L’argent


Toute la violence, les guerres sont souvent une question d’argent, de profit, de pouvoir Des enfants maltraitent leur parents, les vols dans les commerces, dans les gangs de rues c’est toujours pour en avoir plus …

Nuage

L’argent

Ce qui marche le mieux, ce qui pousse avec la plus grande violence les gens à se dépasser, c’est encore le pur et simple besoin d’argent.
 
Michel Houellebecq

La rancune


La rancune quand nous l’entretenons, nous rends malade intérieurement et c’est nous qui en souffre et pas nécessairement a celui vers qui nous avons cette rancune. C’est donc a nous de s’occuper a éteindre cette rancune qui nous ronge et non pas aux autres
Nuage

La rancune

Lorsque nous entretenons de la rancune, aussi douloureuse que soit notre blessure ou notre déception, nous laissons demeurer en nous une semence qui grandira pour devenir un arbre qui fera de l’ombre à votre paix intérieure.

La rancune favorise les dépressions, le stress et autres troubles.

Cette émotion est toxique et ne dépend que de ce que vous VOULEZ en faire

Michel Poulaert

Le saviez-vous ► Expression : « Lune de miel »


La lune de miel ne dure pas très longtemps .. dommage car bien des couples en auraient besoin …
Nuage

« Lune de miel  »



A l’origine, la lune de miel désignait les premiers temps du mariage.
Maintenant, elle désigne plutôt le voyage de noces
.

 
Au XVIIIe siècle, la lune de miel est "le symbole traditionnel de l’amour, heureux à ses débuts".

Selon certains, l’expression serait simplement une traduction littérale de l’anglais honeymoon.

D’ailleurs, si l’on en croit les dictionnaires étymologiques anglais, la première citation du terme date de 1522, soit deux siècles avant la version française. L’emprunt à l’anglais est donc tout-à-fait possible.

Selon d’autres, elle aurait une origine païenne, lorsqu’autrefois à Babylone, il était de coutume que le père de la mariée offre à son gendre, pendant tout le mois qui suit le mariage, autant de mead (bière à base de miel) qu’il pouvait en absorber.

Et comme le calendrier était basé sur le cycle lunaire, le mois du miel est devenu la lune de miel.

Cette origine est également évoquée par les dictionnaires étymologiques anglais. Alors est-ce que la version française a directement pioché dans cette coutume ou bien est-elle bien une traduction littérale de la version anglaise, elle-même issue de la coutume ? Eh bien certains écrits français semblent confirmer cette deuxième hypothèse (voir le premier exemple).

http://www.expressio.fr

Peur des mathématiques? Les émotions possiblement en cause


Qui aurait cru que faire des mathématiques sont relier au contrôle de nos émotions négatives … Peut-être qu’aujourd’hui je pourrais monter ma moyenne dans ce domaine qui sait ?
Nuage

Peur des mathématiques?

Les émotions possiblement en cause

Les émotions possiblement en cause

Crédit photo : archives TVA Nouvelles

Agence QMI

La peur des mathématiques pourrait être reliée à un mauvais contrôle des émotions, indique une étude publiée dans la revue scientifique Cerebral Cortex.

Grâce à l’imagerie médicale, des chercheurs de l’Université de Chicago ont constaté que les personnes qui éprouvent de l’anxiété par rapport aux mathématiques présentent une activité plus ou moins grande dans les zones de leur cerveau régissant les émotions négatives.

Sian Beilock, professeur de psychologie, explique que lorsqu’on se concentre sur le contrôle de ses émotions, on améliore ses habiletés en mathématiques.

«Être bon en mathématiques n’est peut-être pas uniquement dû aux zones du cerveau impliquées dans le calcul», selon lui.

Pour parvenir à ces conclusions, on a utilisé l’imagerie par résonance magnétique pour visionner le cerveau d’étudiants alors qu’ils tentaient de résoudre des problèmes mathématiques.

Les chercheurs ont constaté que plus les zones du cerveau impliquées dans le contrôle des émotions négatives étaient activées, et plus les étudiants réussissaient les exercices (83% en moyenne, comparativement à 88% pour un groupe témoin).

Ceux qui affichaient une activité moindre obtenaient de moins bons résultats (68%).

«On peut en conclure que réussir en mathématiques relève moins de vos habiletés en mathématiques que de la capacité de vous convaincre de vous calmer et de foncer», indique Sian Beilock

http://tvanouvelles.ca

Des manifestants exigent l’abolition des fourrières privées


Il est temps que les lois soient plus serré pour la protection des animaux, que le Québec ne fasse plus une piètre figure a cause de ses usines a chien et de la maltraitance animale J’ai bien aimé l’intervention de Monsieur Georges Laraque et je cite : «La façon dont nous traitons nos animaux de compagnie est représentative des valeurs de notre société. Alors, quelle image voulons-nous laisser de la société québécoise?» Je pense que cela est clair …
Nuage

Des manifestants exigent l’abolition des fourrières privées

Montréal - Des manifestants exigent l’abolition des fourrières privéesAgence QMI
Emmanuel Delacour / 24h

L’ancien hockeyeur Georges Laraque était présent à titre de porte-parole de SPA Canada.

© Sébastien St-Jean / Agence QMI

MONTRÉAL – Les fourrières à but lucratif devraient être abolies pour laisser place à des établissements financés par le gouvernement, estiment des représentants de la Société pour la protection des animaux Canada (SPA).

C’est le message qu’a martelé dimanche une centaine de manifestants devant le bureau montréalais du premier ministre Jean Charest.

«Ces fourrières ramassent les animaux errants pour leur trouver un foyer ou les euthanasier, a expliqué Dominique Routhier, directrice administrative de la SPA Canada. Les établissements privés sont plus intéressés par le profit que par le bien-être des bêtes qu’ils recueillent.»

Mme Routhier a rappelé le cas du Berger Blanc, cette fourrière dont les pratiques avaient troublé la population québécoise, pour exiger du gouvernement provincial l’instauration de lois plus sévères afin d’incriminer la maltraitance animale.

Parmi les manifestants, l’ancien hockeyeur Georges Laraque était présent à titre de porte-parole de SPA Canada et pour dénoncer les pratiques des fourrières privées.

«Les animaux sont souvent tués de façon systématique, alors que d’autres solutions existent. Dans certains établissements, les employés ne vérifient même pas si l’animal est marqué par une puce électronique qui permet de retrouver le propriétaire avant d’abattre la bête», s’est indigné M. Laraque.

Ce dernier pointe du doigt la position molle adoptée par l’administration de la Ville de Montréal et par le gouvernement du Québec devant cet enjeu.

«La façon dont nous traitons nos animaux de compagnie est représentative des valeurs de notre société. Alors, quelle image voulons-nous laisser de la société québécoise?» a-t-il questionné.

Une situation différente en Ontario?

Quelques-uns des manifestants avaient fait le voyage depuis l’Ontario pour supporter les réclamations de la SPA.

Certains d’entre eux ont décrit une situation bien différente de l’autre côté de la frontière.

«L’attitude des villes et de la province [en Ontario] est beaucoup plus ouverte envers le droit des animaux, a souligné une manifestante, Pamela Lavoye. Les usines à chiens y sont illégales et il est bien plus facile de circuler avec son animal de compagnie, que ce soit en ville ou à la campagne.»

Mme Lavoye est outrée que des établissements tels le Berger Blanc puissent continuer leurs activités en toute impunité.

http://fr.canoe.ca

Comprendre le deuil d’un animal


Vivre avec un animal domestique c’est de partager ses moments avec lui. Et comme la vie est plus courte pour eux, il est probable généralement que cet animal meurt avant nous … Les émotions de cette pertes tel que la peine, la souffrance sont réelles et il est important de les vivre pour faire son deuil pas à pas et au besoin demander de l’aide
Nuage

Comprendre le deuil d’un animal

deuil animal-410

Nadine Descheneaux, Coup de pouce, octobre 2011,

La mort de notre animal de compagnie nous affecte souvent plus qu’on l’aurait imaginé. Et on ne doit surtout pas minimiser ce deuil si on veut apprendre à vivre sans notre fidèle compagnon.

Valérie Gosselin, psychologue et codirectrice de la Clinique Amis-Maux, nous aide à démystifier ce dur moment.

Comment vit-on la mort d’un animal de compagnie?

Il y a peu de différence entre le deuil d’une personne et celui d’un animal, car ce n’est pas le deuil de l’objet, mais bien du lien affectif qui existait entre nous. Cela explique pourquoi les enfants sont si touchés par la mort de leur animal. Pour eux, c’est très difficile, car ils ont bâti une relation intense avec ce petit ami dont ils se sentent extrêmement proches.

Est-ce un deuil qui dure longtemps?

Selon la relation, le deuil peut durer jusqu’à deux ans. La difficulté dans le cas d’un animal, c’est que les gens sont plus gênés d’en parler. Il faut savoir que c’est normal d’avoir de la peine, beaucoup de peine. Un truc est de se trouver un proche à qui en parler qui ne nous dira pas: «Reviens-en, c’est juste un chien!» Une bonne idée: écrire pour exprimer nos émotions Et si ça ne va pas, on n’hésite pas à consulter. Personne ne rira de vous!

Devrais-je racheter un autre animal rapidement?

C’est très embêtant, mais il faut au moins quelques mois entre les deux pour ne pas fuir le deuil à vivre et refouler ses émotions. Plus le temps est court, plus on aura tendance à comparer les deux animaux. On ne remplace pas un animal, car le lien affectif ne sera jamais le même!

http://www.coupdepouce.com