Sans passé, ni avenir


On nous dit souvent de vivre le moment présent .. et le meilleur modèle sont les enfants
Nuage

Sans passé, ni avenir

 

« Les enfants n’ont ni passé, ni avenir ; et ce qui ne nous arrive guère, ils jouissent du présent. »

Jean de la Bruyère

Chine : Une femme se retrouve emmurée pendant sept heures (Vidéo)


Il y a des accidents qu’on se demande comment cela a pu arriver. Comment tomber dans quelque chose et ne pas pourvoir sortir a moins de détruire pour s’extraire du piège
Nuage

Chine : Une femme se retrouve emmurée pendant sept heures (Vidéo)

 

En Chine, une femme s’est retrouvée emmurée pendant sept heures, dans la nuit de samedi à dimanche. Elle sera découverte au matin par des voisins qui ont entendu ses cris.

Quand le cauchemar d’être emmuré vivant prend vie. Une jeune chinoise en a fait la malheureuse expérience dans la nuit de samedi à dimanche dernier, dans la province de l’Anhui, à l’ouest du pays.

La jeune femme cherchait un raccourci pour rentrer chez elle lorsque celle-ci est tombée dans un interstice, entre deux murs, et s’est retrouvée emmurée toute la nuit, pendant sept heures. C’est au petit matin que des voisins ont finalement entendu ses cris et ont alerté les pompiers, qui sont venus la secourir. Il a fallu que les autorités détruisent en partie le mur pour extraire la jeune femme, celui-ci étant beaucoup trop étroit pour la sortir par le haut. Un incident qui se termine bien pour la jeune femme, tout comme pour la fillette tombée du troisième étage et rattrapée au vol par des passants, il y deux semaines dans le nord du pays.

 

http://www.meltybuzz.fr

Le Saviez-vous ► L’origine du code-barres et la provenance du produit


On ne s’occupe pas vraiment du code-barre des produits que nous achetons. Cependant, quand nous sommes atterré par les comportements de certaine compagnie œuvrant dans différents pays, il devient lors utile de savoir la provenance de ce que l’on veut acheter, car il semble que les made in … ne soit pas toujours inscrit
Nuage

 

L’origine du code-barres et la provenance du produit

 

le code-barres

Le code-barres ©  Danielle Bonardelle / Fotolia.com

Le code-barres s’inspire du morse et du signal audio

Le code-barres a été inventé en 1952 par deux étudiants américains qui se sont inspirés du morse en remplaçant les tirets-points par des barres blanches ou noires ainsi que de la forme d’un signal sonore. Il faudra attendre le milieu des années 70 et le fait que la technologie était devenue mature et bon marché pour que le code-barres devienne une référence.

http://secouchermoinsbete.fr/

 

Avec toute la nourriture et produits pour animaux provenant de la Chine, il est préférable de s’assurer de lire l’étiquette ou emballage au magasin avant d’acheter et spécialement au Wall Mart lorsque vous achetez de la nourriture.

Plusieurs produits n’indiquent plus leur provenance ou pays d’origine. Ils indiquent seulement où leur distributeur local est situé. Il est important de lire le  » code-barres  » afin de retracer le pays d’origine du produit.

Déchiffrer le code-barres représente une façon entre autre d’acheter des produits canadiens ou provenant des États–Unis…et non de la Chine.

Voici quelques indications de « code-barres  » :

Si les trois premiers chiffres du code-barres sont: 690, 691 ou 692, le produit est fabriqué en Chine.

Si les trois premiers chiffres du code-barres sont: 471, le produit provient de Taïwan.

Il est de notre droit de savoir d’où provient les différents produits sur les tablettes des magasins. Cependant, les gouvernements et leurs divers départements  ne nous le mentionnent pas.

Présentement, les hommes d’affaires chinois savent que les consommateurs ne préfèrent pas les produits  » Made in China «  donc, ils omettent d’indiquer la provenance de leurs produits.

Voici quelques codes barres et leur pays d’origine. Gardez en mémoire les trois premiers chiffres.

690, 691 et 692 … MADE IN  CHINA
00 à  09  USA   &  CANADA
30 à  37   FRANCE
40 à  44   ALLEMAGNE
471 …      TAÏWAN
49 …        JAPON
50 …       ANGLETERRE

Code pays Pays Code ISO du pays

00 à 13 USA & Canada us & ca
20 à 29 Usage privé uniquement
30 à 37 France fr
380 Bulgarie bg
383 Slovénie si
385 Croatie hr
387 Bosnie Herzegovine ba
400 à 440 Allemagne de
45 & 49 Japon jp
460 à 469 Fédération de Russie ru
471 Taiwan tw
474 Estonie ee
475 Lettonie lv
476 Azerbaijan az
477 Lithuanie lt
478 Ouzbekistan uz
479 Sri Lanka lk
480 Philippines ph
481 Belarus by
482 Ukraine ua
484 Moldavie md
485 Arménie am
486 Georgie ge
487 Kazakhstan kz
489 Hong-Kong hk
50 Royaume-Uni uk
520 Grèce gr
528 Liban lb
529 Chipre cy
531 Macédoine mk
535 Malte mt
539 Irlande ie
54 Belgique & Luxembourg be & lu
560 Portugal pt
569 Islande is
57 Danemark dk
590 Pologne pl
594 Roumanie ro
599 Hongrie ie
609 Ile Maurice mu
611 Maroc ma
613 Algérie ie
619 Kenya ke
619 Tunisie tn
621 Syrie sy
622 Égypte eg
624 Lybie ly
625 Jordanie jo
626 Iran ir
627 Koweit kw
628 Arabie Saoudite sa
629 Émirats Arabes Unis ae
64 Finland fi
690 à 693 Chine cn
70 Norvège no
729 Israël il
73 Suède se
740 Guatemala gt
741 Salvador sv
742 Honduras hn
743 Nicaragua ni
744 Costa Rica cr
745 Panama pa
746 République Dominicaine do
750 Mexique mx
759 Venezuela ve
76 Suisse ch
770 Colombie co
773 Uruguay uy
775 Pérou pe
777 Bolivie bo
779 Argentine ar
780 Chili cl
784 Paraguay py
786 Équateur ec
789 Brésil br
80 à 83 Italie it
84 Espagne es
850 Cuba cu
858 Slovaquie sk
859 République Tchèque cz
860 Yougoslavie yu
867 Corée du Nord kp
869 Turquie tr
87 Pays-Bas nl
880 Corée du Sud kr
885 Thailande th
888 Singapour sg
890 Inde in
893 Vietnam vn
899 Indonésie id
90 et 91 Autriche at
93 Australie au
94 Nouvelle-Zélande nz
955 Malaysie my
958 Macao mo
977 Périodiques (ISSN)
978 & 979 Livres (ISBN)
980 Reçus de remboursement
981 et 982 Coupons
99 Coupons

http://xt1.ca/

Se rafraîchir par tous les moyens


Il fait chaud, même vraiment trop chaud,  et il y a des gens qui travaillent en plein soleil, ou sont exposés directement au soleil. Je plains les travailleurs qui œuvrent à l’extérieur surtout ceux que leur travail est très physique. Mais on n’oublie aussi qu’il y a les SDF, et dans les grandes villes, la chaleur semblent pire, eux aussi ont chaud et en cette période de canicule difficile de trouver des endroits frais
Nuage

 

Se rafraîchir par tous les moyens

 

Pause rafraîchissement au parc Émilie-Gamelin.... (Photo Olivier Pontbriand, La Presse)

Pause rafraîchissement au parc Émilie-Gamelin.

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

CAROLINE D’ASTOUS
La Presse

Abondance de bouteilles d’eau, serviette humide, arrosoir à proximité des lieux de travail, recherche d’un milieu frais. Tous les moyens sont bons pour se rafraîchir en pleine canicule. Des moments difficiles pour les travailleurs et sans-abri aux prises avec la chaleur accablante, hier, pendant plusieurs heures.

«Nous avons bu une quantité incroyable de bouteilles d’eau toute la journée. On prenait des pauses pour se rafraîchir à tour de rôle pour ne pas souffrir de la chaleur… mais ç’a été », a lancé Tim Gagné, affairé à démonter une des scènes du festival Montréal Complètement Cirque, au parc Émilie-Gamelin.

Toute la journée, les travailleurs ont dû grimper sur la structure de fer qui formait le squelette de la scène, située en plein coeur du centre-ville. Un travail ardu, où chacun est complètement exposé aux rayons du soleil, explique M. Gagné.

«C’est la journée de l’eau et de la crème solaire. Il ne faut pas oublier d’en mettre, et souvent», ironise-t-il.

«Une chance que nous avons eu droit à un arrosoir toute la journée… et on s’en est servi abondamment pour se rafraîchir, ajoute Véronique Blais, en train de remplir le camion des pièces composant la structure de la scène. Habituellement, dit-elle, nous avons assez de bouteilles d’eau pour passer à travers la chaleur.»

En nage et visiblement affecté par la chaleur ambiante, Denis Théberge, chauffeur d’autobus pour la Société de transport de Montréal, prenait son mal en patience.

 «Il n’y a pas d’air conditionné dans la majorité des autobus, à part quelques-uns. Parlez-en avec les passagers», a-t-il laissé tomber.

«On s’équipe en conséquence, a mentionné le chauffeur. J’ai apporté une serviette et le maximum de bouteilles d’eau dans mon lunch. L’important, c’est de boire beaucoup d’eau», souligne-t-il, sourire en coin.

Les sans-abri sont également affectés par la canicule des derniers jours. À la Maison du Père, située à deux pas de l’UQAM, on disait prendre des mesures pour atténuer les inconvénients de la situation.

«On leur permet de faire des rotations entre eux, et de venir se rafraîchir à l’air froid durant toute la journée dans les installations, explique Manon Dubois, responsable de la Fondation et des communications de la Maison du Père. «Nous avons distribué des bouteilles d’eau également», ajoute-t-elle, signalant qu’aucun cas dramatique n’avait été rapporté hier.

Patiner l’été

D’autres citoyens ont décidé de fuir la chaleur accablante en renouant avec les joies de l’hiver. Comment? En chaussant leurs patins et en allant profiter de la glace de l’Atrium Le 1000 de la Gauchetière.

«Je viens patiner pour me rafraîchir, dit en riant Marie-Katheryne Viens. Mes amis trouvent ça un peu particulier, mais j’aime ça. Je n’ai pas hâte de sortir dehors pour le moment et de retrouver la chaleur.»

«Je ne comprends pas qu’à Montréal, une ville de hockey, il n’y ait pas plus d’installations de glace intérieure, s’exclame un usager de la patinoire. Ce n’est pas tout le monde qui aime se baigner!»

http://www.lapresse.ca/

Lucky Black Dog, le chien errant qui s’est échappé


Ce chien, un aventurier ? Un solitaire ? Préfère-t-il vraiment la liberté que le collier et la chaine attacher a un animal a deux pattes qui donnent des ordres ? Au moins, même si on essaie de l’attraper sans succès, on semble le respecté par son statut de chien errant qu’il semble y tenir mordicus
Nuage

 

Lucky Black Dog, le chien errant qui s’est échappé

 

Il n’a pas de vrai prénom parce que personne n’a été capable de l’attraper et de le garder suffisamment longtemps pour lui en donner un. A chaque fois qu’on a essayé, ce « chien noir chanceux » et errant a réussi às’enfuir. Au total, il a échappé à la capture 92 fois.

Impossible de l’attraper

Lucky Black Dog est un chien qui ère dans les rues de Fayetteville, en Arkansas (Etats-Unis) depuis 6 ans. « Lucky Black Dog », c’est en fait un nom de code que lui ont donné les officiers de police de la région qui, plus d’une fois, ont été déconcertés par ce chien noir chanceux capable de leur résister.

Le premier échec des officiers dans le cas de ce mystérieux chien, remonte à 2008. Un appel les avait alertés qu’un chien noir rôdait autour d’une maison de la région. Le service des animaux de Fayetteville a tenté de l’attraper. Il n’y est pas parvenu. Depuis, 91 autres échecs ont succédé à cette défaite.

« C’est très frustrant, parce que nous sommes engagés pour faire un travail, et ce travail est de récupérer les animaux errants. Lorsque vous sentez que vous ne pouvez pas répondre aux exigences de votre poste, vous avez l’impression de ne pas avoir fait votre travail » confie Tony Rankin, du service des animaux de Fayetteville.

Liberté ou captivité ?

Le sort de Lucky Black Dog divise la communauté. Certains pensent qu’il est temps qu’il soit enfin capturé :

« Il trouve des amis et s’en va avec eux en courant. Même si je promène mon chien, il va venir le harceler ! » témoigne une habitante, visiblement énervée par la présence de ce chien.

Mais pour d’autres, Lucky Black Dog doit maintenant avoir le droit d’être libre sans être constamment traqué.

« Je l’ai vu sous mon porche, je le vois dans ma cour. Je le vois dans les chantiers des autres. Il ne semble pas vouloir de maison, il aime sa liberté » explique un riverain.

Les fonctionnaires affirment que le jour où Lucky Black Dog sera attrapé, il sera placé en famille d’accueil. Mais ce jour viendra-t-il ?

Par Elisa Gorins

http://wamiz.com

Un étrange dinosaure à cornes découvert


Un dinosaure qui semble questionner les paléotologues, a cause de son nez. Avait-il un raison particulière d’avoir un nez aussi gros ?
Nuage

 

Un étrange dinosaure à cornes découvert

 

Des paléontologues décrivent mercredi dans la revue Proceedings B de... (Photos.com)

PHOTOS.COM

Agence France-Presse
Paris

Des paléontologues décrivent mercredi dans la revue Proceedings B de la Royal Society britannique le fossile d’un étrange dinosaure à cornes découvert dans le sud-ouest des États-Unis.

Baptisé Nasutoceratops titusi, cette créature vivait au Crétacé supérieur, il y a environ 76 millions d’années, sur ce qui était alors l’île-continent de Laramidia.

Il appartient à la famille des cératopsiens, groupe de dinosaures herbivores dont le plus connu est le Tricératops à trois cornes.

Son crâne, découvert presque intact, était composé d’un museau surdimensionné, extraordinairement long, de deux cornes orientées vers l’avant au-dessus des yeux et d’une collerette osseuse à sa base.

Nasutoceratops titusi mesurait environ quatre mètres de long, cornes et queue comprises.

Tous les cératopsiens se caractérisent par un nez proéminent, mais Nasutoceratops fait figure de champion dans ce domaine, sans que l’on sache exactement pourquoi.

«Le pif surdimensionné de Nasutoceratops n’avait probablement rien à voir avec un sens aigu de l’odorat, puisque les récepteurs olfactifs sont situés plus à l’arrière de la tête, à côté du cerveau, et la fonction de cette caractéristique bizarre demeure incertaine», a déclaré le principal auteur de l’étude, Scott Sampson (Université de l’Utah).

 

Son collègue Mark Loewen a pour sa part expliqué que ces «cornes étonnantes» «étaient probablement utilisées comme signaux visuels de domination et, quand cela ne suffisait pas, comme des armes pour combattre ses rivaux».

Au Crétacé supérieur, le continent nord-américain n’avait pas sa configuration actuelle. Un grand bras de mer recouvrait la partie centrale de l’Amérique du Nord, formant à l’ouest un continent nommé Laramidia et à l’est une terre appelée Appalachia.

Laramidia était un terrain de prédilection pour les dinosaures : tyrannosaures, hadrosaures, dromaeosauridés, troodontidés et cératopsiens, dont de nombreux spécimens fossiles ont été découverts dans les états de l’Alberta, du Montana et de l’Alaska.

«Nous essayons toujours de comprendre comment autant de différentes sortes d’animaux géants ont réussi à coexister sur un si petit continent», a souligné Mark Loewen.

Nasutoceratops titusi a été découvert en 2006 dans le parc naturel de Grand Staircase-Escalante, au sud de l’Utah.

http://www.lapresse.ca

Un homme qui ne ressent pas la chaleur retrouvé sain et sauf


Ne pas ressentir la chaleur ou le froid, combien d’entre nous aimerais ne pas ressentir les conséquences de la canicule. Cependant, cette anomalie peut être dangereuse voir même mortelle
Nuage

 

Un homme qui ne ressent pas la chaleur retrouvé sain et sauf

 

rancisco Meija a été retrouvé à 22 heures lundi dans un abribus de Pointe-aux-Trembles.

ANNABELLE BLAIS
La Presse

C’était le pire scénario pour la famille de Francisco Meija. Cet homme de 40 ans atteint d’une déficience mentale souffre d’une condition médicale qui l’empêche de ressentir la chaleur. Et depuis dimanche, cet homme était porté disparu, en plein épisode canicule.

Le Service de police de la Ville de Montréal était sur le pied d’alerte.

«S’il n’est pas retrouvé d’ici 24h à 48 h, il y a un risque de décès dû à la chaleur», avait insisté Dany Richer.

Le policier a expliqué que M. Meija doit prendre des médicaments pour contrôler la chaleur de son corps.

«Les gens savent quand ils ont chaud, ils ont soif et ralentissent le rythme… mais [M. Meija] ne le sent pas, et sa température peut monter jusqu’à un point de non-retour», avait-il expliqué.

L’homme risquait de perdre connaissance, de tomber dans un état comateux et de faire un arrêt cardiaque. 

M. Meija, qui a un âge mental de 12 ans, avait quitté la maison familiale de Montréal-Nord vers 22 heures, dimanche, pour sa promenade habituelle. Il a été retrouvé sain et sauf 24 heures plus tard dans un abribus de Pointe-aux-Trembles, lundi soir. C’est un citoyen qui a alerté les policiers après avoir reconnu l’homme grâce aux photos diffusées dans les médias.

http://www.lapresse.ca

Espace : c’est beau une étoile qui meurt !


C’est épatant qu’on arrive a voir des années lumières ce qui se passe dans l’espace … Assister a la mort d’une étoile similaire au soleil donne un apercu du futur de notre astre du jour
Nuage

 

Espace : c’est beau une étoile qui meurt !

 

Stéphanie Thibault

 

La Nasa a publié la photo d’une étoile en train de mourir.

Une image spectaculaire, qui donne aussi un petit aperçu de ce à quoi pourrait ressembler le Soleil quand il arrivera en fin de vie, dans quelques milliards d’années.

C’est beau une étoile qui meurt. La Nasa a publié une photo de l’étoile NGC 2392, aussi connue sous le nom de nébuleuse de l’Esquimau, en train de mourir. Un spectacle grandiose qui se passe à quelque 4000 années-lumière de notre planète. Cette photographie, prise par le télescope spatial Chandra, est en réalité la combinaison de plusieurs clichés, comme l’explique le site Ciel et espace : la combinaison des observations réalisées dans le « visible » et celles réalisées grâce aux rayons X, qui apparaissent en rose sur l’image.

Un spectacle fascinant

Une étoile meurt lorsqu’elle a épuisé son stock d’hydrogène. Commence alors le processus de désintégration. L’étoile se refroidit peu à peu, et, comme si elle se liquéfiait sur place, elle se dilate, s’étale, son rayon pouvant  ainsi être multiplié par 10 ou 100, indique encore Ciel et espace. Les couches superficielles de l’astre sont alors balayées par des vents de 50 000km/h, ne laissant plus qu’un noyau brûlant qui continue de projeter de la matière à environ 6 millions de km/h ! Ce sont ces flux de matières qui dessinent les filaments de la nébuleuse.

Ce qui attend le Soleil

Ces images spectaculaires nous donnent ainsi un petit avant-goût de ce à quoi pourrait ressembler notre Soleil lorsqu’il arrivera en fin de vie. La nébuleuse de l’Esquimau est en effet similaire à notre astre solaire, lequel devrait connaître le même sort dans environ 5 milliards d’années. Ce qui, heureusement, n’est pas encore pour demain.

Une étoile qui meurt…Voilà à quoi pourrait ressembler le Soleil dans 5 milliards d’années

 

http://www.planet.fr/