Le Saviez-Vous ► Star Trek : pourquoi M. Spock a-t-il des oreilles pointues?


Les oreilles pointues de M. Spock n’étaient pas un accessoire pris par hasard. Ils étaient une suite du folklore américain. L’acteur a dû malgré lui, endurer le rituel de la pose de ses oreilles qui comme effets spéciaux étaient un accessoire peu couteux et donnait l’effet d’être un vulcain au regard inquiétant tout en l’humanisant
Nuage

 

Star Trek : pourquoi M. Spock a-t-il des oreilles pointues?

 

Pour M. Spock, le producteur Gene Roddenberry imagine des oreilles pointues afin de conserver au personnage un aspect inquiétant. Entre l’elfe des contes et légendes et le grand méchant loup. Effet frisson garanti.

LE SCAN TÉLÉ – L’acteur américain décédé à l’âge de 83 ans d’une maladie pulmonaire s’était rendu célèbre grâce à ces deux appendices étranges. En voici les origines.

Les oreilles pointues de M. Spock font partie intégrante de la mythologie de Star Trek au même titre que le fameux salut vulcain imaginé par le regretté Leonard Nimoy, décédé le 27 février 2015 à l’âge de 83 ans, des suites d’un insuffisance pulmonaire à Los Angeles.

Mais quel mystère se cache derrière ces appendices auditifs étranges? Quelles sont exactement les origines de ces célèbres oreilles? Bref, pourquoi M. Spock a-t-il des oreilles pointues? Tout cela remonte au début des années 60.

En 1963 pour être précis, Gene Roddenberry, ancien pilote de bombardier qui avait participé à la guerre du Pacifique imagine la série Star Trek. À côté du fougueux capitaine James T.Kirk (incarné par William Shatner), il adjoint un personnage appelé Spock qui dans la première version du scénario est un martien aux cheveux rouges. Les producteurs de la NBC le forcent rapidement à humaniser cet extraterrestre débarqué de la planète Vulcain.

Roddenberry optempère. Mais il tient à garder au personnage un côté singulier. Les oreilles pointues sont un des gadgets de l’époque qui fleurissent dans les show télévisés comme La Quatrième dimension (The Twilight Zone) dès lors qu’il s’agit de représenter un extraterrestre, un monstre venu d’aillleurs. Il s’agit en quelque sorte d’une convention.

Dans le folklore américain, ainsi que dans les contes et légendes, et plus précisément à l’époque de Halloween, les vampires et les elfes malfaisants arborent ce genre d’oreilles démesurées qui rappellent le grand méchant loup. On se souvient encore de la comptine:

«Que vous avez de grandes oreilles , mère grand». «C’est pour mieux t’écouter, mon enfant», répond le loup à l’intérieur de son déguisement.

Un aspect inquiétant

Pour Spock, Gene Roddenberry choisit des oreilles pointues afin de conserver au personnage un aspect inquiétant. Techniquement, cela ne coûte pas cher. Et visuellement, l’effet d’étrangeté est garanti. C’est le concepteur d’effets spéciaux Fred Phillips qui se charge de la création de ces oreilles vulcaines.

Au départ, Leonard Nimoy n’apprécie pas la pose quotidienne de ces deux morceaux de plastique qu’on lui colle avant chaque tournage. Roddenberry lui promet même de trouver une astuce de scénario pour les lui raboter au fil des épisodes… Ce qui ne sera jamais le cas.

Plus récemment, lors d’une interview survenue à l’occasion de la sortie de Star Trek Into Darknesssorti en 2013, Leonard Nimoy était revenu sur cette fameuse paire d’oreilles qui aura fait sa gloire au même titre que ses pyjamas bleus et sa frange d’empereur romain.

Nimoy ne s’était pas fait tirer l’oreille pour raconter une anecdote assez peu connue des «Trekkies»:

«À l’époque où je jouais dans la série Star Trek, s’était-il souvenu. Et un petit gars des effets spéciaux avait cru bon me faire une blague. Il avait changé la colle qui servait à fixer mes oreilles de Spock contre de la super glue. À la fin de la journée, impossible de retirer ces prothèses en pointe. Je suis donc reparti chez moi avec. En espérant pouvoir les décoller sous une douche brûlante. C’est finalement ce qui s’est passé, grâce notamment à l’aide de ma femme qui a frotté durant des heures. Dans les années 60, nous utilisions des maquillages et des colles plutôt rudimentaires. Nous étions des pionniers! C’est pour ça qu’au fil des épisodes, j’ai développé toutes sortes d’allergies cutanées.»

http://tvmag.lefigaro.fr/