Imminente surreprésentation des femelles chez les tortues vertes


Les changements climatiques ont des impacts à plusieurs niveaux. Par exemple, les tortues marines en Afrique de l’Ouest semblent donner de plus en plus de femelles. C’est la température qui a un effet sur les oeufs pour déterminer le sexe des bébés. En plus de la montée des eaux qui engloutirent les lieux de nidification, n’aide en pas du tout à cette espèce déjà menacée.
Nuage

 

Imminente surreprésentation des femelles chez les tortues vertes

 

Une tortue verte vue sous l'eau.

La tortue verte est déjà une espèce menacée. Photo : iStock

Le réchauffement climatique mettrait en danger l’équilibre des sexes chez certaines tortues marines.

Une récente étude portant sur la population de tortues vertes de Guinée-Bissau, en Afrique de l’Ouest, dont les résultats ont été publiés dans le journal Global Change Biology, indique que d’ici 2100, de 73 % à 93 % des nouveau-nés de cette espèce menacée d’extinction pourraient être des femelles, ce qui rendrait fort difficile la fécondation des œufs des générations suivantes.

Comme chez d’autres espèces de reptiles et de poissons, la température d’incubation des œufs de tortues vertes a un effet sur le sexe de l’animal à naître. À moins de 29 °C, elles sont plus susceptibles d’être des mâles. Au-delà de cette température, c’est le contraire. Et au-delà de 33 °C, la très vaste majorité des nouveau-nés seraient des femelles.

Présentement, environ 52 % des nouveaux spécimens sont des femelles, mais la hausse des températures observée depuis quelques années commence à faire son œuvre, selon les auteurs de l’étude.

Qui plus est, l’élévation du niveau de la mer entraîné par les changements climatiques pourrait submerger jusqu’à 43 % des zones de nidification actuelles des tortues vertes.

L’étude a été réalisée par des biologistes de l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni, et du Centre des sciences marines et environnementales du Portugal, qui se sont basés sur les plus récentes prévisions de réchauffement du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC).

https://ici.radio-canada.ca/

2 réponses à “Imminente surreprésentation des femelles chez les tortues vertes

  1. Pingback: Imminente surreprésentation des femelles chez les tortues vertes | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s