L’histoire d’un chien hermaphrodite


Une belle histoire d’amour entre des maitres et leur chien . Un chien ou une chienne ?? Car ce chien avait les deux sexes mais pour sa santé, le couple avec l’avis du vétérinaire on garder son côté femelle
Nuage

L’histoire d’un chien hermaphrodite

 

© Héloïse Archambault – Chantal Gagné et Daniel Grignon avec leur chien hermaphrodite Zara.

Christine Bouthiller


Daniel Grignon et Chantal Gagné savaient en achetant Zara qu’elle possédait les deux sexes. Ce qu’ils ignoraient, c’est à quel point son cas était rare.

 

«Quand on nous a dit qu’elle était hermaphrodite, on savait qu’on s’embarquait dans quelque chose, mais on ne savait pas que c’était LE chien!» s’exclame Chantal Gagné.

La résidante de Saint-Jérôme a découvert plus tard que son bouledogue français était le seul à posséder un utérus et des testicules en Amérique du Nord et le deuxième cas recensé au monde. L’animal est devenu une vraie vedette cette semaine sous le pseudonyme Bijou après la médiatisation de cette découverte. Son véritable nom est Zara.

En faire une fille pour la sauver

«En vieillissant, une petite bosse commençait à sortir de sa vulve. C’était un pénis», explique Mm e Gagné. Notre vétérinaire nous a dit que la contradiction entre les hormones mâles et femelles pouvait créer une tumeur.»

Son conjoint et elle l’ont donc emmenée il y a deux ans à la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, où des spécialistes ont retiré l’os pénien et les testicules du chien.

« C’est là qu’on a réalisé l’ampleur de la situation. Il y avait tellement de vétérinaires pour étudier le cas que nous étions nous-mêmes intimidés », raconte-t-elle.

Des réactions

Zara est donc maintenant officiellement une femelle. Malgré cela, il subsiste un petit bout de chair qui sort de sa vulve: le surplus de peau du pénis qui ne s’est finalement jamais résorbé.

«Quand on la promène, ça suscite beaucoup de questions, mentionne Chantal Gagné. Ça ne nous dérange pas, mais quand nous leur expliquons, on dirait que les gens ne nous croient pas parce qu’il s’agit tellement d’un cas rare!»

Daniel Grignon indique que leur perception de leur chienne n’a pas changé. Leurs proches, eux, en rigolent.

«Ma mère l’appelle parfois «le gros», commente Mme Gagné.

Malgré son apparence plus massive, rappelant celle des bouledogues français mâles, elle a toujours considéré son animal comme une femelle.

Pas de préjugés

Le fait que Zara soit hermaphrodite n’a jamais dérangé le couple.

«Après une dizaine de minutes avec elle, on la trouvait déjà attachante. On se disait simplement qu’elle avait ses particularités», explique Chantal Gagné.

Son conjoint et elle n’ont pas hésité à débourser près de 1 500 $ pour l’opération de Zara et à s’absenter du travail pour les démarches. Depuis, la chienne, qui a aujourd’hui plus de trois ans, est en parfaite santé.

«J’ai déjà eu d’autres chiens, mais celle-ci est spéciale. Elle est très attachante. Elle me suit partout, se lève juste quand je me lève le matin… Elle a presque une dépendance à moi!» s’amuse Chantal Gagné.

http://fr.canoe.ca

5 réponses à “L’histoire d’un chien hermaphrodite

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s