Plus de 1500 tortues retrouvées dans des valises aux Philippines


La demande pour des tortues est grande dans certains pays. Ce qui incite malheureusement au commerce illégal. Cependant, je doute que la sentence soit assez sévère pour décourager les contrebandiers.
Nuage

 

Plus de 1500 tortues retrouvées dans des valises aux Philippines

 

Plus de 1500 tortues retrouvées dans des valises aux Philippines

Photo: The Associated PressPhoto: AP

La police philippine a découvert plus de 1500 tortues vivantes dans des bagages à l’aéroport de Manille, ont rapporté plusieurs médias internationaux.

Les différentes espèces de tortues ont été retrouvées dimanche dernier dans quatre valises laissées par un passager philippin qui arrivait depuis un vol en provenance de Hong Kong, ont annoncé des responsables des douanes dans un communiqué.

Certains des malheureux animaux étaient emballés avec du ruban adhésif afin de les empêcher de bouger.

Photo: AP

Les 1529 tortues ont été confiées au ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, est-il également indiqué dans le communiqué.

Les sentences pour commerce illégal d’espèces sauvages varient entre une peine de prison pouvant aller jusqu’à deux ans et une amende pouvant aller jusqu’à plus de 3000$.

En 2018, les autorités du pays ont transmis au ministère de l’Environnement un total de 560 espèces fauniques et menacées, dont 250 geckos et 254 coraux. 

https://journalmetro.com/

Si vous faites partie de ceux qui détestent marcher dans les aéroports – voici une solution


Kevin O’Donnell, un entrepreneur de Chicago, a eu une idée Il invente pour les voyageurs de se rendre d’un terminal à l’autre plus vite grâce Modobag, la première valise mobile à moteur. La valise est de taille cabine donc elle est acceptée comme bagage à main par la majorité des compagnies aériennes. Sa batterie au lithium ne pose pas non plus de problèmes pour embarquer.
Nuage

 

Si vous faites partie de ceux qui détestent marcher dans les aéroports – voici une solution

 

La chaleur élimine (presque) entièrement les punaises de lit des bagages


Il parait que c’est une découverte, mais il en a déjà été question au Québec d’utiliser la chaleur pour se débarrasser des puces de lits. Ce qui compte, c’est de ne pas ramener des puces de lit dans ses valises au retour à la maison
Nuage

 

La chaleur élimine (presque) entièrement les punaises de lit des bagages

 

Sur la pancarte : "Stop aux punaises de lit dès maintenant. Ne soyez pas une victime des punaises de lit." © RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Sur la pancarte : « Stop aux punaises de lit dès maintenant. Ne soyez pas une victime des punaises de lit. » © RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

Par Anne-Sophie Tassart

Les chercheurs ont peut-être découvert un moyen pour lutter efficacement contre un véritable fléau : les punaises de lit.

SOLUTION. Les punaises de lit (Cimex lectularius L.) font vivre un enfer à de nombreux habitants. Ces petits insectes suceurs de sang trouvent refuge partout, se reproduisant à une vitesse effrénée et colonisant chaque pièce du domicile. Elles peuvent facilement entrer dans des bagages et se cacher dans les vêtements. Ainsi, elles sont transportées dans les avions, les hôtels et autres lieux de vie des voyageurs. Au fil du temps, ces parasites ont acquis une grande résistance aux insecticides rendant la lutte encore plus difficile. Dans une étude publiée le 1er août 2016 dans la revue Pest Management Science, des chercheurs ont expliqué avoir découvert un nouveau moyen pour lutter contre ce qui constitue un véritable cauchemar pour certains foyers. Lors de leurs expériences, les scientifiques ont placé pendant quelques instants un bagage à parois souples dans une pièce spécifique chauffée à des températures comprises entre 70 et 75°C.

Une survivante sur 250 

Le procédé s’est révélé être d’une étonnante efficacité : en six minutes, toutes les punaises de lit situées sur le bagage ont été éradiquées, même celles présentes dans les motifs décoratifs et la fermeture Eclair. Sur les 250 insectes qui avaient été introduits au cours de l’ensemble des expériences, seul 1 a réussi à se déplacer à l’intérieur du bagage et a survécu. En effet, les punaises de lit à l’intérieur d’un sac ou d’une valise sont isolés thermiquement contrairement à celles situées sur la surface qui sont plus vulnérables à la chaleur. Les chercheurs ont également remarqué qu’à température ambiante et sur une durée de 24 heures, seulement 3 % de punaises de lit se déplaçaient de l’extérieur du bagage vers l’intérieur. Loin d’être anodine, cette découverte signifie que le traitement de l’extérieur d’une valise serait quasiment définitif et que si les punaises avaient élu domicile seulement sur les parois, les vêtements se retrouvent globalement protégés d’une infestation. L’utilisation de la chaleur pour traiter les bagages semblerait donc une alternative efficace à l’utilisation de composés chimiques désormais impuissants face à ces parasites.

http://www.sciencesetavenir.fr/

Trousse de premiers soins des voyageurs


Voyager, ce sont des quêtes aux souvenirs pour les années avenir. Mais quand on tombe malade dans un pays étranger, ce n’est pas évident de se soigner .. Mieux vaut prévenir
Nuage

Trousse de premiers soins des voyageurs

 

Dérèglements intestinaux, ampoules, piqûres d'insectes... Les problèmes de... (Illustration Julien Chung, La Presse)

ILLUSTRATION JULIEN CHUNG, LA PRESSE

STÉPHANIE MORIN
La Presse

Dérèglements intestinaux, ampoules, piqûres d’insectes… Les problèmes de santé qui guettent les voyageurs sont nombreux. Le hic: à l’étranger, il n’est pas toujours aisé de trouver le matériel de premiers soins ou les médicaments pour soulager ces petits (et parfois grands) désagréments.

Il importe donc d’emporter dans ses valises une trousse de premiers soins qui contient suffisamment de matériel pour traiter les blessures mineures et les maladies bénignes.

Il est possible de se procurer des trousses d’urgence déjà assemblées dans la plupart des pharmacies.

Selon Nancy Lyons, infirmière en chef à la Clinique santé-voyage de la fondation du CHUM, il faut veiller à ce que cette trousse comprenne certains produits de base: crème d’hydrocortisone à 0,5% (pour soulager les démangeaisons causées par les piqûres d’insectes ou l’herbe à puce), pansements adhésifs, gaze, lingettes antiseptiques pour nettoyer les plaies, bandage de contention pour les entorses, crème antibiotique (de type Polysporin), pince à épiler, gants jetables, ciseaux, thermomètre (surtout si des enfants sont du voyage) et quelques sachets de sels de réhydratation orale pour traiter la déshydratation causée par la diarrhée.

«Certaines trousses contiennent même une seringue. Si on doit recevoir une injection et qu’on a des doutes sur la stérilisation des seringues, on peut toujours utiliser la nôtre», explique Mme Lyons.

Les médicaments de base

En ce qui concerne les médicaments, l’infirmière suggère aux voyageurs d’emporter avec eux des antidiarrhéiques, des comprimés antinausée, des antihistaminiques, des médicaments contre le rhume, de l’acétaminophène (ou de l’ibuprofène) ainsi que des antibiotiques à large spectre, vendus seulement sous ordonnance. Ces derniers pourront aider à traiter des infections urinaires ou digestives.

Peu importe qu’on parte au fin fond de la brousse ou à Paris, mieux vaut acheter tous ces comprimés avant le départ.

«Ainsi, on sait exactement ce qu’on prend et la façon dont les médicaments ont été conservés. À l’étranger, il peut être très difficile de trouver certains médicaments. Le dosage peut être différent. On peut même tomber sur des médicaments contrefaits», dit Mme Lyons.

Autres accessoires indispensables à glisser dans son sac: des condoms, qu’on compte s’en servir ou pas.

«Dans certains pays, acheter des condoms peut être très difficile. De plus, on ne sait jamais s’ils sont de qualité ni comment ils ont été conservés, précise l’infirmière. Et un coup de foudre est si vite arrivé!»

À chaque destination ses bobos

Outre ces produits de base, essentiels à toute trousse de premiers soins, certains articles s’ajouteront, selon la destination.

Vacances dans le Sud

«Les voyageurs qui vont dans le Sud doivent impérativement prendre avec eux de la crème solaire – FPS 30 ou plus – ainsi que du chasse-moustiques qui contient un minimum de 28,5% de DEET. Ce dernier est le seul moyen de prévenir les piqûres d’insectes qui peuvent être porteurs de dengue, maladie répandue dans certaines destinations soleil», explique l’infirmière.

Vacances sportives

Pour les vacances plus sportives, qui impliquent de la randonnée, Mme Lyons suggère d’ajouter des coussinets pour prévenir les cloques.

Vacances exotiques

Les voyageurs en partance pour des destinations plus exotiques, comme l’Afrique ou l’Asie, devraient quant à eux penser à apporter des comprimés pour traiter l’eau ainsi qu’une moustiquaire qui protège les dormeurs des insectes volants et rampants.

Un dernier conseil: toujours avoir en main son carnet de vaccination, qu’on gardera précieusement avec son passeport.

«Certains vaccins, comme celui contre la fièvre jaune, peuvent être exigés pour entrer dans un pays.»

Voyager avec des médicaments d’ordonnance

Les médicaments prescrits par un médecin au Canada peuvent être considérés comme illégaux dans certains pays et éveiller les soupçons des douaniers. Pour éviter les pépins, il importe d’avoir en main une note du pharmacien et du médecin traitant qui détaille la liste des médicaments prescrits – sous leur nom générique et pas uniquement commercial -, leur dosage et les problèmes qu’ils traitent. Ces renseignements pourraient aussi être utiles en cas de perte ou de vol.

Selon le guide Bon Voyage, mais… du ministère des Affaires étrangères du Canada, les médicaments doivent être bien identifiés et gardés dans leur emballage d’origine. Si possible, il faut avoir en main un double de la prescription originale. Il est aussi préférable d’en apporter plus qu’il en faut, au cas où le séjour à l’étranger se prolongerait, prévient le guide.

Info: voyage.gc.ca

http://www.lapresse.ca

Caché dans une valise, un chat passe 10h dans la soute d’un avion


Voila un chat qui a vue du pays et ce a l’insu de ses maitres … Je me demande si ce félin va y retourner une autre fois quand il verra sa maitresse préparer ses valises pour les vacances …
Nuage

 

Caché dans une valise, un chat passe 10h dans la soute d’un avion

 

Bob Bob, le chat d’une famille américaine originiare de l’Ohio, n’avait aucune envie de voir ses maîtres partir en vacances sans lui.  Il a donc simplement décidé de les accompagner, sans que personne ne s’en rende compte ! Le matou a passé 10 heures enfermé dans une valisedans la soute à bagages d’un avion !

Quelle ne fut pas la surprise de sa maîtresse quand elle a ouvert son sac une fois arrivée à Orlando, à plus de 1600 kilomètres de chez elle ! Ethel Maze s’attendait à tout sauf à voir son chat sortir dans sa valise. Le petit coquin s’y était glissé alors que tout le monde avait le dos tourné.

Un ami de la famille, qui avait aidé Ethel à préparer ses bagages le jour de son départ pour Orlando, avait pourtant cru voir quelque chose bouger dans l’une des valises. Mais pensant qu’il avait rêvé, il ne s’en est pas préoccupé.

« C’était très tôt le matin, je n’étais pas totalement réveillé et je me suis dit que mes yeux mes jouaient peut-être un tour«  raconte-t-il.

Ni vu, ni connu

Les bagages ont alors été chargés dans la voiture, puis enregistrés à l’aéroport, et envoyés dans la soute de l’avion, sans que personne ne se rende compte de rien. Aussi incroyable que cela puisse paraître,Bob Bob a passé tous les contrôles de sécurité dans sa valise sans être découvert. Les responsables de l’aéroport expliquent que si les technologies utilisées permettent de détecter les armes ou les explosifs, elles ne repèrent pas la présence d’animaux !

Si cette histoire peut faire sourire, elle aurait pu bien mal se terminer. Bob Bob a en effet passé de longues heures enfermé dans cette valise, et aurait pu ne pas survivre à ce voyage… Quand elle a découvert son compagnon dans son sac, Ethel a d’ailleurs eu très peur pour lui. Mais miraculeusement,Bob Bob allait très bien.

Le chat a alors pu passer les vacances avec ses maîtres, et ce n’est pas dans une valise qu’il a passé les 10 heures du voyage retour, mais bien installé dans une cage !

Pas de doute, la prochaine fois qu’Ethel et sa famille partiront en vacances, ils vérifieront bien le contenu de leurs bagages avant de partir !

http://wamiz.com