15 symptômes de cancer que les femmes ignorent probablement


Le cancer à malheureusement plusieurs façons de s’installer, cependant, il s’annonce généralement par certains symptômes avant de s’aggraver. Il est important avant de sauter aux conclusions en s’auto diagnostiquant ou écoutant n’importe qui, n’importe où (comme les réseaux sociaux, les blogs), de se référer (physiquement) à un médecin pour avoir l’heure juste.
Nuage

15 symptômes de cancer que les femmes ignorent probablement

 

Signes de cancer méconnus : des difficultés à avaler.

Aleksandra Suzi / Shutterstock

Par Alyssa Jung, RD.com

De nombreux signes de cancer ressemblent à des symptômes d’autres maladies ; il est donc facile de passer à côté. Tous les médecins que nous avons rencontrés s’accordent sur ce qui suit : apprenez à connaître votre corps, et si vous notez une douleur inhabituelle ou autre changement qui persiste et s’aggrave, allez consulter le vôtre.

 

Saignements après la ménopause

Même après la ménopause, les femmes peuvent avoir de légères pertes. Mais si vous vous mettez soudain à faire des hémorragies importantes semblables à des menstruations, ce pourrait être le signe précoce d’un cancer de l’utérus, dit l’oncologue Maurie Markman. La bonne nouvelle c’est que les femmes au stade 1, quand le cancer ne s’est pas disséminé, ont un taux de survie sur cinq ans de 88 %, selon la Société américaine du cancer. Reader’s Digest travaille avec l’organisation américaine Stand Up to Cancer, qui finance des projets de recherche d’avant-garde pour permettre aux patients de recevoir plus rapidement de nouveaux traitements.

Apparition d’inégalités et de décoloration sur la peau des seins

Les femmes sont à l’affût d’une grosseur anormale. Mais il y a d’autres modifications des seins qui signalent un cancer. Si des fossettes apparaissent sur vos seins, qu’un mamelon s’invertit, que vous avez de l’enflure, de la sensibilité ou une légère décoloration de la peau vers un rouge ou un rose profond, il faudrait s’en inquiéter, dit le Dr Rich Wender, de la Société américaine du cancer.

« Ces signes n’indiquent pas un cancer à tout coup, mais beaucoup de femmes tardent à consulter en espérant que ce n’est rien », dit-il.

Signes de cancer méconnus : des ballonnements persistants.i

Stock/Christian Martinez Kempin

Ballonnements

Presque toutes les femmes sont ballonnées à un moment donné, surtout pendant leurs menstruations. Mais si les ballonnements continuent après votre cycle ou que vous êtes constamment constipée, ce pourrait être le symptôme d’un cancer des ovaires ou de l’utérus.

« Si cela fait plusieurs semaines que ça dure, sans amélioration, ce n’est pas normal, commente le Dr Wender. Consultez votre médecin. »

De nombreuses patientes avec un cancer ovarien n’ont eu que de vagues symptômes, comme des ballonnements ; elles les ont ignorés pendant des mois avant de consulter, raconte le Dr Moshe Shike, du Centre du cancer Memorial Sloan Kettering, à New York. Un autre signe de cancer des ovaires est la sensation d’être rassasiée alors que votre appétit a beaucoup diminué.

Menstruations anormales ou douleur pelvienne

Les règles irrégulières sont un phénomène assez courant. Mais si vos saignements augmentent mois après mois, si vous saignez entre les menstruations, ou si vous avez des douleurs pelviennes, demandez à votre médecin de vous faire passer une échographie transvaginale pour éliminer un cancer de l’utérus, des ovaires ou du vagin.

Toux chronique

Il nous arrive toutes de tousser en ayant l’impression qu’on va expulser un poumon. Mais si vous vous mettez à tousser pendant plus de trois semaines sans autre symptôme de rhume ou d’allergie (nez congestionné, par exemple), ce pourrait être le signe précoce de cancer du poumon. La leucémie aussi peut donner des symptômes qui ressemblent à une bronchite ou à un mauvais rhume de poitrine.

« Si la toux est différente d’autres fois, qu’elle persiste ou que vous toussez un peu de sang, il faut s’en occuper », dit le Dr Markman.

Certains patients atteints d’un cancer du poumon ont une douleur thoracique qui remonte dans l’épaule ou descend dans le bras.

Signes de cancer méconnus : des maux d'estomac ou des nausées.

iStock/svetikd

Mal à l’estomac ou nausées

Les maux d’estomac sont courants. Cependant si vous avez des crampes persistantes à l’estomac, ou vous vous sentez nauséeuse tout le temps, consultez le médecin. Ce n’est peut-être qu’un ulcère, mais ce pourrait être aussi un symptôme de leucémie, ou de cancer de l’œsophage, du foie, du pancréas, ou d’un cancer colorectal

Signes de cancer méconnus : une fièvre ou des infections fréquentes.

MinDof/Shutterstock

Fièvre ou infection fréquente

Si vous êtes plutôt en bonne santé, mais que vous tombez malade ou que vous faites de la fièvre plus souvent, ce pourrait être le signe précoce d’une leucémie. Il s’agit d’un cancer du sang qui déclenche la production de globules blancs anormaux, qui sapent la capacité du corps à combattre les infections en affaiblissant le système immunitaire. Soyez attentives aux symptômes grippaux, tels que courbatures ou fièvre qui ne s’estompent pas.

Difficultés à avaler

Un mal de gorge peut rendre la déglutition difficile ou douloureuse, mais s’il persiste des semaines ou s’aggrave, consultez votre médecin. C’est un signe courant de cancer de la gorge ou de l’estomac, sans compter le cancer du poumon.

Signes de cancer méconnus : des ecchymoses.

iStock/lzf

Ecchymoses

Vous vous réveillez avec un bleu qui vous étonne – peut-être vous êtes vous simplement cognée dans la salle de bain la veille. Mais si vous commencez à remarquer des ecchymoses fréquentes, à des endroits étranges comme sur les doigts ou la main, c’est une situation alarmante. Ces ecchymoses peuvent être le signe d’une leucémie, selon les Cancer Treatment Centers aux États-Unis. Avec le temps, la leucémie diminue la capacité du sang à transporter l’oxygène et il se forme de petits caillots.

https://www.selection.ca/

Des dizaines de chevaux périssent dans la fournaise australienne: "Ils cherchaient de l’eau mais n’ont trouvé que du sable"


Il fait chaud en Australie, tellement chaud que les cours d’eau potable pour les animaux sauvages s’assèchent. 42 C à l’ombre, comment survivre quand les points d’eau disparaissent .. ?
Nuage

 

Des dizaines de chevaux périssent dans la fournaise australienne: « Ils cherchaient de l’eau mais n’ont trouvé que du sable »

Source: BBC

« J’ai vu tous ces chevaux s’écrouler », explique Ralph Turner, qui habite dans la région. « Morts ou en train de mourir. C’était terrible. Je n’ai jamais vécu ça. Il fait tellement chaud ici. » © EPA.

Des dizaines de chevaux sauvages ont été retrouvés morts ou agonisants dans l’outback australien alors que le pays fait face à une vague de chaleur sans précédent.

Les habitants ont fait une horrible découverte près d’Alice Springs, une ville reculée du Nord de l’Australie. Quarante chevaux sauvages ont péri alors qu’ils cherchaient désespérement à s’hydrater dans un point d’eau complètement asséché. Cinquante autre chevaux ont été retrouvés en train d’agoniser. Les gardes forestiers n’ont eu d’autre choix que de mettre fin à leur supplice.

« C’était terrible. Je n’ai jamais vécu ça »

« J’ai vu tous ces chevaux s’écrouler », explique Ralph Turner, qui habite dans la région. « Morts ou en train de mourir. C’était terrible. Je n’ai jamais vécu ça. Il fait tellement chaud ici. »

C’est le cas de le dire. La région fait face à une vague de chaleur sans précédent. La température dépasse les 42 degrés à l’ombre depuis une douzaine de jours.

« Normalement, il y a de l’eau ici », explique un autre habitant, Rohan Smyth. « Ils sont venus chercher de l’eau, mais ils n’ont trouvé que du sable. Ils n’avaient aucune chance. »

L’Australie méridionale étouffe également. D’après le Bureau de la météorologie, 49,5 degrés Celsius ont été relevés à Port Augusta, au nord d’Adélaïde, du jamais vu. Dans la ville-même, les températures s’élevaient à 47,7 Celsius, faisant tomber un record qui datait de 1939. A travers tout l’Etat, les records ont été dépassés dans plus de 13 villes.

© EPA.

© EPA.

https://www.7sur7.be/7s7

Des militants vegan brûlent un faux chien pour sensibiliser les populations


Une des raisons dont je n’aime pas Peta, c’est bien leur manière de vouloir imposer leur mode de vie. Même si ce n’est pas de vrai chien, c’est vraiment stupide comme démonstration. Et juste pour ce genre de « spectacle » cela ne vaut pas le coup de cautionner pour Peta. Que les vegan, végétarien ou autre veulent faire valoir leur mode d’alimentation est une chose, mais Peta, du harcèlement, une forme de terrorisme
Nuage

 

Des militants vegan brûlent un faux chien pour sensibiliser les populations

 

Photo d’illustration © getty.

Les activistes ont été accusés de terroriser les enfants en organisant un barbecue avec un faux chien au milieu d’une rue animée, pour protester contre la consommation de viande.

À Sidney, l’organisation Peta a volontairement commis un acte fort pour susciter une réaction parmi la population. Pour sensibiliser sur la souffrance de certains animaux élevés dans l’unique but d’être mangés, leur slogan était:

« Si vous ne voulez pas manger un chien, pourquoi mangeriez-vous un agneau? ».

La différence entre les espèces animales

Le groupe interroge sur la compassion que l’humain peut avoir pour certains animaux et pas pour les autres.

« C’est ce que l’on appelle le spécisme », explique un porte-parole de l’organisation. « C’est une forme de discrimination fondée sur rien d’autre que les espèces et comme toute forme de discrimination, cela ne peut être justifié ».

Fête nationale

L’action s’est déroulée quelques jours avant la fête nationale, durant laquelle les Australiens organisent traditionnellement des barbecues. Les membres de l’association espèrent que cet image d’animal domestique mort restera dans la mémoire des gens.

Peta Animals Pitt Street Mall

 

Aspirine : une prise quotidienne serait dangereuse


 L’aspirine est d’abord et avant tout un médicament. Prendre de l’aspirine en guise de prévention contre les maladies cardiaques ou l’AVC même si rien ne laisse prévoir qu’ils frapperont un jour semble illogique. Cela devrait être prescrit pour certains cas.
Nuage

 

Aspirine : une prise quotidienne serait dangereuse

 

Aspirine : une prise quotidienne serait dangereuse

Le 23 janvier 2019.

La prise quotidienne d’une micro-dose d’aspirine pour prévenir le risque de crise cardiaque ou d’AVC présenterait « un risque réel » pour la santé.

Les bénéfices cardiovasculaires de l’aspirine contrebalancés par le risque d’hémorragie

De l’aspirine tous les jours pour fluidifier le sang, empêchant la formation de caillots, et limiter les risques de crise cardiaque ou d’accident vasculaire cérébral (AVC) : c’est ce que recommandent certains médecins, notamment aux États-Unis, même lorsque les patients sont en bonne santé et sans antécédent cardiaque. Pourtant, selon une récente analyse parue dans la revue de l’Association médiale américaine (Jama), cette pratique ne serait pas sans danger.

Selon les auteurs, des cardiologues du King’s College de Londres, « pour les personnes en bonne santé, les bénéfices cardiovasculaires de l’aspirine sont à peu près contrebalancés par le risque accru d’hémorragie, notamment dans le cerveau et les intestins », peut-on lire dans les colonnes de Sciences et Avenir.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont repris les 13 meilleurs essais cliniques sur le sujet, réalisés auprès de 164.000 personnes entre 1988 à 2018.

La prise d’aspirine doit être prescrite au cas par cas

Comme tout médicament, la prise d’aspirine en prévention de problèmes cardiovasculaires doit être prescrite au cas par cas Selon les différentes études sur le sujet, il apparaît que l’aspirine réduit en effet le risque de nouvelle crise cardiaque ou d’AVC chez les personnes ayant déjà eu un AVC ou un infarctus.

Chez les personnes sans antécédent en revanche, les « données montrent qu’il existe un risque réel. Les gens ne doivent pas en prendre en pensant que c’est complètement bénin », précisent les auteurs.

Tout en admettant que les risques sont « très faibles ». Pour limiter le risque d’accident cardiovasculaire, ils recommandent ainsi d’adopter certains comportements au quotidien : surveiller son alimentation, pratiquer de l’exercice physique et bien sûr, arrêter le tabac.

https://www.passeportsante.net/

Une caméra effraie une famille avec l’annonce d’une attaque nucléaire


Une très mauvaise blague !! Un pirate par l’entremise d’une caméra à faire croire a une attaque nucléaire. Plus nous sommes connectés, plus il est facile pour un hacker de pirater un système
Nuage

 

Une caméra effraie une famille avec l’annonce d’une attaque nucléaire

 

Nest scrute en permanence les énormes quantités de... (ARCHIVES AP)

Nest scrute en permanence les énormes quantités de données personnelles volées et publiées sur l’internet à la recherche d’adresses courriel ou de mots de passe utilisés par ses clients.

ARCHIVES AP

 

Agence France-Presse
San Francisco

Un système de domotique connectée qui annonce une attaque nucléaire ou menace de kidnapper votre bébé : ces mésaventures sont arrivées récemment à des familles américaines, dont le mot de passe protégeant leurs caméras de sécurité avait été piraté.

Un couple vivant près de San Francisco, en Californie, a raconté à des médias locaux avoir connu un moment de «terreur pure» il y a quelques jours lorsque leur caméra de sécurité de marque Nest – placée sur le haut de leur téléviseur – a diffusé un message criant de réalisme avertissant d’une attaque de missiles nucléaires nord-coréens.

Le couple a finalement compris qu’il s’agissait d’une farce de mauvais goût provenant de hackers qui étaient parvenus à pirater le mot de passe de leur compte Nest et à prendre le contrôle du haut-parleur de la caméra.

Cette filiale du géant Alphabet/Google a encouragé ses clients à renforcer la protection de leur système via une authentification à deux facteurs (par exemple, un mot de passe et un code envoyé par texto), a-t-elle indiqué.

Mais «Nest n’a pas été piraté», a affirmé l’entreprise, expliquant que les incidents rapportés ces derniers mois de caméras piratées étaient dus au vol de mots de passe sur des sites internet tiers.

Selon Nest, les clients «utilisaient des mots de passe compromis, rendus piratables via des failles sur d’autres sites internet».

Parmi les autres incidents rapportés : un pirate menaçant d’enlever un bébé ou un autre informant le propriétaire que ses données personnelles avaient été piratées…

Nest scrute en permanence les énormes quantités de données personnelles volées et publiées sur l’internet à la recherche d’adresses courriel ou de mots de passe utilisés par ses clients. En cas de problème, elle les prévient de changer de mot de passe mais compte tenu de la masse de données volées en circulation, le processus peut être long.

La maison connectée est un marché en plein essor et de nombreux foyers américains disposent de hauts-parleurs, caméras ou encore sonnettes connectés

https://www.lapresse.ca/

Pour la Saint-Valen­tin, on peut donner le prénom de son ex à un cafard


 

Une vengeance ? Peut-être !!! Donner un nom de son ex à un cafard pour aider a financer un zoo est un bien drôle d’idée …
Nuage

 

Pour la Saint-Valen­tin, on peut donner le prénom de son ex à un cafard

 

par  Ulyces

 

En Angle­terre, le Centre de conser­va­tion de Hemsley propose à ses visi­teurs de donner à des cafards le prénom de leur ex, à l’oc­ca­sion de la Saint-Valen­tin le 14 février prochain.

Contre 1,70 euro, les inter­nautes ou les touristes se rendant au zoo reçoivent ainsi un certi­fi­cat, sur lequel le prénom en ques­tion n’ap­pa­raît tout de même pas, afin de « ne pas mettre de l’huile sur le feu », précise le site.

« Pour ceux qui n’ont pas besoin d’une vengeance, voilà un autre moyen de vous sentir mieux vis-à-vis de votre ex pour la Saint-Valen­tin », explique le site, qui propose aussi ce service pour les amis.

 Le prénom donné au cafard appa­raî­tra ensuite dans les fichiers de recen­se­ment du centre.

La campagne « Donne un nom à un cafard » a été lancée le 11 janvier 2019 pour faire connaître le centre, mais aussi pour lever des fonds, qui finan­ce­ront les nouveaux projets du zoo. Sur Insta­gram, plusieurs personnes ont déjà confié avoir succombé à la tenta­tion de prénom­mer un cafard avec le prénom de leur ex.

« C’est fait ! Ça fait un bien fou ! Même si je suis déso­lée d’avoir appelé un cafard aussi mignon comme mon ex », explique ainsi une inter­naute.

Sources : Hemsley Conser­va­tion Center

https://www.ulyces.co/