Dispositif anti-oubli de bébé obligatoire dans les voitures en Italie


Autrefois, on n’entendait pas d’enfant oublier dans les automobiles en pleine canicule, aujourd’hui, un peu partout dans le monde, ce drame arrive trop souvent. En Italie, il sera obligatoire d’avoir un dispositif d’alarme pour éviter ce genre de drame.
Nuage


Dispositif anti-oubli de bébé obligatoire dans les voitures en Italie


Dispositif anti-oubli de bébé obligatoire dans les voitures en

PETRBONEK VIA GETTY IMAGES

C’est un mécanisme d’alarme pour éviter de l’oublier dans la voiture quand le conducteur en descend.


Un dispositif anti-oubli d’enfants dans les voitures est rendu obligatoire en Italie à compter de ce jeudi sous peine d’une lourde amende et du retrait de points sur le permis, a annoncé le ministère des Transports.

Le ministère a confirmé l’entrée en vigueur d’une nouvelle législation obligeant les parents, grand-parents et accompagnateurs d’enfants à monter sur les sièges auto pour enfants de moins de 4 ans, un mécanisme d’alarme pour éviter de l’oublier dans la voiture quand le conducteur en descend.

Le dispositif “devra s’activer automatiquement et devra être doté d’une alarme pour avertir le conducteur de la présence de l’enfant grâce à des signaux acoustiques ou visuels avec un vibreur, perceptibles à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule”.

Ils pourront être également dotés de systèmes d’envoi automatique de messages de type SMS ou Whatsapp ou d’appels téléphoniques.

Le ministère qui a prévu une petite aide de 30 euros pour l’achat de chaque appareil, a rappelé que les automobilistes transportant des enfants et qui seront dépourvus du mécanisme commettront une infraction au code de la route.

Cette infraction pourra être punie par une amende allant de 81 à 326 euros et le retrait de 5 points sur le permis de conduire.

Plusieurs équipements de ce type reliés à la clef de contact du conducteur existent depuis cinq ou six ans en Italie et ont été mis en production à la suite d’oublis tragiques de bébés endormis dans des voitures en pleine canicule.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Les voitures autonomes vont conduire à plus d’embouteillages


Les voitures autonomes ne seraient peut-être pas la solution contre les embouteillages. Les gens vont vouloir circuler en voiture d’avantage au lieu de prendre le transport en commun ou faire du covoiturage
Nuage

Les voitures autonomes vont conduire à plus d’embouteillages


La voiture autonome pourrait aggraver les bouchons en raison de l’égoïsme des utilisateurs qui ne veulent pas partager leurs trajets. © Mark Stay, Adobe Stock

La voiture autonome pourrait aggraver les bouchons en raison de l’égoïsme des utilisateurs qui ne veulent pas partager leurs trajets. © Mark Stay, Adobe Stock


Céline Deluzarche
Journaliste

La voiture autonome, censée être partagée entre les utilisateurs, devrait logiquement faire diminuer la quantité de véhicules sur les routes, d’après ses promoteurs. Plus intelligente, elle devrait aussi fluidifier le trafic et réduire les embouteillages.

Selon une étude de 2017, il suffirait de 5 % de voitures autonomes sur les routes pour éviter la formation de bouchons.

Ce scénario rose est cependant battu en brèche par une nouvelle étude de l’université d’Adélaïde (Australie) parue dans Urban Policy and Research. Les chercheurs ont interrogé plus de 500 personnes sur leur comportement vis-à-vis de leur voiture et établi une modélisation de ces comportements sur le trafic. Résultat : la plupart des futurs usagers de la voiture autonome se détourneront des transports en commun, ce qui va accroître le trafic.

Deuxièmement, les passagers préfèrent circuler bien tranquilles et seuls dans leur véhicule plutôt que de partager le trajet avec un inconnu.

« Au final, cela pourrait augmenter le flux de véhicules en période de pointe et aggraver les embouteillages au cours des 30 prochaines années », mettent en garde les auteurs.

En février, des chercheurs de l’université de Californie avaient déjà prédit ce genre d’effet pervers. Ils avaient montré que les propriétaires de voitures autonomes préfèrent les laisser circuler à vide dans les rues plutôt que de payer des frais de parking. Les meilleurs progrès technologiques auront du mal à venir à bout de l’égoïsme des humains.

https://www.futura-sciences.com/

Ces rats de labo­ra­toire ont appris à conduire des petites voitures


Bien que je ne vois pas tellement le rapport entre la maladie de Parkinson, la dépression et le fait que les rats ont pu apprendre à conduire une petite voiture improvisée pour l’expérience, mais il a quand même un fait indéniable, les animaux sont plus intelligent que l’on pense.
Nuage

Ces rats de labo­ra­toire ont appris à conduire des petites voitures


Crédits : Kelly Lambert/Univer­sity of Rich­mond

par  Servan Le Janne

À l’uni­ver­sité de Rich­mond, en Virgi­nie, des rats de labo­ra­toire savent main­te­nant faire ce dont bien des êtres humains sont inca­pables : conduire. On leur a appris à manœu­vrer une petite voiture grâce à des récom­penses en nour­ri­ture, décri­vait le maga­zine New Scien­tist le 22 octobre.

Pour tester la capa­cité des rats à accom­plir des tâches complexes, l’équipe de la neuros­cien­ti­fique Kelly Lambert a construit un petit véhi­cule à partir d’une boîte en plas­tique, avec un châs­sis en alumi­nium et trois barres de cuivre en guise de volant. Avec un peu d’en­traî­ne­ment, les rongeurs savaient quelle barre acti­ver pour aller tout droit, à gauche ou à droite. À chaque réus­site, de la nour­ri­ture leur était offerte.

« Ils ont appris à conduire la voiture de façon unique et à adop­ter des sché­mas de direc­tion qu’ils n’avaient jamais pris pour fina­le­ment parve­nir à la récom­pense », souligne Lambert.

Mieux, cette navi­ga­tion semblait relaxer les rats. En mesu­rant leurs niveaux d’hor­mones, les scien­ti­fiques se sont rendus compte qu’ils se déten­daient à l’ar­ri­vée, un peu comme on se relaxe après avoir accom­pli quelque chose.

Cela démontre que leurs cerveaux sont pour­vus d’une certaine neuro­plas­ti­cité, autre­ment dit qu’ils sont « plus intel­li­gents que ce que la plupart des gens se figurent », selon Lambert. « Beau­coup d’ani­maux sont plus intel­li­gents que ce que nous pensons », observe-t-elle.

Son équipe pense pouvoir utili­ser ces résul­tats pour analy­ser les effets de la mala­die de Parkin­son, ou de la dépres­sion, sur les fonc­tions motrices.

Source : New Scien­tist

https://www.ulyces.co/

Des nouveaux véhicules munis d’une alerte pour éviter d’oublier bébé


98 % des automobiles construites aux États-Unis ont accepté d’installer un dispositif d’alerte pour ne pas oublier un enfant à l’intérieur, mais seulement en 2025. Étant donné qu’il est question de sécurité pour les enfants d’être oublié dans les voitures quand il fait chaud, je trouve que c’est long 5 ans. Il y a quand même certaines compagnies qui ont pris de l’avant.
Nuage


Des nouveaux véhicules munis d’une alerte pour éviter d’oublier bébé



Des nouveaux véhicules munis d'une alerte pour éviter d'oublier

T. PLEYDELL VIA GETTY IMAGES



  • Tom Krishner



  • Associated Press

Cette année, 39 enfants sont morts aux États-Unis après avoir été oubliés dans une voiture par une journée chaude.

DÉTROIT – Dès 2025, tous les véhicules neufs vendus aux États-Unis seront munis d’alertes électroniques qui rappelleront au conducteur de vérifier à l’arrière pour s’assurer qu’un enfant ne s’y trouve pas. Une vingtaine de constructeurs automobiles, représentant 98% des véhicules neufs vendus, ont accepté d’installer un tel dispositif pour tenter d’enrayer ces tragiques oublis mortels.

Cette année, 39 enfants sont morts aux États-Unis après avoir été oubliés dans une voiture par une journée chaude. Le groupe de défense Kids and Cars affirme qu’un nombre record de 54 enfants ont été tués l’an dernier.

Les nouveaux dispositifs rappelleront au conducteur avec des alarmes visuelles et auditives de vérifier la banquette arrière chaque fois qu’il éteint le moteur du véhicule.

«Les constructeurs automobiles ont étudié différentes façons de s’attaquer à ce problème de sécurité, et cet engagement souligne à quel point les innovations et la prise de conscience peuvent aider les enfants en ce moment», affirme David Schwietert, PDG par intérim de l’Alliance of Automobile Manufacturers, un regroupement commercial comprenant une douzaine de compagnies automobiles.

Les membres de Global Automakers, une association de fabricants située à l’extérieur des États-Unis, participent aussi à cette initiative.

Les fabricants d’automobiles soulignent que cet engagement volontaire de leur part accélérera le processus d’installation de ces dispositifs dans les voitures, puisque la mise en place d’une réglementation gouvernementale pourrait prendre entre quatre et huit ans.

Tesla est la seule à ne pas avoir emboîté le pas, mais la compagnie ne fait partie d’aucune de ces associations.

Plusieurs constructeurs automobiles offrent déjà ce dispositif. General Motors, par exemple, a inclus ce genre d’alerte dans tous ses modèles de berlines quatre portes, de camions et de VUS 2019. Le système lance une alarme si les portes arrière ont été ouvertes avant d’entamer la route. Hyundai s’est déjà engagée à installer un système similaire dans tous ses véhicules d’ici 2022.

Une loi américaine

L’alliance automobile précise que cet engagement est un minimum, et que cela n’empêche pas les fabricants automobiles de développer des solutions plus sophistiquées. 

Un projet de loi qui obligerait de telles alertes dans les voitures est présentement à l’étude aux États-Unis.

Deux démocrates qui cautionnent ce projet de loi, Frank Pallone Jr, du New Jersey, et Jan Schakowsky, de l’Illinois, croient que cette solution est un pas dans la bonne direction. Ils ajoutent toutefois que l’histoire a démontré que les engagements volontaires ne mènent pas nécessairement à des actions concrètes.

Kids and Cars croit de son côté que cet engagement de la part de l’industrie automobile est une façon d’éviter qu’une loi avec des mesures contraignantes ne soit adoptée à ce sujet.

Le groupe ajoute qu’une telle alerte, qui retentirait chaque fois que le moteur serait éteint, ne permettrait pas de prévenir près du tiers des morts causées par la chaleur dans les autos, c’est-à-dire lorsque les enfants montent dans une voiture tout seuls et se retrouvent coincés à l’intérieur.

«Pour qu’un système soit efficace, il doit pouvoir détecter la présence d’un passager sur la banquette arrière, et non pas seulement avertir que quelqu’un pourrait s’y trouver», a précisé le groupe dans un communiqué.

Cet article de Associated Press a été traduit de l’anglais par le HuffPost Québec.

https://quebec.huffingtonpost.ca/

Un homme verba­lisé pour avoir conduit avec une voiture sur sa voiture


On aura tout vu ! Au lieu de demander à une remorqueuse d’amener une vieille auto à la casse, il a choisi de mettre sa vieille auto au-dessus de l’autre. Non, ce n’est vraiment pas brillant.
Nuage


Un homme verba­lisé pour avoir conduit avec une voiture sur sa voiture

Glyndwr Wyn Richards a écopé d’une amende et d’un retrait de points sur son permis après avoir été aperçu en train de conduire avec une voiture sur le toit de sa voiture, écri­vait jeudi 29 août la BBC.

La Cour des Magis­trats d’Abe­rystwyth, dans l’ouest du Pays de Galles, a condamné l’homme de 51 ans qui avait atta­ché un véhi­cule sur le toit du sien pour utili­sa­tion de véhi­cule à moteur de nature à causer des bles­sures. Cet habi­tant de Llan­fa­rian avait été aperçu dans les rues d’Abe­rystwyth en mars dernier en train de se rendre à la casse.

En plus d’un retrait de trois points, il a dû payer deux amendes de 80 £ et 30 £, plus une autre de 85 £ après avoir plaidé coupable.

https://www.ulyces.co

Les voitures connectées, des « machines à tuer » potentielles


Aux États-Unis, on s’inquiète des cyberattaques sur des voitures connectés. Je suis persuadé que même les appareils les mieux sécurisés ne sont pas à l’abri de piratage. Avons-nous vraiment besoin d’être hyer-connecté ? Une voiture est utile, mais si une personne ou un groupe commence à pirater des automobiles, il y a de gros risques pour la sécurité des gens.
Nuage


Les voitures connectées, des « machines à tuer » potentielles

Une voiture autonome est testée dans les rues de la ville de Pittsburgh, aux États-Unis.

Selon le Consumer Watchdog, les véhicules connectés à Internet, qui s’imposent rapidement comme étant la norme, constituent une menace à la sécurité nationale.

PHOTO : LA PRESSE CANADIENNE / JARED WICKERHAM

Un groupe américain de défense des consommateurs et consommatrices prévient que les nouveaux véhicules sont de plus en plus exposés aux risques de piratage, ce qui pourrait entraîner la mort de milliers de personnes en cas de cyberattaque de grande ampleur.

Dans un rapport intitulé Bouton d’arrêt : pourquoi les voitures connectées peuvent être des machines à tuer et comment les désactiver, le Consumer Watchdog tire la sonnette d’alarme.

Selon cet organisme, les véhicules connectés à Internet, qui s’imposent rapidement comme étant la norme, constituent une menace à la sécurité nationale.

Les systèmes de sûreté-critique de ces véhicules sont liés à Internet sans sécurité adéquate et sans moyen de les déconnecter en cas de piratage de l’ensemble d’une flotte [automobile], s’inquiète-t-il.

Le Consumer Watchdog assure que les responsables de l’industrie sont au courant des risques, ce qui ne les empêche pas de pousser pour déployer cette technologie dans les nouveaux véhicules, au détriment de la sécurité.

Son rapport est le résultat d’une étude de cinq mois basée sur les informations de plus de 20 lanceurs et lanceuses d’alerte au sein de l’industrie automobile.

Ce groupe de spécialistes anticipe qu’un piratage de l’ensemble d’une flotte automobile à une heure de pointe pourrait conduire à la mort de 3000 personnes.

Une question de sécurité nationale

Vous pouvez contrôler toutes sortes d’aspects de votre voiture depuis votre téléphone intelligent, y compris le démarrage de l’engin, de l’air conditionné, la vérification de sa localisation, décrit un lanceur d’alerte (non identifié).

Le rapport préconise que tous les véhicules connectés soient équipés d’un bouton d’arrêt (kill switch) pour la fonction Internet.

Connecter des systèmes de sûreté-critique à Internet est fondamentalement un projet dangereux, a avancé Jamie Court, président du Consumer Watchdog. Les entreprises de fabrication doivent mettre fin à cette pratique, ou le Congrès doit intervenir afin de protéger notre système de transport et notre sécurité nationale.

Des porte-parole de plusieurs groupes automobiles mentionnés dans le rapport, comme Ford, General Motors ou Toyota, n’étaient pas joignables dans l’immédiat.

Les entreprises de construction automobile savent que leur clientèle est attachée à la sécurité et elles adoptent plusieurs mesures de protection, comme concevoir les véhicules avec des dispositifs de sécurité et ajouter des mesures de cybersécurité, a réagi Gloria Bergquist, de l’association des constructeurs automobiles, dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse.


https://ici.radio-canada.ca/

Un enfant meurt oublié dans l’auto chaque année


Ce n’est pas juste au Canada que des enfants sont oublier dans une automobile. Malheureusement, c’est une réalité. Pourquoi ? Trop de stress ? Des portes qu’on peut barrer à distance ? Quoiqu’il en soit, si nous voyons un enfant seul dans une voiture, on doit contacter l’appel d’urgence, mais si l’enfant semble mal en point, il faut tout faire pour le sortir de là.

Nuage


Un enfant meurt oublié dans l’auto chaque année

Selon l'étude de l'Hôpital pour enfants malades de... (PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)


Selon l’étude de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto, un enfant meurt chaque année au Canada après avoir été laissé à l’intérieur d’un véhicule surchauffé par le soleil.

PHOTO HUGO-SEBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE


NICOLE THOMPSON
La Presse Canadienne

Les morts d’enfant oublié dans un véhicule laissé en plein soleil sont peut-être plus fréquentes qu’on le pense, mais selon les auteurs d’une étude sur le sujet, les parents peuvent adopter de nombreuses habitudes pour empêcher de telles tragédies.

Selon l’étude de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto, un enfant meurt chaque année au Canada après avoir été laissé à l’intérieur d’un véhicule surchauffé par le soleil.

L’oubli a joué un rôle dans quatre des six décès enregistrés de 2013 à 2018, dit l’étude publiée le mois dernier dans la revue officielle de la Société canadienne de pédiatrie, Pediatrics and Child Health. Les circonstances entourant un cas trop récent pour être recensé dans la recherche – la mort d’un enfant de 16 mois à Burnaby, en Colombie-Britannique – font toujours l’objet d’une enquête policière.

Co-auteure de l’étude, Joelene Huber dit que si de tels accidents peuvent arriver à tout le monde, l’adoption de nouvelles routines peut les prévenir.

« Ne laissez jamais un enfant sans surveillance dans un véhicule automobile, même pendant une minute, recommande-t-elle. C’est une règle que l’on doit se fixer : même si on oublie quelque chose dans la maison, on doit rentrer à la maison avec l’enfant. »

Dans la majorité des cas étudiés par les chercheurs, le parent ou le responsable de l’enfant avait oublié de le déposer à la garderie.

Mme Hubert souligne que pour éviter de telles tragédies, les parents doivent faire en sorte que les responsables des services garde les appellent si l’enfant est absent de manière inattendue.

Elle conseille aussi aux parents de mettre en place quelques habitudes pour se prémunir contre les oublis. Par exemple, ils peuvent placer leur cellulaire sur le siège arrière du véhicule lorsqu’un enfant y prend place.

La co-auteure de l’étude exhorte aussi les parents de se répéter comme un mantra : « regarde avant de verrouiller les portes ».

Selon elle, le fardeau ne repose pas uniquement sur les épaules des parents. Les auteurs suggèrent d’ajouter une section sur les dangers des véhicules chauds dans le Relevé postnatal Rourke, un guide factuel auquel se réfèrent souvent les médecins canadiens pour parler du développement de l’enfant aux parents, l’équivalent du « Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans », offert gratuitement à tous les nouveaux parents québécois.

La population en général a aussi un rôle à jouer, mentionne Mme Huber. Les personnes qui aperçoivent un enfant seul dans un véhicule chaud doivent appeler immédiatement le 9-1-1, même si l’enfant semble aller bien.

Elle rappelle que l’effet de serre qui se produit à l’intérieur des véhicules peut faire grimper la température interne à des niveaux mortels, même si le mercure n’atteint que 21 ou 22 degrés Celsius à l’extérieur.

Les répercussions peuvent être particulièrement graves pour l’enfant, dont le corps est mal équipé pour réguler la température. Mme Huber raconte qu’un enfant laissé dans un véhicule en pleine chaleur peut souffrir de délires, de crises d’épilepsie avant de sombrer dans le coma et mourir.

« Si l’enfant est en détresse, la police, avec qui nous en avons parlé, recommande de faire tout ce qu’on peut pour le sortir du véhicule. »

https://www.lapresse.ca/