Le Saviez-Vous ► Comment les poissons boivent-ils ?


Comment les poissons boivent ? À vrai dire, c’est une question qu’on ne pense pas vraiment surtout que les poissons vivent dans l’eau ! Et si l’eau est salée, peuvent-ils réussir a assouvir leur soif ?
Nuage

 

Comment les poissons boivent-ils ?

 

poissons sous l eau

Crédits : Pxhere

par Louison

Constamment immergés, les poissons vivent dans l’eau. Mais que boit un poisson de mer alors que l’eau est extrêmement salée ? De plus, il existe des dizaines d’espèces (si ce n’est plus) qui sont répertoriées comme étant des « poissons ». Cette diversité complique encore plus les choses comme nous allons le voir. Qu’est-ce qu’une carpe a de commun avec un hippocampe ? Que penser de l’axolotl qui peut sortir de l’eau et devenir un vrai lézard ?

Les poissons boivent bien !

De façon générale, les poissons ont le choix quand ils absorbent de l’eau. Ils peuvent par exemple la rediriger vers leurs ouïes pour respirer. C’est ce qu’ils font le plus souvent, les ouïes étant une partie du poisson qui est gorgée de micro-vaisseaux sanguins. Grâce à ce système, ils peuvent récupérer l’oxygène contenu dans l’eau. Mais les poissons ont aussi généralement le choix d’avaler l’eau et de la diriger vers leur vessie.

La différence entre poisson de mer et poisson d’eau douce

Connaissez-vous le phénomène d’osmose ? La définition en science est qu’il s’agit d’un acte de diffusion entre deux liquides par une membrane. Ce qui est dissout passe d’un liquide à l’autre, sans que ceux-ci ne se mélangent.

Ici, nos deux liquides sont l’eau et le sang du poisson, et la membrane est celle de ses ouïes. L’eau de mer est beaucoup plus salée que le sang du poisson, donc le sel passe naturellement de la mer à son sang. Pour éviter de finir complètement desséché, le poisson de mer doit donc boire beaucoup pour pouvoir évacuer. On considère que c’est 10 à 30 ml d’eau par jour par tranche de 100 g.

Par contre, le cas des poissons d’eau douce est différent. En effet, l’eau est beaucoup moins salée – elle est même moins salée que lui. Ainsi, le poisson d’eau douce ne doit pas boire autant qu’un poisson de mer. Sans cela, il finirait par exploser.

Les exceptions à la règle

Quand on pense avoir tout compris, la nature s’amuse à nous soumettre des exceptions. Et même dans ce cas, on en trouve au moins deux : le saumon et le requin. Le premier est un poisson qui vit à la fois en eau douce et en eau salée, selon la période de sa vie. Les scientifiques ont découvert qu’il adoptait son comportement à son milieu de vie.

Le cas du requin est différent, puisque cet animal fait partie de ceux qui n’ont pas de vessie. Le requin a la particularité de « transpirer » son acide urée, évacuant les déchets par cette voie.

Sources : Général Kulturele Figaro

https://lesavaistu.fr/

Ces chèvres accros à l’urine humaine sont évacuées d’un parc en hélicoptère


Si vous voyez des chèvres dans le ciel, non vous n’avez pas pris des substances hallucinatoires. Qui aurait cru que des animaux comme des chèvres qui cherchent à combler leur manque d’iode vont attaquer des humains pour leur urine ou leur transpiration. Il faut dire que ces chèvres ne sont pas originaire d’un parc national de l’état de Washington aux États-Unis.
Nuage

 

 

Ces chèvres accros à l’urine humaine sont évacuées d’un parc en hélicoptère

 

Crédits : The Seattle Times

par  Laura Boudoux

Elles attaquent les promeneurs, avides d’urine et de transpiration. Non-originaires de l’Olympic National Park de l’État de Washington, où elles ont été introduites dans les années 1920, ces chèvres sont évacuées par hélicoptère depuis début septembre 2018, rapporte le Seattle Times.

Dans ce parc, cette espèce native des hautes montagnes ne dispose en effet d’aucune source naturelle de sel, duquel elles sont pourtant friandes. Pour combler leurs besoins en iode, les chèvres se tournent donc vers les humains, dont elles raffolent de l’urine, ce qui préoccupait de plus en plus les autorités locales. En 2010, un mâle a même tué un randonneur de 63 ans, souligne la National Public Radio.

Un problème majeur qui a poussé les autorités à mettre en place un plan d’évacuation prévu pour durer de 3 à 5 ans. 700 chèvres devraient être évacuées par hélicoptère, vers la chaîne des Cascades, dans leur habitat naturel. Œillères sur les yeux, calmées par un sédatif, les chèvres se retrouvent donc depuis quelques semaines pendues deux par deux à une corde reliée à un hélicoptère. Après avoir volé quelques minutes, elles sont transférées dans des camions réfrigérés – pour qu’elles restent au frais malgré la promiscuité –, qui les déposent dans la nature. Les chèvres que les équipes n’auront pas réussi à évacuer devraient quant à elles être abattues…

Les autorités de l’Olympic National Park se réjouissent de ce plan d’action, qui devrait permettre de rétablir l’ordre naturel du parc.

« Nous aurons ainsi évacué une espèce exotique qui a eu des impacts sur les écosystèmes fragiles », a ainsi expliqué Sarah Creachbaum, la surveillante générale du parc.

Une extraction à grande échelle dont le succès ne pourra pas être vérifié tout de suite.

« Les populations de chèvres ne grandissent pas vite. Il faudra attendre une ou deux décennies » avant de voir si les animaux évacués se sont bien adaptés à leur nouvel environnement… et si les randonneurs de l’Olympic National Park peuvent se soulager contre les arbres sans se faire agresser.

Sources : NPR / Seattle Times

https://www.ulyces.co/

Le Saviez-Vous ► Les 9 choses que la sueur dévoile sur vous et votre santé


La sueur peut signifier beaucoup de choses qu’à part avoir chaud. Il semble même, que la transpiration aurait une odeur particulière dans certaines situations, comme la peur, la maladie, les ondes positives ….
Nuage

 

Les 9 choses que la sueur dévoile sur vous et votre santé

 

Votre transpiration peut notamment démontrer que vous avez peur, que votre alimentation n’est pas équilibrée ou que vous vous sentez déprimé. Découvrez les 9 choses étonnantes que votre sueur peut révéler sur vous et votre santé.

PAR JULIANA LABIANCA

Vous manquez de sodium

La sueur peut en dire long sur votre forme physique et sur votre humeur. En outre, une transpiration salée peut signaler une carence en sodium de l’organisme. Votre sueur vous pique les yeux? Elle a un effet abrasif sur une écorchure? Votre sueur vous laisse-t-elle une sensation de brûlure sur la peau ou des marques blanches sur le visage ou les vêtements? Si vous répondez oui à l’une de ces questions, vous devriez augmenter la teneur en sodium de votre alimentation. Au besoin, salez légèrement vos aliments – œufs, légumes, viandes – et buvez des boissons énergisantes plutôt que de l’eau plate quand vous vous entraînez.

Vous devriez peut-être laisser tomber le café

Trop de java peut être responsable d’une transpiration abondante lorsque vous allez au travail le matin.

« Le café stimule la transpiration de deux façons », explique la Dre Liz Lyster du groupe médical Holtorf (Foster City, Californie) dans le Huffington Post. « La caféine stimule le système nerveux central et active les glandes sudoripares, de sorte que plus vous en prenez, plus vous transpirez. De plus, la chaleur qui se dégage du liquide peut vous réchauffer au point de vous faire transpirer. »

Si vous n’arrivez pas à vous libérer de votre dépendance au café, passez au décaféiné ou au café glacé

Vous appliquez votre antisudorifique au mauvais moment

« Un antisudorifique est plus efficace sur une peau bien sèche », explique le Dr David Pariser, fondateur et secrétaire de la société internationale d’hyperhidrose (International Hyperhidrosis Society). « Si vous l’utilisez le matin juste avant de partir ou tout de suite après la douche, vous aurez déjà commencé à transpirer ou vos aisselles pourraient être encore humides. Si la surface de la peau n’est pas sèche, la réaction chimique de l’aluminium que contient l’antisudorifique se produira en surface plutôt que dans les pores. Cela peut empêcher les glandes sudoripares de se boucher. »

Même si vous prenez votre douche le matin, appliquez de l’antisudorifique la veille avant de vous coucher. Sur une peau bien sèche, l’effet du produit peut durer quelques jours. Après la douche, appliquez un déodorant légèrement parfumé et le tour sera joué. Avez-vous déjà essayé ces façons inhabituelles de porter un déodorant ?

La sueur de la peur

Une analyse menée par l’armée américaine parle de l’odeur de la peur au sens littéral. Pour cette étude, les chercheurs ont prélevé des échantillons de transpiration sur 20 parachutistes novices avant et pendant leur premier saut en tandem, ainsi que pendant un exercice sur tapis roulant pendant la même durée de temps. On a fait humer chacun des deux échantillons à des volontaires dont on observait le cerveau au scanneur. Les régions du cerveau associées à la peur étaient plus actives quand ils ont senti les échantillons pris dans l’avion qu’avec ceux du tapis roulant. Ces résultats se basent sur l’évolution des espèces : chez nos ancêtres, les phéromones associées à la peur pouvaient avertir les autres de l’imminence d’un danger

Vous combattez la maladie

Vous trouvez que votre voisine de cubicule ne sent pas la rose cette semaine ? Elle peut être malade. Une étude publiée dans Psychological Science a démontré que les personnes en bonne santé peuvent détecter le processus accéléré du système immunitaire chez celles qui combattent une infection. Selon l’étude, l’odeur joue un rôle important comme moyen d’alerte aux maladies contagieuses.

Votre entraînement va bien

Si vous constatez que vous transpirez plus tôt que d’habitude durant l’entraînement, cela ne veut pas dire que vous perdez de l’endurance. Au contraire. Dans une étude parue en 2010, les chercheurs ont noté que les personnes les plus en forme transpiraient plus abondamment et plus rapidement que les autres.

« Une grande forme physique vous permet de vous entraîner avec plus d’intensité ce qui génère plus de chaleur, et donc plus de transpiration », explique le Dr Craig Crandall, professeur en médecine interne au Centre médical de l’Université Texas Southwestern.

.

Vous êtes déprimée

Chez les gens en bonne santé, les changements environnementaux qui causent de la peur, du stress, de la joie intense ou de la nervosité influent à la fois sur le volume de leur transpiration et sur l’odeur de celle-ci. Cependant, chez les personnes déprimées, la réaction aux stimuli serait moins soutenue. Une étude germano-suédoise a repéré cette réaction modérée chez 97 % de sujets déprimés qui se sont par la suite suicidés.

« C’est probablement le signe que certaines des cellules nerveuses de leur hippocampe avaient été altérées par la dépression et le stress négatif », écrit dans un communiqué de presse Lars-Hakan Thorelle, un des auteurs de l’étude. « Une personne déprimée fait preuve d’inaptitude biologique à réagir à son environnement, alors qu’une personne en bonne santé y est toujours prête. »

Vous émettez des ondes positives

Si vous souriez quand vous transpirez, les gens autour de vous vont se mettre à sourire aussi. C’est du moins ce qu’une étude néerlandaise suggère. Pour le prouver, les chercheurs ont fait sentir à 36 femmes des échantillons de sueur provenant de 12 hommes qui avaient regardé des vidéos épeurantes ou réconfortantes. La sueur devant l’horreur a provoqué chez les femmes une réaction qui mimait la peur, alors que celle de la bonne humeur donnait un sourire.

Vous êtes enceinte

Les futures mamans se plaignent de beaucoup transpirer pendant la grossesse. C’est la conséquence d’une augmentation de l’activité hormonale, du flux sanguin et du métabolisme, explique la Dre Mary L. Rosser. Les sueurs nocturnes se produisent pendant les trois premiers mois de la grossesse. Les bouffées de chaleur de la ménopause proviennent d’un même déséquilibre hormonal.

http://selection.readersdigest.ca/

Le Saviez-Vous ► Combien de temps peut-on vivre sans boire ?


L’eau est essentielle plus que la nourriture en cas de disette. On peu tenir plus longtemps sans nourriture que sans eau. Après 3 jours, seulement des signes de déshydratation apparaissent et parfois pour éviter la mort, il faut une aide médicale pour réhydrater le corps
Nuage

 

Combien de temps peut-on vivre sans boire ?

 

Nathalie Mayer

Journaliste

 

Vivre sans manger, c’est difficile. Mais vivre sans boire, c’est mission impossible. En moins de 24 heures, notre corps montre déjà des signes de déshydratation.

Vivre sans manger. C’est possible pendant plusieurs jours, voire plusieurs dizaines de jours. À la condition toutefois de continuer à toujours boire de l’eau. Car sans apport hydrique, notre corps ne peut pas espérer survivre plus de trois jours. L’eau, comme l’un des principaux constituants du corps humain — à hauteur d’environ 60 % —, est donc encore plus indispensable à notre organisme que la nourriture.

La transpiration, l’évacuation d’urines et même la respiration nous font perdre chaque jour quelque deux litres d’eau. Et cette perte doit impérativement être compensée. C’est ce qui se passe lorsque nous buvons de l’eau. Mais si nous en sommes empêchés, notre corps met moins de 24 heures à montrer les premiers signes de déshydratation. Et cela peut être encore plus rapide si le Soleil est de la partie.

Lorsque les sols sont secs, ils se craquellent. La peau, elle, perd d’abord en élasticité. © Felix_Broennimann, Pixabay, CC0 Creative Commons

Lorsque les sols sont secs, ils se craquellent. La peau, elle, perd d’abord en élasticité. © Felix_Broennimann, Pixabay, CC0 Creative Commons

Les signes de la déshydratation

Lorsque l’eau vient à manquer à notre corps, nous ressentons généralement de la soif. Mais ce n’est pas toujours le cas, notamment concernant les personnes âgées. La vigilance est donc de mise relativement à ce symptôme. En revanche, parmi les premiers signes de déshydratation fiables, on peut citer le dessèchement de la peau — qui perd en élasticité —, de la langue et de la bouche. Des urines qui deviennent plus foncées et un sang qui s’épaissit. Une tension artérielle qui baisse. Puis viennent les maux de tête, les crampes et les troubles de la conscience. Enfin, le coma et éventuellement, la mort.

Tant que le manque d’eau reste limité, une réhydratation peut suffire à la personne pour récupérer. Il lui faudra pour se faire, boire fréquemment et en plus grande quantité qu’à l’accoutumée. Des boissons sucrées et salées, si possible. Pour refaire les stocks. En revanche, lorsque la déshydratation est grave, il y a urgence vitale et la personne doit être prise en charge par un médecin. Les pertes d’eau — et de sels minéraux — qu’elle aura subies pourront alors être compensées par perfusion.

http://www.futura-sciences.com/

Le Saviez-Vous ► 3 choses à savoir sur l’odeur corporelle


Nous avons toute une odeur corporelle, Les aisselles sont ceux qui sentent le moins bon et le déodorant peut nous aider. Au-delà de la mauvaise odeur,  l’odeur corporelle constitue un moyen de séduction et parfois une alarme d’un problème de santé
Nuage

 

3 choses à savoir sur l’odeur corporelle

3 choses à savoir sur l'odeur corporelle

 

Parfois excessive, parfois trop camouflée, l’odeur corporelle de chaque personne est unique. Découvrez les informations à connaître à ce sujet.

Notre nez s’habitue aux odeurs. Peu importe qu’il s’agisse des bonnes odeurs (notre parfum préféré) ou des mauvaises (l’haleine de notre chien), elles finissent par tendre vers la neutralité à cause d’une « fatigue olfactive ». Mais du coup, comment pouvons-nous connaître notre propre odeur ? Est-ce que nous pourrions sentir mauvais sans le savoir ? Voici quelques éléments de réponse.

1- Oui, nos aisselles sentent mauvais

Si vous êtes capable de transpirer, vous avez une odeur corporelle. Chaque être humain ayant atteint la puberté fabrique des substances grâce aux glandes sudoripares qui libèrent une odeur lorsqu’elles entrent en contact avec les bactéries de la peau. Seulement 2% de la population n’a pas à s’inquiéter de l’odeur de ses aisselles, d’après une étude anglaise citée par Reader’s digest. Pour les autres, pas de chance, le déodorant reste la seule solution.

2- L’odeur corporelle n’est pas une mauvaise chose

Notre odeur unique est une arme secrète pour attirer nos éventuels partenaires, d’après plusieurs travaux scientifiques. La cacher sous des produits artificiels pourrait nous faire perdre des « points ». Mais une odeur un peu trop forte peut également faire fuir ceux qui nous entourent. La solution ? Une bonne hygiène quotidienne pour éliminer les bactéries sur la peau responsable de la mauvaise odeur, des déodorants qui ne contiennent pas trop de parfums, et le choix de vêtements propres en coton qui permettent d’absorber la transpiration tout en laissant la peau respirer.

3- Parfois, c’est un signal d’alarme

Si vous estimez que votre odeur corporelle est particulièrement mauvaise et qu’elle interfère avec votre qualité de vie, votre médecin peut vous venir en aide. Il existe des solutions, en fonction de la zone à l’origine de l’odeur, comme des crèmes antibiotiques, des pilules, des injections ou des techniques chirurgicales pour éliminer les odeurs.

Par ailleurs, une odeur désagréable peut également signaler un problème de santé. Certains troubles métaboliques, une insuffisance hépatique ou rénale, un empoisonnement de métaux lourds, la goutte ou encore la fièvre typhoïde peuvent se manifester par un symptôme « malodorant ». Si vous remarquez un changement soudain et intense de votre odeur corporelle alors que vous n’avez pas modifié votre hygiène de vie, consultez un médecin. 

http://www.santemagazine.fr

Le Saviez-Vous ►Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur –


J’ajouterais que devant un menteur, il est bien de répéter ses dires à d’autres moments pour voir si l’histoire se tient ou de répéter dans un autre ordre ce qu’il a dit, n’empêche que ce soit parfois difficile de démêler le vrai au faux, mais tout fini par se savoir un jour ou l’autre
Nuage

Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

Nous vous présentons les signes qui indiquent si la personne est en train de vous dire la vérité ou des mensonges. Ces indices sont une combinaison entre le langage corporel et les signes comportementaux que des spécialistes ont étudié méticuleusement.Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

1. Se toucher le visage de façon récurrente

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-1

Selon le célèbre psychologue américain Philip Calvin, plus connu sous le nom de Dr. Phil. Les gens qui mentent ont plutôt tendance à se toucher le visage à plusieurs reprises, surtout le nez.

2. Faire un faux sourire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-2

Savez-vous reconnaître un vrai sourire d’un faux ? Lorsque le sourire d’une personne est sincère, les coins des yeux se froissent automatiquement de façon à changer l’expression du visage. Toutefois, lorsque le sourire n’est pas sincère, l’expression des yeux ne change pas.

3. Hausser les épaules

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-3

Chaque fois qu’une personne vous ment, elle aura tendance à hausser les épaules à moitié. Un haussement des épaules sincère implique tout le corps, tandis qu’un faux est un mouvement un peu forcé.

4. Faire bouger les pieds

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-4

Remuer ses pieds en parlant est un signe que la personne se sent mal à l’aise. C’est une façon de dire qu’elle souhaite tourner la page aussi vite que possible.

5. Faire des mouvements brusques avec la tête

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-5

Si vous posez des questions à une personne et qu’elle a tendance à diriger sa tête vers l’arrière, la baisser ou l’incliner d’un côté, cela implique qu’elle est en train de vous mentir.

6.Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Regarder de façon persistante

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-6

Certaines personnes pensent que les menteurs ont tendance avoir des regards fuyants. Pour contrer cette idée, les menteurs maintiennent le contact visuel tout en racontant des mensonges.

7. Pointer du doigt

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-7

Les menteurs sont souvent sur la défensive et hostiles. En pleine discussion, ils ont tendance à pointer du doigt et à rejeter les accusations avec colère et mépris pour vous culpabiliser.

8. Transpirer de manière excessive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-8

Certaines personnes transpirent de façon excessive lorsqu’elles disent des mensonges. Ceci arrive car le mensonge implique le stress, une augmentation de la température corporelle et par conséquent, de la transpiration.

9. Bouger les bras de façon aléatoire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-9

Certaines personnes ont tendance à bouger leur bras de façon aléatoire et au hasard. C’est une astuce que les menteurs utilisent pour distraire leurs interlocuteurs.

10. Faire le « bec de canard »

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-10

Selon le Dr. Phil, les menteurs ont inconsciemment une envie d’avoir l’air adorable en se pinçant les lèvres, en écarquillant les yeux et en faisant le fameux « bec de canard ».

11. Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Le bégaiement et l’hésitation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-11

Plusieurs personnes ont tendance à bégayer ou à hésiter en racontant leur histoire car elles ont une envie d’impressionner. D’autre part, il est difficile de penser clairement quand on veut raconter quelque chose de crédible.

12. Donner des informations supplémentaires

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-12

Les menteurs présentent souvent plus d’informations que nécessaire. Selon le Dr. Phil, ceci est une façon de cacher quelque chose ou de se défendre.

13. Être sur la défensive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-13

C’est bien connu, les gens qui mentent se tiennent automatiquement sur la défensive, tandis que les personnes qui disent la vérité sont offensives.

14. L’articulation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-14

Pour se défendre, les menteurs articulent bien leurs mots. Par exemple, au lieu de vous dire « c’est pas moi » ils diront « ce n’est pas moi » ou de remplacer « je l’ai pas fait » par « je ne l’ai pas fait ».

15. Utiliser des questions ou faire des répétitions

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-15

Une technique très prisée par les menteurs est de répondre à une question par une autre ou de répéter ce que vous avez dit. Le but est de confondre et de déstabiliser l’interlocuteur.

16. Éviter la première personne du singulier

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-16

Selon la chaîne de télévision américaine CNN, les menteurs évitent d’utiliser la première personne du singulier dans leur propos. Par conséquent, au lieu de dire « je ne te crois pas » ils optent pour « tu as tort ».

17. Exagérer

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-17

Les menteurs ont tendance à exagérer en racontant les petits détails de leur histoire. D’autre part, dans des situations délicates ils se concentrent sur les détails sans importance.

18. Se protéger

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-18

Lors d’une discussion, les menteurs placent inconsciemment des objets comme des livres, une tasse de café ou leur ordinateur entre eux-mêmes et leurs interlocuteurs pour se protéger.

19. Utiliser des expressions sincères

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-19

Pour commencer leurs phrases, les menteurs ont tendances à utiliser des expressions comme « pour être sincère » ou « pour te dire la vérité ».

20. Une astuce pour détecter le mensonge

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-20

Pour finir, voici une astuce qui vous aidera à deviner si la personne est en train de vous mentir ou pas. Essayez de changer de conversation subitement, vous remarquerez qu’une personne sincère se sentira confuse, tandis qu’un menteur se sentira soulagé.

Source :santeplusmag.com

http://sain-et-naturel.com/

L’animal de loin le plus dangereux pour l’homme est le moustique


Je ne suis pas surprise que ce soit le moustique, l’animal le plus dangereux sur terre pour l’être humain. Il est petit et très productif en plus de son odorat pour trouver ses victimes est très efficace.
Nuage

 

L’animal de loin le plus dangereux pour l’homme est le moustique

 

Stikmou par Nourdine GERNELLE via FlickrCC License by

Stikmou par Nourdine GERNELLE via FlickrCC License by

Quel est l’animal le plus dangereux pour l’homme? Ce n’est pas l’homme, pas le requin, mais le moustique. Selon des statistiques compilées par le blog de Bill Gates, les humains ont tué en 2015 environ 580.000 de leurs semblables, les serpents 60.000 et les moustiques indirectement via les maladies transmises 830.000 personnes. Au passage, les requins qui font si peur n’en ont tué que 6, les chiens 17.400 et les crocodiles 1.000!

Les moustiques, les femelles en l’occurrence, sont en fait une aiguille hypodermique ailée. Leur longueur dépasse à peine cinq millimètres. Ils ont six pattes, et c’est le vecteur de maladies le plus efficace de tout le règne animal. C’est grâce à leur odorat qu’ils nous repèrent, attirés par l’acide lactique et d’autres ingrédients de notre transpiration. Ils sentent aussi le dioxyde de carbone que nous expirons et arrivent jusqu’à notre visage en remontant le sillage de notre respiration. Plus on sue et plus on halète en les chassant, plus nous devenons intéressants.

Le problème, c’est évidemment ce qu’ils propagent comme le virus Zika, la dengue, la fièvre jaune et surtout la malaria ou paludisme.

«Nous devons garder à l’esprit que la très grande majorité des maladies transmises par les moustiques et des décès qui en résultent sont liés à la malaria», écrit Bill Gates.

La malaria est une infection parasitaire propagée par la piqûre de certaines espèces de moustiques anophèles. Elle affecte les être humains depuis plus de 50.000 ans. Elle provoque des tremblements, des fièvres, des nausées et peut provoquer des défaillances d’organes. Cette maladie est responsable de plus de la moitié des morts causées par les moustiques dans 91 pays et pour l’essentiel en Afrique subsaharienne.

Il n’y aucun vaccin contre la malaria. Un programme pilote doit être lancé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2018 dans trois pays. Mais la prévention est efficace et s’est traduite, toujours selon l’OMS, par une baisse de 62% des morts liées à cette maladie entre 2000 et 2015. En tout, 6,8 millions de vies ont ainsi été sauvées.

La dengue est aussi une maladie transmise par les moustiques devenue très préoccupante. Elle est devenue l’une des principales causes d’hospitalisation et de morts des enfants dans certains pays asiatiques et d’Amérique latine.

http://www.slate.fr/