La ronde des critiques


Une étude qui date de quelques années mais je doute que cela ai vraiment changé aujourd’hui et c’est il serait urgent que l’on s’écoute parler et voir si vraiment nous faisons partie de ceux qui émettent plus de critiques négatives que positives … ce n’est certes pas un exemple a donner a nos enfants ..
Nuage

La ronde des critiques

 

Une étude a démontré qu’en moyenne par jour, un enfant entend 432 critiques négatives contre 32 positives ! (The National Institute Hochschild 1997)

De même si vous êtes négatif envers vous-même, telle une routine, vous aurez aussi tendance à décourager votre enfant,

Ce que vous dites et faites à vos enfants ont des conséquences sur son développement et la construction de son système de croyances !

Pensez-y

Michel Poulaert
Pensées positives

Les 5 pires voleurs d’énergie et les façons de les vaincre


La fatigue, la mauvaise humeur, le manque de sommeil ont des causes qui pourraient être causé par une mauvaise alimentation .. par des régimes mal, équilibré. Voici quelques pistes qui peut-être pourraient aider
Nuage

 

Les 5 pires voleurs d’énergie et les façons de les vaincre

 

Le manque de sommeil n’est pas la seule chose qui puisse vous laisser épuisé. Cherchez à savoir si l’un de ces cinq voleurs d’énergie serait à blâmer et apprenez à les vaincre.

©iStockphoto.com/Anouchka
 
Vous vous sentez morose?

 

À quand remonte la dernière fois où vous vous êtes senti vraiment débordant d’énergie? Si vous devez consulter votre agenda Google pour vous en rappeler, vous pourriez avoir besoin de réévaluer vos habitudes alimentaires.

«Les gens se sont habitués à se sentir moroses toute la journée, c’est la nouvelle norme», expliqueAndrea Holwegner, une diététiste professionnelle de Calgary. «Quand ils apportent des changements à leur régime, ils sont souvent surpris de se sentir beaucoup mieux.»

Éviter ces cinq zappeurs d’énergie vous aidera à vous sentir plus éveillé et concentré tout au long de la journée.

1. Éliminez les glucides de votre alimentation

 

Les régimes sans glucides sont populaires, mais Holwegner dit que d’adopter un tel régime pourrait vous laisser sans énergie.

«Votre cerveau ne fonctionne pas aux protéines, seulement aux glucides», dit-elle.

L’organisme transforme les glucides que nous consommons en glucose, notre principale source d’énergie. Coupez les glucides et vous n’aurez plus un apport suffisant de ce carburant qui vous garde actif toute la journée.


Ajoutez de sains glucides complexes à votre régime alimentaire, comme des grains entiers, des légumineuses et des légumes féculents.

2. Sautez le déjeuner

 

Il y a une excellente raison pour laquelle on surnomme le déjeuner le repas le plus important de la journée. Le jeûne de la nuit vide les réserves d’énergie du corps. Si vous ne faites pas le plein, vous vous sentirez léthargique pour le reste de la journée.

«Quand nous examinons les recherches, nous constatons que les enfants qui déjeunent ont de meilleurs résultats aux tests de mémoire et sont plus concentrés. Les adultes sont semblables aux enfants, leur corps est juste plus grand», dit Holwegner.

Commencez votre journée par un déjeuner équilibré, qui comprend certains de ces glucides sains, ainsi que des protéines, des fruits et des légumes. Consultez les meilleures recettes de déjeuner sain pour de l’inspiration.

3. Mangez trop peu

 

Les individus ont besoin de manger tous les trois à cinq heures, pour maintenir un niveau d’énergie optimal. Holwegner recommande de suivre la «Règle de trois». Cela signifie que chaque repas ou collation doit comprendre des protéines, des grains et un fruit ou un légume. «Penser par trois aide les gens à mieux structurer leurs repas», explique-t-elle.

Ces idées de collations rapides vous aident à planifier des collations équilibrées pour une énergie optimale.

4. La déshydratation

 

Boire trop peu pourrait vous laisser avec une sensation d’être défoncé et vague. Si le vieil adage qui veut que vous ayez besoin de huit tasses par jour semble décourageant, Holwegner dit que ce n’est pas tant que vous pouvez penser.

«Tout le monde augmente la taille des portions dans sa tête et c’est vrai aussi pour l’eau. Vous n’avez pas besoin d’un verre d’un litre. Une tasse est, en réalité, une petite quantité.»

Gardez une bouteille d’eau à portée de main et buvez par gorgées, tout au long de la journée. Du jus, de la tisane, du bouillon. Le lait vous hydratera aussi.

5. Manger les mauvais aliments au mauvais moment

 

Comme la plupart d’entre nous mangent vers midi et dînent plus tard en soirée, nous commençons à perdre de l’énergie vers trois ou quatre heures. Lorsque vous vous sentez fatigué, votre cerveau demande ses hydrates de carbone producteurs d’énergie pour vous donner un coup de pouce. Mais si vous prenez des glucides simples, comme un sac de croustilles ou une canette de boisson gazeuse, vous produirez une brusque crête d’énergie, suivie d’un creux. Même manger un morceau de fruit l’après-midi ne vous donnera pas le soutien dont vous avez besoin pour passer à travers le reste de la journée.

«Les hydrates de carbone entrent dans le système très rapidement et vous donnent une sensation de satiété d’une heure environ», explique Holwegner. «Si vous ne mangez que des glucides, vous allez rouler sur les montagnes russes de l’énergie.»

Pour éviter de toucher le fond avant le dîner,associez protéines et glucides pour votre collation en milieu de journée. Mangez une pomme avec une poignée d’amandes, un yogourt aux fruits ou des légumes avec le l’humus et des craquelins.

http://www.plaisirssante.ca

Vous voulez intégrer le Ku Klux Klan? Prière de remplir ce formulaire


Le  Ku Klux Klan n’est pas disparu, il a perdu du prestige grâce a des défaites judiciaires exemplaire, mais ils existe malheureusement beaucoup de personnes au rang des KKK Triste que plus nous évoluons moins nous changeons .. le raciste pur et dur est toujours aussi actif et c’est un drame dans une société dites civilisé
Nuage

 

Vous voulez intégrer le Ku Klux Klan? Prière de remplir ce formulaire

Comment ne pas échouer à l’épreuve d’admission.


– Wade Michael Page sur cette photo non datée de la page Myspace de son groupe «End Apathy», un groupe de «hatecore». Wade est le meurtrier présumé de six sikhs dans un temple du Wisconsin, lundi. REUTERS/myspace.com/ –

Lorsque Wade Michael Page (l’auteur présumé de la fusillade du temple sikh du Wisconsin, Etats-Unis) a été renvoyé d’un magasin Harley Davidson en 2004, ses employeurs ont retrouvé un formulaire d’adhésion du Ku Klux Klan sur son bureau. En quoi consiste ce formulaire?

On vous demande votre nom, votre adresse, et le nom des sociétés secrètes dont vous êtes membre. Les formulaires du KKK varient en fonction des branches de l’organisation, mais la plupart d’entre eux s’ouvrent sur des questions habituelles, semblables à celles des formulaires pour cartes de fidélité (coordonnées, âge, statut matrimonial). Les questions qui suivent sont propres aux organisations extrémistes blanches.

On demande généralement au postulant s’il a déjà fait partie des forces de l’ordre ou s’il a travaillé pour le gouvernement —et ce à quelque titre que ce soit. Il doit réaffirmer sa foi chrétienne et son appartenance à la «race blanche»; jurer qu’il n’appartient à aucune autre société secrète, à commencer par la franc-maçonnerie (certains théoriciens du complot —et notamment les membres du KKK— pensent que les maçons ont pour projet de prendre le contrôle du gouvernement et de corrompre la chrétienté).

Certains formulaires contiennent également cette question: «Estimez vous que tous les hommes sont créés égaux?». Si vous souhaitez rejoindre les rangs du Klan, mieux vaut répondre «non». Il arrive que les sites web extrémistes utilisent cette technique. La question apparait soudainement dans un pop-up, et les internautes qui cliquent sur le «oui» ne peuvent accéder au site.

Un système pas très sélectif
La plupart des formulaires du Klan demandent au postulant de préciser son sexe. On pense généralement que l’organisation est presque exclusivement réservée aux hommes; en réalité, elle compterait environ 30% de femmes. Les photos de pique-niques
(entre autres évènements) organisés par le Klan indiquent que les femmes sont particulièrement actives au sein de l’organisation. (Certaines organisations extrémistes, dont plusieurs groupes de skinheads néonazis, ne permettent pas aux femmes de rejoindre leurs rangs, mais elles disposent souvent d’associations parallèles qui les acceptent en leur sein).

Personne ne connaît précisément le taux d’acceptation des postulants au sein de l’organisation, mais le système de recrutement du Klan ne semble pas réellement sélectif. Plus qu’un moyen de trier le bon grain de l’ivraie, le processus d’adhésion permet avant tout aux sections locales du KKK de récolter des fonds (à raison d’environ 20 dollars par postulant).

Les skinheads et les gangs de prisonniers racistes sont nettement plus regardants —si l’on peut dire. Les postulants doivent accomplir une période d’essai d’un an, pendant laquelle on leur demande parfois d’accomplir des actes illégaux et violents; les membres de l’organisation procèdent alors à un vote. Les groupes extrémistes les plus organisés consultent les archives publiques et vérifient les antécédents criminels du postulant— notamment pour s’assurer que ce dernier n’est pas un agent de police infiltré utilisant un nom d’emprunt.

C’est dans le courant des années 1920 que le Klan a commencé à distribuer des formulaires à ses novices; l’organisation contrôlait alors plusieurs Assemblées d’Etat, et le nombre de ses adhérents avait progressivement grandi pour atteindre plusieurs millions.

Relâchement sur la couleur des yeux
A l’époque, l’esprit d’entreprise l’emportait sur le culte sur secret; le KKK adressait alors des formulaires d’adhésion frappés d’un en-tête au nom du Sorcier Impérial à toute personne ayant été recommandée par un ami ou une relation. Une enveloppe-retour affranchie
(l’expédition coûtait alors 2 cents) était incluse dans le courrier.

Le formulaire du Klan a connu plusieurs transformations révélatrices. Dans les années 1920, les immigrés étaient une immense source d’inquiétude pour le Klan, et le document demandait alors au postulant si ses parents étaient nés aux Etats-Unis, et si «les principes d’un américanisme PUR» lui tenaient véritablement à cœur.

De nos jours, bien peu de formulaires s’enquièrent du lieu de naissance du candidat —et ils se soucient encore moins de celui de ses parents. La religion semblait elle aussi plus importante aux yeux du KKK d’hier. Avant la Grande Dépression, les postulants devaient répondre à une série de questions à caractère religieux («Etes vous Juif ou Gentil?»; «Etes-vous membre d’une paroisse, et si oui, laquelle?»; «Quelle est la religion de vos parents?»…).

Il va sans dire que Klan d’hier se souciait tout autant de la couleur de peau de ses membres que celui d’aujourd’hui, mais on peut tout de même noter que les questions relatives à l’origine ethnique ont été légèrement modifiées.

Le KKK avait pour principe de demander à ses nouveaux adhérents s’ils appartenaient «à la race blanche ou à une race de couleur», et les interrogeait au sujet de la couleur de leurs yeux et de leurs cheveux. Les postulants d’aujourd’hui doivent simplement préciser qu’ils sont blancs —sans plus.

Brian Palmer

L’Explication remercie Heidi Beirich du Southern Poverty Law Center et Mark Pitcavage de l’Anti-Defamation League

Traduit par Jean-Clément Nau

http://www.slate.fr

 

Un camp vachement original


Quelles belles expériences offerte a ces enfants cette opportunité de s’occuper des vaches .. Surtout qu’aujourd’hui, les enfants de la villes ont peut-être moins de chance d’être en contact avec la nature ..
Nuage

 

Un camp vachement original

 

Au programme du camp de jour Ferme en folie: soins aux vaches, balades en tracteur et jeux dans un labyinthe tracé dans un champ de maïs.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, LA PRESSE

Marie Allard

(Sainte-Anne-des-Plaines) Baptiser un joli veau tout juste né: c’est ce qu’ont fait les enfants participant au camp de jour Ferme en folie. Le nom qu’ils ont donné au bébé de 100 livres? Disney.

Plutôt que de passer l’été au parc ou à la piscine, ces jeunes ont choisi de s’initier à la vie agricole à la ferme Geobastien, de Sainte-Anne-des-Plaines. Au programme: soins aux vaches, balades en tracteur et jeux dans le labyrinthe tracé dans un champ de maïs. Que les parents se rassurent: contrairement aux agriculteurs, les enfants n’ont pas à faire la traite à 5h.

«Les enfants vont à l’épicerie acheter du lait, sans savoir d’où il vient, dit Yvan Bastien, propriétaire de la ferme Geobastien, exploitée par sa famille depuis 1965. C’est pareil pour les oeufs. Comme notre ferme est proche de la ville, on a décidé de montrer ce qu’on fait.»

C’est ainsi que, depuis 2008, l’étable a ouvert ses portes à 800 enfants de 5 à 12 ans, que l’organisme L’Air en fête transporte de Rosemère, Terrebonne et Mirabel, matin et soir. Chaque participant choisit la vache qui sera la sienne, le temps du camp. Rapidement, les petits rats des villes se transforment en rats des champs.

Les veaux ont-ils un nombril?

Allyson Tellier, 5 ans, a adopté la vache Lisa «parce qu’elle est belle», a expliqué la blondinette. Victor Vosburg, 11 ans, a préféré Dénature, «la première qui n’a pas dit meuh quand je suis passé devant», a-t-il indiqué.

«J’aime m’occuper des vaches, a dit Victor. Il y a du monde qui trouve ça bizarre, mais c’est comme un chien: on lui donne à manger, on ramasse ses cacas et on peut jouer avec elle. En plus, elle donne du lait.»

«Un fort lien d’appartenance se crée entre les enfants et les animaux, a dit Cloé Poudrier, alias Catastrophe, coordonnatrice du camp Ferme en folie. À la fin de la semaine, on voit beaucoup de larmes.»

Lors du passage de La Presse, les enfants ont constaté que comme eux, les veaux ont un nombril, héritage du cordon ombilical. Ils ont assisté à l’expulsion placentaire de la vache qui venait de mettre bas. En plus d’apprendre qu’il s’agissait d’une mère porteuse, ayant mené à terme l’embryon d’une autre vache, à la génétique supérieure!

Une fois l’été passé, la ferme reçoit divers groupes, notamment scolaires.

«Même des adultes ignorent que pour donner du lait, une vache doit avoir eu un veau», a souligné Isabelle Hardy, agronome et conjointe de M. Bastien.

Afin de mieux faire connaître leur réalité, une centaine de fermes accueilleront gratuitement les visiteurs le dimanche 9 septembre prochain, à l’occasion des 10es portes ouvertes de l’Union des producteurs agricoles (UPA). Même les incurables citadins pourront admirer animaux de ferme et machinerie agricole au cours d’une fête champêtre, offerte par l’UPA le même jour, au parc Jean-Drapeau de Montréal.

http://www.lapresse.ca

Les évanouissements pourraient être d’ordre génétique


Victime d’évanouissement ? Beaucoup de gens ont eu des épisodes durant leur vie de tomber dans les pommes .. si ce n’est pas du a une maladie, cela peut-etre génétique … Une petite discussion sur l’histoire familiale sur ce sujet pourrait surement le confirmer 
Nuage

 

Les évanouissements pourraient être d’ordre génétique

 

Photo Fotolia

Tomber dans les pommes ne serait pas seulement lié à des facteurs environnementaux et émotionnels.

La revue Neurology dévoile les résultats d’une recherche mentionnant que s’évanouir pourrait être une affaire de famille.

Nous le savons, des facteurs environnementaux ou émotionnels peuvent nous faire ressentir le malaise vagal, le type d’évanouissement le plus fréquent et le moins dangereux, mais la génétique peut aussi être en cause.

Ce type d’indisposition se caractérise par un ralentissement du rythme cardiaque, une chute de pression ou un arrêt brutal de l’oxygénation au cerveau.

Les chercheurs ont interrogé 51 paires de jumeaux sur des malaises ressentis au cours de leur vie, les antécédents familiaux et des problèmes de santé possibles.

On constate que les jumeaux identiques ont deux fois plus de risques d’évanouissement que les jumeaux non identiques. Comme quoi la génétique similaire peut aussi avoir un impact.

Selon Neurology, environ 25 % des gens auront un malaise au moins une fois dans leur vie.

http://sante.canoe.ca

Une première semaine de travail pour Curiosity


Maintenant que Curiosity a fait son entrée réussit sur le sol martien, il faut bien qu’il oeuvre a ce dont il a été conçu. Nombre de personnes sur Terre le prépare a distance pour qu’il puisse accomplir son travail
Nuage

 

Une première semaine de travail pour Curiosity

 

La NASA a publié jeudi cette portion de la première photo panoramique en couleur prise par sa sonde robotisée Curiosity.

PHOTO: REUTERS

Mathieu Perreault
La Presse

L’euphorie a été de courte durée. Depuis l’atterrissage acrobatique de la sonde robotisée Curiosity sur Mars, lundi, la NASA teste lentement chaque instrument, un processus qui s’étendra sur plusieurs semaines.

Aujourd’hui, par exemple, Curiosity subira ce qui s’apparente à une greffe de cerveau: ses logiciels seront optimisés pour lui permettre de mieux se déplacer sur la planète rouge. Jusqu’à maintenant, ils étaient réglés pour l’atterrissage. L’opération durera quatre jours, ce qui signifie que les premiers tests des environs de la sonde ne surviendront pas avant le milieu de la semaine prochaine.

«Pour le moment, toutes les équipes testent et calibrent les équipements», explique Richard Léveillé, scientifique spécialisé dans les planètes pour l’Agence spatiale canadienne.

Il se trouve actuellement au Jet Propulsion Laboratory, en Californie, et travaille sur la Chemcam, l’instrument qui pourra pulvériser des rochers pour qu’on puisse les analyser.

Horaire martien

Les équipes vivent à l’heure martienne: par exemple, jeudi, la réunion de début de journée a eu lieu vers 18h, heure de Montréal. Le jour sur Mars dure 40 minutes de plus que sur Terre, ce qui ajoute une distorsion supplémentaire. Et Curiosity est atterri à la fin de l’hiver martien, ce qui signifie que les jours allongent au lieu de raccourcir.

La première cible de Curiosity sera une montagne de cinq kilomètres, Aeolis, qui est au centre du cratère Gale où elle a atterri. Les satellites en orbite – il y en a actuellement trois en activité – ont détecté des signes de discontinuité géologique sur les flancs d’Aeolis, ce qui permettra de mieux comprendre l’évolution du climat sur Mars. Les chercheurs pensent que la planète a subi une «grande dessiccation» il y a trois milliards d’années, passant d’un environnement humide à une grande sécheresse.

En route vers Aeolis, un trajet de 6,5 km qui pourrait prendre jusqu’à un an selon les arrêts d’échantillonnage, Curiosity s’arrêtera à différents écueils visibles de l’espace et examinera un cône alluvial, une région où jadis un cours d’eau déposait des sédiments. Si les sédiments du cône alluvial sont plus récents, par exemple, cela pourrait signifier qu’il y a déjà eu sur Mars de l’eau liquide, condition probablement essentielle à la vie, dans un passé plus récent.

Curiosity humera également l’atmosphère martienne à la recherche de méthane, détecté par les sondes en orbite. L’origine de ce méthane est mystérieuse, parce que Mars ne devrait pas avoir d’activité géologique, seul élément, en plus de la vie, pouvant expliquer sa présence.

***

Viking, prise 2

La mission de Curiosity pourrait mener à une nouvelle analyse des résultats des sondes Viking, selon le magazine britannique The New Scientist.

L’un des chercheurs du programme Viking, Gilbert Levin, entend demander publiquement à la NASA de lui redonner le titre de découvreur de la vie sur Mars si Curiosity en détecte des traces.

M. Levin était le chef d’une expérience de Viking qui a ajouté un peu de carbone liquide à une poignée de sol martien; la mixture a émis du dioxyde de carbone (CO2), ce qui normalement est le signe que des bactéries avaient digéré le carbone.

M. Levin et son équipe ont sablé le champagne et reçu un appel de félicitations de l’astronome-vedette Carl Sagan.

Mais quelques jours plus tard, la NASA lui a appris qu’une autre expérience de Viking n’avait pas détecté de molécules organiques dans le sol martien. Ses résultats étaient donc un faux positif. Le New Scientist rapporte que l’instrument de détection des molécules organiques s’est par la suite révélé peu sensible, ce qui signifie que M. Levin pourrait avoir été victime d’un faux négatif.

http://www.lapresse.ca