Le cuir d’ananas, l’invention végane qui sauve la peau des animaux


Des accessoires en cuir de feuilles d’ananas est possible. Cela ressemble à s’y méprendre au cuir animal et serait moins dommageable par sa fabrication pour l’environnement et les personnes qui y travaillent
Nuage

 

Le cuir d’ananas, l’invention végane qui sauve la peau des animaux

 

Le cuir d'ananas est produit par l'entreprise Pinatex

Le cuir d’ananas est produit par l’entreprise Pinatex — Screenshot Youtube.com

NATURE La jeune entreprise Piñatex, aux Philippines, fabrique du cuir à partir de feuilles d’ananas pour le prêt-à-porter. Une solution salvatrice pour les bovins et l’environnement…

Une bonne nouvelle pour les végétariens… et pour les bovins. Il faut le reconnaître aux véganes, bien que leur mode de vie sans viande, lait, œufs, cuir et laine soit stricte, ils fourmillent d’idées pour remplacer ce qui aurait pu leur manquer. Ainsi, la créatrice de Piñatex Carmen Hijosa, qui a pourtant travaillé longtemps dans l’industrie du cuir animal, fabrique à présent du cuir issu des feuilles de l’ananas.​

 

Bien que l’entreprise Piñatex, qui se trouve aux Philippines, soit la première connue à ce jour pour vendre du cuir d’ananas, la technique ne date pas d’hier. Dans l’archipel océanique, on utilisait déjà la verdure de ce fuit pour fabriquer des accessoires féminins au 16e. C’est de cet artisanat que Carmen Hijosa s’est inspirée : elle extrait les fibres des feuilles d’ananas pour en faire un tissu robuste dont les nervures ressemblent à s’y méprendre à du cuir animal. 480 feuilles (soit environ 16 ananas) sont nécessaires pour fabriquer un mètre carré de textile qui pourra un jour servir à fabriquer des sacs à main, vestes et chaussures.

Fibre d'ananas issue des feuilles et qui forme le cuir

Fibre d’ananas issue des feuilles et qui forme le cuir – Screenshot Youtube.com

Bénéfique aux animaux, le cuir d’ananas est également bon pour l’environnement.

Car « les processus de tannage [des animaux] et de production ont des effets néfastes sur l’environnement, ainsi que sur le bien-être des animaux et des personnes impliquées », explique la créatrice à PlayGround Magazine.

Plus de raisons de faire la peau aux animaux.

http://www.20minutes.fr/

Les effets négatifs du végétarisme


Beaucoup change leur alimentation et deviennent végétarismes, végétaliens c’est un choix personnel qu’il faut respecter, seulement il est important de s’assurer de prendre tout ce qui est nécessaire que ce soit en vitamine, minéraux, protéine etc .. sinon la santé en prendrait un coup ..
Nuage

Les effets négatifs du végétarisme


© Shutterstock

Agence QMI

Certaines personnes changent leurs habitudes alimentaires pour devenir végétariennes. Quelques effets négatifs sont à prévoir.
 
Des neurologues de l’Artemis Health Institute de Gurgaon, en Inde, mettent en garde les gens qui veulent devenir végétariens.
 
Même s’il y a de nombreux avantages pour la santé à manger plus de fruits et légumes, le végétarisme apporte aussi son lot d’effets négatifs, comme celui d’augmenter les risques de subir certains problèmes cérébraux telle la perte de mémoire.

 
Les végétariens qui abandonnent la viande pour des raisons de goût, de style de vie ou pour perdre du poids, doivent faire attention à consommer suffisamment de vitamine B12.

Cette vitamine est couramment consommée lors de l’absorption de poisson, de viande, de lait et d’autres produits souvent abandonnés par certains végétariens. Or, le manque de vitamine B12 peut réduire certaines habiletés du cerveau, dont la mémoire.

 Les végétariens désireux d’augmenter leur niveau de protéines végétales afin de diminuer leur consommation de mauvais gras et de cholestérol devraient aussi porter une attention particulière à la sélection de leurs fruits et légumes afin de s’assurer qu’ils sont exempts de pesticides. Ils devraient aussi s’assurer de consommer suffisamment de fibres.

http://sante.canoe.com