Rob Ford en passe d’être neutralisé


Un vrai guignol, s’accrocher autant au pouvoir envers et contre tous est-ce un signe de grande dépendance a l’alcool et drogue ? Il commence être temps que la saga puisse se terminer et que la ville Toronto puisse retrouver un peu de dignité
Nuage

 

Rob Ford en passe d’être neutralisé

 

 

Rob

Robert Ford Dave Abel/Agence QMI

TORONTO – Le maire de Toronto, Rob Ford, qui s’était fait retirer plusieurs de ses pouvoirs et privilèges vendredi par le conseil municipal de la ville, devrait être neutralisé et placé sous le contrôle du maire adjoint ce lundi.

Norm Kelly devrait en effet devenir le grand patron du comité exécutif par l’adoption d’une motion lors d’une réunion extraordinaire du conseil.

La motion proposera aussi de réduire le budget du bureau du maire. Rob Ford avait laissé entendre qu’il pourrait se défendre en justice contre cette mise au rencart.

Dimanche, les organisateurs du défilé du père Noël avaient prié Rob Ford de ne pas participer à l’événement dans les rues de Toronto. Le maire ne s’y est d’ailleurs pas présenté.

En revanche, Ford, qui n’avait pas été invité par le club de football des Argonauts à la finale de l’Est de la Ligue canadienne de football contre les Tiger-Cats de Hamilton, était bel et bien présent dans les tribunes, portant un chandail de son club de cœur.

Le maire de Toronto, qui avait refusé de se retirer après avoir reconnu avoir fumé du crack et avoir acheté de la drogue durant son mandat, a été montré du doigt par plusieurs médias internationaux, et moqué entre autres à la télévision américaine.

Samedi, des centaines de manifestants s’étaient réunis devant l’hôtel de ville de Toronto pour manifester leur mécontentement et réclamer la démission immédiate du Rob Ford.

http://fr.canoe.ca

Le célèbre chat-maire d’Alaska attaqué par un chien


Dans une petite ville en Alaska, un chat maire depuis 15 ans, mais comme tout le monde sait, la politique peut être très dangereuse même pour un chat
Nuage

 

Le célèbre chat-maire d’Alaska attaqué par un chien

 

Le célèbre Stubbs, qui occupe depuis plus de 15 ans le siège du maire de la petite ville de Talkeetna, en Alaska, a été victime d’une agression. Le pauvre matou est tombé sur un chien qui n’aimait visiblement pas les félins, et a dû être conduit à l’hôpital.

Toute la ville mobilisée

Lauri Stec propriétaire de Stubbs vient en effet d’annoncer que le chat élu en 1997, alors qu’il était un tout jeune chaton, était en convalescence dans une clinique vétérinaire. Attaqué par un chien, le chat aurait un poumon perforé et d’autres blessures assez graves.

Lauri était chez elle, samedi soir, lorsqu’elle a reçu un appel au sujet de son chat. De nombreux habitants de la petite ville se sont alors mobilisés pour rechercher leur maire à 4 pattes, qui après cette agression, s’est enfui pour se cacher. Ce n’est que vers 23h que le matou a répondu aux appels de sa maîtresse.

« Les gens le cherchaient avec des lampes torches ou avec les phares de leurs voitures. Tout le monde était plutôt contrarié » raconte Lauri « Tout ce à quoi je pensais c’était de ne pas le laisser mourir tout seul sous la pluie« .

3 jours à l’hôpital

Dès qu’il a été retrouvé, Stubbs a été conduit d’urgence dans une clinique vétérinaire, où il a passé trois jours sous respirateur.

Ses tubes lui ont été retirés mardi, et le matou se remet aujourd’hui doucement de cet événement traumatisant.

Afin de payer les soins de son célèbre chat, soit plus de 1 500 euros, Lauri a lancé un appel auprès des habitants de Talkeetna. De nombreux dons ont déjà été récoltés.

Stubbs bien décidé à « préserver ses 8 vies restantes » !

Malgré son inquiétude, la maîtresse de Stubbs ne perd pas sur son humour lorsqu’elle poste des nouvelles sur Facebook au nom de son chat.

« Merci à tous pour vos bons vœux de établissement. Si, à cette heure, il est impossible de savoir si cette attaque était politiquement motivée, j’espère que le gouvernement va sérieusement envisager de me fournir une protection des services secrets, afin  de m’aider à préserver mes 8 vies restantes » lit-on dans le dernier message publiée sur la page de Stubbs, le chat maire.

Par Sophie Le RouxCrédits photo : Facebook – Stubbs Mayor Cat

http://wamiz.com

Etats-Unis: Un enfant de 4 ans réélu maire de son village


C’est mignon, et je présume que cela donne une fierté et une grande assurance a l’enfant qui lui servira dans les années futures. Cela paraitra bien sur son curriculum vitae
Nuage

 

Etats-Unis: Un enfant de 4 ans réélu maire de son village

 

Robert - Bobby - Tufts, est maire du village de Dorset, dans le Minnesota, aux Etats-Unis. Photo prise le 25 juin 2013.

Robert – Bobby – Tufts, est maire du village de Dorset, dans le Minnesota, aux Etats-Unis. Photo prise le 25 juin 2013. JEFF BAENEN/AP/SIPA

MONDE – La fonction est bien sûr purement honorifique…

 

Il est des carrières qui débutent dès le plus jeune âge. Robert Tufts, surnommé Bobby, a été réélu dimanche maire de Dorset, un petit village du Minnesota, dans le nord des Etats-Unis. L’enfant va ainsi entamer son deuxième mandat, puisqu’il avait déjà obtenu les faveurs des électeurs l’an passé, raconte l’Associated press.

A Dorset, qui compte entre 22 et 28 habitants, les maires sont élus par tirage au sort, faute de conseil municipal. Les villageois peuvent par ailleurs glisser autant de bulletins dans l’urne qu’ils le souhaitent, à condition de s’acquitter d’un dollar par vote.

L’élection ne revêt évidemment pas de valeur officielle et Bobby est maire de Dorset à titre honorifique. Le garçon, qui aura 5 ans en octobre, aura donc tout le temps de s’adonner à sa passion, la pêche, et de préparer sa rentrée à l’école maternelle.

E.O.

http://www.20minutes.fr/

Huntingdon : le maire Gendron s’excuse après avoir dit qu’il tuait des chats


Le maire Stéphane Gendron n’a jamais eu la langue dans sa poche, mais il n’a jamais appris non plus a s’en servir correctement. On ne sait pas si c’était une blague ou non qu’il écrasât des chats errants. Il faut être un peu tortionnaire pour tuer des chats et des chatons errants et en prendre un certain plaisir. La seule vérité qu’on est sur c’est : qu’il est vrai qu’euthanasié des chats a cause de l’irresponsabilité des maitres est aberrant … Par contre, je suis sur que si le cout était moins cher pour la stérilisation, il y aurait plus de chat stérilisé …
Nuage

Huntingdon : le maire Gendron s’excuse après avoir dit qu’il tuait des chats

 

Le maire d'Huntingdon Stéphane Gendron

Le maire d’Huntingdon Stéphane Gendron Photo :  Radio-Canada

Le maire de Huntingdon, Stéphane Gendron, a dû s’excuser pour avoir lancé à la blague, lors de son émission de radio du 9 juillet, qu’il aimait tuer des chats avec son véhicule – même des chatons.

Dans une lettre publiée sur le site web de son émission de radio, le maire Gendron reconnaît que le « ton humoristique noir » qu’il a employé était inapproprié pour aborder le sujet de la surpopulation des chats errants.

« Lorsque je vois un chat dans la rue, j’accélère pour être sûr de ne pas le manquer », a entre autres lancé M. Gendron, lors de son émission.

M. Gendron a même déclaré à l’auditoire qu’il avait reculé sur un chaton « qui venait de naître » avec une camionnette. « Je suis sûr qu’il n’a rien senti. J’étais assez content! », a-t-il ajouté.

Ses excuses surviennent après que la SPCA eut annoncé l’ouverture d’une enquête sur le maire.

Stéphane Gendron s’était déjà exprimé à propos des animaux errants. Son conseil municipal a récemment adopté un règlement imposant la stérilisation des chats.

« Dans une ville comme Huntingdon – et c’est la même situation ailleurs en région – nous ne disposons d’aucun refuge pour accueillir les animaux errants », écrit M. Gendron dans sa mise au point.

« De plus, la situation financière d’une ville comme chez nous ne permet pas l’allocation de fonds publics pour une telle institution et encore moins un budget à consacrer annuellement à la stérilisation des chats errants sur notre territoire », note-t-il.

Selon lui, la présence de chats errants sur sa propriété lui cause des ennuis.

« Les chats errants sont une plaie urbaine », avait-il aussi lancé en ondes.

« Dans l’état actuel des finances publiques, il est déplorable que nous devions utiliser l’argent des contribuables pour euthanasier un animal dont l’existence est due à un maître irresponsable. Malheureusement, c’est la moins pire des solutions afin de nous débarrasser d’une nuisance réglementaire », écrit-il dans sa missive.

Alors que la lettre numérique offre des excuses et fait référence à de « l’humour noir », elle ne précise jamais catégoriquement s’il disait ou non la vérité sur les ondes.

« Je conviens que les images utilisées n’avaient aucune utilité pour faire avancer le débat sur cette question demeurée sans solution à ce jour. Pour toutes ces raisons, je m’en excuse », écrit aussi M. Gendron.

Dans son enquête, la SCPA est à la recherche de gens disposant de preuves venant soutenir les affirmations prononcées à la radio par le maire.

« Nous sommes évidemment horrifiés et outrés; pour quiconque, faire ce genre de commentaires serait terrible, mais le fait que M. Gendron est une personnalité publique, et quelqu’un élu par le public, rend les commentaires même plus horribles », a déclaré Alanna Devine, porte-parole montréalaise de l’organisation.

Celle-ci a précisé que la police n’avait pas encore été contactée, puisque la SPCA dispose d’agents spéciaux pouvant faire respecter la loi et lancer des enquêtes.

M. Gendron n’en est pas à sa première controverse; il a déjà prononcé des déclarations-chocs sur plusieurs sujets au cours des ans.

L’an dernier, il s’est excusé pour avoir qualifié Israël d’État pratiquant l’apartheid qui ne méritait pas d’exister.

Il a déjà perdu son poste dans un réseau de télévision après avoir émis des commentaires ayant provoqué de nombreuses plaintes.

M. Gendron n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaires, dimanche.

http://www.radio-canada.ca

Un chat politicien se présente aux élections municipales au Mexique


Les gens commencent a ne pas prendre aux sérieux les élections et pour cause, ils ont l’impression que rien ne change, et faire élire un chat c’est je trouve un message clair .. Par contre, pas sur que ce soit la meilleur solution
Nuage

 

Un chat politicien se présente aux élections municipales au Mexique

 

Alors que des élections municipales se préparent au Mexique, la ville de Xapala dans l’Etat de Veracruz est certainement en train de vivre une expérience des plus insolites. Et pour cause : le prochain Maire de la ville sera peut-être… un chat.

Un slogan choc 

Il a quatre pattes, beaucoup de poils blancs et noirs, et un museau tout rose : Il s’appelle Morris, c’est un chat, et, avec son slogan « Xapala sans Rats », il compte bien remporter la victoire aux élections municipales du 7 juillet.

Être un chat Maire : c’est possible ?

Le programme du candidat Morris pour devenir Maire de la ville consiste essentiellement en la chasse aux rats, comme l’indique son slogan. Pour le reste, il promet de faire à peu près les mêmes choses que les autres politiciens, à savoir pas grand-chose…

Si un chat peut se présenter aux élections municipales mexicaines, c’est en effet parce que la fonction de Maire n’est vraisemblablement pas très prenante dans cette région. Parce que sa tâche ne sera pas très compliquée, Morris n’aura pas à renoncer à son faible pour les couettes, oreillers, canapés et autres tissus bien douillets. Ses partisans espèrent seulement qu’il ne deviendra pas qu’un simple gros matou patachon pendant son mandat de trois ans.

Déjà un grand succès

Avec près de 3 000 « j’aime » sur sa page Facebook, Morris aurait déjà plus de fans que trois de ses quatre principaux rivaux sur les réseaux sociaux. Il serait donc plutôt bien parti pour devenir le prochain Maire de Xapala. Réponse en juillet.

Et si jamais Morris a besoin de conseils, il pourra se tourner vers Stubbs, le chat élu maire de la petite ville de Talkeetna, en Alaska, il y a maintenant près d’un an.

http://wamiz.com

Le Saviez-vous ► En 1879, le maire de Paris était noir


Aujourd’hui, il y a des maires noirs dans une population majoritairement blanche et même Barak Obama est une page d’histoire historique aux États-Unis, mais en 1879 en France, l’équivalent d’un maire aujourd’hui était noir. On n’en parle pas beaucoup et probablement peu de gens savent, car il n’a pas eu les honneurs qu’on droit des personnes qui ont marqué la politique
Nuage

 

En 1879, le maire de Paris était noir

Severiano de Heredia (crédits photo: DR

Severiano de Heredia (crédits photo: DR

Severiano de Heredia, fils d’esclaves affranchis, fut nommé cette année-là président du Conseil municipal.

À l’occasion des 165 ans du décret de l’abolition de l’esclavage, le 27 avril 1848, Paris sait-il qu’il y a moins de cent cinquante ans son maire était noir? Le livre,Ce mulâtre que Paris fit maire et la République ministre*, du professeur émérite à l’université de Paris-VIII Paul Estrade, retrace le parcours de Severiano de Heredia, tombé aux oubliettes de la IIIe République française.

Franc-maçon, ce fils d’esclaves affranchis d’origine cubaine et cousin direct du poète José Maria de Heredia, représentait à l’époque la modernité et l’évolution de la pensée contemporaine.

«Il marchait aux côtés des défenseurs de la presse libre et il soutenait l’effort de la révolution industrielle. Il partageait aussi les idées de Jules Ferry pour la laïcité dans la vie publique», rappelle Paul Estrade.

Severiano de Heredia avait réussi à séduire les politiques. Le 13 avril 1873, il est nommé au Conseil municipal des Ternes. Il est ensuite élu à la tête du Conseil de Paris en 1879, devenant ainsi l’équivalent du maire de l’époque. Il accéda même à la Chambre des députés après avoir été élu en 1881. Mais son plus important mandat fut celui de ministre des Travaux publiques, débuté le 30 mai 1887.

Il se retire de la vie politique en 1893

 

«Le colonialisme a conduit Heredia à sa perte», annonce l’auteur.

«Alors que l’on justifie les conquêtes africaines pour civiliser les populations noires, il était assez contradictoire d’avoir un mulâtre au sein du gouvernement français», ajoute-t-il dans son livre.

Son déclin a commencé à se préciser durant l’Exposition coloniale de 1886 au jardin d’Acclimatation, où les populations indigènes étaient exposées comme des animaux.

Après ses échecs aux élections législatives de 1889 et de 1893, il se retire de la scène politique, pour se consacrer à la littérature. Le colonialisme et la Première Guerre mondiale font alors tomber dans l’oubli celui qui fut le premier ministre «non blanc européen». Il meurt le 9 février 1901 à son domicile parisien de la rue de Courcelles, sans avoir jamais été décoré de la Légion d’honneur. Il n’est même pas mentionné sur la stèle des célébrités du cimetière des Batignolles, où il est enterré. Le site de l’Assemblée nationale lui consacre néanmoins une courte biographie

Biographie

Severiano DE HÉRÉDIA

(1836 – 1901)

Informations générales
  • Né le 08/11/1836 à LA HAVANE (CUBA)
  • Décédé le 09/02/1901 à PARIS (PARIS – FRANCE)

* Paul Estrade, Severiano de Heredia. Ce mulâtre cubain que Paris fit «maire», et la République, ministre. Éditions Les Indes savantes, 2011, 162 pages, 21 euros.

Mandats à l’Assemblée nationale ou à la Chambre des députés

http://www.lefigaro.fr

«Demandez un plan» Un plan pour un «cessez-le-feu» aux États-Unis


L’année 2012 a été une autre année d’horreur de fusillade ou d’innocentes victimes ont payé de leur vie .. L’École primaire de Newtown a été sans doute la goutte qui a fait réagir des maires et des vedettes pour mettre un terme cette facilité de possédé des armes a des personnes qui l’équilibre mentale est précaire
Nuage

 

«Demandez un plan»

Un plan pour un «cessez-le-feu» aux États-Unis

 

Un plan pour un «cessez-le-feu» aux États-Unis

Beyoncé pour la campagne «Demand a plan»

TVA Nouvelles

Des artistes tels que Beyoncé, Julian Moore, Jon Ham, Jessica Alba, Courtney Cox et Jennifer Aniston ont joint leur voix à celle de 800 maires pour demander au président Obama un plan pour que la violence reliée aux armes à feu cesse aux États-Unis.

Dans une vidéo qui a déjà été vue près de 4 millions de fois, tour à tour, ils prennent la parole pour poser des questions qui portent à réflexion.

«Combien d’autres listes?»

«Combien d’autres écoles, salles de cinéma, lieux de recueillement […] seront visés?»

«Attendrons-nous de tous connaître quelqu’un qui aime une personne qui se retrouve sur une de ces listes de victimes?»

Publiée le 21 décembre dernier, cette vidéo sert à rediriger les gens sur le site Demandaplan.org. Un site qui a déjà reçu l’appui de 800 000 personnes, qui ont signé la pétition.

Il s’agit d’une initiative de quelque 800 maires de différentes villes étatsuniennes qui souhaitent voir la violence diminuer dans leur ville et dans les villes voisines.

Cette campagne fait suite à la tuerie de Newtown, survenue le 14 décembre dernier. Adam Lanza, un jeune homme de 20 ans a fait 26 morts, dont 20 enfants, avant de retourner l’arme contre lui

http://tvanouvelles.ca/

Petite ville en Alaska Un chat maire depuis 15 ans


En Europe semble t-il on parle de tenir compte des votes blancs (ceux qui ne vont pas voter si j’ai bien compris) pour faire comprendre que les candidats n’ont pas de programme intéressant pour avoir des votes ,..  alors voila qu’une petite municipalité en Alaska a tenu probablement compte de ce problème face aux candidats
Nuage

 

Petite ville en Alaska

Un chat maire depuis 15 ans

 

Un chat maire depuis 15 ans

Crédit photo : Facebook

Le maire de la municipalité de Talkeetna aime bien se détendre de ses fonctions de maire en mangeant quelques pattes de crabe.

Agence QMI

Après 15 années passées à la tête de Talkeetna, le maire de cette petite ville américaine de l’Alaska garde toute la confiance de ses citoyens. Il attire même les touristes qui demandent souvent à le caresser.

«Nous avons probablement 30 à 40 personnes par jour qui viennent comme touristes pour le voir», a raconté Lauri Stec, une employée du magasin général Nagley, où le chat Stubbs passe le plus clair de son temps.

chat-maire-stubbs-alaska-talkeetna
(Crédit: Facebook)

Car aussi étonnant que cela puisse paraître, le maire de la ville est un matou, selon ce qu’a rapporté la chaîne KTUU-TV, lundi. Les citoyens de Talkeetna auraient en effet rejeté toutes les candidatures au poste de maire lors des élections il y a un 15 ans, encourageant plutôt ironiquement à voter pour Stubbs, qui n’était à l’époque qu’un bébé chat. Et il a été élu.

Il n’a jamais été remis en cause depuis.

La municipalité de Talkeetna est située près du mont McKinley, à environ 180 km au nord-ouest d’Anchorage.

http://tvanouvelles.ca

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté


Même si une personne n’est pas reconnu pour être violent, un schizophrène au prise avec un problème de consommation de drogue est un très mauvais mélange et malheureusement des victimes innocentes en fait les vrais laissant un grand vide dans la famille
Nuage

 

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté

Ce sont les policiers de la Sûreté du Québec qui ont fait la sombre découverte vers 18 heures vendredi soir.

Imacom, Maxime Picard

Valérie Simard
La Presse

 

Un drame familial secoue la petite municipalité de Saint-Romain, en Estrie. Vendredi soir, les corps d’une grand-mère et de ses deux petites-filles ont été retrouvés dans une résidence. Un homme a été arrêté. Il doit comparaître cet après-midi.

Ce sont les policiers de la Sûreté du Québec qui ont fait la sombre découverte vers 18 heures vendredi soir. À l’intérieur d’une résidence située au 150, chemin Dostie, gisaient les corps d’une dame de 70 ans, Ginette Roy Morin et de deux fillettes, Juliette Fillion, 8 ans, et sa soeur Laurence, 11 ans. Les deux jeunes victimes étaient également les petites filles du maire de Saint-Romain, Jean-Luc Fillion. Saint-Romain est une municipalité d’un peu plus de 600 habitants située à environ 65 kilomètres au sud de Thetford Mines.

Un homme de 35 ans a été interpellé par les policiers. Selon nos informations, il s’agirait du fils de la dame. Atteint de schizophrénie, l’homme habitait avec sa mère, une enseignante au primaire à la retraite, veuve depuis quelques années. L’homme doit comparaître par voie téléphonique samedi après-midi. Il est maintenu en garde à vue au quartier général de la SQ, à Sherbrooke. La nature des chefs d’accusation qui seront portés contre lui n’était toujours pas connue en matinée.

La mère des fillettes venait de s’envoler pour le Mexique. Jointe par des policiers pendant la nuit, elle est en route vers le Québec. Son conjoint, le père des victimes, était demeuré à Saint-Romain pour s’occuper de sa ferme. Le couple a aussi deux autres filles. Vendredi était un congé scolaire pour les écoliers de l’école des Sommets que fréquentaient les fillettes dans le village voisin de Saint-Sébastien. Ces dernières ont passé la journée chez leur grand-mère. Selon une connaissance de la famille, le père devait aller les chercher en soirée.

 

Juliette Fillion, 8 ans, et sa soeur Laurence, 11 ans.

Photo: courtoisie

Les membres de la famille des victimes ont demandé aux médias de respecter leur deuil.

 «Nous ne ferons pas de commentaires, a déclaré la tante des victimes, Karine Fillion. Certains membres de la famille ne sont pas encore au courant. La mère n’est pas ici. Elle doit arriver aujourd’hui.»

Mme Fillion a ajouté que la famille devrait commenter l’affaire au cours des prochains jours.

«Tout le monde est en état de choc, ici à Saint-Romain», a confié au téléphone, le trémolo dans la voix, Élise Lapierre, une collègue de travail de la mère des victimes. On savait que le fils avait des problèmes de santé, mais tout le monde a été tellement surpris de cet acte si violent.»

Le suspect n’était pas connu comme un homme violent. Selon son voisin et ami d’enfance, Alain Isabel, il était aux prises avec un problème de consommation de drogue.

«La vie s’est déroulée autrement pour lui, a déploré M. Isabel. Mais, on ne pouvait pas s’attendre à ce que quelque chose d’aussi grave arrive. Il n’a jamais été violent par le passé.»

http://www.cyberpresse.ca