Le Saviez-Vous ► Ce projet sombre de la CIA visant à télécommander des chiens à distance


Des projets secrets déclassifiés dévoilent les atrocités d’expériences sur les humains et les animaux par la manipulation des comportements par des interventions aux cerveaux. Les États-Unis sont impliqués, mais malheureusement aussi le Canada.
Nuage

 

Ce projet sombre de la CIA visant à télécommander des chiens à distance

 

Ce projet sombre de la CIA visant à télécommander des chiens à distance

Le CIA a célébré le 65 éme anniversaire de son projet MK-ULTRA. Ce projet secret comportait des expériences de contrôle mental sur des personnes mais aussi sur des animaux. 

Entre 1950 et 1970, la CIA a mené un projet secret appelé MK-ULTRA. Il visait à manipuler mentalement des personnes mais aussi des animaux tels que les chiens ou même les rats. 

L’organisation a veillé durant des années à empêcher la publication de ce projet. Cependant, John Greenewald Jr., fondateur de The Black Vault, un site web spécialisé dans les documents gouvernementaux déclassifiés, a publié de nouveaux papiers qui détailleraient davantage les expériences menées sur ces derniers.

Les documents expliquent plus précisément comment la CIA s’est servie de son projet pour contrôler des chiens à distance à l’aide d’électrodes implantées dans leur cerveau, de médicaments psychotropes mais également d’ondes radio. Des révélations qui font froid dans le dos.

Des chiens manipulés 

MK-ULTRA a usé de méthodes douteuses sur les citoyens canadiens et américains. Toutefois, ces dernières révélations vont encore plus loin. Dans ce rapport, un expert en modification du comportement explique comment il a effectué une opération chirurgicale du cerveau sur six chiens différents. Cette opération avait pour but de reprogrammer le cerveau des chiens pour pouvoir les diriger à distance.

On apprend donc que ce projet incluait une expérimentation sur des « chiens télécommandés », à qui ont été implantés chirurgicalement des dispositifs qui envoyaient des signaux électriques à leur cerveau, afin de contrôler leur déplacementà des distances pouvant atteindre 200 mètres.

« L’objectif spécifique du programme de recherche était d’examiner la possibilité de contrôler le comportement d’un chien, dans un champ ouvert, au moyen de la stimulation électrique à distance du cerveau », selon les documents révélés par le site.

Une torture mentale mais également physique. En effet, les opérations chirurgicales laissaient des traces sur les pauvres bêtes. Des plaies ouvertes qui s’infectaient et qui n’arrivaient pas à cicatriser.

Des révélations qui ne concernent pas seulement les chiens. Les recherches sur les toutous auraient conduit à des expériences similaires sur les rats. Les chats ont failli être impliqués dans ces atrocités puisque des discussions ont eu lieu sur leur potentielle utilisation au vu d’une mission d’espionnage.

Les familles des participants ont pour ambition d’intenter un procès à leur gouvernement en incluant la célèbre université McGill accusée d’avoir pris part au projet MK-ULTRA.

https://wamiz.com

Une nouvelle façon de faire son deuil: un robot avec le visage d’un proche disparu


Je doute que ce genre de robot qui porte un masque 3D et possède des messages préenregistrés puisse aider a faire un deuil. Personnellement, je trouve cela vraiment glauque.
Nuage

Une nouvelle façon de faire son deuil: un robot avec le visage d’un proche disparu

Ce projet a pour but d’aider les personnes à faire leur deuil après le décès d’un proche.

C’est un concept qui nous vient tout droit du Japon. Le Digital Shaman propose de remplacer un être cher qui a disparu par un robot. La créatrice du projet, Etsuko Ichihara, a eu cette idée après le décès de sa grand-mère. Son idée: l’humanoïde utilisé possède un masque imprimé en 3D représentant le visage de la personne en question.

Pour que le rendu soit réaliste, ceux qui sont intéressés par cette expérience doivent rencontrer Etsuko Ichihara de leur vivant. L’artiste enregistre alors les caractéristiques physiques du candidat et les messages qu’il souhaite communiquer post-mortem. Le programme sera à la disposition des proches de la personne lorsque celle-ci décédera. Les gestes, la parole et la personnalité du défunt seront alors imités.

Attention, la durée de vie de la machine est courte: 49 jours, ce qui correspond à la période de deuil au Japon.

https://www.7sur7.be/

Trump: "Je pourrais être la personne la plus populaire en Europe"


Donald Trump fait preuve d’une grande arrogance de croire qu’il serait élu s’il se portait candidat en Europe pour n’importe quel poste. Bien sûr qu’il est très populaire, il est connu partout, mais de croire que les Européens voteraient pour lui, me semble vraiment exagéré, a moins de tricher sur les bulletins de vote.
Nuage

 

Trump: « Je pourrais être la personne la plus populaire en Europe »

 

Donald Trump lors d’une réunion avec son cabinet à la Maison Blanche, le 3 janvier 2019. © photo news.

Le président américain a affirmé mercredi qu’il n’assumerait pas sa fonction s’il était populaire parmi les Européens.

« Je ne suis pas élu par les Européens. Je suis élu par les Américains, par les contribuables américains », a déclaré M. Trump lors d’une séance de questions-réponses avec les journalistes accrédités à la Maison Blanche.

Le président, qui mène une politique protectionniste, a répété que selon lui les pays européens comme l’Allemagne n’investissaient pas assez dans la Défense tout en exploitant commercialement les États-Unis.

Trump convaincu que son populisme serait payant en Europe

Donald Trump a garanti que son populisme pourrait aussi s’avérer payant en Europe s’il y était mis en application.

« Je pourrais être la personne la plus populaire en Europe », a assuré le président républicain. « Je pourrais me porter candidat pour n’importe quel poste de dirigeant si je le voulais. Mais je ne le veux pas. Je veux que l’on nous traite justement et ils ne le font pas », a-t-il encore déclaré.

Les commentaires de M. Trump surviennent alors que l’ancien candidat républicain à la présidentielle américaine Mitt Romney a exprimé ses doutes concernant la stature de Donald Trump, estimant qu’il n’avait « pas endossé le costume » de président.

M. Romney a fait mention d’un sondage suggérant qu’en 2016, 84% des Allemands, Français, Canadiens et Suédois avaient foi en la présidence américaine pour agir à bon escient à l’échelle mondiale.

« Un an après, ce chiffre chutait à 16% », a relevé le républicain.

https://www.7sur7.be/

Des hackers fabriquent une main en cire pour tromper un capteur à reconnaissance veineuse


 

Plus la technologie fait partie de notre vie, plus nous voulons la protéger. Les mots de passe sont de moins sûrs alors on complique le processus.Sauf qu’il est toujours possible pour un hacker de pirater le système et certains hackers le font pour aider a mieux protéger les systèmes de sécurité
Nuage

 

Des hackers fabriquent une main en cire pour tromper un capteur à reconnaissance veineuse

Une nouvelle sécurité biométrique tombe face aux hackers. | Ant Rozetsky via Unsplash CC License by

Une nouvelle sécurité biométrique tombe face aux hackers. | Ant Rozetsky via Unsplash CC License by

Repéré par Clément Lasserre

Repéré sur Motherboard

Deux chercheurs en sécurité allemands ont réussi à déjouer un capteur de reconnaissance des veines de la paume de la main. Et ce avec un simple appareil photo et une fausse main faite de cire. Leur méthode a été présentée au Chaos Communication Congress de Leipzig, en Allemagne.

Un système de sécurité par reconnaissance des veines utilise un capteur infrarouge pour lire la forme, la taille et la disposition des veines de la main sous la peau. Pour le duper, Jan Krissler et Julian Albrecht ont eu besoin de 30 jours. À l’aide d’un simple appareil photo reflex dont ils ont enlevé le filtre infrarouge, ils ont pu prendre des photos de mains laissant apparaître leurs veines.

«Cela est suffisant pour prendre des photos depuis une distance de cinq mètres, cela peut fonctionner en allant à une conférence de presse et prendre des photos», explique Krissler.

Plus de 2.500 photos ont été nécessaires pour perfectionner leur démonstration

Pas un coup d’essai

L’atout de cette méthode d’authentification est qu’il est plus difficile de connaître la position des veines que de récupérer une empreinte à utiliser sur un capteur.

«Il est inquiétant que ce système, vanté comme étant de haute sécurité, puisse être piraté en modifiant un appareil photo et avec du matériel accessible à tous», note Jan Krissler.

Après avoir sélectionné le meilleur cliché possible, ils ont imprimé le détail du réseau veineux à l’échelle de la main. Une main en cire a été créée avec, à l’intérieur, les veines photographiées. Le duo de hackers a révélé le contenu de leurs recherches à Fujitsu et Hitachi, les deux leaders de ce marché. Un porte-parole de Fujitsu a affirmé que cette expérience ne pouvait fonctionner qu’avec des conditions de laboratoire et qu’il y avait peu de chances qu’elle soit reproduite facilement.

Jan Krissler, aka «Starbug», est une vraie star de la communauté des hackers. Il s’est fait une réputation en piratant des systèmes de sécurité reposant sur des technologies biométriques. En 2013, Krissler avait réussi à contourner le capteur d’empreinte d’Apple «Touch ID»quelques heures seulement après la sortie de l’iPhone 5s. L’année suivante, il était parvenu à reproduire l’empreinte digitale de la Ministre de la défense allemande à partir de plusieurs photographies.

http://www.slate.fr/

Vous pouvez maintenant porter vos sous-vêtements pendant plusieurs semaines


Pour l’environnement, les lessives ont un impact pour l’environnement. Je ne suis pas sûr que porter des sous-vêtements que l’on peut porter plusieurs fois sans les laver et ne pas craindre des odeurs et de la prolifération de bactéries soient la meilleure solution. Bon, disons que pour certaines occasions comme partir plusieurs jours dans la nature … Mais dans la vie de tous les jours ? Beurk !
Nuage

 

Vous pouvez maintenant porter vos sous-vêtements pendant plusieurs semaines

 

culotte slip sous-vêtements

Share

Porter la même culotte pendant plusieurs semaines ? Crédits : Pixabay

par Brice Louvet, rédacteur scientifiqueil y a environ 2 jours

Organic Basics – une start-up danoise – assure que vous pouvez désormais porter vos sous-vêtements pendant plusieurs semaines. Ceux-ci seraient en effet conçus pour être portés plusieurs fois sans être lavés.

Vous ne le savez que trop bien : si vous portez vos sous-vêtements au moins deux jours de suite, bonjour les odeurs. Ces effluves sont à mettre au crédit de nombreuses bactéries qui prolifèrent grâce à la transpiration. Pour porter des sous-vêtements plusieurs jours d’affilés, l’idée serait donc de pouvoir lutter contre cette prolifération bactérienne. Mais comment ? Il sera ici question d’argent. On ne parle pas ici de billets, mais du métal.

99,9 % des bactéries éliminés

L’argent est en effet un excellent agent abien. En traitant leurs sous-vêtements avec du Polygiene – un produit qui utilisntimicroe du chlorure d’argent pour contrôler les odeurs – Organic Basics affirme alors pouvoir empêcher la croissance bactérienne de 99,9 %. Plus de bactéries, donc plus d’odeur.

 « Cela fonctionne », assure le PDG Mads Fibiger. « Ce sel d’argent recyclé inhibe la croissance des bactéries qui créent des odeurs sur le tissu. Vous pouvez traiter à peu près n’importe quoi avec ce traitement, y compris les sous-vêtements. Vous pouvez donc les porter beaucoup plus longtemps avant de les laver ».

Le sous-vêtement en lui-même est fabriqué à partir de nylon italien recyclé.

Porter ses sous-vêtements plus longtemps, pour la planète

L’idée ingénieuse pourrait ainsi, d’un simple point de vue pratique, éviter de porter – jeter au sale – laver – reporter les sous-vêtements. Mais pas que. Les avantages pourraient en effet également profiter à la planète.

«La manière traditionnelle d’acheter, de porter, de laver et de jeter les sous-vêtements est extrêmement dommageable pour l’environnement», note Mads Fibiger.

Le simple fait de laver les vêtements est une entreprise en effet très énergivore, qui nécessite beaucoup d’eau et d’électricité. Plus on fait de lessives, et plus l’impact sur l’environnementest important.

« Nous avons créé Organic Basics parce que nous en avions marre d’acheter, de porter et de jeter des sous-vêtements après quelques mois d’utilisation, poursuit Fibiger. Nous pensions que la qualité des sous-vêtements était médiocre – et nous savions également que les marques de sous-vêtements ne respectaient pas exactement les bonnes normes éthiques et environnementales. Nous avons donc décidé que nous pourrions faire de meilleurs sous-vêtements, et les créer avec une conscience éthique ».

Bien sûr, porter les mêmes sous-vêtements ne va pas en soi régler tous les problèmes environnementaux. Le prix de ces vêtements reste également encore supérieur à la moyenne (comptez environ 35 euros pour les sous-vêtements et environ 50 euros pour les soutiens-gorge). Mais l’intention est bonne, n’est-ce pas ?

Source

https://sciencepost.fr/