Le Saviez-Vous ► En 1974, le pharaon Ramsès II a reçu un passeport pour voyager à Paris


La momie Ramsès II a un parcours impressionnant même après sa mort. Il devait voyager en France pour passer des examens et découvrir plus sur sa santé et son physique. Les Égyptiens n’ont pas de risques, ils ont fait un passeport en bonne et du forme pour être sûr que la momie revienne au bercail.
Nuage

 

En 1974, le pharaon Ramsès II a reçu un passeport pour voyager à Paris

 

par  Laura Boudoux

 

L’un des pharaons les plus puissants de l’Égypte ancienne a reçu un passeport officiel lui permettant de se rendre en France, 3 000 ans après sa mort.

En 1974, les égyptologues avaient constaté que la momie de Ramsès II se détériorait de manière précoce et ils décidèrent donc de l’envoyer à Paris pour une inspection plus poussée. La loi égyptienne voulait alors que les restes humains soient en règles et possèdent donc leurs propres papiers avant de voyager internationalement. Une manière pour le pays d’assurer à la dépouille une protection légale, afin de garantir son retour en Égypte. À l’époque, de nombreux objets et momies avaient en effet été pillés ou volés sans que les musées européens ne respectent les revendications de propriété égyptiennes.

Un passeport fut donc délivré à Ramsès II, précisant notamment sa date de naissance, 1303 avant J.-C., et sa profession : « Roi (décédé) ». La momie du pharaon arriva finalement à l’aéroport du Bourget en septembre 1976, où un défilé militaire fut organisé en hommage à cette collaboration exceptionnelle entre l’Égypte et la France, comme le racontait cette année-là le New York Times. Reçu avec les mêmes honneurs qu’un chef d’État, Ramsès II fut ensuite emporté au Musée de l’Homme de Paris, où pendant huit mois, une cinquantaine de spécialistes étudièrent ses tissus et son sarcophage.

Les analyses montrèrent alors des blessures liées à des combats, de l’arthrite, et même un abcès dentaire. Les chercheurs estimèrent également que le pharaon, décédé entre 80 et 85 ans, mesurait 1,73 m et était roux. Il apparut enfin aux scientifiques que le roi d’Égypte souffrait de spondylarthrite ankylosante, une inflammation des articulations de la colonne vertébrale, qui le contraignait à marcher le dos courbé pendant les dernières années de sa vie. Une fois traitée et restaurée, la momie de Ramsès II fut bel et bien renvoyée en Égypte, où elle est depuis exposée, au Musée Égyptien du Caire.

Source : The New York Times

https://www.ulyces.co/

Un concierge doit nettoyer le gymnase


La bonté existe toujours, Ricky est un concierge qui est aimé dans son milieu. Il aimerait par contre aller visiter avec sa femme son fils qui est en Italie et rencontrer son petit-fils qu’ils n’ont jamais vue. Mais cela coûte cher. Un jour, au gymnase dont tous les élèves et collègues de travail étaient présents, il fut demandé de venir faire une tâche. Quand il a vu la poubelle, il était content ! $ 1 900 avaient été récoltés pour son voyage en Italie
Nuage

Un concierge doit nettoyer le gymnase

 

Voyage


Ce sont nos yeux qui voient les choses, ils suffit de changer notre regard, notre état d’esprit permet de voir de nouvelles choses.
Nuage

 

Voyage

 

 

Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.

de Marcel Proust

Le Saviez-Vous ► Les «commentaires racistes et xénophobes» d’Albert Einstein


Tout le monde connait ou du moins à entendu parler d’Albert Einstein par ses travaux, dont la célèbre formule E=mc2, aussi pour ses actions humanitaires. Cependant, dans sa vie personnelle, c’était un tout autre personnage, et c’est décevant. Faut croire que l’intelligence n’empêche pas des idioties
Nuage

 

Les «commentaires racistes et xénophobes» d’Albert Einstein

 

E=Racisme? | Gareth Simpson via Flickr CC License by

E=Racisme? | Gareth Simpson via Flickr CC License by

Repéré par Aurélie Rodrigues

Repéré sur Quartz

La publication de ses journaux intimes nous en apprend un peu plus sur le physicien théoricien.

Quand on évoque Albert Einstein, on pense «théorie de la relativité», «E=mc2» ou à la célèbre photo où il tire la langue. La publication en mai dernier des carnets de voyage du physicien théoricien par la Princeton University Press nous en apprend un peu plus sur la «personnalité du siècle»: Einstein était raciste.

Les journaux d’Einstein documentent ses cinq mois et demi de voyage en Chine, à Singapour, Hong Kong, au Japon et en Espagne entre 1922 et 1923. C’est la première fois que ces écrits sont mis à disposition du grand public. Le scientifique parle de science, de philosophie, d’art et de ses rencontres:

«Les Chinois sont des personnes industrieuses, sales et obtuses. Ils ne s’assoient pas sur les bancs pour manger, ils s’accroupissent comme les Européens qui se soulagent dans les bois. Tout ça se passe dans le silence et la pudeur. Même les enfants sont sans âmes et obtus», lit-on dans un des extraits de ses carnets de voyage.

Une personnalité en inadéquation avec son image publique

Albert Einstein était connu pour ses actions humanitaires: prix Nobel de physique en 1921, il s’est notamment investi en faveur de la paix et de la coopération internationale. En 1946, lors d’un discours à l’université de Lincoln, ce défenseur des droits civiques avait aussi décrit le racisme comme la «maladie de l’homme blanc». Pourtant, lui aussi, semble souffrir de cette maladie.

«Les commentaires racistes et xénophobes dans ses récits sont à l’opposé de son image d’icône humaniste. C’est un choc de lire ses pensées et de les comparer à ses déclarations publiques. Il ne s’attendait pas à ce qu’on les publie», explique Ze’ev Rosenkranz, éditeur et traducteur des carnets de voyage et rédacteur en chef du Einstein Papers Project (système d’archivage qui vise à rassembler tous les écrits du scientifique).

Ewan Palmer de Newsweek renchérit:

«Ces publications nous permettent d’en savoir un peu plus sur la personnalité des célébrités. Pour Einstein, c’est vraiment intéressant de voir une telle différence entre l’image publique et la réalité historique».

http://www.slate.fr/

Elle simule un cancer pour financer un voyage en Europe


    Les parents sont là pour protéger leurs enfants, mais aussi leur donner une bonne leçon. Cette femme a simulé un cancer à phase terminale pour soutirer de l’argent a sa famille, l’entourage et des inconnus pour aller se balader et festoyer en Europe. Elle va finir ses vacances en prison et avec une grosse amende.
    Nuage

     

Elle simule un cancer pour financer un voyage en Europe

 

© Facebook .

Une jeune Australienne de 24 ans n’a pas hésité à simuler un cancer en phase terminale pour escroquer son entourage…

Hanna Dickenson avait confié à ses parents qu’elle souffrait d’une tumeur cancéreuse et qu’il ne lui restait plus que quelques semaines à vivre si elle ne suivait pas immédiatement un traitement de la dernière chance en Europe. Avec leur aide, elle a ainsi réussi à récolter 25.000 euros, principalement issus de dons de l’entourage de la famille, mais aussi d’anonymes émus de son sort.

Les parents sous le choc

Le père a raconté cette improbable mésaventure au site d’info australien News.com:

« Nous étions en train de dîner et mon épouse me dit qu’Hannah n’a plus que six semaines à vivre, qu’elle est en soins palliatifs et a désespérément besoin de 40.000 dollars (australiens) ». 

Elle passait du bon temps

Quand ils se sont rendu compte de la supercherie, le choc a été total. La jeune fille menait en réalité un train de vie fastueux à l’étranger, passait du bon temps en Europe ou en Thaïlande et partageait même ses soirées arrosées sur Facebook. De quoi attiser la curiosité de ses parents qui n’ont finalement pas hésité à la dénoncer auprès de la police.

Trois mois de prison ferme

Hanna Dickenson a finalement été condamnée à trois mois de prison ferme et à une amende de 42.000 dollars australiens (soit 26.400 €) par un tribunal de Melbourne. Le juge David Starvaggi a notamment insisté sur l’indignité de la fraude:

« Hannah Dickenson a porté atteinte au coeur même de la nature humaine. »

http://www.7sur7.be/7s7/fr/

Voyages: méfiez-vous des aubaines du cyberlundi


Comme dans toutes choses, les rabais, promotions dans d’autres pays ne sont pas nécessairement des aubaines à profiter. Il faut être un voyageur averti pour vérifier, du départ en avion, l’arrivé, les hôtels, les activités pour ne pas avoir des surprises au retour
Nuage

 

Voyages: méfiez-vous des aubaines du cyberlundi

 

Facile de se faire berner.

Si vous espérez profiter des aubaines du «cyberlundi» pour partir en voyage, il faudra faire preuve de prudence et de sagesse.

Les hôtels, les voyagistes, les agences de voyages et même les destinations promettent tous des rabais étincelants pour le cyberlundi, soit le lundi qui suit immédiatement la fête de la Thanksgiving (l’Action de grâce) aux États-Unis.

Certaines aubaines ne seront offertes que le jour même du cyberlundi, le 27 novembre, ou le lendemain (qu’on appelle parfois le «Travel Deal Tuesday», le mardi des voyages à rabais). Le site Hopper.com explique que les promotions sur les billets d’avion se multiplient le mardi suivant la Thanksgiving, quand les transporteurs aériens essaient de stimuler la demande.

D’autres aubaines sont disponibles dès maintenant, pendant la semaine qui précède le cyberlundi. Des ventes débuteront le jour même de la Thanksgiving, jusqu’au cyberlundi ou au mardi.

Il faut toutefois éviter de s’emballer, notamment en portant attention aux dates d’interdiction et autres restrictions. Les ventes signifieront souvent que les achats seront non remboursables et porteront fréquemment sur des déplacements de dernière minute, donc assurez-vous de bien vérifier votre horaire avant d’acheter. Méfiez-vous aussi des frais cachés.

Et faites vos devoirs. Si une destination vous intéresse, vérifiez dès maintenant combien il vous en coûterait pour la visiter, afin de déterminer si cette aubaine du cyberlundi est vraiment aussi alléchante qu’elle le semble. Plusieurs forfaits offerts le cyberlundi le sont pour la basse saison ou pour des dates très restreintes. Les billets d’avion pourront sembler très abordables, mais y a-t-il des frais cachés pour chaque bagage, pour les repas ou pour le choix du siège?

Que vous vouliez aller faire du ski au Colorado ou nager avec les dauphins aux Bahamas, plusieurs hôtels ou stations balnéaires offrent des aubaines. Un code promotionnel pourra être nécessaire: par exemple, le code PROC17 permet d’obtenir une chambre à moitié prix pour un séjour d’au moins trois nuits à l’hôtel Half Moon, en Jamaïque (réservations à compter de minuit, le cyberlundi, jusqu’à 23 h 59, pour des séjours entre le 3 janvier et le 20 décembre 2018).

Friendly Planet Travel, Contiki, Gate 1 Travel et Abercrombie & Kent comptent parmi les voyagistes qui promettent des aubaines aguichantes si une visite guidée vous intéresse.

Si vous visitez Orlando, utilisez le code GIFT pour obtenir 10 pour cent de rabais sur des activités déjà réduites achetées sur le site VisitOrlando.com entre les 22 et 28 novembre.

AmericanExpress Travel organise une vente-éclair de 72 heures entre les 20 et 22 novembre, avec des épargnes sur des hôtels partout dans le monde.

Hotels.com promet des économies pouvant atteindre 50 pour cent sur les réservations faites entre les 21 et 29 novembre, en plus de promotions «mystère».

Liberty Travel organise une vente du 24 au 27 novembre, avec des économies qui pourraient atteindre 66 pour cent sur des forfaits, des croisières et différentes destinations.

http://quebec.huffingtonpost.ca