Malaise vagal: quels sont les symptômes?


Ca peut arriver a tout le monde d’avoir un malaise vagal. Savoir reconnaitre les premiers signes, cela peut aider, mais si cela arrive souvent ou qu’il y a évanouissement, mieux vaut voir le médecin
Nuage

 

Malaise vagal: quels sont les symptômes?

Fréquent, le malaise vagal peut toucher n’importe qui et se manifester à tout moment.

Mais de quoi s’agit-il exactement? Quels sont ses symptômes? Est-ce grave? Faut-il consulter? Réponses et conseils de Medisite avec le Dr Michel Guilbert, médecin généraliste.

Un voile devant les yeux

‘En cas de malaise vagal, on peut avoir un voile devant les yeux’, indique le Dr Michel Guilbert, médecin généraliste.

Pourquoi? Parce que ce type de malaise est associé à une hyperstimulation du nerf vague (nerf allant du cerveau à l’abdomen en passant notamment par le cœur). Cela ralentit le cœur qui a moins de force pour envoyer le sang vers les organes.

Résultat: ces derniers sont moins oxygénés. Au niveau de la vue, cela se manifeste par un voile, une vision trouble.

Que faire? En cas de malaise vagal, s’allonger et surélever les jambes pendant au moins dix minutes pour faire remonter le sang et éviter la perte de connaissance. Si vous êtes seul, appeler les secours.

A noter: les troubles visuels ne se manifestent pas seuls. Il s’associe à une faiblesse général de l’organisme. Parlez-en à votre médecin.

Nausées, c’est fréquent!

nausée malaise vagal

Le malaise vagal est souvent associé à des nausées. Le nerf vagal est aussi appelé ‘pneumogastrique’ car il joue sur la motricité de l’appareil digestif. Dans notre corps, il traverse l’estomac, les intestins, l’abdomen. Sa stimulation excessive peut ainsi se répercuter sur la sphère digestive. On ressent une nausée juste avant ou juste après le malaise, voire on vomit (mais ce n’est pas obligatoire).

Que faire? Les nausées ne se manifestent pas seules mais sont associées à d’autres symptômes comme pâleur, sueur, bouffées de chaleur… Si vous observez ces signes, asseyez-vous, voire allongez-vous si vous le pouvez et relevez les jambes pendant au moins dix minutes.

Une impression de mourir

faiblesse organisme mourir malaise vagal

Comme son nom l’indique, un malaise vagal est avant tout un malaise. Il se manifeste donc par un affaiblissement général de l’organisme résultant d’un défaut d’oxygène.

 ‘On observe une faiblesse musculaire, on a une impression très désagréable, parfois même l’impression que l’on va mourir’, explique le Dr Michel Guilbert, médecin généraliste. Mais pas de panique, ‘le malaise vagal n’est généralement pas grave’, rassure le spécialiste.

Que faire? S’asseoir ou s’allonger le plus rapidement possible et surélever les jambes au moins dix minutes pour faciliter le retour du sang à la tête.

En cas de doute, parlez-en à votre médecin.

Pâleur, sueur: les premiers signes d’alerte

paleur sueur malaise vagal

Pâleur extrême et sueurs font partie des premiers symptômes du malaise vagal. C’est un réflexe physiologique. Quand le nerf vagal est stimulé anormalement, les vaisseaux de la peau se contractent et moins de sang arrive dans le visage. La personne devient toute pâle et présente des sueurs.

Que faire? Ces symptômes s’ensuivent généralement de nausées, de vertiges. Le mieux est de s’asseoir, voire de s’allonger et de surélever les jambes pour éviter la perte de connaissance.

Une chute de tension

chute de tension malaise vagal

‘Le malaise vagal s’exprime par une chute de tension’, explique un médecin de SOS Médecins.

Explication: dans notre système nerveux, nous avons un système dit ‘sympathique’ qui augmente la pression artérielle et les battements du cœur, et un système dit ‘parasympathique’ ou ‘vagal’ qui a l’effet inverse. Pour différentes causes (un fort stress par exemple), il peut y avoir une stimulation excessive de ce dernier, entraînant alors un ralentissement du rythme cardiaque, une diminution du sang dans les artères… et du coup une baisse de tension!

Que faire? Dès les premières sensations de malaise, s’allonger et surélever les jambes au moins dix minutes pour faire remonter le sang et éviter la perte de connaissance. Si vous êtes seul, appeler les secours.

A noter: la chute de tension est associée à d’autres signes comme une faiblesse de l’organisme. Parlez-en à votre médecin.

La perte de connaissance est-elle systématique?

perte de connaissance malaise vagal

Un malaise vagal n’entraîne pas systématiquement un évanouissement. Quand cela arrive, on assiste une perte de ‘tonus postural’ (chute de la tension musculaire qui permet de tenir la posture). La perte de connaissance est le signe que le cerveau a été insuffisamment irrigué (en sang) pendant un temps très bref et que les cellules n’ont plus reçu assez d’oxygène. Cela ne dure que quelques secondes à quelques minutes, seulement.

Que faire? Dès l’apparition des premières sensations d’évanouissement, s’allonger et surélever les jambes, pendant au moins dix minutes. Aérer le lieu. Dans 30 à 40% des cas, il y aurait un risque de traumatisme par chute suite à la perte de connaissance. Si vous assistez à un malaise avec perte de connaissance, appelez immédiatement les secours.

A savoir: en cas d’évanouissement, il faut toujours être examiné par un médecin.

Malaise vagal: faut-il consulter?

consulter médecin malaise vagal

Un malaise vagal peut être très impressionnant… surtout pour les gens qui y assistent. Faut-il consulter?

‘Oui, si les malaises se répètent souvent, une fois par mois par exemple ou qu’on en fait cinq à six dans l’année’, répond le Dr Michel Guilbert, médecin généraliste.

En cas de doute, comme toujours, parlez-en à votre médecin.

Malaise vagal: est-ce grave?

malaise vagal grave

Faire un malaise n’est pas normal donc ça inquiète! Néanmoins, sachez que ‘le malaise vagal simple n’est pas grave du tout’, rassure le Dr Michel Guilbert, médecin généraliste.

C’est un type de malaise fréquent qui peut toucher tout le monde (homme, femme). Inutile donc de s’inquiéter s’il se manifeste une fois parce que vous étiez dans un endroit confiné et qu’il faisait chaud ou parce que vous venez d’avoir une émotion forte ou de subir une grosse anxiété!

En dehors de ces cas là, le malaise vagal peut être plus sérieux et cacher une maladie cardiaque (un infarctus du myocarde par exemple).

Malaise vagal: comment l’éviter?

éviter le malaise vagal

Pour prévenir le malaise vagal, il faut connaître ses causes.

En pratique:

– Ne pas rester en station debout et immobile trop longtemps.

– Eviter les endroits chauds et confinés.

– Ne pas stopper brutalement un effort.

– Bien s’hydrater au cours d’un effort.

– Eviter les repas trop riches.

– Ne pas être en hypoglycémie.

– Eviter les émotions fortes.

– Ne pas stresser.

– Dormir suffisamment.

– Surveiller sa tension.

– Ne pas être confronter à un risque de douleur violente (coup de poing dans le ventre par exemple).

A noter: les femmes enceintes, celles ayant des règles douloureuses, les personnes souffrant d’hypertension et les sujets jeunes sont plus à risque de faire un malaise vagal.

Au moindre doute, parlez-en à votre médecin.

Aurélie Blaize, journaliste santé- Validé par Dr Michel Guilbert, médecin généraliste

J’ai mal, j’ai quoi ? Dr Jean-Louis Peytavin, Prat Editions, 2005

Guide pratique des premiers secours, Croix-Rouge Française, Selection Reader’s Digest, 2008

http://sante.planet.fr

2 réponses à “Malaise vagal: quels sont les symptômes?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s