Les élections


S’il y a quelque chose universelle dans le monde c’est bien les ruses des élections pour se faire élire .. et la déceptions des électeurs au fur à mesure que le mandat avance …
Nuage

Les élections

 

Attention, chère nation
Bientôt les élections
Choisissez en sagesse
Votez pour ma justesse

L’homme enfin se présente
Pour chasser la tourmente
De toutes les déceptions
Offrant la rédemption

Pour gagner ses votes
Promit antidote
De sa voix bien haute
Sans erreur, sans faute
                
Regarder bien la scène
Celui qui veut les rênes
Change ses beaux mirages
En vérité sage

Bien des femmes ont chanté
Sa crédibilité
Et que les hommes méfiants
Cherche à être confiant

Le rêve nourrit les cœurs
Surtout, certains docteurs
Où tout autre élite
L’honore à sa visite

D’autres par le chômage
Épuisés du à l’âge
Vont chercher refuge
De cette vie qui gruge

Beaucoup d’informations
Donne la bénédiction
D’émettre les discours
Tout se fait par amour

Il dévoile son histoire
Oracle de la gloire
Ce pays va changer
Et nos vices corrigés

Les photos des journaux
Le ministre plus beau
Avec des orphelins
Donnant des câlins

D’autres avec des veuves
Pleurs gonflant les fleuves
Où l’ancre s’enfoncent
Les avis s’annoncent

Quel ministre, quel saint  !
Donnant aux pauvres son pain
Coeur muni de raison
Jours et nuits, toutes saisons

Puis, un jour sinistre
Ce charmant ministre
Élu majoritairement 
Pris siège récemment

Vivant pour réussir
Politique d’élixir
Voilà l’année passe
Les discussions brassent

La deuxième s’achève
Les  affamés crèvent
La troisième commence 
Sans récoltes, ni semences

Les regards dans l’abstrait
La crise ouvre plus de plaies
Les chômeurs vieillissent
Leur ire en nourrice

Quatrième année 
Des visages fanés
Prodigue leur adieux
Pour quitter les saints lieux

Abdiquant la source
Et laissant la bourse
De toute les richesses
Gagner avec finesse

Voilà la défaite
Temps d’une retraite
Pourtant, il a rusé
D’un plan utilisé

De beaux châteaux construits
Ses enfants bien instruits
Un chenil bien muni
Remplis de chiens bénis

Ce soi-disant pauvre
A des gains qu’il couvre
Tirer dans le magot
De son peuple dévot

Ah la politique !
Toute une polémique
Nous espérons voter
Pour ne plus regretter

Rachel Hubert (Nuage),  Saïd
23 Février 2004

6 réponses à “Les élections

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s