Trop de sucre, plus de parkinson ?


Le sucre raffiné n’est pas le bienvenu dans notre corps surtout s’il est surconsommé. Car il peut mettre en danger certaines neurones et mettre a mort des cellules du cerveau
Nuage

 

Trop de sucre, plus de parkinson ?

 

 

Des chercheurs de l’Université du Québec à Trois-Rivières ont observé qu’un taux de sucre sanguin trop élevé peut provoquer la mort de certaines cellules du cerveau et favoriser le développement de la maladie de Parkinson à long terme.

Les diabétiques qui ne sont pas suivis, adéquatement et les prédiabétiques seraient donc plus à risque

La directrice de l’étude Mme Martinoli, dit qu’un excès de sucre sanguin engendre un stress oxydatif et gruge les neurones.

Protéger ses neurones

En revanche, on a découvert que la quercétine et la sésamine présentes dans de nombreux végétaux dont les oignons, les pommes, les câpres , le thé et les graines de sésames (d’où le nom de sésamine), aideraient à réduire ce stress oyxdatif et offriraient une certaine protection à nos neurones.

Manger des végétaux protecteurs est donc un moyen d’éviter les sucres raffinés, de consommer plus de fibres et de mieux contrôler le sucre sanguin

La Semaine/Santé Prévenir/Anne-Marie Roy Nutritionniste/Mai 2012