La mésange et la colombe


Il ne suffit que peu de chose pour qu’un évènement prend une autre tournure, qu’un mot mal placé, un encouragement, peut importe donne une autre attitude ..
Nuage

 

La mésange et la colombe

 

Une mésange s’adresse à une colombe:
-Dis-moi, quel est le poids d’un flocon de neige?

Et la colombe de répondre:
-Ça ne pèse pas, ça pèse moins que rien.

-Attends, ma colombe, je vais te raconter une histoire:
« L’autre jour, j’étais sur la branche d’un sapin quand il a commencé à neiger, tout doucement. Une petite neige tranquille, pas méchante, sans bruit et sans tempête. Comme je n’avais rien de mieux à faire, je me suis mise à compter les flocons qui tombaient sur la branche où je me trouvais. J’en ai compté 751 972. Oui, je commençais à avoir mal aux yeux et ça s’embrouillait un peu dans ma tête, mais je me rappelle bien: 751 972. Oui, c’est ça. Et quand le 751 973e flocon est tombé sur la branche, même si ça ne pèse pas, même si c’est rien, moins que rien comme tu le dis, eh! bien, figure-toi que la branche s’est cassée. »

La colombe se mit à réfléchir.

Peut-être ne manque-t-il finalement que le geste d’une personne pour que le monde bascule, pour que bien des choses changent et pour que les gens vivent mieux. En lisant cela, vous vous posez peut-être la question:

« Et moi, qu’est-ce que je fais dans tout ça?

Quel poids a ma présence dans telle ou telle activité?
À quoi ça va servir de m’engager plus?

Ce ne sera qu’une goutte d’eau face à une mer de besoins, ce ne sera qu’une prière, qu’un mot d’encouragement, qu’une présence discrète. »

Pensez à ce 751 973e flocon. C’est lui qui a tout changé!

Chaque chose prise isolément a un poids bien dérisoire, mais une accumulation de petits gestes peut faire bouger pas mal de choses.

anonyme

Truc express ►Nettoyer les accessoires de vos compagnons


Nettoyer les accessoires pour nos chiens, chats et autres .. c’est important, eux aussi ont droit d’avoir un endroit propre pour manger et jouer mieux vaut prendre un truc écolo
Nuage

 

Nettoyer les accessoires  de vos compagnons

 

P1000969

Il faut de temps en temps nettoyer les jouets et écuelles de vous amis à quatre pattes. Pour cela diluez dans une bassine 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude pour un litre d’eau

Mettez à trempez pendant une heure, rincez et essuyez

http://www.ecotruc.com

Retard au décollage


Prêt pour au décollage? Oups, un contre-temps, le départ est retarder. Bah, pourquoi s’en faire, un concert gratuit en attendant pourquoi pas
Nuage

 

Retard au décollage

Un vol d’Air Canada reliant Toronto à Francfort a été retenu au sol de longues minutes. Les musiciens du Lemon Bucket Orchestra étaient à bord et n’ont pas hésité à sortir leurs instruments afin d’offrir un spectacle impromptu aux passagers.

Cannibalisme: niveau goût, à quoi ressemble la viande d’humain?


Sujet un peu morbide certes, mais c’est un peu l’histoire du cannibalisme en essayant de savoir ce que l’ont peut trouver a la viande humaine. Faut dire que dans certaines régions le cannibalismes, est autorisé mais heureusement pas chez nous, c’est un crime odieux et inadmissible
Nuage

 

Cannibalisme: niveau goût, à quoi ressemble la viande d’humain?

 

Ces dernières semaines, des cas de cannibalisme ont été rapportés aux Etats-Unis et en Suède et le doute persiste autour du cas de Luka Rocco Magnotta.

 

A Berlin, la police a arrêté Luka Rocco Magnotta, le Canadien soupçonné d’avoir tué et dépecé un étudiant chinois. Selon certaines sources Magnotta aurait mangé des morceaux du corps de sa victime. Ces deux dernières semaines, des cas de cannibalisme ont été rapportés en Floride, au Maryland et en Suède. Quel est le goût de la chair humaine?

Celui du veau. En 1931, dans son livre Jungle Ways [Secrets de la jungle], l’aventurier et journaliste William Buehler Seabrook donna au monde la description la plus détaillée du goût de la chair humaine. Selon Seabrook, crue, la viande d’humain ressemble au bœuf, mais en un peu moins rouge et avec un gras jaune clair.

Cru ou cuit?

Grillée, la viande tourne au gris, comme l’agneau ou le veau, et son odeur rappelle celle du bœuf cuit. Et niveau goût, Seabrook écrit:

«C’était si proche d’une bonne pièce de veau à pleine maturité qu’à mon sens, aucune personne dotée d’un palais ordinaire et d’une sensibilité normale n’aurait pu faire la différence.»

Mais on peut légitimement douter du témoignage de Seabrook. Il était parti en Afrique de l’Ouest pour obtenir des informations de première main sur le cannibalisme auprès des Guero, mais avoua ensuite que les membres de cette tribu, méfiants, ne lui avaient pas permis de partager leurs traditions.

Dans son autobiographie, Seabrook prétend avoir obtenu le corps d’un patient récemment décédé dans un hôpital français, qu’il cuisit ensuite à la broche. Quand il se dépeint en mangeur d’homme dans Secrets de la jungle, il n’a pas vécu cette expérience en Afrique de l’Ouest, mais à Paris.

Malgré ses soucis de crédibilité, la description de Seabrook reste encore la plus précieuse. De nombreux témoignages sur le goût de la viande humaine nous viennent de fous –des tueurs en série comme Karl Denke, par exemple, ou le meurtrier allemand Armin Meiwes– ce qui fait qu’on ne peut pas vraiment compter dessus.

Pour le reste, ces propos sont souvent vagues et contradictoires. Plus cohérente et prévisible, l’idée que la viande d’enfants serait plus tendre que celles d’adultes, du fait du développement du collagène qui s’accroît avec l’âge. Certains ont même laissé entendre que cette viande juvénile était si tendre que sa texture rappelait celle du poisson.

Cela dépend de l’assaisonnement

Par ailleurs, des cannibales ont décrit la viande d’humain à des anthropologues comme étant sucrée, amère, tendre, coriace et grasse. Des variations qui pourraient s’expliquer par différents modes d’accommodement. De nombreuses tribus mangent la viande d’humains décédés après l’avoir laissée faisander quelques temps.

La grillade et le ragoût sont visiblement les modes de cuisson les plus répandus et beaucoup de tribus assaisonnent le tout avec des piments ou d’autres épices. En Afrique centrale, pendant la cuisson de leurs ragoûts d’humain, les Azande ont apparemment l’habitude d’écumer la graisse pour l’utiliser ensuite dans des sauces ou des lampes à huile. Dans le Pacifique sud, des cannibales enveloppent des morceaux d’humain dans des feuilles qu’ils cuisent à la broche. Et on a vu des anthropophages du Sumatra servir des criminels avec du sel et du citron.

Les auteurs de la récente vague de cannibalisme ont tous opté pour des morceaux différents. Rudy Eugene, l’agresseur de Floride, a mangé le visage de sa victime. Le cannibale suédois s’est contenté de ses lèvres, tandis qu’un Tokyoïte aurait cuisiné et servi ses propres organes génitaux à des convives qui avaient gagné leur repas aux enchères.

Dans les tribus cannibales, on observe une diversité comparable. Selon Seabrook, en Afrique de l’Ouest, les cannibales préfèrent le milieu du dos, les côtes, les fesses et les paumes des mains, qu’ils considèrent comme particulièrement tendres. Ils mangent des organes humains, écrit-il, sans trouver aucune différence de goût avec ceux d’autres animaux.

Au XIXe siècle, des cannibales des îles Fidji préféraient visiblement le cœur, les cuisses et le haut des bras. Pour d’autres tribus, les seins de jeunes femmes sont apparemment des morceaux de choix. (Quand le cannibalisme est rituel, la symbolique des morceaux consommés est souvent bien plus importante que leur goût. Selon certaines croyances, avaler le cœur d’un courageux guerrier ou les bras d’un puissant combattant permettrait au mangeur d’assimiler les qualités souhaitables du défunt).

 

Brian Palmer

Traduit par Peggy Sastre

http://www.slate.fr

Découverte de la plus ancienne perle fine au monde


Une perle datant de plusieurs milliers d’année ayant servit probablement a des rites funéraires doit avoir son pesant d’or .. quoiqu’il en soit, la perle a depuis longtemps choisi comme une pierre spéciale
Nuage

 

Découverte de la plus ancienne perle fine au monde

 

La perle fine d'Umm al-Quwain 2 (E.A.U.), datée de 7500 ans, était associée au squelette n°4 de la nécropole.La perle fine d’Umm al-Quwain 2 (E.A.U.), datée de 7500 ans, était associée au squelette n°4 de la nécropole.   © CNRS/Ken Walton

La plus ancienne perle fine de l’histoire de l’humanité, vieille d’environ 7500 ans, a été découverte sur un site néolithique des Émirats arabes unis.

Cette découverte a été rendue publique par le Centre national français de la recherche

scientifique (CNRS), jeudi.

La perle découverte sur le site de l’habitat côtier d’Umm al-Quwain 2, aux Émirats arabes unis, est datée par carbone 14 d’environ 5500 ans avant notre ère.

« Il s’agit donc de la plus ancienne perle fine archéologique connue actuellement en Arabie, mais aussi au monde », souligne le CNRS.

« Jusque-là, les gemmologues avaient popularisé l’idée que la plus vieille des perles fines (datée de 3000 ans avant notre ère) provenait d’un site préhistorique japonais », peut-on lire dans le communiqué du CNRS. Or, la nouvelle découverte atteste que les perles fines étaient déjà collectées 2500 ans plus tôt dans cette aire géographique, pour leur valeur esthétique, voire à des fins rituelles.

Selon les chercheurs du CNRS, ces résultats et de précédentes découvertes de perles fines sur le littoral de l’Arabie du sud-est attestent donc que la plus ancienne pratique de pêche perlière s’est déroulée dans cette région du monde.

« Les perles fines occupaient une place particulière dans les rites funéraires. Ainsi, la perle retrouvée, non percée, était déposée dans la sépulture d’un individu dans la nécropole d’Umm al Quwain 2. Dans d’autres nécropoles, les perles étaient placées sur le visage du défunt, notamment au-dessus de sa lèvre supérieure. » Centre national français de la recherche scientifique (CNRS)

La totalité des perles néolithiques retrouvées aux Émirats arabes unis (101 au total) est issue de la grande huître perlière Pinctada margaritifera et de la Pinctada radiata, la dernière étant beaucoup plus petite, plus facile à collecter et offrant des perles de plus grande qualité. Le CNRS précise qu’elles ont été collectées au prix d’une « pêche difficile et dangereuse ». Après coup, les perles fines étaient triées, et les formes sphériques étaient privilégiées.

« Souvent blanches, opaques et mates du fait de leur altération, certaines sont pourtant remarquablement conservées, avec des tons blancs, roses, orangés, brunâtres et possèdent encore leur lustre d’origine », explique le CNRS.

Quant au nacre des huîtres, elle constituait de son côté une ressource capitale dans l’économie des sociétés néolithiques locales, « puisque c’est à partir des grandes valves de P. margaritifera qu’étaient produits les hameçons, destinés à capturer toute une gamme de poissons, jusqu’aux plus grands (thons ou requins) ».

http://www.radio-canada.ca

Elvis n’est pas mort… il va renaître sous forme d’hologramme


Depuis le temps qu’il est décédé, me semble qu’il serait temps de lâcher prise pour ses fans .. il y a ses chansons, des films .. Bon c’est vrai que je ne suis pas adepte d’Elvis .. mais faire de l’argent avec les morts cela m’a toujours répugné
Nuage

 

 

Elvis n’est pas mort… il va renaître sous forme d’hologramme

 

A l’instar du rappeur Tupac Shakur, dont l’hologramme a électrisé les foules au dernier festival de Coachella en Californie, Elvis Presley va revenir d’entre les morts sous forme « virtuelle » grâce à une société d’effets spéciaux américaine.

Digital Domain Media Group (DDMG), qui a présidé à l’apparition saisissante de Tupac Shakur à Coachella, a annoncé mercredi avoir signé un accord avec CORE Media Group pour faire « renaître » le King.

« C’est une façon nouvelle et passionnante de faire revivre la magie et la musique d’Elvis Presley », a déclaré Jack Soden, patron de Elvis Presley Enterprises, une division de CORE Media Group.

« Ses fans de toujours seront à nouveau ravis et un nouveau public va découvrir la présence électrique d’Elvis comme interprète », a-t-il ajouté dans un communiqué.

DDMG et CORE Media Group vont produire « une série d’images virtuelles d’Elvis Presley pour une gamme de projets de divertissement –spectacles, participation à des films et productions télévisées et multi-plateformes à travers le monde », précisent les deux groupes.

L’apparition de Tupac Shakur sous forme d’hologramme avait vivement impressionné le public et les professionnels, et les spéculations allaient bon train sur les autres artistes décédés qui pourraient subir un tel traitement.

Le patron de DDMG John Textor a qualifié Elvis d' »interprète le plus célèbre au monde ». « Nous sommes très heureux d’avoir été choisis pour créer de nouveaux spectacles originaux, à travers lesquels les fans pourront avoir leur propre expérience d’Elvis », a-t-il ajouté.

Elvis Presley est mort en 1977. Il avait publié son premier album studio en 1954 et a vendu depuis plus d’un milliard d’albums.

DDMG, basé en Floride, a contribué aux effets spéciaux de plus de 90 films, parmi lesquels « Titanic, » la série des « Transformers », « Real Steel » et « Tron, l’héritage ».

© 2012 AFP

http://actualites.ca.msn.com