Transports Distraction au volant : le cellulaire au banc des accusés


Il est clair que le cellulaire, le texto sont des distractions dangereuses pendant la conduite d’une auto .. mais d’autres facteurs ne doivent pas être oublier .. il suffit de se pencher pour chercher quelque chose, fouiller dans ses poches, regarder les passants, les panneaux publicitaires etc ..
Nuage


Transports

Distraction au volant : le cellulaire au banc des accusés

Transports - Distraction au volant : le cellulaire au banc des accusés

©Shutterstock/Agence QMI


Près de trois Canadiens sur quatre (72,2 %) citent l’usage du téléphone cellulaire comme principale distraction au volant,
selon un sondage réalisé l’automne dernier par la Fondation de recherches sur les blessures de la route.


Les quatre autres distractions mentionnées le plus fréquemment étaient : manger et boire (4 %), les passagers (3,4 %), les autres conducteurs sur la route (2,9 %) et le changement de poste de radio ou de CD (2,8 %).


Ces résultats laissent croire aux chercheurs de la Fédération de recherches sur les blessures de la route
(FRBR) que

« les Canadiens ne sont peut-être pas pleinement conscients de l’ampleur du spectre des comportements qui peuvent distraire un conducteur », a indiqué l’institut de sécurité routière, mardi, dans un communiqué.

« La distraction est une activité qui détourne l’attention accordée à la conduite, a souligné la chercheuse principale de l’étude, Robyn Robertson. Cette question va bien plus loin que le seul cellulaire et inclut d’autres distractions à l’intérieur du véhicule, comme manger, boire, fumer, et à l’extérieur du véhicule, notamment regarder les panneaux-réclames, les autres conducteurs et le paysage. »


Moins d’un répondant sur cinq a admis utiliser à l’occasion son cellulaire au volant.
Ils étaient toutefois beaucoup plus nombreux à accomplir d’autres tâches jugées distrayantes par l’institut de sécurité routière, comme converser ou interagir avec des passagers (67 %) ainsi que changer de poste de radio ou de CD en conduisant (45,8 %).


Plus de 1601 Canadiens ont répondu au sondage de la Fondation de recherches sur les blessures de la route, de septembre à octobre 2010. La marge d’erreur est de 2,5 %, 19 fois sur 20.


http://fr.canoe.ca/techno

3 réponses à “Transports Distraction au volant : le cellulaire au banc des accusés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s