La tragédie


On doit apprendre de nos peines et misères et non se laisser guider par eux …
Nuage

 

La tragédie

 

 



 »La tragédie doit nous permettre d’atteindre la sagesse. Elle ne doit pas nous servir de guide »
Robert Kennedy

Publicités

Les pourquoi des enfants


Pourquoi … Les enfants peuvent nous questionner tant qu’ils n’ont pas une réponse qui les satisfassent … Et dans le fond, ils nous montre que nous avons certaines idées toutes faites et que nous donnons trop souvent des prétextes sans fondements
Nuage

 

Les pourquoi des enfants

 

J’étais face à la feuille encore vierge, prêt à tout
envoyer promener, mais Jessica, ma fille, attendait son
dessin. Je lui avais promis le plus bel oiseau au fusain
qu’elle ait jamais vu.

Seul petit problème : je suis un piètre dessinateur.
Du haut de ses 8 ans, Jessica, elle, ne craint rien, surtout
pas l’irritation de son Papa qui a horreur qu’on le lui fasse
remarquer quand il manque d’imagination…

– Papa, pourquoi tu dis rien ?

– Je me concentre, j’essaie de me représenter ton
oiseau, mais ça ne vient pas.

– Pourquoi ?

– Parce que je n’ai pas beaucoup d’imagination.

– Pourquoi ?

– Parce que je n’en ai jamais eu, je ne suis pas très
fort en dessin.

– Pourquoi ?

– Ben… heu… C’est de famille. Mon père était nul en
dessin lui aussi.

– Pourquoi ?

– Ben… certainement que mon grand-père n’était pas très
doué lui non plus.

– Ah… Et pourquoi ?

– Heu… je ne sais pas Jessica.

Après chaque réponse, ma fille me demandait « Pourquoi? »
et ainsi de suite. Jusqu’à ce que je ne puisse plus répondre et
que je me retrouve face à mes faux prétextes: la peur de rater,
l’assurance de ne pas savoir dessiner, et que je ne saurai jamais.

Les questions de ma fille m’ont poussé dans mes retranchement
et j’ai compris : si je n’essaye pas, je n’y arriverai pas.

Après tout, aucune fatalité ne pèse sur mes épaules et même si
mon ancêtre ne s’appelle pas Léonard de Vinci, je dois être capable
de dessiner un oiseau.

J’ai pris mon temps, mais j’ai réussi : ma fille a eu son
oiseau.
Un magnifique corbeau qu’elle a accroché au-dessus de son
lit et qui fait frissonner sa mère quand elle rentre dans
la chambre…

histoire-positive.com

Le saviez-vous ► Expression : Avoir le cafard


C’est pas gai quand on a la déprime au menu, il y a de quoi a attirer le cafard sur nos grises journées … un brin de soleil pour redonner le sourire
Nuage

 

Avoir le cafard 

 

Avoir des idées noires, être déprimé.

 
Le mot cafard a quatre sens en français.

Le premier est oublié. Au XVIe siècle, il désignait une personne non ou peu croyante qui faisait croire qu’elle l’était profondément. Un bigot, un faux dévot ou un fourbe, donc.

Ce mot viendrait de l’arabe ‘kafir’ qui voulait dire ‘mécréant, renégat’.

Il désigne aussi une personne qui dénonce les autres (qui ‘cafarde’), sens qui vient probablement du précédent, par allusion à la personne qui a un comportement hypocrite ou fourbe.

Ensuite, il y a ce sympathique petit insecte marron ou noir qui s’agite avec de nombreux congénères dans les recoins sans lumières.

Là encore, le nom vient peut-être du premier sens de cafard, par comparaison au bigot vêtu de sombre et qui fait les choses en cachette.

Quant au cafard de notre expression, il semble que ce soit Charles Baudelaire qui l’ait introduit dans « Les Fleurs du Mal » en 1857. Tout comme il a popularisé le mot anglais ‘spleen’ avec le même sens de tristesse, de mélancolie.

Parlant du Démon :

«  Parfois il prend, sachant mon grand amour de l’Art,
La forme de la plus séduisante des femmes,
Et, sous de spécieux prétextes de cafard,
Accoutume ma lèvre à des philtres infâmes. »

Maurice Rat, qui n’avait pas dû bien lire Baudelaire, place l’origine de cette expression plus tard, entre 1875 et 1900 dans les troupes d’Afrique et plus particulièrement dans la Légion Étrangère.

Peut-être est-ce parce qu’elle a été répandue là-bas par un légionnaire poète qui lisait les Fleurs du Mâle ? A moins que cela ne vienne du fait que, quand il y en a, les cafards sont légion et qu’ils grouillent comme les idées noires le font dans la tête.

http://www.expressio.fr

Fonds d’écran National Geographic


Un regard vers la vie, la ville, au soleil couchant ou danse les rideaux du ciel entendant au loin les hiboux chanter la nuit .. S’enfuir vers la vie, la nature du haut des montages, enlacer les nuages, courir sur les vagues dorée par le soleil de feu avec souvenir qu’un jour il a neigé
Nuage

 

Fonds d’écran National Geographic

 

http://www.nationalgeographic.fr

Australie Des safaris pour tuer des crocodiles?


Alors que nous prenons de plus en plus de terrain, les animaux eux en perdent et se voient confiner dans des espaces qui ne sont pas nécessairement adapté ou assez grands pour eux .. Alors que faire .. un petit safaris .. Ben oui on met un gros croco comme trophée et pour mieux faire avaler la pîlule ont miroite travail pour les indigènes alors que les huppés aux poches bien garnis d’argent vont se faire un plaisir de jouer a cache cache avec les reptiles ..
Nuage

 
Australie

Des safaris pour tuer des crocodiles?

 

Australie - Des safaris pour tuer des crocodiles?

Photo: AFP/Torsten Blackwood

L’Australie envisage d’autoriser la chasse aux crocodiles marins, ces énormes reptiles qui peuplent notamment le nord du pays, lors de safaris payants, un projet déjà évoqué mais jamais abouti en raison de l’opposition des associations de protection des animaux.

 

Le gouvernement australien avait abandonné ce projet il y a quelques années, mais a décidé jeudi de lancer une consultation publique à ce sujet, en raison de l’accroissement de la population de ces animaux.

«Il y a des opinions différentes au sein des propriétaires traditionnels des terres concernées (les aborigènes: ndlr) et je veux être certain d’entendre toutes les opinions», a déclaré le ministre de l’Environnement Tony Burke.

Ces chasses seraient organisées sous forme de safaris payants dans le Territoire du Nord, une activité qui pourrait favoriser le tourisme et donner du travail aux aborigènes, selon les autorités locales de cette région.

Le projet évoque pour les deux premières années un quota de 50 reptiles pour les chasseurs.

Tuer pour le plaisir

Sans surprise, cette annonce a fait bondir la Société de protection des animaux (RSPCA).

«Il n’existe aucun bénéfice, en terme de protection de la nature ou de contrôle des populations, à attendre de la chasse au trophée» aux crocodiles, a déclaré Bidda Jones, responsable scientifique à la RSPCA.

«Il ne s’agit de rien d’autre que de tuer des animaux pour le plaisir et rien ne peut justifier cela», a-t-elle ajouté.

Le secrétaire à l’Environnement du Territoire du Nord, Karl Hampton, a rappelé que des safaris étaient organisés pour contrôler la population de buffles et de cochons sauvages.

«Comme pour ces safaris, ceux proposés par le Programme de gestion des crocodiles seront soumis à la loi sur le bien-être des animaux, et des conditions très strictes seront appliquées», a déclaré Karl Hampton.

Les crocodiles marins, appelés «salties» en Australie, vivent dans les marais et les rivières des régions côtières du nord du pays, et tolèrent aussi bien l’eau salée que l’eau douce. Leur poids peut atteindre une tonne, ce qui en fait le plus gros reptile vivant.

Espèce protégée depuis les années 70, elle n’est plus considérée comme menacée. La population atteint 150 000 en Australie.

http://fr.canoe.ca/

Des emplois risqués


 

Quelle relation entre les travailleurs et le changement climatique ? Ce n’est pas tous les travailleurs qui peuvent oeuvrer dans un milieu de travail a température contrôler … Ces canicules qui sont de plus en plus insupportables finissent par avoir des répercussion sur la santé
Nuage

 

Des emplois risqués

Certains travailleurs sont plus affectés par les changements climatiques

 

Des emplois risqués

PHOTO D’ARCHIVES

HÉLOÏSE ARCHAMBAULT
JOURNAL DE MONTRÉAL

 

Les travailleurs de la construction ne sont pas épargnés par les changements climatiques. La chaleur peut provoquer chez eux un épuisement accéléré.

Les changements climatiques rendent certains travailleurs plus à risque de développer des problèmes de santé, notamment lors des vagues de chaleur, révèle une étude québécoise.

« Quand il fait chaud, les travailleurs doivent respirer plus rapidement, et la fatigue entraîne un épuisement plus rapide, explique Joseph Zayed, le chercheur responsable de l’étude de l’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST). Et avec les changements climatiques, la problématique ira en augmentant. »

Travailleurs à risque

Parmi les emplois les plus vulnérables aux vagues de chaleur, on retrouve entre autres les travailleurs des domaines de la construction, de la santé et les conducteurs de taxi (voir tableau).

Selon l’étude, une première du genre au Québec, plusieurs impacts directs sur la santé peuvent en découler. Notamment, les coups de chaleur, la fatigue, et les problèmes cardio-vasculaires et cutanés.

À noter que les gens de plus de 45 ans sont plus à risque d’être incommodés, puisqu’ils « transpirent plus rapidement et leur métabolisme nécessite plus de temps pour revenir à l’état normal ».

Par ailleurs, les agriculteurs et les pêcheurs sont plus exposés à développer un cancer de la peau en raison des rayonnements ultraviolets.

Mis au courant de cette étude, les travailleurs à risque ne sont pas surpris des résultats.

« Extrêmement pénible »

« Le travail de facteur en été est extrêmement pénible. On marche en pleine chaleur sur l’asphalte durant des heures », indique Sylvain Lapointe, directeur national de la région de Montréal du syndicat des travailleurs et travailleuses des postes.

« On s’en rend compte lors des canicules. Nos uniformes sont très chauds et on doit travailler dur physiquement », dit Bruce Diotte, porte-parole de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie.

D’ailleurs, Joseph Zayed souligne que cette première étude doit servir de tremplin pour la mise en place de solutions et l’élaboration de nouvelles recherches.

« Il faut soit réduire les risques ou permettre aux travailleurs de mieux s’adapter aux changements climatiques. Il faut aussi faire de la sensibilisation parce que certains sont téméraires et ignorent les risques. »

TRAVAILLEURS À RISQUE DES COUPS DE CHALEUR

Travailleurs de la construction

Domaine de la santé (surtout urgences)

Services postaux

Chauffeurs d’autobus et de taxis

Aménagement paysager

Services d’incendies

Fabrication de verre

SOURCE : ÉTUDE IRSST

http://www.journaldemontreal.com

Adoption: les enfants pourront avoir légalement deux mères et deux pères


En cas d’adoption, a la première vue, il me semble que ce projet de loi apparait comme une bonne solutions au nombreux enfants placé en famille d’accueil .. sans pour autant nier toute origine biologique des parents Cela serait aussi une facilité pour les enfants qui cherchent qui sont leur parents
Nuage

 

Adoption: les enfants pourront avoir légalement deux mères et deux pères

 

ARCHIVES LA TRIBUNE

JOCELYNE RICHER
La Presse Canadienne
Québec

Les petits Québécois pourront avoir légalement deux pères et deux mères, si le projet de loi 81 déposé mercredi est adopté.

Ce projet de loi vient chambouler les règles en matière de filiation dans les cas d’adoption, afin de tenir compte de certaines situations familiales complexes.

A l’échelle canadienne, le Québec innove en introduisant le concept d’«adoption sans rupture du lien de filiation biologique». Par exemple, une femme pourrait confier son enfant à l’adoption tout en demeurant sa mère. Elle déléguera alors son autorité parentale, mais n’aura aucune obligation alimentaire envers son enfant.

Ainsi, des centaines d’enfants présentement placés à long terme en famille d’accueil pourront donc, en théorie, être adoptés.

Le projet de loi prévoit par ailleurs assouplir les règles de confidentialité entourant les dossiers d’adoption.

Québec inverse le processus: une personne ayant été confiée à l’adoption pourra désormais connaître ses origines, à moins que la mère biologique ne s’y oppose explicitement en imposant son veto.

http://www.lapresse.ca