Urgences animales Des secouristes pour nos bêtes à poils


Je trouve que c’est une bonne idée et la cotisation n’est vraiment pas exorbitante et surement que c’est un service qui sera en pleine expansion
Nuage

 

Urgences animales

Des secouristes pour nos bêtes à poils

 

TVA Nouvelles

Les animaux ont maintenant accès à leurs propres services ambulanciers. Urgences animales, qui œuvre dans la région montréalaise, est d’ailleurs un organisme unique au pays.

L’initiative vient d’un petit groupe d’hommes et de femmes qui travaillaient déjà dans les services d’urgence et qui partagent tous un amour pour nos compagnons à quatre pattes.

urgences-animales-coup-de-chapeau-ambulance
Le gentil Réflex, un springer anglais, a participé à la démonstration à laquelle l’équipe de Coup de chapeau a eu droit. (Crédit: TVA Nouvelles)

L’équipe compte des ambulanciers, des pompiers, et même des policiers. Son directeur, Eric Dussault, trouvait malgré tout qu’il manquait une expertise essentielle…

 «On s’est donc fait amis avec des techniciennes en santé animale», raconte le pompier de formation, pour combler les besoins.

urgences-animales-coup-de-chapeau-ambulance
Eric Dussault, directeur d’Urgences animales. (Crédit: TVA Nouvelles)

Les secouristes se servent d’une ancienne ambulance qui a été adaptée pour le transport animalier.

Mais pour mener à bien leurs activités, il faut des sous. Leur financement se fait à travers leurs membres, qui paient une cotisation annuelle de 35$. Une somme modeste qui donne droit, 24 heures sur 24, aux services d’urgence, «que ce soit le sauvetage ou le secours en ambulance», précise M. Dussault.

L’équipe répond également aux services d’urgence à domicile. Nos amis les animaux sont ensuite redirigés vers une ressource appropriée, que ce soit un vétérinaire ou bien un service animalier.

Il s’agit généralement d’un travail de l’ombre, mais ceux le font se disent comblés.

«C’est un travail stimulant et motivant, et on sait qu’on sert à quelque chose. C’est le plus beau cadeau que la vie peut nous faire», s’enthousiasme Eric Dussault.

urgences-animales-coup-de-chapeau-ambulance
(Crédit: TVA Nouvelles)

urgences-animales-coup-de-chapeau-ambulance
(Crédit: TVA Nouvelles)

http://tvanouvelles.ca

Détectives privés pour animaux


Je pense que ce billet pourrait intéresser certaines personnes du Québec, qui ont connaissance qu’un animal a disparus .. En tout cas c’est bon a savoir surtout si l’animal a une valeur sentimentale ou faut le dire certains coûtent très cher ..
Nuage

 

Détectives privés pour animaux

 

Détectives privés pour animaux

L’organisme Urgence Animales est le seul au Québec qui se spécialise dans la recherche d’animaux disparus ou volés. Sur la photo, l’homme en charge de l’unité de recherche, Éric Dussault, et Roxy, le chien pisteur
© Courtoisie Urgences Animales

Les techniques utilisées par Urgences Animales, qui s’occupe notamment de retrouver des animaux disparus ou volés, font penser à Ace Ventura, le célèbre personnage incarné par Jim Carrey.

 

L’équipe d’Urgences Animales, qui effectue jusqu’à 350 opérations de recherche annuellement, peut compter sur un processus précis afin de retrouver les bêtes de compagnie.

Cet organisme montréalais à but non lucratif est le seul au Québec à être spécialisé dans ce domaine.

Après avoir rencontré les propriétaires et déterminé le type d’intervention adéquat, les «limiers» entrent en scène. Les techniques utilisées seront différentes si l’animal a disparu ou si l’on croit par exemple qu’il a été volé.

«Je ne peux pas dévoiler toutes nos tactiques, mais nous pouvons faire de la surveillance vidéo et physique et de la filature. Il faut œuvrer de différents stratagèmes pour retrouver l’animal», a expliqué Éric Dussault, en charge de l’unité de recherche.

Ce dernier a même déjà été en contact avec une ancienne agente du FBI qui a démarré sa propre entreprise pour retrouver des animaux aux États-Unis et qui a pu lui donner quelques trucs.

Un chien pour en retrouver un autre

L’équipe d’Urgences Animales peut même compter sur deux chiens pisteurs, entraînés pour retrouver les animaux. Ceux-ci peuvent flairer la trace des disparus grâce à leur odorat, mais ont également d’autres atouts.

«Il y a chez les chiens une sorte d’attirance naturelle pour se retrouver en meute», a indiqué M. Dussault.

Un chien pisteur, en jappant, peut donc par exemple attirer un chien perdu qui est à proximité et qui refuse de venir au pied.

Et si la mission première d’Urgences Animales est le bien-être des animaux, ils doivent aussi composer avec les inquiétudes de leurs propriétaires.

«Lorsqu’on intervient pour un animal, on intervient aussi pour l’humain. Des fois l’animal est comme un membre de la famille. On a déjà vécu des pertes de conscience et on a dû faire appel à des ressources additionnelles», a souligné l’enquêteur.

La plupart des recherches visent à retrouver des chats et des chiens, mais aussi d’autres animaux, comme des perroquets, figurent aussi sur la liste.

http://fr.canoe.ca