Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements


L’Australie est reconnu pour son gros problème avec les crapaud buffle qui avait été introduit pour lutter contre un insecte dévastateur de culture .. a été une catastrophe monumentale envers les animaux indigènes du pays. Un problème qui peut-être aurait enfin une solution … pour ceux qui se nourrissent de ces crapauds
Nuage

 

Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

 

Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

Photo: Fotolia

Des saucisses vomitives à la viande de crapauds buffle sont proposées aux animaux endémiques australiens, afin de leur apprendre à se méfier de ce batracien venimeux introduit dans les années 30 et qui détruit les espèces concurrentes.

 

Des espèces endémiques à l’Australie, notamment des petits marsupiaux ou plusieurs types de lézards, meurent empoisonnées si elles mangent un crapaud buffle, ont expliqué mardi des scientifiques.

Il faut donc les dégoûter de cette viande, et ce grâce à des saucisses de chair de crapauds buffle, d’où le poison a été ôté, mais qui ont été très salées de manière à susciter un vomissement lorsqu’elles sont en bouche. Ces saucisses ont été disposées près des habitats de dingos (chiens sauvages), de quolls (marsupiaux carnivores australiens), de serpents et de lézards.

«Les animaux devraient donc ensuite, si ils mordent dans quelques chose qui a le goût et l’odeur d’un crapaud buffle, se souvenir de l’horrible expérience» des saucisses et tout recracher, a précisé David Pearson, du département de l’Environnement et de la Préservation de l’Etat d’Australie occidentale.

Les essais entrepris sont concluants, selon les images enregistrées par des caméras qui montrent que les animaux recrachent vivement ces saucisses.

Le quoll est à présent une espèce menacée dans certaines régions d’Australie, à cause de l’avancée des crapauds buffle, d’une cinquantaine de km par an, depuis le Queensland (nord-est).

Ce batracien possède des glandes qui secrètent un poison violent, capable de tuer serpents et crocodiles. Il détruit les espèces concurrentes et colonise sans cesse de nouveaux territoires.

Originaire d’Amérique centrale, le Bufo marinus, aussi appelé crapaud géant puisqu’il est le plus imposant représentant de son espèce, a été introduit en Australie en 1935 afin de lutter contre des coléoptères qui dévastaient à l’époque les plantations de canne à sucre.

Une mauvaise idée, car non seulement l’animal n’a pas éradiqué ces insectes mais il est devenu une nuisance bien plus redoutable.

http://fr.canoe.ca

3 réponses à “Des saucisses de crapauds buffle pour éviter les empoisonnements

  1. Et dire qu’en France on en trouve aussi de ces crapaux il y a des coins où c’est une véritable catatrophe. sans compter les grenouilles taureaux (jsuis pas sûr nom) venus d’amérique et qui n’ont aucun prédateur, je demande à quoi ils pensent quand il introduisent c’est nouvelle espèces en dehors de leur lieu habituel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s