États-Unis ► Un calendrier perpétuel pour figer le temps


Vouloir tout réformer il me semble que cela amènera a des années de routines. Est-ce faisable partout au monde, je ne crois pas, étant donné certains aspects justement religieux, et ou tradition, car certains se fit au calendrier lunaire, Qu’on veuille une heure universelle non plus je ne pense pas que cela soit possible, cependant qu’on élimine une fois pour toute le changement d’heure me semble possible
Nuage

États-Unis ► Un calendrier perpétuel pour figer le temps

Noël et le jour de l’An tomberaient toujours la même journée, ainsi que les dates d’anniversaire et les jours fériés.

© Shutterstock / Agence QMI

BALTIMORE, Maryland – Des chercheurs américains ont mis au point un calendrier perpétuel grâce auquel Noël et jour de l’An tomberaient toujours la même journée, ainsi que les dates d’anniversaire et les jours fériés.

Deux scientifiques de l’Université Johns Hopkins à Baltimore, au Maryland, ont trouvé une façon de «figer le temps» en créant un calendrier où chaque période de 12 mois est strictement identique à la précédente.

Cette idée peut paraître saugrenue, mais selon l’astrophysicien Richard Conn Henry et l’économiste Steve H. Hanke, les avantages pratiques et même économiques d’un calendrier perpétuel seraient immédiats.

«Pensez seulement au temps et aux efforts nécessaires pour revoir le calendrier de chaque organisation à travers le monde. Un calendrier perpétuel serait considérablement plus simple et plus facile à gérer», explique Richard Conn Henry.

Leur système repose sur une période de 12 mois où le 1er janvier tombe toujours un dimanche et le 31 décembre un samedi. À cela, on ajoute une semaine complète tous les cinq ou six ans, à la fin de l’année, ce qui permet de resynchroniser le calendrier avec les saisons.

D’autres essais avaient déjà été tentés par le passé, notamment par George Eastman, vers la fin du 19e siècle. Celui-ci proposait un calendrier de 13 mois identiques de 28 jours chacun. Le projet était toutefois tombé à l’eau, car il ne respectait pas les dates du shabbat.

La nouvelle proposition est irréprochable sur le plan religieux, et facilite également la vie des entreprises, qui n’auraient par exemple pas à subir une fermeture en milieu de semaine à cause d’un jour férié.

Sur le plan économique, les avantages seraient également palpables, notamment en simplifiant les calculs de taux d’intérêt, qui doivent tenir compte des anomalies de notre calendrier grégorien. Celui-ci compte en effet une journée supplémentaire tous les quatre ans, chaque année bissextile.

Les chercheurs sont également favorables à la mise en place d’une «heure universelle».

«On en finirait avec les différents fuseaux horaires, avec le passage à l’heure d’été et à l’heure d’hiver et aux incessantes fluctuations de dates, année après année», disent-ils.

http://fr.canoe.ca

Dissuader les gens de choisir la malbouffe


Je trouve intéressant le nombre de temps pour éliminer les calories ingérés qui seraient inscrit sur les étiquettes sauf peut-être que cela augmenterait le problème pour ceux qui souffre de certaines maladies relié a la bouffe comme chez les anorexie ..
Nuage

 

Dissuader les gens de choisir la malbouffe

 

 

Dissuader les gens de choisir la malbouffe

© Shutterstock

Les étiquettes nutritionnelles devraient fournir d’autres informations plus dissuasives.

 

Les étiquettes nutritionnelles traditionnelles, affichant notamment le nombre de calories contenues dans les aliments, ne sont pas assez dissuasives, car la majorité des gens sous-estiment le nombre de calories et n’ont aucun repère pour bien comprendre les chiffres indiqués.

Des chercheurs de l’Université Johns Hopkins de Baltimore, aux États-Unis, ont trouvé un moyen efficace pour réduire la consommation de malbouffe et de boissons gazeuses chez des adolescents.

Les étiquettes affichaient la quantité d’exercice physique nécessaire pour brûler le nombre de calories ingérées. Par exemple: une bouteille de soda = près d’une heure de jogging. Avec ce type d’information, les chercheurs ont constaté que les jeunes étaient deux fois moins susceptibles de choisir les aliments malsains. Ces informations étaient plus concrètes et faciles à comprendre.

Il s’agirait donc d’une option intéressante à envisager pour dissuader les gens d’opter pour des choix moins santé.

http://fr.canoe.ca