INCONTINENCE URINAIRE: EST-CE UNE VESSIE HYPERACTIVE?


Connaissez vous la danse du pipi … c’est que cela presse et horreur quand il faut attendre … Bon ca arrive. Mais rendu a un certain âge, ca peut empirer. C’est une situation qui peut être gênante pour certains ..mais il y a peut-être des solutions qui pourraient aider cette situation
Nuage

 

INCONTINENCE URINAIRE: EST-CE UNE VESSIE HYPERACTIVE?

 

La vessie hyperactive est l’une des causes de l’incontinence urinaire.

Vessie hyperactive: qu’est-ce qu’il se passe?

Pour que nous urinions, deux mécanismes se mettent en marche au même moment: le détrusor, le muscle qui tapisse notre vessie, se contracte, entrainant l’expulsion de l’urine; et notre sphincter, le muscle qui ferme l’urêtre (canal qui sort de la vessie et permet l’évacuation de l’urine), se détend pour la laisser passer.

En temps normal, le détrusor ne commence à se contracter que quand la vessie est remplie aux 2/3, et nous pouvons résister à ses contractions, par exemple pour attendre d’être parvenu(e) aux toilettes.

L’hyperactivité de la vessie, problème qui touche 20% des personnes âgées de plus de quarante ans, se produit quand le détrusor se contracte à n’importe quel moment, donc quel que soit l’état de « remplissage » de la vessie.


Cela s’accompagne d’envies fréquentes et brutales d’uriner, auxquelles il est difficile de résister: on appelle cela l’urgence mictionnelle.

Comment reconnaître une vessie hyperactive?

Essentiellement, à cette sensation d’urgence qui se déclenche même quand seulement quelques minutes nous séparent de la dernière visite aux toilettes.

Les personnes souffrant d’une vessie hyperactive doivent aller plus souvent aux toilettes, elles sont souvent contraintes de se lever la nuit pour aller uriner.


L’incontinence urinaire est une conséquence fréquente, mais pas automatique, de la vessie hyperactive.

Que faire quand on souffre d’une vessie hyperactive?

 

Certains conseils de style de vie peuvent aider à diminuer les symptômes d’une vessie hyperactive:

  • boire moins le soir,
  • éviter les boissons et aliments qui irritent la vessie,
  • traiter une éventuelle constipation.

Il est possible également de rééduquer sa vessie, en résistant à chaque fois plus longtemps à l’envie d’uriner – mais ce n’est évidemment pas facile.

Enfin, il existe des médicaments (les anticholinergiques), mais ils ne sont pas san seffets secondaires Votre médecin pourra vous orienter vers les solutions qui vous conviennent… à une condition: que vous lui parliez de votre problème!

http://www.e-sante.be