Uriner dans la piscine peut être très mauvais pour votre santé


Même si c’est pénible de sortir de la piscine à cause d’une envie d’uriner, on prend son courage et on y va. Il y aurait plus de gens que l’on pense qui préfère uriner dans la piscine et le mélange avec le chlore est nocif pour la santé
Nuage

 

Uriner dans la piscine peut être très mauvais pour votre santé

 

Action Exercise Fun Goggles | 
Pixabay via Wikimédia CC License by

Action Exercise Fun Goggles | Pixabay via Wikimédia CC License by

Repéré par Vincent Manilève

Repéré sur Popular Science

 
Attention à ne pas faire une confiance aveugle dans le chlore.

Si vous avez déjà pensé que le chlore agit comme un produit magique purifiant l’eau, sachez que vous avez tort. Sa présence est d’autant plus problématique quand il se mélange à une autre substance, bien plus présente dans les bassins qu’on ne le pense: l’urine.

Sur le site de Popular Science, Ernest Blatchley, ingénieur environnementale à l’université de Purdue, explique la situation:

«Si ce n’était qu’une personne qui urinait dans la piscine, alors il n’y aurait pas de problème. Mais nous avons des preuves qui suggèrent qu’il y a des circonstances où la concentration de ces composants, dans certains, ont atteint des taux qui peuvent porter atteinte à la santé humaine.»

Tous les composants de l’urine peuvent interagir avec le chlore.

«Mais l’acide urique et un certain nombre d’acides aminés posent le plus de risques, précise PopSci. Quand ils réagissent avec le chlore, ils peuvent créer du trichlorure d’azote et du chlorure de cyanogène.»

Notons ici que le chlorure de cyanogène est très volatile.

«C’est une substance toxique, et une fois qu’elle atteint un niveau suffisant, elle peut se révéler dangereuse pour la santé humaine, détaille Blatchley. Mais le problème, comme il se forme et se dégrade très rapidement, est qu’il est très difficile de quel niveau elle peut atteindre dans une piscine.»

De son côté, le trichlorure d’azote peut provoquer des problèmes respiratoires quand il est inhalé, notamment chez les personnes souffrant d’asthme, mais également des irritations. Et rajouter du chlore ne fera que renforcer les risques de réaction chimique.

Malheureusement, analyser ces données dans une piscine reste pour l’instant très compliqué. Tout d’abord, parce que ces endroits n’ont pas les équipements nécessaires. Ensuite, parce que ces mesures dépendent de nombreux facteurs: combien de personnes sont présentes à un moment donné, l’eau se mélange-t-elle bien, à quelle température est l’eau, et depuis combien de temps cette dernière n’a pas été changée.

Heureusement, si le risque est plus élevé quand les piscines sont très fréquentées à un instant T, les concentrations dangereuses sont rarement atteintes. Néanmoins, il faut garder en tête une statistique intéressante, apportée par l’étude de Blatchley: 

«Je pense que pour n’importe quelle piscine dans laquelle vous placez des gens, vous pouvez être sûr qu’ils vont y uriner.»

Selon son estimation, le nageur moyen laisse derrière lui entre 50 et 80 millilitres d’urine.

«Essentiellement un shot rempli d’urine par nageur.»

Vous êtes prévenus. 

http://www.slate.fr/

Le sel, grand responsable des pipis nocturnes


Même si d’autres recherches sont nécessaires pour confirmer cette étude, cela me semble logique que le sel pourrait être une cause de nycturie, c’est-à-dire, se lever la nuit pour uriner. Ce qui peut causer des problèmes pour avoir une bonne nuit de sommeil
Nuage

Le sel, grand responsable des pipis nocturnes

 

Photo : iStock

Les personnes qui se réveillent régulièrement la nuit avec une envie d’aller à la toilette devraient réduire leur consommation de sel, montrent les résultats d’une étude japonaise.

Radio-Canada avec BBC

Un texte d’Alain Labelle

La nycturie se caractérise par une miction importante durant la nuit qui peut conduire certaines personnes à se lever plusieurs fois pour uriner, ce qui interrompt le cycle de sommeil et peut avoir des conséquences néfastes sur la qualité de vie.

Le problème affecte principalement les personnes de plus de 60 ans, mais frappe aussi les plus jeunes.

Le Dr Matsuo Tomohiro et ses collègues de l’Université de Nagasaki ont suivi 300 volontaires pour expliquer ce qui cause la nycturie.

L’équipe nippone a suivi pendant trois mois les participants, dont certains avaient un apport élevé en sel et des problèmes de sommeil. À la suite d’une diminution de sel dans leur alimentation, les chercheurs ont noté que leurs voyages aux toilettes sont tombés de plus de deux fois par nuit à une seule en moyenne.

Une baisse a également été remarquée durant le jour.

Inversement, 98 participants qui ont vu leur consommation de sel augmenter pendant l’étude ont constaté qu’ils allaient à la toilette plus souvent le soir.

Cette recherche laisse à penser qu’une modification purement diététique peut améliorer la qualité de vie de nombreuses personnes. Dr Matsuo Tomohiro

Le Dr Tomohiro estime que d’autres études doivent maintenant être réalisées pour confirmer ce lien entre la consommation de sel et la nycturie.

Une chose est certaine, selon le Pr Marcus Drake, expert de la nycturie à l’Université Bristol, au Royaume-Uni : la consommation de sel, qui n’était pas considérée comme une cause du problème, s’ajoute maintenant à la liste contenant également la caféine, l’alcool et certaines maladies comme le diabète.

La nycturie frappe aussi un pourcentage élevé de personnes atteintes d’apnée du sommeil.

Ces travaux ont été présentés lors du congrès de la Société européenne d’urologie qui se tient à Londres, au Royaume-Uni.

http://ici.radio-canada.ca/

Le Saviez-Vous ► Combien de litres d’urine y a-t-il dans une piscine municipale?


Avec les piscines municipales on peut se baigner été comme hiver.  Malheureusement, être dans l’eau donne envie d’uriner et rare ceux sortent pour se rendre aux toilettes. Le problème n’est pas l’urine en soit, mais le mélange avec le chlore et des désinfectants
Nuage

 

Combien de litres d’urine y a-t-il dans une piscine municipale?

 

Nous nous sommes tous déjà posé la question: est-ce que certains baigneurs à la piscine soulagent leur vessie dans l’eau? Malheureusement, la réponse est oui.

Des chercheurs ont publié une enquête dans le journal Environmental Science and Technology Letters.

Pendant trois semaines, ils ont prélevé 251 échantillons dans 31 piscines et spas de deux villes canadiennes. Le résultat est assez surprenant: ils ont mesuré entre 30 et 75 litres d’urine en moyenne.

Des chiffres qu’il faut tout de même relativiser, puisqu’une piscine municipale peut posséder plus de 800 000 litres d’eau. Il n’y a donc généralement pas plus de 0,01 % d’urine dans un bassin.

DES IMPACTS SUR LA SANTÉ

En dehors du fait que cette découverte soit dégoutante, les chercheurs soulignent que cela peut avoir des impacts négatifs pour la santé. Si l’urine est dite stérile lorsqu’elle est seule, elle peut devenir toxique lorsqu’elle est mélangée avec les produits que l’on trouve dans une piscine, comme le chlore et les autres désinfectants.

Cela peut avoir comme conséquences des problèmes d’asthme et augmenter le risque de cancers si l’exposition aux molécules toxiques est importante et régulière.

Reste à savoir ce que pourront faire les pouvoirs publics pour tenter de résoudre ce problème. 

http://fr.canoe.ca

Hommes: 13 symptômes de cancer à ne jamais ignorer


Les hommes ont moins tendance à aller consulter quand certains symptômes qui peuvent apparaitre et pourtant, ils devraient être conscients que cela pourrait leur sauver la vie.
Nuage

 

Hommes: 13 symptômes de cancer à ne jamais ignorer

Plusieurs cancers fréquents chez les hommes ont les mêmes symptômes que d’autres maladies ou conditions médicales. Les hommes sont aussi reconnus pour avoir tendance à retarder les visites chez le médecin… Il est donc important de consulter un professionnel de la santé lorsque vous remarquez ces symptômes ou toute autre douleur ou changement inhabituels. 

PAR ALYSSA JUNG

1. De la difficulté à uriner peut indiquer un cancer chez les hommes

Si vous éprouvez fréquemment de la difficulté à uriner ou remarquez du sang dans vos urines, consultez votre médecin. Il faut également voir un médecin si vous remarquez du sang dans votre sperme ou éprouvez une dysfonction érectile. Ces symptômes pourraient en effet être des signes de cancer de la prostate.

« Malheureusement, il n’existe aucun symptôme du cancer de la prostate avant que la maladie soit rendue au stade agressif », explique le docteur Moshe Shike, gastroentérologue au Memorial Sloan Kattering Cancer Center, à New York.

Docteur Shike mentionne qu’il voit fréquemment des patients qui ignorent ces symptômes parfois jusqu’à 6 mois avant d’aller consulter. Or, plus tôt vous prenez votre santé en main, plus vous avez de chance de traiter la maladie à temps.

2. Des changements testiculaires peuvent aussi constituer un symptôme de cancer chez l’homme

Tout comme les femmes sont conscientes de la forme et de la sensation de leurs seins au toucher, les hommes devraient porter une attention toute particulière à leurs testicules. Si vous remarquez des changements au niveau de la taille d’un ou des deux testicules, consultez un médecin. En outre, si les testicules semblent enflés ou plus lourds qu’à l’habitude, ou si vous sentez une bosse, cela pourrait indiquer un cancer testiculaire, indique Maurie Markman, docteur et oncologue au Cancer Treatment Centers of America.

Le cancer testiculaire est surtout commun chez les jeunes hommes ou les hommes d’âge moyen.

3. Des changements visibles à la peau

Les hommes de 50 ans et plus ont 2 fois plus de chances que les femmes de développer ou mourir d’un cancer de la peau.

Les hommes sont ciblés par 40 % des cas de mélanomes, mais de 60 % des cas mortels, selon la Fondation du cancer de la peau. Pourquoi? Une étude menée par le National Sun Protection Advisory Council a montré que les hommes passent davantage de temps au soleil que les femmes et qu’ils ont moins tendance à protéger leur peau avec un écran solaire. Les hommes ont aussi moins de cheveux pour couvrir leur cuir chevelu et leurs oreilles, deux zones du corps où le cancer peut prendre forme. Enfin, les hommes consultent moins leur médecin que les femmes. Les cancers ne sont donc pas détectés aussi rapidement.

« Il est facile de passer à côté des premiers signes de cancer, déplore Rich Wender, directeur de la Société du cancer américain. Plusieurs personnes pensent que les grains de beauté, les acrochordons ou les taches sur la peau ne sont pas inhabituels ».

Si vous remarquez un grain de beauté qui change de couleur, de taille ou qui se soulève de la peau, consultez un médecin. Lorsqu’il s’agit d’un mélanome, les grains de beauté sont de formes irrégulières et plus foncées. Ils peuvent même contenir plusieurs couleurs.

« Les mélanomes sont beaucoup moins communs que d’autres cancers de la peau, mais ils sont plus graves et peuvent être mortels, explique le docteur Wender. Par contre, plusieurs mélanomes sont lents à se développer et sont relativement faciles à traiter s’ils sont découverts suffisamment tôt. »

4. Une douleur dans la bouche

Un feu sauvage qui guérit ou un léger mal de dents temporaire, après une visite chez le dentiste, n’est probablement rien d’alarmant. Par contre, si vous ressentez une douleur qui ne part pas, un feu sauvage qui ne semble pas vouloir guérir, des taches rouges ou blanches sur la langue ou sur les gencives, ou encore une enflure ou un engourdissement de la mâchoire, il pourrait s’agir de signes précurseurs d’un cancer de la bouche.

Les hommes qui fument ou qui mâchent du tabac sont plus susceptibles de développer un cancer de la bouche, dit le docteur Markman.

« Il y a davantage d’hommes que de femmes qui fument. Les fumeurs et les personnes qui mâchent du tabac doivent être beaucoup plus vigilants lorsqu’il est question des douleurs ou des lésions qui ne guérissent pas dans la bouche ou sur les lèvres », dit-il.

5. Une toux chronique peut être un symptôme de cancer

Une toux qui dure plus de trois semaines, sans autre symptôme comme un rhume ou des allergies, peut être une indication précoce de cancer du poumon. La leucémie peut aussi d’abord s’annoncer comme une bronchite.

« Si la toux n’est pas habituelle et qu’elle persiste, ou si vous remarquez la présence ou le goût du sang, il est très important de consulter un professionnel de la santé », affirme le docteur Markman.

Certains patients atteints du cancer du poumon ont aussi mentionné souffrir de douleurs à la poitrine qui s’étendent jusqu’à l’épaule, voire au bras.

6. Du sang dans les selles

Il ne pourrait s’agir que d’hémorroïdes, mais il pourrait aussi s’agir d’un cancer du côlon. Les examens pour ce type de cancer commencent habituellement autour de 50 ans, mais de plus en plus de cas apparaissent chez les plus jeunes. Voilà pourquoi il faut consulter un médecin aussitôt que vous remarquez quelque chose d’anormal.

« Il est facile de négliger du sang dans les selles en pensant qu’il s’agit de quelque chose de bénin, par exemple d’hémorroïdes ou de constipation, et ce, surtout quand le problème part et revient. Les gens ont donc tendance à se rassurer, et surtout les plus jeunes, explique le docteur Wender. Mais la présence de sang dans les selles n’est jamais normale. Il faut consulter un médecin dans les plus brefs délais. »

7. Des douleurs à l’estomac ou des nausées

Les petits maux d’estomac quotidiens sont rarement des signes avant-coureurs de cancer. Vous devriez cependant consulter un médecin si la douleur est persistante ou si vous vous sentez nauséeux très souvent. Cela pourrait indiquer un simple ulcère, mais il pourrait aussi s’agir de signes annonçant une leucémie. Il pourrait aussi s’agir d’un cancer de l’oesophage, du foie, du pancréas ou un cancer colorectal.

8. Une fièvre et des infections fréquentes peuvent également indiquer un cancer

Si vous êtes normalement en santé, mais que vous vous sentez malade et faites de la fièvre plus souvent qu’à l’habitude, cela pourrait être un symptôme de la leucémie. Ce cancer pousse le corps à produire un niveau anormal de globules blancs. Ceci a pour effet d’affaiblir le mécanisme de protection contre les infections et vous rend malade plus souvent. Soyez donc à l’affût des symptômes de grippe qui persistent.

9. De la difficulté à avaler pourrait cacher un cancer de la gorge

Un mal de gorge persistant pendant plusieurs semaines pourrait indiquer que vous souffrez d’un cancer de la gorge. Ces symptômes pourraient aussi indiquer un cancer du poumon ou de l’estomac.

10. Des ecchymoses fréquentes

Un petit bleu par-ci et par-là n’a rien d’inquiétant. Par contre, si vous remarquez que des ecchymoses apparaissent sans raison apparente et souvent, particulièrement dans des endroits où vous ne devriez pas vous cogner – une main ou un doigt, par exemple-, consultez un médecin.

Des ecchymoses inhabituelles peuvent être un signe de leucémie, selon le Cancer Treatment Centers of America. Avec le temps, la leucémie nuit à l’alimentation du sang en oxygène, ce qui cause des caillots.

11. Une perte de poids inexpliquée

Une perte de poids est une bonne nouvelle pour la plupart des gens. Mais si vous avez moins d’appétit et perdez du poids sans raison, vous devriez consulter un médecin, selon le docteur Markman.

Perdre du poids peut être un effet de certains types de cancers. Parmi ceux-ci, les cancers de l’oesophage, du pancréas, du foie ou du côlon. La perte de poids peut aussi être un symptôme fréquent de leucémie et de lymphome, ajoute le docteur Wender.

12. Une fatigue persistante

Tout le monde peut manquer d’énergie un jour ou l’autre. Mais si vous êtes toujours fatigué ou vous sentez essoufflé sans raison pendant plus d’un mois, consultez un médecin. La leucémie et le lymphome sont en effet des causes de fatigue persistante.

« La plupart du temps, il ne s’agit pas de cancer. Mais il faut tout de même surveiller ces symptômes de près », dit le docteur Wender.

http://selection.readersdigest.ca/

5 raisons expliquant que vous ayez souvent envie d’uriner


Certains aliments et boissons peuvent nous faire uriner plus souvent, mais le stress, les médicaments peuvent aussi être des facteurs … ou c’est une infection qui demande de consulter un médecin
Nuage

 

5 raisons expliquant que vous ayez souvent envie d’uriner

 

Évidemment, boire d’importantes quantités d’eau vous mènera tout droit à la toilette. Mais il y a d’autres facteurs pouvant expliquer que vous deviez aller fréquemment au petit coin durant la journée.

Ce qui influencera la fréquence des envies d’uriner d’une personne peut toutefois avoir aucun effet sur une autre. Et les spécialistes de la santé ne sont pas encore en mesure d’expliquer pourquoi certains aliments et certaines activités sont susceptibles de nous donner plus envie d’uriner.

Si vous remarquez que vous devez uriner plus fréquemment depuis quelques temps, il se peut que vous souffriez d’une infection urinaire ou de la vessie.

Et si vous ressentez des douleurs lorsque vous urinez, ou que votre urine est plus foncée et odorante qu’à l’habitude, n’hésitez pas à consulter un médecin.

Découvrez 5 raisons pouvant expliquer que vous ayez plus souvent envie d’uriner dans la galerie ci-dessous :

Le stress

Le stress et l’anxiété peuvent influencer les signaux cérébraux, et vous donner des envies pressantes et plus fréquentes d’aller à la toilette.

Les aliments acides

Les agrumes et les jus peuvent irriter la vessie de certaines personnes. Il en va de même pour les produits à base de tomates.

L’alcool et la caféine

L’assoupissement des nerfs et l’absorption de liquide sont évidemment les principaux facteurs. Mais le coupable peut varier d’un individu à l’autre. Certains auront davantage envie d’uriner après avoir bu du vin rouge, tandis que la consommation de bière ou de café sera en cause chez d’autres personnes.

Les médicaments

Certains médicaments, en particulier ceux liés à la haute pression, sont connus pour accroître la fréquences des envies d’uriner.

Les aliments épicés

Pour certaines personnes, les aliments épicés irriteront la vessie de la même façon que les agrumes irriteront celle d’autres individus.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Trucs Express ► 5 remèdes de grand-mère pour vous débarrasser efficacement des odeurs d’urine de chat


L’urine d’un chat est atroce si c’est pour marquer son territoire. Quelques trucs pour faire disparaitre cette odeur dans la maison
Nuage

5 remèdes de grand-mère pour vous débarrasser efficacement des odeurs d’urine de chat

Sa litière est propre et malheureusement, ça n’a pas empêché votre chat de faire pipi sur votre tapis, votre sol ou votre canapé. Depuis, en dépit de tout, une mauvaise odeur d’urine subsiste. Et si vous reveniez aux méthodes de votre mamie ?

En plus de la traditionnelle et très efficace méthode de l’aération, ces quelques petites choses peuvent en effet vous aider à vous débarrasser de façon très efficace du terrible parfum de l’urée féline. Non, il ne sera pas ici question de mettre son chat dehors (bien au contraire !) ni de Javel : cette dernière a plutôt tendance à attirer les chats donc… utilisez-la plutôt pour nettoyer leur caisse afin de les y attirer !

1. L’eau gazeuse

Comment l’eau gazeuse peut-elle être efficace contre les mauvaises odeurs ? Eh bien… grâce à sa teneur en sel ! N’hésitez donc pas à vous procurer la plus salée que vous trouviez et à l’appliquer directement là où le jet d’urine a eu lieu : celle-ci permettra également de faire remonter la tâche à la surface afin de la faire disparaître. Laissez-la simplement agir quelques minutes puis tamponnez bien à l’aide d’un tissu absorbant.

2. Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc c’est LE produit «magique» que toutes les mamies ont dans leur placard pour tenir leur maison telles de véritable fées du logis. Il faut dire qu’il désinfecte, nettoie, empêche les mauvaises odeurs de s’installer… et déplaît au fin odorat des tigres de salon ! N’hésitez donc pas à en mettre un peu dans de l’eau pétillante (2 cuillères de vinaigre pour 4 d’eau) afin de détacher la surface qui a servi d’urinoir et de laisser agir la mixture quelques minutes avant de bien absorber le tout pour être sûr qu’aucune odeur ne subsiste. Il y a fort à parier que votre matou ne revienne pas marquer cet endroit de sitôt !

3. Le bicarbonate de soude

Avec le vinaigre, le bicarbonate de soude est le deuxième secret que se partagent toutes les grand-mères astucieuses. C’est un produit naturel et économique qui sait se rendre utile partout à la maison puisqu’il est possible de s’en servir aussi bien pour cuisiner que pour faire le ménage. D’ailleurs, s’il est super efficace contre les tâches tenaces, il l’est également pour bloquer les mauvaises odeurs : il a en effet le don de pouvoir stabiliser le pH des solutions acides et fortement basiques… ce qui les empêchent de se développer !

Comment l’appliquer ? Vous pouvez en mettre deux tasses dans une casserole d’eau bouillante dans laquelle vous ajouterez 5 gouttes d’huile essentielle d’arbre à thé… et placer le récipient au centre de la pièce où l’odeur d’urine de chat se fait sentir jusqu’à refroidissement complet du contenant ! L’huile essentielle assainira l’air tandis que le bicarbonate absorbera les odeurs de la pièce.

4. Le citron

Comme le vinaigre, le citron est acide et plutôt corrosif. Et de la même façon, il nettoie, désinfecte, lutte contre les mauvaises odeurs et déplaît aux matous. N’hésitez donc pas à les combiner ensemble dans un mélange d’eau pétillante et bicarbonate que vous vaporiserez là où l’odeur d’urine persiste pour tout faire partir !

5. Faire un répulsif maison

Faire partir l’odeur d’urine de chat, c’est bien. L’empêcher de revenir : c’est mieux ! Pour ne pas qu’il marque de nouveau son territoire, outre la stérilisation/castration, pensez… au poivre noir ! Si ce condiment nous pique le nez, sachez qu’il n’est pas sans effet sur les narines de votre félin. Aussi, n’hésitez pas à en faire infuser deux bonnes cuillères dans un demi litre d’eau bouillante… puis de vaporiser l’infusion refroidie sur les tapis et autres surfaces tant aimées de votre matou. Normalement, il ne devrait pas y revenir de sitôt.

https://wamiz.com

Une femme enceinte paie son université en vendant des tests de grossesse positifs


C’est une idée vraiment bizarre de vendre des tests de grossesse positifs dans le but de payer ses études. Qui pourrait payer 25 $ pour un test d’une autre personne ? Une blague ? Un chantage ? À mon avis, c’est stupide
Nuage

 

Une femme enceinte paie son université en vendant des tests de grossesse positifs

 

The Huffington Post  |  Par David Moye

En Floride, une femme enceinte fait une petite fortune en faisant quelque chose qu’elle doit faire de toute façon: uriner.

La femme, qui veut préserver l’anonymat, a récemment publié une annonce sur Craigslist. Elle y inscrit qu’elle est enceinte de trois mois et qu’elle offre des tests de grossesse positifs pour 25 $ ou deux pour 35 $ si l’acheteur parcourt de plus de 100 km pour la rejoindre.

Son offre a depuis été retirée, mais nos collègues du Huffington Post américain ont pu prendre une capture d’écran.

craigslist

«Le tire dit tout. Je suis enceinte de trois mois et je vends des tests de grossesse positifs pour votre utilisation personnelle. Je ne veux pas savoir si vous l’utilisez pour faire une blague ou pour faire du chantage au grand patron de votre compagnie avec qui vous couchez. C’est le genre de transaction qui s’opère sans questions.»

Un journaliste de WJAX-TV s’est fait passer pour un client et a rencontré la vendeuse. Elle a accepté de lui accorder une entrevue si elle pouvait préserver l’anonymat.

«Je suis à l’université et j’ai besoin de tout cet argent pour payer mon diplôme, pour moi, c’était une décision simple», a-t-elle déclaré au journaliste.

Elle a ensuite ajouté qu’elle pouvait faire jusqu’à 200 $ par jour.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

 

http://quebec.huffingtonpost.ca/