Vermont : une chèvre devient le maire d’une ville


Il y a eu des chats qui ont été élus maintenant une chèvre avec un mandat d’un an. C’est le seul maire d’une ville du Vermont, la population est trop petite pour avoir un maire sur deux pattes. Il semblerait que cela a pour but d’intéresser les enfants à la politique .. Reste à savoir, si à leur majorité, ils vont trouver la politique aussi attrayante
Nuage

 

Vermont : une chèvre devient le maire d’une ville

 

 

La chevre Lincoln a battu le chien Sammie avec 13 voix contre 10

La chèvre Lincoln a battu le chien Sammie avec 13 voix contre 10

© Vitaliy Ankov / Sputnik / AFP

  • Pour diriger la mairie de Fair Haven, petite bourgade du Vermont, les habitants ont décidé d’élire… une chèvre.

    Selon les informations de l’Associated Press, Lincoln, chèvre nubienne de trois ans, a été élue maire de la ville américaine qui compte 2 500 habitants. La durée de son mandat est d’un an, et elle devrait prendre ses fonctions le mardi 12 mars prochain.

    Lincoln a été élue face à 15 adversaires, dont des chats, des chiens ou encore des gerbilles. Elle a emporté l’élection au dernier tour avec 13 votes contre 10 pour un chien nommé Sammie. Dans le cadre de ses fonctions, la chèvre devra notamment assister à de nombreux événements locaux, dont le fameux défilé du Memorial Day à l’occasion duquel elle portera une écharpe de maire faite sur mesure pour elle.

    Intéresser les enfants à la politique locale

    Fair Haven, du fait de son nombre faible d’habitants, n’est d’ordinaire pas dirigée par un maire, mais par un directeur municipal. S’inspirant d’une initiative similaire organisée dans une ville du nord du Michigan, Joseph Gunter s’est dit que l’élection d’un animal comme maire honoraire de la ville serait une bonne façon de collecter des fonds pour la construction d’une aire de jeux pour enfants.

    « C’était une très bonne manière d’intéresser les enfants en primaire à la façon dont fonctionne un gouvernement local », a expliqué à l’Associated Press le directeur municipal.

    https://www.lepoint.fr/

  • Le Saviez-Vous ► Ce maire autrichien est mort en marchant sur sa barbe


    Une barbe longue, tellement longue qu’il faut la disposer pour ne pas qu’elle nuisent dans les mouvements. En Autriche, un maire avait une barbe tellement longue que dans un moment de panique lors d’un incendie, sa barbe fut la cause de sa mort.
    Nuage

     

    Ce maire autrichien est mort en marchant sur sa barbe

     

    Crédits : DR

    par  Mehdi Karam

    Que les imberbes tremblent : Hans Staininger, maire de Braunau am Inn en Autriche, a passé sa vie d’adulte à entretenir sa pilosité faciale – ou plutôt à ne pas s’en préoccuper. Car de son vivant, l’homme affichait une barbe vertigineuse d’1,40 m, ce qui lui donnait un air de vieux druide respectable. Toutefois, cette spécificité causa sa perte. S’il avait pour habitude de ranger sa barbe dans une poche spéciale afin d’éviter de marcher dessus, le 28 septembre 1567, le sort en a décidé autrement.

    Un homme lui rend hommage au XIXe siècle

    Crédits : 24.hu

    Alors que Staininger se promenait, un incendie a éclaté dans un hôtel du centre-ville. Dans la panique générale, sa barbe s’est échappée de son étui. Et Staininger, en pleine descente d’escalier, de se prendre les pieds dedans avant de trébucher et de se rompre le cou. Homme politique très apprécié, la ville a ensuite bâti un monument en son hommage (voir ci-dessus) et conservé sa barbe dans le musée local. Elle y trône depuis 450 ans et attire toujours des visiteurs amusés.

    La barbe d’Hans Staininger – Crédits : Wikimedia Commons

    Source : Tourismus Braunau

    http://www.ulyces.co/

    Ce chat a été maire d’une ville pendant près de 20 ans


    Vous avez sans doute entendu parler de Stubbs, qui était un chat maire d’une ville en Alaska. Après près de 20 ans de loyaux services, avoir survécu à une attaque de chien, il y a quelques années. Ses maîtres ont annoncé qu’il s’est éteint la semaine dernière, mais laissant derrière lui son apprenti pour reprendre les rennes de la mairie.
    Nuage

    Ce chat a été maire d’une ville pendant près de 20 ans

     

    A Talkeetna en Alaska, les habitants sont en deuil. Stubbs, élu maire honorifique en 1998, est décédé après deux décennies de bons et loyaux services.

    Stubbs a eu une vie de chat peu ordinaire. Depuis près de 20 ans, il était la principale attraction de la petite ville de Talkeetna en Alaska aux Etats-Unis. Plus qu’une mascotte pour ses 900 habitants, il en était l’unique figure politique. Le matou avait pris la tête de mairie en 1998 après des élections houleuses et aucun autre candidat ne lui a succédé depuis. Ses propriétaires ont malheureusement annoncé qu’il s’était éteint dans son sommeil dans la nuit de jeudi à vendredi et tous ses concitoyens sont en deuil.

     

    stubbs chat maire

    Un maire pacha

    Son titre était certes symbolique puisque la ville dépend d’une plus grosse agglomération et que le maire n’a pas réellement de pouvoir exécutif mais pour ses citoyens, le matou roux a, à sa façon et probablement sans en avoir conscience, vraiment contribué à changer le paysage politique de la ville. Né en 1997, il avait été présenté comme prétendant aux municipales à quelques mois par les habitants mécontents par les candidats et il avait remporté le scrutin.

    Au cours de ses deux décennies de mandat, il a fait le bonheur de ses électeurs.

     « Notre maire n’a pas augmenté les impôts, il ne se mêle pas de commerce, et est d’une intégrité remarquable », s’était félicitée sa maîtresse auprès de CNN il y a 5 ans encore.

    Véritable guerrier jusqu’à la fin de sa vie (il avait survécu à l’attaque d’un chien en 2013, au grand soulagement des habitants), il appréciait particulièrement les siestes et siroter de l’eau dans des verres à margarita. 

    stubbs chat maire

    Beaucoup de regretteront mais se rassurent déjà à l’idée que sa relève est déjà assurée. Denali, un chat appartenant aux mêmes humains et ayant vécu avec Stubbs qui lui a transmis son savoir pourrait reprendre son siège à la mairie.

    « Il a exactement la même personnalité que Stubbs. Il aime l’attention et se comporte comme un petit chiot quand il est avec des gens. On n’aurait pas pu espérer meilleur apprenti que lui. Il marche vraiment dans les pas de Stubbs. »

    https://wamiz.com

     

    Un Pitbull élu maire d’une ville !


    Un pittbul élu maire aux États-Unis, ce n’est pas au Québec que cela arriverais. C’est symbolique mais cela permet de faire une levé de fond pour un village de 300 habitants
    Nuage

     

    Un Pitbull élu maire d’une ville !

     

     

    Un Pitbull maire – Facebook  @brynneth.pawltro

    Tandis que toute notre attention est portée sur les élections présidentielles, une petite ville du Kentucky (Etats-Unis) vient quant à elle d’organiser ses élections municipales. Et le nouveau maire… a quatre pattes.

    Elle s’appelle Brynneth Pawltro en hommage à l’actrice hollywoodienne Gwyneth Paltow, c’est un Pitbull et elle est… maire. Plus précisément, maire de la ville de Rabbith Hash, dans le Kentucky, qui compte tout de même 300 habitants !

    Des chiens en quête de pouvoir ? 

    C’est à l’issue d’une grande bataille électorale que la chienne a pu être démocratiquement élue. Son concurrent s’appelait Bourbon, un Berger australienbien décidé à prendre le pouvoir. Mais grâce à son programme prônant la tolérance vis-à-vis des chats de la ville, c’est finalement Brynneth Pawltro qui est arrivée en tête… pour le plus grand bonheur de son maître, Jordan Bamforth.

    A Rabbit Hash, il est de coutume de faire d’un chien le maire de la ville. C’est même une tradition depuis 1988, date à laquelle Borneman était le premier chien élu. Ce poste est cependant symbolique : il permet de lever des fonds (un dollar par bulletin) qui permettent de financer le fonctionnement de la petite commune.

    http://wamiz.com/

    Ce chien rempile pour un troisième mandat de maire


    Je me demande si ce chien se présentait pour les élections présidentielles s’il avait des chances d’être élu par la majorité pour devenir le Président des États-Unis, en tout cas, il pourrait surement battre Donald Trump
    Nuage

     

    Ce chien rempile pour un troisième mandat de maire

     

    Duke, un chien de berger des Pyrénées, a obtenu pour la troisième fois les faveurs des habitants de Comorant, un village du Minnesota.

    « Je ne sais pas quel autre candidat pourrait avoir une chance contre lui. Il a tant fait pour la communauté », commente une habitante de Comorant.

    Duke a été plébiscité pour la première fois en 2014 après avoir triomphé face à un commerçant du village.

     » C’était un vote postal. Il suffisait de payer un dollar pour voter », explique David Rick, le propriétaire du chien, à la chaîne de télévision locale WDay.

    Une blague qui perdure et qui vient de se solder par un troisième mandat pour Duke.

    http://www.7sur7.be/

    Le travailliste Sadiq Khan devient le premier maire musulman de Londres


    On souligne qu’il est musulman, mais la population ont voté sûrement pour l’homme, pour ses idées et non pour sa religion. Londres n’a donc voté non pas par la peur, mais par choix et en plus c’est un maire qui peut représenter les minorités qui sont pourtant des citoyens comme les autres
    Nuage

     

    Le travailliste Sadiq Khan devient le premier maire musulman de Londres

     

    Le député Sadiq Khan, membre de l’opposition travailliste britannique, a été élu maire de Londres, devenant le premier maire musulman d’une grande capitale occidentale.

    Fils d’un immigré pakistanais conducteur d’autobus, M. Khan, 45 ans, a battu son principal rival, le conservateur Zac Goldsmith, 41 ans, fils du milliardaire Jimmy Goldsmith, avec 57% des suffrages, obtenant 1 310 143 voix contre 994 614 pour M. Goldsmith, selon le résultat définitif annoncé officiellement dans la nuit de vendredi à samedi.

    M. Khan, ancien avocat des droits de l’Homme, a remporté l’élection au terme d’une campagne âpre où il s’est vu accusé par ses adversaires, et même par le Premier ministre conservateur David Cameron, de liens avec des extrémistes islamistes – ce qu’il a nié.

    « Cette élection ne s’est pas passée sans polémiques, et je suis fier de voir que Londres a choisi aujourd’hui l’espoir plutôt que la peur, l’unité plutôt que la division », a déclaré M. Khan après l’annonce des résultats au City Hall, l’hôtel de ville de la capitale, sous les applaudissements et les acclamations de ses sympathisants.

    « La peur ne nous apporte pas plus de sécurité, elle ne nous rend que plus faibles, et la politique de la peur n’est tout simplement pas la bienvenue dans notre ville », a-t-il ajouté.

    Pendant qu’il s’exprimait, le candidat du parti d’extrême droite Britain First, Paul Golding, qui était aligné derrière lui avec les autres candidats, lui a tourné le dos.

    Le chef du Labour, Jeremy Corbyn, a salué l’élection du candidat travailliste.

    « Félicitations @SadiqKhan. Je suis impatient de travailler avec toi pour faire de Londres une ville équitable pour tous! », a-t-il déclaré sur Twitter.

    Député de Tooting, un quartier populaire du sud de Londres, M. Khan succède à la mairie de la capitale à l’excentrique conservateur Boris Johnson, un partisan d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne à qui l’on prête l’ambition de devenir Premier ministre.

    Ancien ministre, père de deux filles, M. Khan a promis de répondre aux problèmes les plus criants de la capitale, dont la population a augmenté de 900 0000 habitants en huit ans pour atteindre 8,6 millions: logements inabordables, transports saturés et pollution.

    Son élection, souligne l’expert Tony Travers, de la London School of Economics (LSE), est un « remarquable signe du cosmopolitisme » de Londres, « ville monde » dont 30% de la population est non blanche.

    «Fiers»

    A Tooting, l’annonce de la victoire de M. Khan suscitait des réactions enthousiastes de la part d’habitants.

    « Nous sommes contents et fiers », a déclaré à l’AFP Malik Ahmed, 32 ans, employé au restaurant Lahore Karahi, une des adresses favorites de M. Khan.

    A l’étranger, les maires de plusieurs grandes villes ont félicité M. Khan, exprimant le souhait de travailler au plus vite avec lui.

    « Félicitations à @SadiqKhan, élu Maire de Londres! Convaincue que son humanisme & son progressisme bénéficieront aux Londoniens! », a twitté la maire socialiste de Paris, Anne Hidalgo.

    « Félicitations au nouveau maire de Londres et compagnon d’armes sur la question des logements abordables », a dit le maire de New York, Bill de Blasio, sur Twitter.

    Le Royaume-Uni tout entier a également découvert vendredi les résultats d’une myriade de scrutins locaux et régionaux qui se sont tenus la veille, à valeur de test pour le Labour, principal parti d’opposition au gouvernement conservateur de David Cameron.

    http://quebec.huffingtonpost.ca/

    À 93 ans, Hazel McCallion, la mairesse de Mississauga, prend sa retraite


    Imaginez être maire d’une ville qui est la 6ᵉ plus grande ville du Canada, bon, il y a des maires pour des plus grandes villes, mais en plus être une femme et avoir été élue 12 fois, seulement 2 élections, elle n’avait pas d’adversaire et qu’en plus elle laisse la vie politique à 93 ans. C’est toute une carrière !
    Nuage

     

    À 93 ans, Hazel McCallion, la mairesse de Mississauga, prend sa retraite

     

    Après 36 ans à la tête de la Ville de Mississauga, celle qui détient le record de longévité en tant que mairesse au Canada, Hazel McCallion a fêté en grand son départ de l’Hôtel de Ville hier soir.

    « Je quitte mon travail de mairesse de Mississauga, c’est tout. Je ne prends pas ma retraite », a affirmé la femme de 93 ans.

    Hazel McCallion a été élue pour la première fois en 1978. Les électeurs l’ont ensuite réélue 12 fois. Lors de deux élections, elle n’a eu aucun adversaire et même lorsque d’autres candidats s’y sont essayés, Hazel McCallion n’a bien souvent pas eu besoin de dépenser beaucoup d’argent ou de passer beaucoup de temps à faire campagne.

    Hier soir, des personnalités politiques de tous paliers de gouvernements lui ont rendu hommage. La première ministre de l’Ontario, Kathleen Wynne a rappelé que Hazel McCallion est un exemple pour toutes les femmes en politique.

    L’ex-premier ministre du Canada, Jean Chrétien a aussi fait une apparition surprise.

    « Elle est extrêmement directe, amie avec tout le monde, exigeante avec tout le monde. Hazel, vous êtes unique », a-t-il dit.

    http://quebec.huffingtonpost.ca