Un homme jaloux asperge sa copine de nettoyant acide


Les violences conjugales semblent aller en augmentant .. cette femme sera marquée a vie de la folie de l’homme avec qui elle partageait sa vie .. et le pire il semblerait selon un témoignage entendu a la télé,. que ce gars ne serait pas a sa première agression .. il aurait battu a coup de battu un autre jeune a coup de bat de baseball il y aurait 13 ans ..
Nuage

 

Un homme jaloux asperge sa copine de nettoyant acide

 

Nikolas Stefanatos est accusé de voies de fait graves... (Photo tirée de Facebook)

Agrandir

Nikolas Stefanatos est accusé de voies de fait graves et d’agression armée.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

CATHERINE HANDFIELD
La Presse

Un homme en crise de jalousie aurait aspergé sa copine de nettoyant acide dans la nuit de samedi à dimanche à Longueuil, lui causant des brûlures graves sur une grande partie de son corps.

Nikolas Stefanatos, 27 ans, a été accusé lundi de voies de fait graves et d’agression armée au palais de justice de Longueuil.

Les faits se sont déroulés dans l’appartement de la victime, rue Sainte-Catherine. Nikolas Stefanatos et sa copine, Tanya St-Arnauld, 29 ans, revenaient d’une soirée arrosée chez un couple d’amis. Nikolas Stefanatos aurait commencé à se chicaner avec Tanya St-Arnauld parce qu’il était jaloux de sa relation avec l’homme du couple.

«Il lui aurait lancé plusieurs affaires, comme du ketchup», a expliqué Nancy Stampfler, qui considère Tanya St-Arnauld comme sa meilleure amie.

La jeune femme s’est réfugiée chez le couple d’amis, qui habite en face.

«Son amie lui a dit de rester avec elle, qu’elle allait appeler la police, mais Tanya est retournée le voir parce qu’elle voulait le calmer», a expliqué Nancy Stampfler.

 

Tanya St-Arnauld... (Photo tirée de Facebook) - image 2.0

Tanya St-Arnauld

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Dans la cage d’escalier, Nikolas Stefanatos, qui travaille dans le domaine de la construction, aurait vidé du nettoyant acide à béton sur la tête de Tanya St-Arnauld. La voisine d’en bas, qui l’a entendue hurler, l’aurait accueillie chez elle pour l’aider à nettoyer ses plaies.

À l’arrivée des policiers, Nikolas Stefanatos avait déjà quitté les lieux. Il a été arrêté tôt dimanche matin, selon l’agent Martin Simard, porte-parole de la police de Longueuil.

Tanya St-Arnauld a été plongée dans un coma artificiel parce qu’elle était trop souffrante, selon Nancy Stampfler, qui lui a rendu visite à l’hôpital. La jeune coiffeuse, qui souffre de brûlures au troisième degré, «est complètement momifiée», a résumé Mme Stampfler.

«C’est sûr qu’elle aura une greffe de peau et des séquelles assez importantes», s’est-elle désolée.

Tanya St-Arnauld fréquentait Nikolas Stefanatos depuis le mois de mars environ.

«Il n’était pas violent physiquement, mais ils se chicanaient beaucoup», a dit Nancy Stampfler.

Nikolas Stefanatos sera de retour devant le juge vendredi pour son enquête sur remise en liberté.

http://www.lapresse.ca

Violence conjugale Peu d’hommes osent dénoncer


Tabou et préjugé voilà ce qui malheureusement empêchent des personnes de vouloir changer les choses .. Comme les hommes victime de violence conjugales .. Non ce ne sont pas nécessairement des hommes qui sont incapable de se défendre physiquement, bien au contraire mais ces hommes ont choisit d’encaisser les coups dans le silence et ce silence doit être brisé au même titre que la violence fait aux femmes
Nuage

 

Violence conjugale

Peu d’hommes osent dénoncer

 

Peu d'hommes osent dénoncer

Crédit photo : L’écho du Nord

L’animateur Érick Rémy a dénoncé la violence conjugale dont il a été victime.

Par Isabelle Maher | Journal de Montréal

Il n’est pas rare qu’un homme vive plusieurs épisodes de violence conjugale avant de porter plainte, c’est même encore la norme, affirment des intervenants auprès des hommes en difficulté.

«C’est le plus grand tabou, résume Christine Fortin, directrice de la Maison Oxygène, un organisme d’hébergement et de soutien pour hommes. C’est la dernière chose qu’un homme va nous avouer, ils ont encore terriblement peur d’être jugés», observe-t-elle.

Bien que le nombre de voies de fait envers les hommes soit nettement inférieur à celui des femmes, le nombre d’hommes qui portent plainte a fait un bond de 9,5% en 2010, selon les dernières données rendues disponibles par le ministère de la Sécurité publique.

Mais les chiffres sont bien en deçà de la réalité, soutient Clement Guèvremont, thérapeute conjugale et familiale.

«Pour les hommes, porter plainte, c’est entrer dans un processus d’humiliation à répétition. Un homme n’est pas censé être une victime, ils sont complètement hors stéréotypes» , explique le directeur du Groupe Option.

Briser le tabou

Dans plusieurs cas, les hommes victimes de violence conjugale sont les premiers à avoir du mal à identifier le problème. Les cas de personnalités publiques comme l’ex-hockeyeur Vincent Damphousse ou l’animateur Érick Rémy ont contribué à briser le tabou, affirme Madame Fortin.

«Que des gens osent le dire, ça aide», constate-t-elle.

«C’est terrible de vivre ça et de ne pas pouvoir le communiquer à quelqu’un d’autre», avait confié l’animateur lors de son passage à Tout le monde en parle.

http://tvanouvelles.ca

Deux adolescentes sont accusées de traite de personnes à Ottawa


Comment juger des adolescentes qui font des crimes comme des adultes .. et qui en plus font subir les pires sévices a des jeunes .. En plus .. il faut taire les accusées car elles sontm mineurs .. En réalité je me fous de savoir comme elles ont comme prénoms mais avec des crimes aussi graves, elles ne devraient pas avoir des passes droits …
Nuage

 

Deux adolescentes sont accusées de traite de personnes à Ottawa

 

La police d’Ottawa porte une série d’accusations contre deux adolescentes, lundi, à la suite d’une enquête relative à la traite de personnes.

Les deux accusées, âgées de 15 ans, doivent répondre à des chefs d’accusation de traite de personnes, de vol, de proxénétisme, de séquestration, d’agression sexuelle, de voies de fait, de profération de menaces et d’enlèvement.

Elles ont été arrêtées les 8 et 9 juin derniers.

À trois reprises, des victimes âgées de 13 à 17 ans auraient été amenées à une résidence du chemin Walkley, à Ottawa, pour être ensuite conduites à d’autres endroits aux fins de prostitution.

La police est à la recherche d’un troisième suspect dans cette affaire, une femme âgée de 17 ans.

L’identité des accusées ne peut être dévoilée, puisqu’il s’agit de mineures.

La police d’Ottawa invite toute personne ayant des renseignements pertinents à fournir dans ce dossier à communiquer avec elle.

http://actualites.ca.msn.com

L’homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé


Un citoyen est mort pour avoir voulu empêcher un vol de citrouille dans la cour de l’épicerie IGA a Aylmer  à Gatineau.. Une stupidité d’adolescent qui a fini par mort d’homme tout cela pour une simple citrouille Par contre je trouve qu’étaler les produits en dans les portes d’entrées ou dehors sans surveillance entraine surement plusieurs vol.
Nuage

L’homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé

Société - L'homme qui a voulu empêcher un vol de citrouille est décédé

Un homme qui a interpellé deux jeunes hommes qui s’apprêtaient à voler une citrouille devant un commerce du secteur d’Aylmer, a succombé à ses blessures.

Rappelons que l’homme de 57 ans circulait à vélo avec sa conjointe, le 29 septembre dernier, lorsqu’il a interpelé les deux jeunes hommes de 19 ans pour leur dire de remettre la citrouille à sa place, dans l’étalage extérieur du commerce.

Une altercation s’en est suivie entre lui et l’un des jeunes hommes, au cours de laquelle il est tombé par terre. Le quinquagénaire, qui était inconscient à l’arrivée des secours, a été transporté au centre hospitalier de Hull, souffrant de blessures sérieuses à la tête, dont une fracture du crâne.

Le présumé voleur, impliqué dans l’altercation, a éventuellement été arrêté par les policiers, et libéré sous promesse de comparaître. Il fait face à des accusations de voies de fait graves, qui pourraient changer à la lumière des plus récents développements dans cette affaire.

http://actualites.ca.msn.com