Le Saviez-Vous ► Combien de temps peut-on vivre sans boire ?


L’eau est essentielle plus que la nourriture en cas de disette. On peu tenir plus longtemps sans nourriture que sans eau. Après 3 jours, seulement des signes de déshydratation apparaissent et parfois pour éviter la mort, il faut une aide médicale pour réhydrater le corps
Nuage

 

Combien de temps peut-on vivre sans boire ?

 

Nathalie Mayer

Journaliste

 

Vivre sans manger, c’est difficile. Mais vivre sans boire, c’est mission impossible. En moins de 24 heures, notre corps montre déjà des signes de déshydratation.

Vivre sans manger. C’est possible pendant plusieurs jours, voire plusieurs dizaines de jours. À la condition toutefois de continuer à toujours boire de l’eau. Car sans apport hydrique, notre corps ne peut pas espérer survivre plus de trois jours. L’eau, comme l’un des principaux constituants du corps humain — à hauteur d’environ 60 % —, est donc encore plus indispensable à notre organisme que la nourriture.

La transpiration, l’évacuation d’urines et même la respiration nous font perdre chaque jour quelque deux litres d’eau. Et cette perte doit impérativement être compensée. C’est ce qui se passe lorsque nous buvons de l’eau. Mais si nous en sommes empêchés, notre corps met moins de 24 heures à montrer les premiers signes de déshydratation. Et cela peut être encore plus rapide si le Soleil est de la partie.

Lorsque les sols sont secs, ils se craquellent. La peau, elle, perd d’abord en élasticité. © Felix_Broennimann, Pixabay, CC0 Creative Commons

Lorsque les sols sont secs, ils se craquellent. La peau, elle, perd d’abord en élasticité. © Felix_Broennimann, Pixabay, CC0 Creative Commons

Les signes de la déshydratation

Lorsque l’eau vient à manquer à notre corps, nous ressentons généralement de la soif. Mais ce n’est pas toujours le cas, notamment concernant les personnes âgées. La vigilance est donc de mise relativement à ce symptôme. En revanche, parmi les premiers signes de déshydratation fiables, on peut citer le dessèchement de la peau — qui perd en élasticité —, de la langue et de la bouche. Des urines qui deviennent plus foncées et un sang qui s’épaissit. Une tension artérielle qui baisse. Puis viennent les maux de tête, les crampes et les troubles de la conscience. Enfin, le coma et éventuellement, la mort.

Tant que le manque d’eau reste limité, une réhydratation peut suffire à la personne pour récupérer. Il lui faudra pour se faire, boire fréquemment et en plus grande quantité qu’à l’accoutumée. Des boissons sucrées et salées, si possible. Pour refaire les stocks. En revanche, lorsque la déshydratation est grave, il y a urgence vitale et la personne doit être prise en charge par un médecin. Les pertes d’eau — et de sels minéraux — qu’elle aura subies pourront alors être compensées par perfusion.

http://www.futura-sciences.com/

Publicités

Le Saviez-Vous ► 3 choses à savoir sur l’odeur corporelle


Nous avons toute une odeur corporelle, Les aisselles sont ceux qui sentent le moins bon et le déodorant peut nous aider. Au-delà de la mauvaise odeur,  l’odeur corporelle constitue un moyen de séduction et parfois une alarme d’un problème de santé
Nuage

 

3 choses à savoir sur l’odeur corporelle

3 choses à savoir sur l'odeur corporelle

 

Parfois excessive, parfois trop camouflée, l’odeur corporelle de chaque personne est unique. Découvrez les informations à connaître à ce sujet.

Notre nez s’habitue aux odeurs. Peu importe qu’il s’agisse des bonnes odeurs (notre parfum préféré) ou des mauvaises (l’haleine de notre chien), elles finissent par tendre vers la neutralité à cause d’une « fatigue olfactive ». Mais du coup, comment pouvons-nous connaître notre propre odeur ? Est-ce que nous pourrions sentir mauvais sans le savoir ? Voici quelques éléments de réponse.

1- Oui, nos aisselles sentent mauvais

Si vous êtes capable de transpirer, vous avez une odeur corporelle. Chaque être humain ayant atteint la puberté fabrique des substances grâce aux glandes sudoripares qui libèrent une odeur lorsqu’elles entrent en contact avec les bactéries de la peau. Seulement 2% de la population n’a pas à s’inquiéter de l’odeur de ses aisselles, d’après une étude anglaise citée par Reader’s digest. Pour les autres, pas de chance, le déodorant reste la seule solution.

2- L’odeur corporelle n’est pas une mauvaise chose

Notre odeur unique est une arme secrète pour attirer nos éventuels partenaires, d’après plusieurs travaux scientifiques. La cacher sous des produits artificiels pourrait nous faire perdre des « points ». Mais une odeur un peu trop forte peut également faire fuir ceux qui nous entourent. La solution ? Une bonne hygiène quotidienne pour éliminer les bactéries sur la peau responsable de la mauvaise odeur, des déodorants qui ne contiennent pas trop de parfums, et le choix de vêtements propres en coton qui permettent d’absorber la transpiration tout en laissant la peau respirer.

3- Parfois, c’est un signal d’alarme

Si vous estimez que votre odeur corporelle est particulièrement mauvaise et qu’elle interfère avec votre qualité de vie, votre médecin peut vous venir en aide. Il existe des solutions, en fonction de la zone à l’origine de l’odeur, comme des crèmes antibiotiques, des pilules, des injections ou des techniques chirurgicales pour éliminer les odeurs.

Par ailleurs, une odeur désagréable peut également signaler un problème de santé. Certains troubles métaboliques, une insuffisance hépatique ou rénale, un empoisonnement de métaux lourds, la goutte ou encore la fièvre typhoïde peuvent se manifester par un symptôme « malodorant ». Si vous remarquez un changement soudain et intense de votre odeur corporelle alors que vous n’avez pas modifié votre hygiène de vie, consultez un médecin. 

http://www.santemagazine.fr

Le Saviez-Vous ►Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur –


J’ajouterais que devant un menteur, il est bien de répéter ses dires à d’autres moments pour voir si l’histoire se tient ou de répéter dans un autre ordre ce qu’il a dit, n’empêche que ce soit parfois difficile de démêler le vrai au faux, mais tout fini par se savoir un jour ou l’autre
Nuage

Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

Nous vous présentons les signes qui indiquent si la personne est en train de vous dire la vérité ou des mensonges. Ces indices sont une combinaison entre le langage corporel et les signes comportementaux que des spécialistes ont étudié méticuleusement.Voici 20 signes qui vous permettront de reconnaître un menteur

1. Se toucher le visage de façon récurrente

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-1

Selon le célèbre psychologue américain Philip Calvin, plus connu sous le nom de Dr. Phil. Les gens qui mentent ont plutôt tendance à se toucher le visage à plusieurs reprises, surtout le nez.

2. Faire un faux sourire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-2

Savez-vous reconnaître un vrai sourire d’un faux ? Lorsque le sourire d’une personne est sincère, les coins des yeux se froissent automatiquement de façon à changer l’expression du visage. Toutefois, lorsque le sourire n’est pas sincère, l’expression des yeux ne change pas.

3. Hausser les épaules

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-3

Chaque fois qu’une personne vous ment, elle aura tendance à hausser les épaules à moitié. Un haussement des épaules sincère implique tout le corps, tandis qu’un faux est un mouvement un peu forcé.

4. Faire bouger les pieds

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-4

Remuer ses pieds en parlant est un signe que la personne se sent mal à l’aise. C’est une façon de dire qu’elle souhaite tourner la page aussi vite que possible.

5. Faire des mouvements brusques avec la tête

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-5

Si vous posez des questions à une personne et qu’elle a tendance à diriger sa tête vers l’arrière, la baisser ou l’incliner d’un côté, cela implique qu’elle est en train de vous mentir.

6.Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Regarder de façon persistante

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-6

Certaines personnes pensent que les menteurs ont tendance avoir des regards fuyants. Pour contrer cette idée, les menteurs maintiennent le contact visuel tout en racontant des mensonges.

7. Pointer du doigt

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-7

Les menteurs sont souvent sur la défensive et hostiles. En pleine discussion, ils ont tendance à pointer du doigt et à rejeter les accusations avec colère et mépris pour vous culpabiliser.

8. Transpirer de manière excessive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-8

Certaines personnes transpirent de façon excessive lorsqu’elles disent des mensonges. Ceci arrive car le mensonge implique le stress, une augmentation de la température corporelle et par conséquent, de la transpiration.

9. Bouger les bras de façon aléatoire

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-9

Certaines personnes ont tendance à bouger leur bras de façon aléatoire et au hasard. C’est une astuce que les menteurs utilisent pour distraire leurs interlocuteurs.

10. Faire le « bec de canard »

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-10

Selon le Dr. Phil, les menteurs ont inconsciemment une envie d’avoir l’air adorable en se pinçant les lèvres, en écarquillant les yeux et en faisant le fameux « bec de canard ».

11. Signes qui vous permettront de reconnaître un menteur :

Le bégaiement et l’hésitation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-11

Plusieurs personnes ont tendance à bégayer ou à hésiter en racontant leur histoire car elles ont une envie d’impressionner. D’autre part, il est difficile de penser clairement quand on veut raconter quelque chose de crédible.

12. Donner des informations supplémentaires

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-12

Les menteurs présentent souvent plus d’informations que nécessaire. Selon le Dr. Phil, ceci est une façon de cacher quelque chose ou de se défendre.

13. Être sur la défensive

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-13

C’est bien connu, les gens qui mentent se tiennent automatiquement sur la défensive, tandis que les personnes qui disent la vérité sont offensives.

14. L’articulation

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-14

Pour se défendre, les menteurs articulent bien leurs mots. Par exemple, au lieu de vous dire « c’est pas moi » ils diront « ce n’est pas moi » ou de remplacer « je l’ai pas fait » par « je ne l’ai pas fait ».

15. Utiliser des questions ou faire des répétitions

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-15

Une technique très prisée par les menteurs est de répondre à une question par une autre ou de répéter ce que vous avez dit. Le but est de confondre et de déstabiliser l’interlocuteur.

16. Éviter la première personne du singulier

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-16

Selon la chaîne de télévision américaine CNN, les menteurs évitent d’utiliser la première personne du singulier dans leur propos. Par conséquent, au lieu de dire « je ne te crois pas » ils optent pour « tu as tort ».

17. Exagérer

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-17

Les menteurs ont tendance à exagérer en racontant les petits détails de leur histoire. D’autre part, dans des situations délicates ils se concentrent sur les détails sans importance.

18. Se protéger

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-18

Lors d’une discussion, les menteurs placent inconsciemment des objets comme des livres, une tasse de café ou leur ordinateur entre eux-mêmes et leurs interlocuteurs pour se protéger.

19. Utiliser des expressions sincères

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-19

Pour commencer leurs phrases, les menteurs ont tendances à utiliser des expressions comme « pour être sincère » ou « pour te dire la vérité ».

20. Une astuce pour détecter le mensonge

20-signes-pour-reconnaitre-un-menteur-20

Pour finir, voici une astuce qui vous aidera à deviner si la personne est en train de vous mentir ou pas. Essayez de changer de conversation subitement, vous remarquerez qu’une personne sincère se sentira confuse, tandis qu’un menteur se sentira soulagé.

Source :santeplusmag.com

http://sain-et-naturel.com/

L’animal de loin le plus dangereux pour l’homme est le moustique


Je ne suis pas surprise que ce soit le moustique, l’animal le plus dangereux sur terre pour l’être humain. Il est petit et très productif en plus de son odorat pour trouver ses victimes est très efficace.
Nuage

 

L’animal de loin le plus dangereux pour l’homme est le moustique

 

Stikmou par Nourdine GERNELLE via FlickrCC License by

Stikmou par Nourdine GERNELLE via FlickrCC License by

Quel est l’animal le plus dangereux pour l’homme? Ce n’est pas l’homme, pas le requin, mais le moustique. Selon des statistiques compilées par le blog de Bill Gates, les humains ont tué en 2015 environ 580.000 de leurs semblables, les serpents 60.000 et les moustiques indirectement via les maladies transmises 830.000 personnes. Au passage, les requins qui font si peur n’en ont tué que 6, les chiens 17.400 et les crocodiles 1.000!

Les moustiques, les femelles en l’occurrence, sont en fait une aiguille hypodermique ailée. Leur longueur dépasse à peine cinq millimètres. Ils ont six pattes, et c’est le vecteur de maladies le plus efficace de tout le règne animal. C’est grâce à leur odorat qu’ils nous repèrent, attirés par l’acide lactique et d’autres ingrédients de notre transpiration. Ils sentent aussi le dioxyde de carbone que nous expirons et arrivent jusqu’à notre visage en remontant le sillage de notre respiration. Plus on sue et plus on halète en les chassant, plus nous devenons intéressants.

Le problème, c’est évidemment ce qu’ils propagent comme le virus Zika, la dengue, la fièvre jaune et surtout la malaria ou paludisme.

«Nous devons garder à l’esprit que la très grande majorité des maladies transmises par les moustiques et des décès qui en résultent sont liés à la malaria», écrit Bill Gates.

La malaria est une infection parasitaire propagée par la piqûre de certaines espèces de moustiques anophèles. Elle affecte les être humains depuis plus de 50.000 ans. Elle provoque des tremblements, des fièvres, des nausées et peut provoquer des défaillances d’organes. Cette maladie est responsable de plus de la moitié des morts causées par les moustiques dans 91 pays et pour l’essentiel en Afrique subsaharienne.

Il n’y aucun vaccin contre la malaria. Un programme pilote doit être lancé par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en 2018 dans trois pays. Mais la prévention est efficace et s’est traduite, toujours selon l’OMS, par une baisse de 62% des morts liées à cette maladie entre 2000 et 2015. En tout, 6,8 millions de vies ont ainsi été sauvées.

La dengue est aussi une maladie transmise par les moustiques devenue très préoccupante. Elle est devenue l’une des principales causes d’hospitalisation et de morts des enfants dans certains pays asiatiques et d’Amérique latine.

http://www.slate.fr/

Le Saviez-Vous ► Pourquoi notre corps est toujours autour de 37°C?


Qu’est-ce qui règle notre température du corps ? Comment notre cerveau travail pour que cette température puisse être constante malgré a température extérieure ?
Nuage

 

Pourquoi notre corps est toujours autour de 37°C?

 

Pourquoi notre corps est toujours autour de 37°C?

Photo Fotolia

C’est un paramètre d’une prodigieuse constance. Quelles que soient les conditions extérieures, la température du corps humain reste, sauf cas exceptionnels, toujours autour des 37,5°C. Cette particularité est le fruit d’un phénomène biologique connu sous le nom de thermorégulation.

Celui-ci comporte un certain nombre de mécanismes sous-jacents qui permettent d’assurer à l’organisme une température fixe. Et comme pour beaucoup de fonctions physiologiques, le cerveau y joue un rôle tout à fait primordial.

L’hypothalamus dans le rôle du chef d’orchestre

Tout se passe au niveau de l’hypothalamus, une zone cérébrale de la taille d’une noix. Cette glande assure un rôle semblable à  celui d’un thermostat. Lorsqu’il fait chaud, elle envoie un message aux vaisseaux sanguins pour générer leur dilatation et que la peau transpire.

Cette réaction permet d’évacuer l’excédent de chaleur et maintenir la valeur constante de la température corporelle. Au contraire, quand il fait froid, l’hypothalamus engendre la contraction des muscles pour générer de la chaleur.

Pour ne pas que celle-ci se perde, la région cérébrale optimise également l’efficacité de la barrière épidermique (au niveau de la peau) en provoquant notamment la fameuse «chair de poule» avec les poils dressés et les frissons. Grâce à  ces stratagèmes, le corps ne souffre pas de la moindre variation des conditions météorologiques. 

Une température optimale pour le fonctionnement des cellules

Il convient en effet de préserver une température proche de 37,5°C, considérée optimale pour les fonctions métaboliques cellulaires. Elle permet aux réactions et cycles de se produire au sein des cellules à  la vitesse et l’intensité optimales.

Cette constante ne fluctue que dans certains cas: elle est généralement plus basse au réveil et plus haute en cas de fièvre. Avoir une température au-delà  de la moyenne est un signe que le système immunitaire travaille et se défend contre une infection. Selon les estimations, la température peut monter jusqu’à  43°C. Les cas au-delà  de cette limite sont relativement rares.

Le record de la plus haute température du corps humain documenté à  ce jour a été enregistré en 1980 sur un Américain nommé Willie Jones. Selon les archives, celui-ci serait arrivé à  46,5°C et aurait même survécu. La fièvre doit être source d’inquiétude lorsqu’elle est importante (plus de 38,5°C) ou prolongée (plus de trois jours). 

http://fr.canoe.ca/

Le Saviez-Vous ► 5 choses à savoir sur les pattes des chats !


Les pattes de chats ont plusieurs fonctions que nous ne soupçonnons pas.
Nuage

 

5 choses à savoir sur les pattes des chats !

 

Si vous pensez que les pattes de votre chat sont comme vos pieds, seulement destinées à lui permettre de se tenir debout, vous vous trompez !

Ces mignons petits coussinets aux griffes acérées, qui permettent aux félins d’être les excellents prédateurs que nous connaissons, cachent bien des secrets.

Parmi eux, voici 5 choses à savoir !

1 – Les chats marchent sur la pointe des pieds

Votre chat est un marcheur digitigrade, c’est-à-dire qu’au lieu de marcher sur ses talons et la pointe des pieds comme nous le faisons, il se déplace sur la pointe des pieds et des doigts.

Grâce à cette façon de marcher, la petite taille de ses pattes et la douceur de ses coussinets, il se mue silencieusement, et rapidement, et ce sur n’importe quel type de terrain.

chat noir
L’élégance féline… (© Flickr – Tambako)

2. Des coussinets à la fois protecteurs et sensibles

Les coussinets des chats leur offrent une excellente protection leur permettant de ne pas se blesser lorsqu’ils se déplacent sur un terrain accidenté.

Toutefois, ils ne constituent pas une bonne isolation contre les températures extrêmes. Un compromis qui contribue à faire des félidés des chasseurs efficaces.

Les coussinets sont très sensibles. Dotés de récepteurs tactiles, ils permettent au chat d’évaluer la texture, l’emplacement, et la vivacité de sa proie, mais aussi de déterminer très rapidement la température d’une surface.

3 – Un moyen de transmettre des messages

Les chats sont dotés de glandes coincées entre leurs coussinets, et celles-ci sécrètent une huile parfumée que les autres matous peuvent détecter. Lorsqu’un chat griffe une surface, qu’il s’agisse d’un arbre, un meuble, ou de votre canapé,  il y dépose un peu de son odeur. Un parfum laissé comme un message indiquant son passage…

photo coussinet chat
Les chats déposent et détectent des messages grâce à leurs coussinets. (© Flickr – Judy van der Velden)

4 – Les chats transpirent à travers leurs pattes

Peut-être avez vous déjà remarqué, sur la table d’examen du vétérinaire par exemple, des petites traces de pattes humides. Celles-ci ont été laissées par la sueur de votre chat.

Les glandes sudoripares, ou sudorales, qui sécrètent la sueur sur les coussinets des chats, sont présentes pour aider l’animal à maintenir une température corporelle équilibrée.

Mais lorsqu’un chat est très anxieux, ces glandes deviennent hyperactives.

5 – Des coussinets aussi colorés que la fourrure

Le pigment qui colore la fourrure des chats détermine également la couleur de sa peau.

Ainsi, si vous regardez les coussinets des pattes de votre chat, vous constaterez qu’ils sont  généralement de la même couleur que son pelage. Les chats noirs sont dotés de coussins noirs, les chats gris de coussins grisâtres, et quand il s’agit de chats multicolores, tout est permis !

Et votre chat ? De quelle couleur sont ses pattes ?

http://wamiz.com/