Le Saviez-Vous ► L’hygiène de la cuisine : les 5 erreurs les plus ordinaires


En cuisine, mieux vaut éviter les contaminations croisées autant dans le frigidaire, que les ustensiles pour la préparation des repas
Nuage

 

L’hygiène de la cuisine : les 5 erreurs les plus ordinaires

 

1) Le frigo

Dans le frigo ce phénomène connu en tant que contamination croisée peut se développer : les bactéries peuvent se déplacer d’aliment en aliment et contaminer ainsi les autres aliments. Pour éviter cela, il faut les mettre dans des récipients adéquats. La phase de décongélation est importante aussi : même s’il est mieux faire cette action dans le frigo, il est recommandable de ne pas mettre les emballages et les pots directement sur les étagères. Le risque est que les autres aliments peuvent être contaminés par l’eau, le sang et les autres liquides. Évidemment, il ne faut pas négliger le nettoyage du frigidaire, qui doit se faire fréquemment.

2) Les ustensiles de cuisine

Si dans le cas des cuisines professionnelles les planches à découper et les couteaux sont nombreux et par type d’aliments, à la maison le choix est limité. Dans ces cas, on peut décider si laver bien les instruments à tout changement d’ingrédient ou de commencer à travailler avec les ingrédients qui seront consommés crus pour finir ensuite avec la viande et le poisson. Les planches en bois ne sont pas recommandées, puisqu’elles ont la tendance d’absorber les substances, en devenant un substrat parfait pour la multiplication des germes. Si vous en avez une vous devez la nettoyer fréquemment avec une éponge imprégnée de vinaigre ou de jus de citron

3) Les gants

Si vous avez l’habitude d’utiliser des gants pour préparer les plats, n’oubliez pas de les remplacer assez fréquemment. Un choix qui devrait être plus hygiénique pourrait ne pas se révéler tellement.

4) Le vernis à ongles

Quand vous cuisinez le vernis sur les ongles il est difficile d’observer les résidus d’aliments. Voilà pourquoi il est important d’utiliser, à chaque lavage, une petite brosse pour nettoyer les mains.

5) Les mains

Laver les mains est une opération extrêmement importante pour éviter la diffusion des bactéries. Il faut le faire avant, pendant et après la préparation des plats, surtout quand vous utilisez des aliments très différents. 

http://www.astucesexpress.com

Le Saviez-Vous ► 10 choses dont vous ne vous attendiez à la manière de l’utiliser !


Des objets que nous utilisons tous les jours ou presque sans savoir que des éléments peuvent nous faciliter la vie
Nuage

 

10 choses dont vous ne vous attendiez à la manière de l’utiliser !

 

Il y a beaucoup de choses, de solutions ou d’objets dont le but – bien que nous ayons des contacts quotidiens avec eux – ne peut vraiment pas être déterminé. Leur créateur ou concepteur, cependant, doit avoir eu un but. Les solutions ci-dessous semblent logiques.

Lisez quelques faits intéressants pour ceux qui sont curieux – 10 choses dont vous ne vous attendiez pas leur destination.

21

1. La boucle à l’arrière de la chemise

Cette modeste boucle peut être utilisée pour suspendre la chemise. Cependant, il y a aussi une raison romantique à sa conception. Lorsque les étudiants des universités américaines tombaient amoureux, ils retiraient la boucle de leur chemise pour montrer qu’ils étaient pris. Leurs copines ne restaient pas inactives – lorsqu’elles entamaient une relation, elles commençaient à porter un foulard, avec l’emblème de l’université de leur bien aimé.

10

2. Le cylindre sur le cordon d’alimentation d’un ordinateur portable

Peut-être que vous ne remarquez même pas cet élément de l’adaptateur lorsque vous utilisez votre ordinateur portable. Et ce petit mais très important élément est appelé un noyau de ferrite et a un rôle important. Il atténue les ondes de haute fréquence des circuits électroniques. Sa conception est très simple : un cylindre en ferrite, dont le cordon est enroulé autour.

11

3. Un petit trou dans la fenêtre d’un avion

Les fenêtres des aéronefs sont construites en plexiglas. La fenêtre interne pourrait éclater en raison de la différence de pression élevée entre la cabine et l’extérieur. Un petit trou permet le mouvement de l’air entre la cabine et l’espace entre les vitres, ce qui égalise la pression entre eux.

12

4. La partie bleue de la gomme

Si vous demandez à quelqu’un l’utilité de la partie bleue de la gomme, dans 99% des cas, vous entendrez qu’il sert à enlever les traces de l’encre du stylo à plume. Ce n’est pas tout à fait vrai. À l’origine, il était utilisé pour enlever des traces de lettres de papier lourd. La partie en caoutchouc rose n’est pas aussi précise et après son utilisation, des traces peuvent rester, en particulier sur du papier épais. Le bleu enlève pratiquement tout. Il s’est vite avéré que les gens ne comprennent pas vraiment le but que les producteurs avaient en mettant une gomme de deux parties sur le marché, alors ils ont commencé à l’annoncer comme idéal pour enlever les traces des stylos.

13

5. Les trous horizontaux dans la chemise

Le mystère de chemise découvert ! Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ses deux trous, situés le plus haut en bas, sont horizontaux, tandis que les autres sont verticaux ? La réponse est simple. Les bords supérieurs et inférieurs des boutons de chemise ont tendance à se détacher contre notre volonté, et l’emplacement horizontal des trous réduit ce danger au minimum.

14

6. Trous supplémentaires dans les baskets

Avez-vous déjà prêté attention à cet élément sur vos chaussures de course ? Leur but principal est d’empêcher le frottement de la chaussure contre la cheville et le pied pendant le sport. Les deux trous peuvent également être trouvés dans les chaussures Converse. Ils facilitent l’ajustement de la chaussure au pied tout en fournissant une ventilation supplémentaire.

15

16

7. Trou dans la cuillère à spaghetti

Ils ont été conçus pour faciliter la mesure de la quantité de pâtes nécessaires pour cuire une portion standard. Oui, il y a des gens qui sont capables de manger plus de pâtes, il y a ceux qui en mangent moins, mais grâce au trou, nous pouvons préparer une portion qu’un amoureux moyen de pâtes ne devrait pas avoir de problème à dévorer.

17

8. La petite poche et les rivets sur les jeans

Cette poche était originalement appelée “la poche gousset” ou, dans d’autres termes, une poche conçue pour y ranger sa montre. Les cowboys avaient souvent des montres à gousset qu’ils mettaient dans la poche de leur veste. Le fabricant a décidé de créer un pantalon où ils pourraient ranger une petite montre sans qu’elle ne tombe lorsqu’ils monteraient à cheval.

18

9. Un trou dans le bouchon de la plume

Savez-vous comment d’enfants et les adultes sont à avaler les capsules de stylos dans une année?

Les experts principaux de la Société BIC pensé à ce problème et ils ont décidé d’ajouter un trou dans les bouchons de la célèbre plume de cristal. Eh bien, personne ne fait remarqué ce changement, jusqu’à ce que les statistiques ont montré que plus de 100 vies d’enfants et un peu moins les adultes ont été enregistrés en un an.

Alors, pensez-y, si par hasard, vous avalez un bouchon, il serait beaucoup plus facile de se retrouver dans la trachée et il pourrait bloquer le système respiratoire. Voici la meilleure partie – les trous dans le fond de la capsule permettent un flux de quantité d’oxygène nécessaire pour survivre, jusqu’à ce que l’ambulance arrive

19

10. Le morceau de tissu ajouté aux vêtements neufs

Contrairement à ce qu’il peut sembler, il n’est pas destiné à la réparation des trous et des taches sales, qui peuvent apparaître sur les vêtements. Vous pouvez, cependant, l’utiliser, pour voir comment le tissu dont votre jean ou veste est fait et sa réponse à la lessive en poudre ou au détergent, ainsi que de vérifier la température de repassage. Super astuce !

20

http://www.estpositive.fr/

http://www.trucsettutos.com/

Le Saviez-Vous ► Découvrez l’origine des objets de votre quotidien !


Il y a des inventions qui ont changé notre mode de vie. Ils nous ont facilité notre quotidien pour le meilleur ou pour le pire.
Nuage

 

Découvrez l’origine des objets de votre quotidien !

Ordinateur, téléphone, chaise, etc., voilà bien des choses que nous utilisons tous les jours. Mais connaissons-nous leur histoire ? Nous vous révélons l’historique de 8 d’entre elles… histoire de se faire un peu de culture générale !

  1. commençons par la chaise

chaise

Si le Tabouret lui est français et a été crée en 1896, la chaise elle est américaine. Elle a été conçue par un couple américain en 1948. Et depuis, nous l’utilisons tous les jours,…

  1. ensuite… la fourchette ?

fourchette

La fourchette a été inventée en 1056 et a été utilisé principalement pour manger des pattes et pour découper de la viande. Mais, elle a été vue d’un mauvais œil par les prêtres qui en voyaient alors un instrument du diable. Et ça jusqu’au 18 ème siècle.

Il va falloir attendre le siècle des lumières pour qu’elle recommence à retrouver sa renommée….

  1. Le vélo…?

vélo

Apparu tout d’abord sous les noms de draisienne, michaudine et enfin grand-bi, le vélo date 1493. On a retrouvé son dessin pour la première fois sous la forme d’une représentation en bois d’un des élèves de Leonard de Vinci. En 1817 il est démocratisé, et commercialisé en 1867.

  1. Internet

internet

La NASA a été la première à utiliser internet, mais sa commercialisation n’a débuté qu’en 1990 et le premier navigateur web intégrant image et texte voit jour en 1993.

  1. et la voiture ?

Voiture

Ce fameux moyen de transport, datant de 1769 a été inventé par un français sous le nom de fardier de Cugnot. Mais c’est avec la révolution industrielle de la deuxième moitié du 19eme siècle qu’il se développe.

  1. La télé…?

télé

Apparu en 1884 garce à un allemand, la télévision a commencé à avoir des images fixes qu’en 1921 et sept en plus tard la première télé couleur vu jour. En France, la première émission eu lieu en 1935 et les tous premiers reportages directs furent faits par la BBC deux ans plus tard en 1937.

  1. …le téléphone

phone

Le téléphone mobile a fait son apparition aux États-Unis en 1950. Mais c’est un peu plus tôt, en 1854 qu’un inventeur français trouva l’idée de créer un transmetteur électrique de la parole. Les premiers téléphones n’ont été commercialisés qu’en 1877, aux Etats Unis.

  1. L’ordi

Ordi.

Certes, il est certain que ce sont des génies de l’informatique tel que Bill Gates ou Steeve Jobs que les ordinateurs d’aujourd’hui sont si populaire… Mais, l’ordinateur a été inventé en 1834. A l’époque, c’était qu’une simple machine à calculer. Le terme « ordinateur » est né 1955 avec IBM France et le premier ordinateur personnel naquit dans les années 80.

http://www.histoiresdunet.com/

Le Saviez-Vous ► Les us et coutumes de prendre ses repas au moyen-âge.


Une petite rétrospective des coutumes lors des repas au Moyen-âge, heureusement, le temps a bien changé !
Nuage

 

Les  us et coutumes de prendre ses repas au Moyen-âge.

Contrairement à l'idée reçue, les médiévaux ne sont pas des sauvages à table, et c'est même à la fin du Moyen-Âge que nous voyons apparaître les premiers traités de civilités ou de contenances de table, contenant les règles à respecter pour ne pas se comporter en « vilain » à table.

Contrairement à l’idée reçue, les médiévaux ne sont pas des sauvages à table, et c’est même à la fin du Moyen-Âge que nous voyons apparaître les premiers traités de civilités ou de contenances de table, contenant les règles à respecter pour ne pas se comporter en « vilain » à table.

LA SALLE DU FESTIN

Bien évidemment la disposition des lieux de prise des repas dépend de la couche sociale à laquelle on appartient. Mais en règle générale, jusqu’à la fin du Moyen-Âge, les pièces de la maison restent indifférenciées, on ne leur assigne pas une fonction spécialisée.
On ne trouve donc pas souvent de cuisine et de salle à manger distinctes, car cela reste un privilège aristocratique. Dans les couches les plus modestes, on prends ses repas dans la salle commune de la maison, qui fait office de tout : chambre à coucher, cuisine, salle à manger…

On ne trouve donc pas souvent de cuisine et de salle à manger distinctes, car cela reste un privilège aristocratique. Dans les couches les plus modestes, on prends ses repas dans la salle commune de la maison, qui fait office de tout : chambre à coucher, cuisine, salle à manger

Le plaisir de manger en petit comité ou dans un lieu privé revient aux classes hautes de la société : les princes, les Papes, les bourgeois même, prennent leurs repas dans une petite salle d’usage privée, comme la chambre à coucher par exemple.

Mais il faut penser que les repas sont en général pris dans n’importe quelle pièce indistinctement.

LE MOBILIER

Cette organisation vient sans doute du fait qu’à la période médiévale, on n’a pas encore l’habitude d’utiliser une table fixe.

La table est un meuble mobile, une planche de bois montée sur tréteaux, que l’on dresse lorsqu’on en a besoin pour la retirer ensuite. On peut donc aisément la transporter d’une pièce à l’autre, selon le goût du maître de maison.

La table est un meuble mobile, une planche de bois montée sur tréteaux, que l'on dresse lorsqu'on en a besoin pour la retirer ensuite. On peut donc aisément la transporter d'une pièce à l'autre, selon le goût du maître de maison

La table fixe, à laquelle on consacre une pièce entière, la salle à manger, n’apparaît pas avant le XVIIIe siècle.

On mange donc attablé, assis sur des tabourets, ou des bancs. Les chaises restent au Moyen-Âge un meuble d’apparat, et l’on ne l’utilise pas pour prendre les repas. Les tabourets sont les sièges les plus communs et les plus répandus. Il est aisé pour un paysan d’en fabriquer un, on peut même s’assoir sur un bout de tronc d’arbre séché.

Quant aux bancs, leur usage est partagé par la société dans son entier. Il sont faits de tous bois, et sont de toutes tailles, avec ou sans dossier, ou même avec un dossier modulable. L'emploi du banc dans les grands festins aristocratiques a d'ailleurs donné le verbe « banqueter »...

Quant aux bancs, leur usage est partagé par la société dans son entier. Il sont faits de tous bois, et sont de toutes tailles, avec ou sans dossier, ou même avec un dossier modulable.

L’emploi du banc dans les grands festins aristocratiques a d’ailleurs donné le verbe « banqueter »

LES USTENSILES DE TABLE et de CUISINE

La table médiévale est relativement dénudée.
On n’y entasse pas quantités de couverts et d’objets comme il sera d’usage à l’époque Moderne.

Les convives, quelle que soit leur appartenance sociale, utilise principalement trois types d’ustensiles afin de prendre leur repas :

LE TAILLOIR

Plaque ronde ou rectangulaire, il sert à poser les aliments solides. Il est communément de bois, mais peut être d’argent pour les plus riches. Il est lui-même recouvert d’un tranchoir,

LE TRANCHOIR 

Le tranchoir est une tranche de pain très épaisse sur laquelle on pose les viandes en sauces ou les légumes. Imbibées de jus à la fin du repas, elle peut être consommées ou donnée aux pauvres en charité, ou aux chiens de la famille.

LES ECUELLES

Les écuelles de la table médiévale - Elles servent à consommer les mets liquides, comme les soupes.

Elles servent à consommer les mets liquides, comme les soupes. Là encore, de bois pour le commun, elles peuvent être d’or ou d’argent dans les familles les plus aisées.

LES COUPES et GOBELETS

Les coupes et les gobelets de la table médiévale - De toutes tailles et de toutes matières, elles servent à la consommation des boissons.

De toutes tailles et de toutes matières, elles servent à la consommation des boissons. 

Certaines peuvent être de véritables trésors d'orfèvrerie, être ornées de perles, comporter un couvercle...

Ces trois ustensiles ne sont pas toujours d’usage individuel. Il peut se trouver que les convives aient à les partager.

LES COUVERTS

Viennent ensuite les couverts. À la période médiévale, les principaux
couverts utilisés pour manger sont les propres doigts de chacun…
Mais l’on peut s’aider de quelques autres

À la période médiévale, les principaux couverts utilisés pour manger sont les propres doigts de chacun... Mais l'on peut s'aider de quelques autres :

    LE COUTEAU

C’est un objet personnel avant tout. On le porte le plus souvent sur soi, et lorsqu’on est invité, on l’apporte avec soi. Il est le principal couvert que l’on utilise pour manger.

c'est un objet personnel avant tout. On le porte le plus souvent sur soi, et lorsqu'on est invité, on l'apporte avec soi. Il est le principal couvert que l'on utilise pour manger. Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l'art de couper les viandes et divers mets (on l'appelle l'écuyer tranchant).

Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l’art de couper les viandes et divers mets (on l’appelle l’écuyer tranchant)

Il revêt aussi une symbolique particulière, et dans les riches familles, un écuyer est spécialement formé à l'art de couper les viandes et divers mets (on l'appelle l'écuyer tranchant).

   LA CUILLERE

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d’usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu’elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

Lorsqu’elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

La cuillère sert à tout, dans toutes les classes sociales. De bois ou de métal précieux, elle est d'usage individuel durant le repas, et disposée sur la table avant le service. Lorsqu'elle est de grande taille, elle peut aussi servir à puiser les denrées dans les pots dans lesquels elles sont conservées.

LA FOURCHETTE 

La fourchette n’est pas utilisée au Moyen-Âge comme nous le faisons aujourd’hui !

La fourchette est un pic à viande au moyen age médiéval - Elle prends la forme d'un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

Elle prends la forme d’un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

Elle prends la forme d'un grand ustensile à deux dents, utilisé pour servir les viandes ou piquer des fruits à la fin du repas.

En aucun cas elle n’est un outil individuel utilisé pour manger.

LE LINGE DE TABLE 

Le linge de table joue un rôle essentiel dans le déroulement du repas, à la fin comme décoration, mais aussi et surtout comme garant d'une certaine hygiène, puisque l'on mange avec ses mains.

Le linge de table joue un rôle essentiel dans le déroulement du repas, à la fin comme décoration, mais aussi et surtout comme garant d’une certaine hygiène, puisque l’on mange avec ses mains.

La nappe blanche immaculée déroulée sur la table sert surtout d’élément de décoration et d’apparat.

Par dessus elle, pour ne pas la tâcher, on dispose d’autres nappes plus petites, appelées « longières », qui, placées sur le rebord de la table, permettent aux convives de s’essuyer la bouche et les mains.

Dans certaines maisons, les longières sont remplacées par de serviettes grandes individuelles, appelées « guardanappi » en Sicile et « touailles » en France.

Pour d’autres informations Très intéressante sur ce site

Présentation cuisine du Moyen Age
Maîtres-Queux et Cuisiniers au Moyen-âge
Menus Festin Repas médiéval
Organisation d’ un Festin médiéval
Dresser la Table médiévale
Mise en bouche, assiette de table
Brouet, Porez, Soupe médiévale
Tourtes, Pastes, Pâtés et Friands médiévaux
Pastes, Terrines et Pâtés médiévaux
Poissons, Crustacés, Coquillages
Volailles, Poulailles et Voletailles
Rôts de Gibiers, Viandes et Venaisons
Légumes, Racines, Féculents médiévaux
Céréales médiévales
Entremets, Plat ou Spectacle médiéval
Fruits frais ou secs au Moyen Age
La Desserte, Desserts du repas médiéval
L’ Issue, Yssue, confiseries médiévales
Le Boute-Hors médiéval aux épices
Hypocras, Cervoise, boissons médiévales
Verjus et Sauces médiévales
Epices et Condiments médiévaux
Plantes et Herbes aromatiques
Glossaire, Dictionnaire cuisine médiévale
Bibliographie cuisine médiévale

Ref :

Association FER DE LANCE
Association LE TAILLOIR
Association LION DE GUERRE
Restaurant LE CASTELET à Blois
WIKIPEDIA : La cuisine médiévale
www.medieval-moyen-age.net
Association LE FAISEUR DE RIPAILLES
Auberge LES VOUTES
VIVRE-AU-MOYEN-AGE
Les GUERRIERS D’AVALLON

http://www.voyageurs-du-temps.fr/

Le Saviez-Vous ► Des inventions pratiques que nous devons à la Première Guerre Mondiale


 

Les guerres ne devraient jamais exister, malgré tout, elles ont permis certaines inventions qui encore aujourd’hui sont utilisé partout dans le monde
Nuage

 

Des inventions pratiques que nous devons à la Première Guerre Mondiale

 

Entre 1914 et 1918, les Américains et les Britanniques ont effectivement rivalisé d’ingéniosité pour fournir divers produits utiles sur les champs de bataille, dans les camps médicaux ou dans le domaine complexe de la communication au début du 20e siècle. Voici quelques exemples étonnants!

Pensons notamment à la fermeture Éclair!

Cette dernière a été inventée par un Suédois, Gideon Sundback, qui avait émigré aux États-Unis. Après de nombreuses recherches, il était enfin parvenu à créer ce système de petites dents qui pouvaient être raccordées grâce à un curseur métallique. Les premières fermetures Éclair ont été utilisées par l’armée américaine pour les bottes et les uniformes des soldats!

Qui aurait aussi pensé que les serviettes sanitaires avaient été inventées dans le contexte de la grande guerre?

C’est la compagnie américaine Kimberly-Clark qui a produit pour la première fois en 1914 des serviettes à base de cellucotton, composé de résidus d’usines de pâtes et papiers notamment, et qui se sont révélées être beaucoup plus absorbantes que le simple coton. Si la Croix-Rouge les a rapidement utilisées pour soigner les blessés, les femmes les ont  quant à elles trouvées très pratiques pour leur hygiène personnelle même après le conflit!

Vos ustensiles en acier inoxydable trouvent aussi leur origine dans la Première Guerre mondiale!

C’est effectivement un Britannique, Harry Brearley, qui a découvert le procédé en ajoutant du chrome à l’acier alors qu’il cherchait un moyen d’empêcher l’érosion des canons. Apparemment insatisfait du résultat, il aurait jeté le bout de métal pour finalement réaliser quelques jours plus tard que celui-ci était resté intact. Très rapidement, l’acier inoxydable a été utilisé pour divers objets métalliques comme les instruments chirurgicaux, mais aussi les ustensiles de cuisine!

PAR EVELYNE FERRON

http://www.historiatv.com/

Une cuillère en argent donne un très mauvais goût à ce que vous mangez


Avez-vous déjà pensé que les ustensiles que vous utilisé pourrait avoir une influence sur le goût des aliments ? Il semble que le choix du métal pourrait changer de façon agréable ou très agréable, tout dépend des aliments. Mais quel serait l’ustensile idéal
Nuage

 

Une cuillère en argent donne un très mauvais goût à ce que vous mangez

 

<a href="https://www.flickr.com/photos/spam/5298206804">Hand-picked collection of silver & silver-plated antique spoons</a>/ Samantha Marx via Flickr CC<a href="http://creativecommons.org/licenses/by/2.0/deed.fr">License by.</a>

Hand-picked collection of silver & silver-plated antique spoons/ Samantha Marx via Flickr CCLicense by.

Il vaudrait mieux utiliser des couverts en or.

Laissez tomber l’argenterie de votre mémé. Zoe Laughlin, directrice de l’Institute of making (un groupe de recherche de l’University College de Londres sur «le monde du faire»), veut fabriquer «la meilleure cuillère du monde». Et la première question à se poser pour trouver le Graal du couvert est de se demander quelle est la matière idéale. Elle a donc mené une étude sur la manière dont le matériau des couverts affecte le goût des aliments, raconte le Telegraph.

La chercheuse explique au Guardian:

«Nous nous sommes rendus compte qu’il n’y avait pas beaucoup de recherches sur le goût des différents métaux, mais il affecte vraiment la saveur des aliments. Si un métal rend quelque chose plus sucré, ou plus riche, alors il y a du potentiel pour réduire la teneur en sucre dans l’aliment.»

Pour réaliser l’étude, les chercheurs ont préparé une série de cuillères en différents métaux: cuivre, chrome, zinc, étain, acier inoxydable, or et argent. 50 volontaires ont alors dû sucer chaque cuillère et donner leur avis précis sur le goût. Lors d’une deuxième étape, les cobayes ont fait ce même test, mais avec des aliments sucrés, salés et acides dans les cuillères, pour voir si les matériaux affectaient certaines saveurs.

Le bilan, dévoilé pour l’inauguration d’une nouvelle exposition sur la nourriture (comme expérience multi-sensorielle) au Science Museum de Londres, n’est pas très facile à mettre en pratique: les cuillères en or ont donné les résultats les plus savoureux, avec ou sans nourriture, sans doute parce que l’or n’a pas de goût métallique.

Selon Zoe Laughlin, «c’est manger comme on devrait manger, vous ne sentez que le goût de la nourriture et rien d’autre, vous n’avez pas vécu avant d’avoir mangé avec de l’or». Il paraîtrait même qu’un sorbet à la mangue dans une cuillère en or est un truc «divin»…

En deuxième position, l’acier inoxydable (ou inox). Heureusement, c’est plus abordable: c’est la matière qui compose une bonne partie des couverts standard, sûrement ceux qui sont rangés dans le tiroir de votre cuisine.

Et c’est l’argent qui obtient les moins bons résultats, à cause de sa saveur métallique très forte. En outre, l’argent réagit particulièrement mal aux acides des fruits et au soufre contenu dans les œufs. 

Si vous mangez du sucré, les cuillères en cuivre et en zinc, qui ont un goût un peu aigre, seront du plus bel effet gustatif. Par contre, il s’avère que manger de la morue dans une cuillère en zinc est extrêmement désagréable. Tout cela est lié à la facilité avec lesquels s’oxydent ou pas les différents métaux, explique le Guardian.

Zoe Laughlin travaille également en ce moment pour une grande compagnie aérienne. Dans le but de redessiner ses couverts, elle étudie donc aussi l’influence de la forme sur la saveur. Selon ses premiers résultats, la taille de la tête, la longueur, la courbe de la cuillère influencent le goût… Mais de façon très différente en fonction des individus.

http://www.slate.fr/

10 choses que vous ne nettoyez pas correctement


Qui aime faire du ménage ? Il y a temps de chose à faire de beaucoup plus intéressant ! Mieux vaut alors le faire bien et qui espérons-le dura plus longtemps
Nuage

 

10 choses que vous ne nettoyez pas correctement

Par Carly Ledbetter

Récurer la maison est souvent une aventure périlleuse. Vous voulez que ce soit propre, mais vous procrastinez. Vous finissez par venir à bout de votre ménage, mais tout est rapidement à refaire. Et si vous ne nettoyez pas votre maison correctement, certains éléments restent sales et peuvent nuire à votre santé.

Voici quelques conseils pour nettoyer correctement ces 10 éléments de votre maison :

La toilette

Il est facile pour l’urine et les matières fécales de s’accumuler derrière la toilette, laissant des résidus dégoûtants et particulièrement difficiles à récurer. Enroulez quelques serviettes en papier, trempez-les dans un produit nettoyant et frottez la zone jusqu’à ce qu’elle soit de nouveau resplendissante.

Le broyeur à déchets

Il est important de bien nettoyer le broyeur à déchets au moins une fois par semaine. Mais plutôt que d’utiliser un produit nettoyant commercial, vous pouvez utiliser des cubes de vinaigre blanc glacé ou des écorces d’agrumes et de l’eau froide, c’est tout aussi efficace.

Les serviettes

Oubliez les assouplissants ou pire les feuilles assouplissantes pour laver vos serviettes. Les assouplissants fonctionnent en ajoutant un revêtement sur le textile qui ne peut être enlevé, rendant vos serviettes beaucoup moins absorbantes après coup.

L’humidificateur

Changez l’eau du réservoir tous les jours et nettoyez l’humidificateur tous les trois jours en vous assurant que tout soit bien sec après coup. Assurez-vous de nettoyer votre humidificateur à fond au moins une fois par mois en lavant chaque partie avec du vinaigre blanc

Les poils d’animaux

L’un des meilleurs trucs pour enlever les poils d’animaux est de mouiller une paire de gants de plastique et de les passer sur les meubles, vous assurant ainsi d’enlever tout ce que la balayeuse, le rouleau adhésif et le plumeau ont pu laisser derrière.

Les vêtements d’entraînement

Utilisez du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude pour tuer les bactéries odorantes. Mettez les vêtements à la machine à laver en ajoutant le vinaigre blanc dès le départ. Après un lavage, utilisez une demi-tasse de bicarbonate de soude et mettez le tout à la sécheuse.

Les taches de vin rouge

Contrairement à la croyance populaire, le vin blanc n’est pas la meilleure option pour nettoyer les taches de vin blanc. Saupoudrez plutôt du sel sur le vin fraîchement déversé, et un produit oxydant pour les taches qui ont déjà séché.

La cafetière

La carafe, le couvercle et le filtre devraient être nettoyés tous les jours avec de l’eau chaude et savonneuse. Ce conseil s’applique également pour les machines Keurig, Fortement recommandant également de nettoyer la machine avec du vinaigre blanc quelques fois par année.

Les couteaux

Si vous êtes du genre à croire que tout va au lave-vaisselle, il y a de fortes chances que vos couteaux soient ressortis un peu plus usés de chaque nettoyage. Lavez plutôt vos couteaux à la main avec de l’eau chaude et du savon.

Les draps

Si nous pensions que laver les draps une fois par semaine était acceptable pour les personnes qui aiment grignoter au lit, c’est en réalité loin d’être suffisant. Pour ceux qui mangent au lit, il est conseillé de nettoyer ou de changer les draps au moins une fois tous les trois jours.

http://quebec.huffingtonpost.ca