Se prendre en main


Ce n’est pas que j’aime ce genre de texte particulièrement mais il y a un sens qu’il ne faut pas écarté … le fait que nous sommes responsable de nous-même. Il se peut que nous avions vécu des difficultés, voir même des drames mais nous pouvons se relever et diriger autrement notre vie
Nuage

 

Se prendre en main

 

Nous sommes tous nés sous une bonne étoile.  Nous aimons parfois croire que nous ne sommes pas responsables du cours de notre existence et nous blâmons nos parents, notre conjoint ou la société pour nos difficultés.

Cette attitude est un obstacle à notre progression. Il convient de nous recueillir et d’accepter pleinement, avec amour et compréhension, ce que nous sommes maintenant. 

Nous venons d’un foyer désuni ? La leçon d’amour a été difficile mais elle était nécessaire, nous pouvons en être certains. 

Nous n’avons pas d’emploi ?  Sans  doute est-ce le temps pour nous de faire une mise au point, d’apprendre comment nous attirons tel ou tel événement dans notre vie, d’amorcer intérieurement un changement de direction vers l’abondance et la joie.

Notre attitude intérieure est importante dans la détermination des conditions présentes et ultérieures de ma vie.

Source : Un jour à la fois Tome IV

Sept restaurants japonais complètement fous


Tout pour attirer une clientèle avec des idées plus ou moins morbides ou carrément stéréotypé. Qu’est ce qui ne faut pas inventé pour se faire une place dans la restauration
Nuage

 

Sept restaurants japonais complètement fous

 

Si le Japon peut se vanter d’être le pays à avoir le plus grand nombre de tables ayant récolté des étoiles du guide Michelin, il peut aussi se targuer d’avoir des restaurants aux thématiques les plus inusitées.

Stéphanie Godbout

Manger un corps sur une table d’opération, se faire nourrir par Sailor Moon ou encore prendre son repas dans une cellule de prison… Voici notre petite liste des restaurants les plus bizarres au pays du Soleil Levant.

 

1. Sur la table d’opération

Japon - Sept restaurants japonais complètement fous
Photo: Courtoisie

Cannibalistic Sushi, Tokyo

Traditionnellement, le «nyotaimori» est l’art de présenter de la nourriture sur le corps nu d’une femme. Si cette coutume est encore pratiquée dans plusieurs établissements japonais, le restaurant Cannibalistic Nyotaimori pousse le concept un peu plus loin en proposant de manger tout le corps. Disposé sur une table d’opération, ce dernier est fait de pâte alors que la sauce fait office de sang. Les convives dissèquent à l’aide de scalpels des morceaux de membres et d’organes, tout étant comestible. Ça frôle le cannibalisme.

2. Dans les dents

Japon - Sept restaurants japonais complètement fous (2)
Photo: AFP

OK Bokujo n’est pas le seul établissement japonais où les serveuses sont habillées en soubrettes ou en personnages de bd.

OK Bokujo, Tokyo

Si vous voulez vous faire nourrir à la petite cuillère, vous adorerez OK Bokujo, un restaurant où l’univers de la costumade et celui du barbecue se rencontrent. Les serveuses, habillées en personnages de dessins animés japonais, font griller de petits morceaux de viande à la table avant de souffler dessus et de les mettre gentiment dans la bouche de leur client.

3. Gâter son prochain

Japon - Sept restaurants japonais complètement fous (3)

Ogori Café, Kashiwa

Inspiré du verbe «ogoru», signifiant «gâter quelqu’un», le Café Ogori vous incite à bien traiter votre prochain. L’idée: vous commandez pour la personne suivante, et recevez ce que le client précédent a choisi. Un peu comme un mélange de «donnez au suivant» et du sac à surprises.

4. Repas en conserve

Photo: Courtoisie

Mr. Kanso, Osaka

Manger de la nourriture froide directement d’une boîte de conserve avec des ustensiles en plastique ne correspond pas à votre idée d’une bonne expérience culinaire? C’est pourtant ce que propose le restaurant japonais Mr. Kanso. Des étagères remplies de boîtes de conserve en provenance des quatre coins de la planète servent de décor pour cet établissement qui a trouvé de nombreux adeptes. Depuis l’ouverture du premier Mr. Kanso en 2002 à Osaka, près d’une vingtaine de succursales ont ouvert leurs portes dans le pays, dont une à Tokyo.

5. Comme Dracula

Japon - Sept restaurants japonais complètement fous (5)

Vampire Café, Tokyo

Ambiance feutrée, croix, miroirs brisés, chandeliers, squelettes, intérieur peint en rouge sang. Entrer dans le Vampire Café, après avoir traversé un long couloir, c’est comme pénétrer dans l’antre de Dracula. Les repas, présentés dans des cercueils décorés de crucifix comestibles, sont servis par de jeunes femmes vêtues de costumes de domestiques ou de jeunes hommes en smoking. Au Vampire Café, les cocktails de prédilection sont les Bloody Caesar, vin rouge, Bloody Mary…

6. Prison ou asile?

Alcatraz ER, Tokyo

Moitié prison, moitié expérience scientifique, Alcatraz ER est un des premiers restaurants thématiques de Tokyo. Dans cet établissement où l’on sert les clients dans des cellules de prison tout en essayant de les effrayer pendant leur repas, le menu propose des intestins humains (saucisses et foie) ou encore un pénis sur un lit de laitue (saucisse intentionnellement courbée). Faites attention de ne pas énerver les méchantes infirmières/serveuses qui ont la fâcheuse habitude d’administrer des injections aux clients trop dérangeants.

7. Chez les ninjas

Japon - Sept restaurants japonais complètement fous (7)
Photo: Courtoisie

Ninja Akasaka, Tokyo

Faites une incursion dans une forteresse, repère caché de ninja. Après avoir été accueilli par un ninja, vous naviguerez dans de longs corridors, tel un labyrinthe sous-terrain, où vous découvrirez des coffres au trésor et un pont secret avant prendre place à votre table dans une pièce à l’écart. Si le restaurant est aussi réputé pour la qualité de sa nourriture, il l’est tout autant pour la présentation de ses plats, souvent avec de la glace sèche ou de petites flammes. Entre les services effectués par des ninjas, un illusionniste fait le tour des tables, question d’ajouter un peu de magie à votre repas.

http://fr.canoe.ca

La maltraitance laisse des traces


Il y a des adultes qui ont réussit a s’affirmer et se sortir du cercle vicieux de la maltraitance étant enfant, mais beaucoup d’autre non … Il ne faut pas se leurrer la maltraitance, les abus sexuels ont des répercussions pour la vie autant moralement que physiologiquement
Nuage

 

La maltraitance laisse des traces

 

La maltraitance laisse des traces

Photo: Fotolia.com

La maltraitance laisse des traces dans la substance blanche du cerveau, ce qui pourrait expliquer les troubles dépressifs ou l’usage de drogues observés plus souvent chez les ceux qui ont été maltraités durant l’enfance, selon les travaux d’une équipe américaine.

 

La substance (ou matière) blanche du cerveau se distingue de la matière grise où se concentrent les neurones et représente les réseaux de fils entourés de gaines de myéline (blanches) qui permettent «le transfert de signaux à haut débit» et facilitent la communication entre les différentes zones du cerveau.

«Des perturbations au niveau des faisceaux de matière blanche ont été observées chez les adolescents exposés aux mauvais traitements dans leur enfance», expliquent des chercheurs américains dans une étude publiée mercredi par la revue Neuropsychopharmacology du groupe Nature.

«Nos résultats suggèrent que les perturbations de substance blanche observées chez les adolescents exposés à la maltraitance dans l’enfance peuvent être associées à un risque accru de troubles psychiatriques», en particulier dépression, comportements addictifs et usage de drogue, explique à l’AFP le chercheur Hao Huang, de l’université du «Texas Southwestern» à Dallas, co-signataire de l’article.

Études encore nécessaires

 

L’étude a été conduite sur un groupe de 19 adolescents volontaires ne présentant aucun trouble psychiatrique mais ayant souffert de maltraitance durant leur enfance.

Ils ont été victimes de violences physiques ou d’abus sexuels ou encore ont été témoins de violences au sein de leur famille pendant au moins six mois et avant leur dixième année.

Un groupe témoin de 13 adolescents a été constitué avec des adolescents volontaires sans antécédent de violences ni trouble psychiatrique.

Au terme d’un suivi qui a duré cinq ans, les scientifiques ont pu noter que cinq des 19 adolescents victimes d’abus ont développé une dépression contre un seul dans le groupe témoin et que quatre sont devenus des consommateurs de drogue contre un dans l’autre groupe.

Les «changements» au niveau de la matière blanche ont été observés chez les adolescents maltraités suivis dans cette étude, comme cela avait été aussi le cas dans quatre autres études précédentes.

Toutefois le «mécanisme exact» qui induit la «perturbation» de la substance blanche demeure inconnu et des études approfondies sur le sujet sont encore nécessaires, souligne Hao Huang.

Ces chercheurs américains, qui sont les premiers à évoquer un lien entre perturbation de la matière blanche et troubles psychiatriques, jugent qu’il faut interpréter leurs résultats «avec précaution» en raison notamment de la faiblesse de l’échantillon.

http://fr.canoe.ca

Découverte d’un fossile complet d’un insecte vieux de 365 millions d’années


Malgré la petitesse des insectes les paléontologues arrive a trouver des fossiles d’insectes qui viennent de plus en plus loin dans le temps de l’histoire de la vie sur Terre
Nuage

 

Découverte d’un fossile complet d’un insecte vieux de 365 millions d’années

 

Le fossile d’une mouche (Nature/AFP/Archives, D. Huang)

De Véronique MARTINACHE (AFP)

PARIS — 8 mm de long, un thorax séparé de la tête et de l’abdomen, trois paires de pattes et quelque 365 millions d’années : des chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle (France) ont annoncé avoir découvert le premier fossile complet d’un insecte du Dévonien Supérieur.

Le dénommé Strudiella devonica a été découvert par l’équipe d’André Nel sur un site de la localité de Strud (province de Namur), en Belgique. Sa découverte fait l’objet d’une publication mercredi dans la revue scientifique britannique Nature.

« C’est le premier fossile à peu près complet pour la période du Dévonien », a souligné André Nel auprès de l’AFP. « Or c’est à cette époque que ces animaux ont commencé à se diversifier, ont commencé à conquérir les terres émergées », a-t-il poursuivi.

« C’est un jalon, un témoin », qui vient vérifier les datations moléculaires (à partir de l’étude de l’ADN), selon lesquelles « les insectes sont très anciens », a-t-il expliqué.

Jusqu’à présent, les seuls restes fossilisés d’insectes de cette période étaient deux mandibules, trouvées en Ecosse.

Strudiella devonica vient ainsi combler le trou entre Rhyniella praecursor (400 millions d’années), collembole considéré comme proche parent des insectes, et le Carbonifère (entre 300 et 330 millions d’années), riche en insectes fossiles de toutes sortes.

Probablement une larve d’un insecte ailé

Strudiella devonica a été mis au jour « dans une argile un peu sableuse, très fine », a précisé André Nel.

« C’est probablement un animal terrestre qui est arrivé dans une mare envahie par des crustacés carnivores qui existent encore, les triops, une sorte de crevette », a-t-il raconté.

Coup de chance pour les chercheurs, Strudiella devonica a échappé à la voracité de ces triops, même si le fossile n’est pas « en très bon état ».

Selon le chercheur, il s’agit probablement d’un animal mangeur de végétaux.

« Là où on n’a pas eu de chance, a poursuivi André Nel, c’est qu’il s’agit d’une toute petite bête, probablement une larve d’un insecte ailé ».

« On sait que c’est un animal appartenant à la lignée d’insectes ailés parce que ses mandibules sont typiques des insectes ailés, elles ressemblent aux mandibules qu’on peut trouver chez les blattes ou les sauterelles actuelles ».

« Il a des pattes, des antennes, un thorax, un abdomen, comme tout insecte qui se respecte, mais pas encore d’ailes », a-t-il décrit. « C’est dommage, parce qu’on ne sait pas quand l’aile et apparue ni à quoi pouvaient ressembler les premières ailes », a regretté le chercheur.

« S’il s’agit, comme les auteurs le suggèrent, du fossile d’un animal au stade larvaire qui aurait eu des ailes à l’âge adulte, cela voudrait dire que l’origine des insectes ailés est beaucoup plus précoce » que ce que la paléontologie laissait penser jusqu’à présent, a commenté dans la revue Nature William Shear (Hampden-Sydney College, Virginie, Etats-Unis).

L’espoir des scientifiques est maintenant de trouver des insectes mieux conservés, des adultes avec des ailes.

« On sait qu’il y a des insectes ailés au Dévonien supérieur, il faut trouver leurs ailes », a conclu André Nel.

http://www.radio-canada.ca

Une lumière bleue pour aider les travailleurs de nuit


Comment améliorer le sommeil des gens qui travaillent de nuit, diminuer les accidents de la route la nuit du a la fatigue ??? Boissons énergisantes, café, ??? Et pourquoi pas une petite lumière bleu .. Est-ce que cela pourrait-être si simple ?
Nuage

 

Une lumière bleue pour aider les travailleurs de nuit

 

Une personne exposée à la lumière bleue

Une personne exposée à la lumière bleue  Photo :  Université Laval

Des chercheurs de l’Université Laval ont mis au point une lumière bleue qui régularise l’horloge biologique des travailleurs de nuit et des automobilistes fatigués.

Ce type de lumière pourrait ainsi permettre aux quelque 2 millions de Canadiens qui travaillent à l’extérieur des horaires normaux de jour, de demeurer éveillés au travail et de trouver le sommeil à la fin de leur quart, indique Marc Hébert, professeur au Département d’ophtalmologie de l’Université Laval et chercheur au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec.

Selon lui, la lumière pourrait représenter un substitut au café, aux boissons énergisantes et aux médicaments.

« La lumière utilisée permet au corps de s’habituer plus naturellement aux changements de luminosité », explique le professeur Hébert, dont la compagnie commercialisera bientôt la technologie.

Une lumière bleue de faible intensité reproduit la luminosité du ciel et laisse croire au corps que le jour est venu. Il faut ensuite porter des lunettes spéciales afin de bloquer la lumière bleue et indiquer au corps que la nuit est tombée et qu’il peut commencer à relaxer et à se préparer au sommeil.

L’équipe du professeur Hébert a récemment installé un système de projection de la lumière bleue dans un certain nombre de voitures de police pour en étudier les effets. Les données préliminaires montrent que les policiers exposés à la lumière bleue ont trouvé le sommeil plus facilement et ont dormi plus longtemps que leurs collègues.

Des résultats similaires ont été enregistrés auprès des employés de Postes Canada et d’Abitibi-Bowater exposés à la même lumière qui, en moyenne, ont dormi 40 minutes de plus que leurs collègues.

Selon les chercheurs de l’Université Laval, la lumière bleue pourrait aussi éventuellement aider à réduire la fatigue au volant et à sécuriser les routes au Canada, où 20 % des accidents routiers mortels sont causés par la fatigue. Les camionneurs et les pilotes de ligne pourraient entre autres profiter de cette nouvelle technologie.

http://www.radio-canada.ca