, je commençais à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me tenais. Il en tomba 3.751.952. Lorsque le 3.751.953ème tomba sur la branche, rien d’autre que rien, comme tu l’as dit,- celle-ci cassa. »

Sur ce, la mésange s’envola.

La colombe, une autorité en matière de paix depuis l’époque d’un certain Noé, réfléchit un moment et se dit finalement :

« Peut-être ne manque-t-il qu’une personne pour que tout bascule et que le monde vive en paix ! »

 
Paolo Coelho

13 CHOSES QUE VOUS IGNOREZ DE LA SÉCURITÉ DE VOTRE MAISON


Partir en vacances ou pour quelques heures a l’extérieur on s’attend de rentré dans la maison comme quand nous étions partis .. mais malheureusement, certaines personnes ont l’oeil pour voir si une maison est vulnérable …
Nuage

 

13 CHOSES QUE VOUS IGNOREZ DE LA SÉCURITÉ DE VOTRE MAISON

 

Les conseils d’experts suivants vous aideront à assurer la sécurité de votre maison et à en éloigner les cambrioleurs.

1. Cachez vos objets précieux dans la chambre des enfants

 

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Gardez vos objets précieux dans le tiroir à chaussettes de votre enfant plutôt que dans celui de votre table de chevet. C’est la chambre des maîtres qui intéresse généralement les voleurs, non celle des enfants.


2. Cachez le clavier du système d’alarme

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Si votre porte principale comprend une surface vitrée, installez le clavier de votre système d’alarme dans un endroit qui ne soit pas visible du seuil.

Ainsi, les voleurs qui tentent de scruter l’intérieur ne pourront pas voir si le système d’alarme est en fonction.  

3. La nuit, gardez les clés de votre voiture près de votre lit.

Crédit photo: iStockphoto/Thinkstock

Si vous entendez un bruit suspect qui vous donne à penser que quelqu’un cherche à entrer par effraction, appuyez sur le bouton d’alarme de votre clé. L’alarme de votre voiture se déclenchera, forçant le voleur à prendre la fuite.

4. Installez votre boîte aux lettres intelligemment

Michael Blann/Photodisc/Thinkstock

Comme elle est en travers de la fibre du bois, la fente de la boîte aux lettres affaiblit la structure de la porte ; un voleur peut alors l’enfoncer plus facilement.

Optez plutôt pour une boîte à lettres indépendante ou installez la fente dans le bas de la porte, de sorte qu’elle ne soit pas à plus du quart de sa hauteur.

 

5. Plantez des arbustes

Russell Illig/Photodisc/Thinkstock

Plantez des arbustes à épines, par exemple des rosiers, sous les fenêtres du rez-de-chaussée.En plus de contribuer à agrémenter votre propriété, ils éloigneront les voleurs.

 

6. Pendant vos vacances, demandez à un voisin de ramasser votre courrier.

Hemera/Thinkstock

Quand vous partez en vacances, demandez à un voisin de ramasser quotidiennement les circulaires laissées contre votre porte.

On a vu plus d’une fois des criminels rusés laisser des annonces publicitaires dans le but de vérifier combien de temps elles y restent.

7. Évitez de charger votre voiture la veille lorsque vous partez en séjour

Creatas/Thinkstock

Plutôt que de charger les valises le soir précédant votre départ pour le week-end, faites-le rapidement le matin juste avant de partir.La voiture chargée de bagages qui séjourne toute la nuit devant la maison constitue un véritable feu vert pour ceux qui comptent entrer par effraction chez-vous.

8. Baissez le volume de la sonnerie de votre téléphone.

Ciaran Griffin/Stockbyte/Thinkstock

Ainsi, un passant ne saura pas que personne ne répond et que, par conséquent, la maison est vide.

9. Ne gardez pas de bois de chauffage près de la maison

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Un voleur pourrait s’en servir pour avoir accès à la fenêtre. Gardez plutôt votre bois dans le garage ou empilez-le à la limite de votre terrain.

10. Vérifiez les loquets

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Si quelqu’un qui entretient votre terrain ou un visiteur inconnu se sert de votre salle de bains, il pourrait soulever le loquet de la fenêtre afin de s’introduire plus tard.


Revérifiez que le loquet est bien abaissé.

11. Faites affaire avec un serrurier honnête.

 

Crédit: iStockphoto/Thinkstock

Comme certains n’ont pas de permis ou sont malhonnêtes, il importe de faire affaire avec une entreprise établie de longue date qui est cautionnée et assurée.

12. Adhérez à un programme de prévention du crime.

Opération Identification est un projet pancanadien qui encourage les gens à marquer leurs biens de valeur afin de prévenir le cambriolage et le vol. Dans certaines villes, on a observé que le taux d’effraction dans les maisons des participants au programme était nettement plus faible que dans celles des citoyens qui n’y participaient pas. Vous pourriez également participer à un programme de surveillance du quartier tel que Bon voisin, bon œil.

13. Si vous n’avez pas de système d’alarme, installez au moins un autocollant.

Procurez-vous un autocollant indiquant que vous possédez un système d’alarme ou faites affaire avec un service de surveillance. Un voleur accompli ne sera pas dupe mais cela pourrait suffire à décourager celui qui manque d’expérience.

http://selection.readersdigest.ca

Un «oreiller autruche»


J’aurais l’impression d’être une bibitte venant d’un autre monde … me semble que cela ne doit pas être vraiment agréable de dormir la tête envelopper dans un lieu public ..
Nuage

 

Un «oreiller autruche»

 

 

L’invention appelée «ostrich pillow» (oreiller autruche) est présentée comme la solution au décalage horaire par ses fabricants.

 

Cet oreiller créé par le duo de designers Kawamura-Ganjavia du Studio KG, est un objet portable permettant de faire des siestes n’importe où et n’importe quand. Il «crée un petit espace privé au sein de l’espace public, pour se relaxer et décompresser», selon ses investisseurs.

Commercialisé par Studio Banana THiNGS, l’oreiller crée un mini-environnement autour de la tête dans lequel on peut aussi mettre ses mains au chaud pour faire une sieste. Un trou au niveau du nez et de la bouche permet à son utilisateur de bien respirer. On peut l’utiliser au bureau, dans le train, l’avion ou même à l’aéroport.

Ce concept découle du fait qu’une sieste éclair d’une vingtaine de minutes peut améliorer la productivité de 30%.

Ses créateurs ont travaillé sur ce projet depuis plus d’un an, ajustant ses matériaux et ses dimensions. La fabrication de ce nouveau concept ne commencera que lorsqu’il aura récolleté assez de fonds sur Kickstarter, site de mécénat individuel encourageant les nouveaux concepts d’entreprises.

L’entreprise essaie de récolter 70 000$ au total. Elle en est à 47 000$ mais dispose encore de 22 jours pour atteindre son objectif.

Les deux designers se sont rencontrés à Londres pendant leurs études d’architecture. Leur studio de design est actuellement basé à Madrid et Lausanne. Ils ont déjà participé à des expositions et des conférences au Museum of Modern Art (MOMA) de New York et à la Tokyo Designers week.

http://fr.canoe.ca

Le pouvoir des sectes ►Quand un proche tombe dans le piège


Certains ont un membre de leur famille ou un ami qui sont devenu des adeptes d’une sectes et qui avec le temps deviennent étranger a notre présence .. ne pensant qu’au Salut, qu’à la fin du monde .. Certains conseils peuvent aider a amener la personne a la raison ..
Nuage

 

Le pouvoir des sectes ►Quand un proche tombe dans le piège

Par Yves Casgrain, consultant en mouvements sectaires , Montréal, Canada
 
Le monde est ailleurs

 

pouvoir secte

© Istockphoto.com

Heureux d’avoir découvert la Vérité, votre proche tentera sans doute de vous convertir à votre tour.

Vie éternelle à ceux qui me suivent! Des gens achètent ces promesses et tombent dans le piège des sectes. Comment les aider à quitter leur paradis?

 

Il y a vingt-cinq ans, un de mes meilleurs amis est devenu membre d’une secte apocalyptique. Il abandonne alors ses études ainsi que ses rêves professionnels. En dehors de la secte, s’était-il convaincu, il ne trouverait plus de salut. Il était persuadé que la fin du monde allait survenir très bientôt. Selon lui, il ne restait plus grand temps avant que la colère divine n’éclate et laisse derrière elle une immense mare de sang: le sang des infidèles, le sang des impurs. Votre sang, le mien.

Que dois-je faire?

Je n’avais aucune idée de ce qu’il fallait faire. Ce n’était qu’une lubie, pensais-je, sa nouvelle croyance n’allait pas faire le poids devant son intelligence et son esprit critique. Pourtant, les semaines passèrent, puis les mois. Il devenait de plus en plus convaincu, plus coercitif dans ses attentes. Je devais moi aussi, pour le salut de mon âme, tout quitter pour préparer la fin du monde. Nos discussions devenaient de plus en plus difficiles, se chargeaient d’émotions crues, d’une communication déconstruite. Son insistance frôlait franchement l’intolérance.

Ne pouvant plus supporter ses longs discours destinés à me rallier à ses croyances, je pris alors une décision: le forcer à choisir entre sa secte et notre amitié. Mon ami choisit ainsi de mettre un terme à notre amitié pour demeurer fidèle à la secte. Tout un choc! La fin du monde avait précipité la fin d’une amitié!

Rien ne m’avait préparé à un tel événement. Aujourd’hui, les familles qui voient un de leurs proches devenir adepte d’une secte ne sont pas plus préparées que je ne l’étais il y a vingt-cinq ans. Les familles qui me consultent sont souvent sous le choc. Jamais elles n’auraient pensé qu’un jour un des leurs les renierait pour suivre un gourou charismatique. Souvent, elles éprouvent un mélange de colère et de peur. Elles en veulent à la secte de s’être immiscée dans la famille et, parmi toutes leurs appréhensions, craignent plus que tout que le «berger» n’entraîne la nouvelle recrue dans un suicide collectif.

Éviter la brisure

La dernière chose que l’on puisse souhaiter dans pareille situation, c’est la perte de contact, la brisure, par exemple la fin d’une amitié. Restez donc autant que possible aux cotés de la victime. Seul l’adepte peut expliquer ce qui l’a conduit à devenir adepte d’une secte et il ne peut le faire qu’à une personne de confiance, un ami ou un parent, comme vous. Votre oreille demeure donc le fil conducteur entre sa secte et notre monde, peu importe si ce qui sort de votre bouche n’a pas l’air d’être entendu. Le dialogue, aussi superficiel qu’il puisse être, ouvre une fenêtre sur le vécu de l’adepte et sur la secte, sur les croyances et les activités de celle-ci. Le tête-à-tête est essentiel et doit être maintenu.

Heureux d’avoir découvert la Vérité, votre proche tentera sans doute de vous convertir à votre tour. Il faudra alors vous montrer à la fois ferme et respectueux de son cheminement. L’adepte ne doit jamais avoir l’impression que vous êtes d’accord avec son choix. Il doit, par contre, sentir votre respect, votre ouverture d’esprit. Dans ce dialogue, chacun doit trouver son compte.

Il faut retenir que l’adepte a une image brouillée de ses relations avec autrui.

«Le discernement est ombragé par ce mal à l’aise intérieur», a déjà dit l’auteure Gabrielle Lavallée, dont un gourou lui avait coupé un bras, justement pour la soulager de son «mal». Se sentant jugé, désapprouvé, l’adepte peut facilement être précipité dans la honte. Son estime de soi déjà fragilisée, il risquera alors de s’enfoncer dans un désarroi tel que seul un gourou pourra le soulager.

Parler du réel

Dans vos conversations avec l’adepte, tentez de l’éloigner un peu de son expérience sectaire en lui parlant de la vie familiale, des activités qu’il pratiquait avant d’adhérer à la secte, des amis qu’il voit moins souvent. Parlez-lui du réel, quoi. Rappelez-lui les événements heureux qu’il a partagés avec des proches ou des camarades. Les sectes aiment bien enseigner que la vie passée de l’adepte n’a pas vraiment d’importance puisque en ce temps-là il ne possédait pas la Vérité. Parler des bons moments passés en famille ou avec des amis l’aidera à prendre un peu de distance avec la secte. Des émotions positives surgiront, se concrétiseront, voire se verbaliseront. L’adepte aura alors de la difficulté à adhérer complètement à l’affirmation de son gourou voulant que les gens du monde, ceux qui ne sont pas dans la secte, soient mauvais.

Ne pas brusquer l’adepte

Lors de vos rencontres, attention de ne pas brusquer l’adepte. Il ne faut surtout pas lui reprocher d’être dans une secte et d’être manipulé par un gourou! Personne n’admet entrer dans une secte! Votre proche aura plutôt l’impression d’avoir déniché un mouvement et un guide spirituel qui possèdent la Vérité. Mais il ne s’agit pas non plus de le conforter dans son choix. Il ne faut pas avoir peur de le confronter et même de le contredire, mais toujours avec respect. «Tu sais combien je t’aime, mais je ne suis pas d’accord avec…» est une manière plus habile d’entretenir la flamme que «Ça n’a pas de bon sens». L’important n’est pas d’avoir raison à tout prix, mais de trouver des points de rencontre avec votre proche pour renforcer sa confiance ébranlée.

Poser des questions

Posez des questions qui lui permettront de réfléchir. Il est capable de réflexion, mais son accès au jugement et à la logique est noyé dans un océan de crainte et de confusion. Demandez-lui, par exemple, s’il a consulté d’autres mouvements avant d’arrêter son choix. Essayez de lui faire dire pourquoi il est convaincu que ce groupe possède la Vérité. Demandez-lui de vous parler de son guide spirituel. Cherchez à savoir ce qu’il sait vraiment de cette personne, de ses antécédents. Habituellement le nouvel adepte ne sait pratiquement rien de l’historique de la secte, ni de son gourou. Faites-le lui remarquer. Demandez-lui s’il ne vaudrait pas mieux prendre un peu de recul afin de connaître plus en profondeur leurs histoires.

Lorsque vous lui poserez ce genre de questions, votre proche aura tendance à citer les écrits ou les discours de la secte. Lorsque vous sentirez qu’il ne fait que répéter ce que dit le gourou, demandez-lui de vous répondre dans ses propres mots. Ce petit exercice l’obligera à se distancer de la secte et de son langage. Faites-lui remarquer qu’il a tendance à s’exprimer d’une manière stéréotypée. Cela lui permettra peut-être de se rendre compte que son indépendance a été érodée par la secte. Du moins, cela ouvrira une porte.

Demandez-lui aussi s’il est moins à l’aise avec certaines croyances de la secte. Souvent, le nouvel adhérant, et même les plus anciens, n’osent pas critiquer leur maître spirituel.

Il peut être également très utile de lui poser des questions hypothétiques. Et si le gourou lui interdisait tout contact avec des personnes opposées à son cheminement? Accepterait-il? Quittera-t-il son emploi si son gourou l’exige?

Opter pour la compassion

Le désillusionnement, c’est à l’ami, au frère, à la soeur ou au parent de le mener pour lui-même et non de le balancer à l’adepte. La responsabilité du confident est de reconduire avec force et compassion l’adepte vers l’indépendance. C’est tout, et déjà bien assez.

Sources

Info-secte, Montréal, Québec. Canada

Lavallée, G. L’alliance de la brebis, France Loisirs, 1993

Casgrain, Y. Les sectes: Guide pour aider les victimes, L’Essentiel, 1996

http://www.servicevie.com

Explosion dans une usine au Japon: risque de pénurie mondiale de couches


Une bonne raison pour se mettre aux couches lavables .. surtout que ces couches aujourd’hui sont vraiment bien faites ..et c’est beaucoup moins pire qu’avant … Ca serait mieux aussi pour l’environnement
Nuage

 

Explosion dans une usine au Japon: risque de pénurie mondiale de couches

 

Des piles de couches pour enfants (John MacDougall AFP/Archives)

Des piles de couches pour enfants John MacDougall AFP/Archives

Une explosion sur le site d’une importante usine de production de polymères à Himeji, dans l’ouest du Japon, fait craindre une pénurie mondiale de couches, a rapporté dimanche le quotidien nippon Sankei Shimbun.

Un réservoir de l’usine du groupe Nippon Shokubai, qui se trouve dans la préfecture de Hyogo, a explosé samedi, tuant un pompier et en blessant 35 autres.

L’entreprise a une part de marché mondiale de 20% dans les polymères hyperabsorbants entrant dans la composition des couches, et sa production pourrait être durement obérée par l’accident, selon le journal.

L’usine de Himeji produit 320.000 tonnes de polymères par an. Nippon Shokubai préparait une augmentation de sa production pour faire face à la hausse de la demande chinoise, ajoute le Sankei Shimbun.

http://www.ladepeche.fr

Tori l’orang-outan, fumeuse invétérée, donne naissance


Les orang-outans sont des singes en voies de disparitions alors que Tori cette fumeuse a mit au monde un bébé doit t-on félicité le zoo qui n’a pas été capable de la sevrer de la cigarette .. Doit t’on applaudir des zoos qui sont incapables de s’occuper adéquatement des animaux
Nuage

 

Tori l’orang-outan, fumeuse invétérée, donne naissance

 

L'orang-outan Tori est devenue célèbre  sur les... (Photo: AFP)

L’orang-outan Tori est devenue célèbre sur les sites de partage de vidéos où on la voyait tirer sur une cigarette telle une fumeuse invétérée.

PHOTO: AFP

Agence France-Presse
Jakarta, Indonésie

Tori, une femelle orang-outan réputée pour son tabagisme, a donné naissance à un petit dans un zoo d’Indonésie, un événement rare qui donne espoir à la conservation de l’espèce gravement menacée, a indiqué vendredi un responsable du zoo concerné.

Tori, une femelle de 15 ans, a mis bas mercredi dans le zoo de Solo, sur l’île de Java, a indiqué à l’AFP Lilik Kristanto, directeur.

«La mise-bas s’est déroulée de manière naturelle, sans intervention humaine», a-t-il précisé.

Cette naissance est la première dans ce zoo depuis celle de Tori, il y a 15 ans.

«Nous sommes très heureux. Le bébé est en bonne santé et Tori est une bonne mère», a ajouté le directeur, reconnaissant que Tori avait fumé durant presque toute sa grossesse.

«Les orangs-outans sont gravement menacés. C’est donc une bonne nouvelle pour la conservation de l’espèce», a-t-il souligné.

Seuls 50 000 à 60 000 orang-outans vivent encore dans le milieu naturel, la plupart en Indonésie et en Malaisie, victimes en particulier de la déforestation massive qui sévit dans ces pays.

Tori avait été isolée des humains en juillet afin de la forcer à abandonner la cigarette. L’animal avait récemment acquis la célébrité sur les sites de partage de vidéos où on la voyait tirer sur une cigarette telle une fumeuse invétérée.

Le vice du singe avait été encouragé depuis sa tendre enfance par des visiteurs du zoo qui lui lançaient des cigarettes déjà allumées.

Le phénomène des «orangs-outans fumeurs» est relativement répandu en Indonésie et emblématique des nombreux cas de zoos décriés pour leur manque de soins aux animaux.

En mars, une girafe d’un autre zoo de Java avait été retrouvée morte. Lors de l’autopsie, un amas de sacs plastiques de 20 kg avait été retrouvé dans son estomac, en raison de son habitude de manger les emballages que les visiteurs jetaient dans son enclos.

http://www.lapresse.ca/