Trucs maison ► Nettoyage de four tout à fait écolo


Le nettoyage de la cuisinière, c’est une galère, surtout si on prend les nettoyants vendus dans les magasins. Ils sont toxiques autant pour la peau et que dire des vapeurs que l’on pourrait respirer. Alors, pourquoi pas se simplifier la vie avec une méthode très écolo et non-toxique
Nuage

 

Nettoyage de four tout à fait écolo

Procédons par étapes : tout d’abord, le four, puis la porte vitrée.

Voilà ce qu’il vous faut :
  • De l’eau
  • Un pulvérisateur
  • Du bicarbonate de soude
  • Un chiffon
  • Du vinaigre
  • Un petit bol
Voilà la marche à suivre :

 

Pour le four :

1. Enlevez les grilles du four.

2. Mélangez dans le bol quelques cuillères de bicarbonate avec de l’eau. L’objectif est d’obtenir une pâte facile à étaler sur les surfaces à nettoyer.

3. Étalez la pâte à l’intérieur du four. Le bicarbonate va brunir.

4. Laissez reposer une nuit. Le bicarbonate aura besoin d’au moins 12 heures pour être vraiment efficace.

5. Le lendemain : prenez un chiffon humide, et ôtez le plus de bicarbonate possible.

6. Mettez du vinaigre dans votre pulvérisateur, et arrosez les zones où il reste un peu de bicarbonate.

7. Essuyez avec un chiffon humide.

8. Remettez les grilles dans le four.

9. Allumez le four à basse température pendant 15 à 20 minutes, afin de le faire sécher.

1

La porte vitrée :

1. Prenez le bicarbonate et ajoutez-y de l’eau, jusqu’à obtenir une pâte épaisse.

2. Appliquez la pâte sur la vitre.

3. Laissez reposer 30 minutes.

4. Essuyez la vitre avec un chiffon.

Le résultat est vraiment stupéfiant. A vos chiffons

http://bridoz.com/

Le vinaigre tue efficacement la bactérie de la tuberculose


Le vinaigre est utile en cuisine et dans le ménage de tous les jours. Cependant, sachez que le vinaigre est beaucoup plus puissant qu’il ne parait et se a moindre coût et surtout moins toxique que les désinfectants commerciaux
Nuage

 

Le vinaigre tue efficacement la bactérie de la tuberculose

 

Radiographie d'un patient atteint de la tuberculose (archives)

Radiographie d’un patient atteint de la tuberculose (archives) Photo :  AP/Rajesh Kumar Singh

 

L’ingrédient actif du vinaigre, l’acide acétique, détruit efficacement non seulement les mycobactéries, mais aussi une souche hautement pharmacorésistante de la bactérie responsable de la plupart des cas de tuberculose, rapporte une équipe internationale de chercheurs provenant de la France, des États-Unis et du Venezuela.

L’acide acétique pourrait donc représenter un désinfectant abordable et non toxique pour lutter contre des mycobactéries qui sont autrement difficiles à éradiquer, surtout dans des pays pauvres incapables de s’offrir des désinfectants commerciaux, alors que ces pays sont le théâtre de la majorité des cas de tuberculose.

La chercheuse vénézuélienne Claudia Cortesa a découvert par hasard les propriétés de l’acide acétique, quand elle a voulu tester un médicament qui devait tout d’abord être dissout dans cet acide. Elle a constaté que l’acide avait détruit les mycobactéries qu’elle souhaitait étudier.

Une recherche plus poussée a permis de déterminer qu’une exposition de 30 minutes à une concentration de 6 % d’acide acétique, soit légèrement plus que ce que contient le vinaigre vendu commercialement, permettait de réduire la quantité de mycobactéries d’environ 100 millions à des niveaux indétectables. Même des souches de bactéries qui résistent à pratiquement tous les antibiotiques succombaient.

Un autre chercheur a souligné qu’une solution de 25 % d’acide acétique n’est qu’un irritant mineur pour l’humain, et que 100 $US suffisent à acheter suffisamment d’acide pour détruire 20 litres de cultures de tuberculose ou d’échantillons cliniques.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal en ligne mBio

http://ici.radio-canada.ca/