Le Saviez-Vous ► Verrue : 6 vérités à connaître


Les verrues sont dérangeantes pour plusieurs, mais elles sont généralement sans danger. S’ils faut les traiter, on peut d’abord parler avec son pharmacien ou son médecin.
Nuage

 

Verrue : 6 vérités à connaître

 

Une verrue peut vous déranger ou vous faire souffrir, bien qu’elle soit généralement inoffensive. Voici tout ce que vous devez savoir à son sujet.

SAMANTHA RIDEOUT

Quelle est la cause des verrues?

Les verrues sont causées par le virus du papillome humain (VPH) et transmises par contact direct ou par l’intermédiaire d’une surface infectée. Elles sont si courantes que rares sont ceux qui y échapperont au cours de leur vie. Si elles peuvent pousser n’importe où, elles affectent plus fréquemment les mains, les pieds et les parties génitales. Souvent sans danger, elles n’en sont pas moins agaçantes et gênantes.

Et les verrues récalcitrantes?

L’immunothérapie vient parfois à bout des verrues récalcitrantes, en stimulant les défenses naturelles de l’organisme contre le virus. Par exemple, en appliquant un irritant comme la diphencyprone sur la zone infectée, on déclenche une réaction modérée qui stimule le système immunitaire.

À propos des verrues plantaires

Tant qu’une verrue n’a pas complètement disparu, prenez des précautions pour ne pas propager l’infection. Les verrues plantaires, qui poussent surtout sous le pied, sont causées par des souches virales qui prolifèrent à l’humidité ; portez des tongs ou couvrez vos verrues d’un ruban adhésif hydrofuge avant d’entrer dans un vestiaire, une douche ou une piscine. Ne prêtez ni chaussettes ni serviettes qui peuvent avoir été en contact avec des verrues. Enfin, ne les grattez pas, cela ne ferait que répandre le virus.

Votre verrue vous fait souffrir?

Consultez un médecin si une verrue vous fait souffrir, saigne facile ment, change de couleur ou d’apparence – vous devez vous assurer qu’il ne s’agit pas d’un cancer de la peau.

La verrue est généralement sans danger!

Si c’est bien une verrue, ce n’est qu’« un embarras esthétique, selon le Dr Colm O’Mahony, membre de l’Académie européenne de dermatologie et de vénéréologie. Il arrive qu’une verrue génitale devienne très grosse (plusieurs centimètres de diamètre) et cancéreuse après des années, mais c’est très rare ».

Faites-la traiter si elle vous gêne vraiment, mais sachez que l’on peut vivre avec elle sans problème.

http://selection.readersdigest.ca/

Dermatologie: les risques liés aux tatouages


C’est beau un petit tatou discret mais horrible quand un ou des tatous il couvre une grand surface Et cela vaut-il vraiment la peine? Certains de toute façon n’aurait pas intérêt a se faire tatouer a cause des conséquences que cela pourrait donner ..
Nuage

 

Dermatologie: les risques liés aux tatouages

 

Dermatologie: les risques liés aux tatouages

Photo Fotolia

Le Syndicat national des dermatologues-vénéréologues (Sndv) rappelle dans un communiqué que les tatouages, qu’ils soient éphémères ou permanents, ne sont pas sans danger. Le public est appelé à la plus grande vigilance avant le passage à l’acte.

Les encres permanentes

Le Sndv indique que les encres de tatouage sont composées de métaux toxiques comme l’aluminium, le cobalt, le chrome, le cuivre, le fer, le mercure ou encore le nickel, pouvant être cancérigènes lorsqu’ils se trouvent dans le derme.

Les dermatologues rappellent également que les pigments contenus dans les encres peuvent entraîner de l’eczéma, de la sarcoïdose et autres dermatoses, ou causer des réactions allergiques plus ou moins importantes (démangeaisons, gonflements au niveau du tatouage, lésions).

Les tatouages au henné

Le henné est une substance naturelle qui n’est en aucun cas une source de danger. Toutefois, il peut être mélangé à des produits toxiques – comme le paraphenylènediamine – pour la réalisation de tatouages éphémères. Ce type de procédé peut être responsable d’eczéma pouvant causer une cicatrice indélébile, d’urticaire, ou d’allergies.


S’ils veulent profiter d’un tatouage au henné, les utilisateurs doivent demander la composition du produit et voir le mélange. Le Sndv affirme que ce mélange doit impérativement être orange, et non noir.

Problèmes de peau et grains de beauté

L’ultime recommandation du Syndicat national des dermatologues concerne les personnes ayant des grains de beauté ou de nombreuses taches de rousseur, ainsi que celles ayant des problèmes de peau préexistants.

Il est fortement déconseillé de se faire tatouer en cas de maladies dermatologiques chroniques (psoriasis, vitiligo, ou sarcoïdose). Les personnes avec des grains de beauté à risque ou une multitude de taches de rousseur sont invitées à consulter leur dermatologue avant de se faire tatouer.

http://fr.canoe.ca