Les bactéries voyagent dans les airs pour partager leurs gènes


Les chercheurs ont peut-être trouvé une cause probable des bactéries résistants aux antibiotiques. En plus de voyager via les animaux et les humains, ils seraient capables voyager par eux-mêmes par la voie des airs. Ils partagent ainsi leur ADN
Nuage

 

Les bactéries voyagent dans les airs pour partager leurs gènes

 

Nathalie Mayer
Journaliste

En travaillant sur des bactéries qui semblaient isolées du reste du monde, des chercheurs ont fait une découverte étonnante. Celles-ci semblent avoir trouvé un moyen de rester en contact et d’échanger des gènes avec des semblables vivants à des milliers de kilomètres. Peut-être par voie aérienne.

Les bactéries aiment à se laisser transporter par des animaux ou par des êtres humains. Mais, selon une étude publiée par des chercheurs de l’université de Rutgers (États-Unis), elles seraient également capables de parcourir toutes seules, plusieurs milliers de kilomètres. En se laissant simplement porter par les airs.

Rappelons que pour se défendre de l’attaque de virus, les bactéries ont développé un système ingénieux. Elles volent à l’assaillant un morceau d’ADN qu’elles intègrent à leur propre génome afin de pouvoir le reconnaître plus tard. Des informations qui sont stockées dans des régions appelées régions CRISPR, et qui se transmettent de génération en génération. De quoi aider les scientifiques à suivre l’évolution des bactéries.

Pour vérifier leur hypothèse de l’existence d’une sorte de pont aérien formé par des bactéries, les chercheurs de l’université de Rutgers souhaitent, à l'aide de drones, par exemple, prélever de l’air à différentes altitudes et partout dans le monde afin d’identifier les bactéries qui pourraient s’y trouver. © ki-kieh, Fotolia, CC0 Creative Commons

Pour vérifier leur hypothèse de l’existence d’une sorte de pont aérien formé par des bactéries, les chercheurs de l’université de Rutgers souhaitent, à l’aide de drones, par exemple, prélever de l’air à différentes altitudes et partout dans le monde afin d’identifier les bactéries qui pourraient s’y trouver. © ki-kieh, Fotolia, CC0 Creative Commons

Des ADN identiques à des milliers de kilomètres

Et c’est en étudiant des bactéries de même espèce, mais vivant dans des sources thermales séparées par des milliers de kilomètres que les chercheurs ont été surpris. Ils s’attendaient notamment à observer des antécédents d’infections virales indépendantes.

« Nous avons constaté qu’il y avait entre elles des morceaux d’ADN viral identiques et stockés dans le même ordre », note Konstantin Severinov, professeur en biologie moléculaire et biochimie.

L’explication que les chercheurs avancent est la suivante. Les bactéries voyageraient dans les airs et pourraient ainsi échanger leur ADN. Une idée qui pourrait notamment éclairer les études sur les bactéries partageant des gènes de résistance aux antibiotiques.

https://www.futura-sciences.com/

Une réponse à “Les bactéries voyagent dans les airs pour partager leurs gènes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s