Ce chien a vendu plus de 140 pein­tures abstraites sur Inter­net


Je n’ai rien contre qu’un chien s’amuse avec de la peinture et pinceaux et c’est une bonne idée de mettre des toile de cet art abstrait sur leurs murs. Ce qui m’agace par contre, c’est d’en vendre. Il y a des peintres de talent qui essaient de percer et c’est des animaux, qui réussissent pour leur maitre. Cela prouve que le talent artistique a une définition vraiment large.
Nuage

 

Ce chien a vendu plus de 140 pein­tures abstraites sur Inter­net

 

Crédits : shiba.art.online

par  Ulyces

Un pinceau dans la gueule, Hunter donne des coups de tête vers une toile que ses maîtres ont pendu là. Après plusieurs récom­penses et plusieurs allers-retours de pinceaux dégou­li­nant de pein­ture, la toile colo­rée est fin prête.

Ce Shiba Inu de cinq ans est devenu en l’es­pace de quelques années un peintre abstrait et il est aujourd’­hui suivi par plusieurs milliers de personnes sur les réseaux sociaux.

Crédits : shiba.art.online

Hunter vit dans la province cana­dienne de l’Al­berta avec ses maîtres Kenny Au et Denise Lo. Le couple dispo­sait d’un mur vide chez eux qu’ils dési­raient habiller d’œuvres d’art. Vu la place que ce chien occupe dans leur vie, Kenny et Denise se sont dit qu’il serait extra­or­di­naire que Hunter lui-même puisse réali­ser ces œuvres. Ils lui ont ainsi montré comment tenir des pinceaux et le résul­tat a été surpre­nant. 

« Quand il l’a appris, il a voulu le faire tout le temps », s’est exclamé Kenny, qui assure être atten­tif au bien-être de son chien et éviter tout surme­nage.

Crédits : shiba.art.online

Si Hunter n’a pas encore pu expo­ser ses œuvres dans une gale­rie, celles-ci sont toute­fois en vente sur Etsy à 33,20 € ($52.00 cad) pièce. En tout, il en a déjà vendu pour près de 5 000 € ( $7 800 cad) Kenny et Denise expliquent qu’ils conti­nue­ront à faire peindre Hunter aussi long­temps qu’il en montrera l’en­vie et qu’ils arrê­te­ront sans hési­ter le jour où ce ne sera plus le cas.

Crédits : shiba.art.online

Crédits : shiba.art.online

Crédits : shiba.art.online

Source : shiba.art.online

https://www.ulyces.co/

Pour lutter contre le viol, l’éducation à la sexualité marche réellement


Il y a certains facteurs aux risques d’être victime de viol, mais on peut diminuer les risques par l’éducation sexuelle. Nous avons tous une responsabilité face a l’éducation que l’on transmet aux enfants
Nuage

 

Pour lutter contre le viol, l’éducation à la sexualité marche réellement

 

 L'éducation sexuelle, un cadeau pour toute la vie  | anqa via Flickr CC License by

L’éducation sexuelle, un cadeau pour toute la vie | anqa via Flickr CC License by

Repéré par Peggy Sastre

Repéré sur PLOS One, Université de Columbia

Par contre, les cours de chasteté et d’abstinence n’ont aucun effet.

 

Des chercheurs de l’université de Columbia ont observé que les cours d’éducation sexuelle dispensés avant 18 ans et incluant une formation au consentement négatif –apprendre à dire non à une proposition sexuelle– réduisent de manière significative le risque d’être victime d’agression sexuelle et de viol durant ses études supérieures.

Leur étude se fonde sur l’analyse de questionnaires confidentiels envoyés à 1.671 étudiants et étudiantes de Columbia et du Barnard College au cours du printemps 2016, ainsi que sur des entretiens qualitatifs menés auprès de 151 élèves de premier cycle de janvier 2015 à janvier 2017. Ce travail montre que le cocktail le plus efficace pour réduire le risque de violences sexuelles à la fac consiste en une formation au consentement associée à des informations sur les maladies sexuellement transmissibles et les diverses méthodes contraceptives. À l’inverse, les cours de chasteté et d’abstinence de plus en plus populaires aux États-Unis n’ont aucun effet préventif.

«Il est nécessaire de commencer tôt l’éducation à la sexualité», commente John Santelli, pédiatre et auteur principal de l’étude. «Il est temps de mettre en œuvre une prévention des agressions sexuelles adaptée aux différentes étapes de la vie pour enseigner aux jeunes, et ce avant leur arrivée à l’université, la différence entre relations sexuelles saines et malsaines, comment dire non aux relations sexuelles non désirées et comment dire oui aux rapports qu’ils désirent.»

En plus d’une exposition à une éducation sexuelle complète, les chercheurs ont isolé plusieurs facteurs associés au risque d’être victime de viol pendant ses études: avoir eu des contacts sexuels non désirés avant l’entrée à la fac (surtout chez les jeunes femmes), avoir été maltraité durant son enfance ou avoir consommé de l’alcool et de la drogue avant sa majorité.

http://www.slate.fr/

Rêves d’enfants


Devenir adulte ne veut pas dire que nos rêves, nos espoirs sont terminés, bien au contraire. Plus nous vieillissons, plus nous devrions puiser sur nos rêves d’enfant pour ne pas devenir des êtres sans vie
Nuage

 

Rêves d’enfants

 

Il doit rester quelques rêves d’enfants cachés sous mon oreiller, je tenterais de ne pas les écraser avec ma tête lourde de soucis d’adulte

Mathias Malzieu

Le Saviez-Vous ► 15 faits inusités sur le rhume


Le rhume a au moins 150 amis pour contaminer les gens !! Quelque rare personne, comme ma fille ne sont jamais malade alors que nous pauvres mortels si le rhume plane, il nous attrape. Il y a quand même des moyens pour essayer de l’éviter que ce soit le lavage des mains, désinfectés les objets, aérés malgré le froid la maison, être actif etc ..
Nuage

 

15 faits inusités sur le rhume

 

Les virus du rhume mutent régulièrement.

Pormezz/Shutterstock

Par Brandon Specktor avec Jeanne Moncada, Sélection du Reader’s Digest

Rhume ou grippe? Pour mieux prévenir la maladie et se sentir bien durant tout l’hiver, mieux vaut être informé : voici 15 faits à connaître sur le rhume.

 

1 / 15

Le rhume et les virus

Le rhume ou « rhinite infectieuse » est causé par de nombreux virus – plus de 150 selon la Pre Caroline Tapparel-Vu, virologiste au laboratoire de virologie des Hôpitaux universitaires de Genève. Tous sont capables de provoquer congestion et toux, et de contraindre au repos. Chacun de ces virus arrive à tromper à sa façon nos défenses immunitaires.

« Très petits et très malins, ils mutent régulièrement », précise Caroline Tapparel-Vu.

Voilà pourquoi il est peu probable qu’on trouve un jour un remède universel au rhume.

2 / 15

Le rhume ne serait peut-être pas lié aux chutes de température.

Zaitsava Olga/Shutterstock

Le mot rhume, synonyme de temps froid?

Le mot évoque souvent les temps froids. Pourtant, l’effet des basses températures sur l’agressivité d’un virus n’est pas clair. Si les rhumes sont plus fréquents en hiver, c’est probablement parce que nous passons plus de temps à l’intérieur, en contact rapproché avec des personnes et des surfaces contaminées.

3 / 15

Le rhume et l’air sec des pièces chauffées

L’air des pièces chauffées assèche les narines, empêchant le mucus de piéger les microbes avant qu’ils n’atteignent les poumons. Le corps sécrète davantage de mucus pour les évacuer. L’écoulement du nez n’est donc pas causé par le rhume, mais par le corps qui implore d’agir…

La fréquence du rhume

Nous attrapons plus de rhumes qu’il n’y paraît. Selon Roland Reynaert, médecin généraliste à Bruxelles, les jeunes enfants peuvent avoir de six à huit rhumes par an, là où les adultes n’en auront que de deux à quatre. Certaines personnes ne l’attraperont jamais.

5 / 15

Pour éviter d'attraper un rhume, tenez-vous à un mètre de distance des autres.

Estrada Anton/Shutterstock

Un mètre et un rhume

Un mètre. C’est la distance minimale à conserver pour se prémunir du rhume d’un tiers, précise Anne Iten, médecin aux Hôpitaux universitaires de Genève.

6 / 15

Remède gratuit contre le rhume

Le meilleur remède, et il est gratuit, c’est le repos. Selon une étude auprès de 200 personnes, parue dans Brain, Behavior, and Immunity, les sujets enrhumés se sentent moins vigilants et de mauvaise humeur. Leurs facultés mentales sont altérées et leurs réactions plus lentes que celles des sujets en bonne santé.

7 / 15

Les secrets d’un bon repos

Le repos en position allongée est déconseillé, car le mucus du nez descend et irrite la gorge, déclenchant des quintes de toux qui nuisent au sommeil. Adoptez plutôt une position semi-assise pour réduire la stimulation des récepteurs sensitifs de la gorge responsables de la toux. En prime, le mucus s’écoule plus facilement et on respire mieux.

8 / 15

Guérir plus vite?

Pour guérir plus vite et gratuitement, vous pouvez aussi recruter un proche pour qu’il vous dorlote. Dans une étude de 2009 de l’Université du Wisconsin, les patients ayant attribué la note maximale à leur médecin dans un questionnaire mesurant l’empathie ont été malades un jour de moins que ceux dont le médecin était jugé moins prévenant. Les taux d’IL-8, une protéine produite par un organisme malade, étaient deux fois plus élevés chez les sujets des médecins plus attentifs.

9 / 15

Stimuler son système immunitaire

De petites séances d’exercice léger peuvent stimuler les défenses immunitaires. Une expérience menée sur des femmes ménopausées en surpoids ou obèses a montré que celles qui étaient actives attrapaient moins de rhumes que les autres. Une analyse de 2014 laisse croire qu’un entraînement d’intensité modérée contribuerait à prévenir le rhume….

10 / 15

En cas de rhume, les bouillons de viande sont bénéfiques.

Oksana Mizina/Shutterstock

Bouillon de viande ou de légumes?

Le bouillon de viande fonctionne peut-être, mais pas parce que c’est la recette de maman. La plupart des bouillons clairs sont bénéfiques; le liquide chaud décongestionne et facilite l’écoulement du mucus. La soupe au poulet est un excellent réhydratant – un liquide chaud, salé et plein d’électrolytes. Le Dr Reynaert recommande de faire des inhalations qui permettent de liquéfier les sécrétions collantes.

11 / 15

Qu’en est-il de la vitamine C?

Ne comptez pas sur les suppléments de vitamine C. En 2013, une analyse de 29 expériences différentes a établi que, dans l’ensemble, ils ne prévenaient pas le rhume. Mais, dans certains cas, les doses destinées à atténuer les symptômes avaient eu des effets légers.

12 / 15

Le zinc et la guérison

Le zinc, en revanche, semble accélérer la guérison. Pris en pastille ou en sirop dans les 24 heures suivant l’apparition des symptômes, il réduirait la durée du rhume d’une journée. Le système immunitaire a en effet besoin de zinc pour travailler. Bien sûr, consultez d’abord un médecin pour éviter une interaction indésirable avec d’autres médicaments.

13 / 15

Pour éviter d'attraper un rhume, lavez-vous les mains régulièrement.

Summer Photographer/Shutterstock

L’espérance de vie d’un virus

Un virus du rhume peut survivre plus de 24 heures hors du corps humain; lavez-vous les mains après avoir touché une poignée de porte ou  un robinet du bureau. Une étude de 2011 a révélé que les porteurs du rhinovirus, le virus du rhume le plus répandu, contaminaient 41 % des surfaces de leur maison – poignées, télécommandes, robinets, etc. Une heure après avoir touché ces surfaces, les doigts de presque 25 % des sujets étaient encore infectés..

14 / 15

Toujours prendre le rhume au sérieux

C’est bénin, mais on le prend au sérieux. Ces infections sont habituellement anodines et guérissent spontanément, mais elles peuvent entraîner de graves complications (bronchiolite, pneumonie, etc.) chez les personnes âgées et les jeunes enfants.

15 / 15

Prévenez le rhume en faisant des gargarismes.

Odua Images/Shutterstock

Gargarismes préventifs

Grand-mère avait raison : les gargarismes sont efficaces, peut-être même préventifs. Certains volontaires d’une étude japonaise se sont gargarisés régulièrement avec de l’eau, d’autres non. Après 60 jours, le premier groupe affichait presque 40 % de rhumes en moins par rapport au groupe témoin.

https://www.selection.ca/

Ce fossile est la preuve d’un combat préhis­to­rique dans les airs entre un ptéro­saure et un requin géant


Il arrive que les requins chassent les oiseaux marins et cela ne date pas d’hier. Il y a 80 millions d’années, les requins pouvaient aussi chasser des ptérosaures qui volaient au-dessus de leur tête.
Nuage

 

Ce fossile est la preuve d’un combat préhis­to­rique dans les airs entre un ptéro­saure et un requin géant

 

Crédits : Mark Witton

par  Ulyces

En analy­sant les cervi­cales d’un ptéro­saure, une équipe inter­na­tio­nale de trois cher­cheurs est parve­nue à retra­cer la mort de l’ani­mal de plus de cinq mètres de long.

Avec quelques os en leur posses­sion, ils ne peuvent qu’i­ma­gi­ner l’is­sue d’un combat sanglant : alors que le ptéro­saure battait des ailes avec force pour s’en­vo­ler au-dessus d’une éten­due d’eau, un requin préhis­to­rique lui aurait sauté à la gorge, les empor­tant tous deux dans les profon­deurs. La décou­verte a été rappor­tée le 14 décembre dernier dans la revue scien­ti­fique PeerJ.

Le fossile étudié appar­te­nait à un ptéra­no­don, soit une variété de ptéro­saure à la tête allon­gée et à l’en­ver­gure impres­sion­nante (jusqu’à 7,5 mètres de long). Il a été décou­vert en 1960 dans la région de Smokey Hill Chalk au Kansas, mais son étude n’a débu­tée que récem­ment. Entre les os de ses cervi­cales, les cher­cheurs ont décou­vert une dent appar­te­nant à un genre éteint de requins, Cretoxy­rhina. Ce requin géant était un super­pré­da­teur qui pouvait mesu­rer jusqu’à 7 mètres de long pour une tonne de muscles et d’hor­reur.

 

Crédits : David W.E. Hone​ et co.

Quant aux ptéro­saures, il s’agis­sait d’un ordre de reptiles volants, éteint il y a envi­ron 66 millions d’an­nées lors de l’ex­tinc­tion massive Crétacé-Tertiaire. Premiers verté­brés volants, ces masto­dontes n’étaient ni des dino­saures ni des oiseaux, mais des diap­sides archo­saures orni­tho­di­riens. Leur répar­ti­tion sur le globe était homo­gène, si bien que des fossiles ont été décou­verts sur tous les conti­nents. Cretoxy­rhina, quant à lui, était essen­tiel­le­ment loca­lisé dans ce qui est actuel­le­ment le Midwest des États-Unis.

C’est la première fois qu’une inter­ac­tion entre ces deux espèces est docu­men­tée, mais selon l’au­teur prin­ci­pal de l’étude, David Hone, il ne s’agi­rait pas d’un cas unique.

« Comprendre l’éco­lo­gie de ces animaux est impor­tant pour comprendre la vie sur Terre à travers le temps. Y a-t-il des requins aujourd’­hui qui chassent les oiseaux de mer ? Oui, il y en a. Est-ce unique ou est-ce que les grands requins chassent des créa­tures volantes depuis des millions d’an­nées ? La réponse est oui. Nous savons main­te­nant que les requins chas­saient les animaux volants il y a déjà 80 millions d’an­nées. » Shark­nado n’a rien inventé.

Source : PeerJ

https://www.ulyces.co/

Fille supplie conseil scolaire de l’aider après avoir dit que des brutes l’avaient menacée de lui tirer une balle à la tête


Que ce soit aux États-Unis ou ailleurs, aucun enfant ne devrait se sentir menacer et en danger à l’école. Les adultes peines à imaginer ce que peuvent subir certains enfants, et le réalisent parfois quand il est trop tard. L’Intimidation doit être un sujet de discussion autant chez les adultes que chez les enfants.
Nuage

 

Fille supplie conseil scolaire de l’aider après avoir dit que des brutes l’avaient menacée de lui tirer une balle à la tête

 

Youtube / Inside Edition

Pour Delanie Marcotte, élève de cinquième année, chaque jour était un cauchemar. Elle ne voulait pas aller à l’école à cause des brutes qui se moquaient d’elle et la harcelaient tous les jours.

Quand elle a dit à ses parents que les brutes l’avaient frappée et l’avaient insultée, ils ont contacté l’école, mais cela a continué.

Alors, Delanie a décidé de prendre les choses en main.

L’élève de cinquième année du New Hampshire a décidé de raconter son histoire à la réunion du conseil scolaire de l’école primaire Pollard à Plaistow.

Lorsque les membres du conseil se sont réunis pour écouter Delanie, ils n’étaient pas prêts pour ce qu’ils allaient entendre.

« Une balle dans la tête »

Delanie a dit au conseil de l’école :

« Bonjour, je m’appelle Delanie. Je suis ici pour parler d’un problème qui compte beaucoup pour moi. L’intimidation…. J’ai été menacée de me faire tirer une balle dans la tête par un AK-47 et être enterrée dans mon arrière-cour et plusieurs autres choses.

« J’aime travailler et étudier, mais je n’aime pas être intimidée. »

Après, Delanie a dit à NBC10 Boston : « Je voulais leur faire savoir que j’étais victime d’intimidation et que je ne voulais plus que cela se produise. Ils me donnent des coups de pied et ils disent des choses méchantes, ils m’insultent – ce n’est pas gentil. »

Le père de Delanie, Todd Marcotte, a dit qu’il faut faire quelque chose pour mettre fin aux souffrances que sa fille doit endurer chaque jour.

« Il est très difficile de voir son enfant se faire intimider, d’en entendre parler jour après jour, et on s’énerve beaucoup « , dit-il. « C’est un problème, et c’est un problème qui doit être résolu. »

Défendre les étudiants

Son discours a été partagé par son père sur les réseaux sociaux et en moins de 48 heures, le post a été vu plus de 29 000 fois.

Après que Delanie ait demandé ce que l’école allait faire pour la protéger, elle et les autres enfants qui subissent des intimidations, Earl F. Metzler, directeur scolaire régional du district de Timberlane, a dit à NBC10 Boston que le district soutient tous ses élèves, incluant Delanie.

Regardez le discours de cette brave fille dans le clip ci-dessous.

Les actions de Delanie ont permis à des milliers de personnes d’agir, et cela peut aussi inspirer d’autres personnes à parler de cette question troublante et à ne pas laisser les intimidateurs s’en tirer malgré ce tort qu’ils font aux autres.

https://fr.newsner.com