Près de 36 millions d’esclaves dans le monde


Comment se fait-il qu’à notre époque il existe aussi encore des hommes, femmes et enfants qui sont victimes de l’esclavage. Par esclavage on parle aussi exploitation sexuelle, mariage forcé, Même si l’étude n’a pas donné des chiffres en Amérique du Nord, il est clair que nous avons aussi des personnes qui sont prises dans cet engrenage de servitude forcée
Nuage

 

Près de 36 millions d’esclaves dans le monde

 

Filipino Narcisa Claveria, qui a été esclave sexuelle pendant la Seconde Guerre mondiale, manifeste devant l'ambassade japonaise de Manille aux Philippines le 25 juin 2014. Filipino Narcisa Claveria, qui a été esclave sexuelle pendant la Seconde Guerre mondiale, manifeste devant l’ambassade japonaise de Manille aux Philippines le 25 juin 2014. © Aaron Favila / Sipa

Plus de la moitié des victimes se trouvent en Inde, en Chine, au Pakistan, en Ouzbékistan et en Russie, révèle une organisation des droits de l’homme

Hommes, femmes ou enfants, près de 36 millions de personnes sont victimes d’esclavage dans le monde, et plus de la moitié le sont dans cinq pays : l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Ouzbékistan et la Russie, révèle lundi une organisation de droits de l’homme.

Selon une enquête menée par la fondation australienne Walk Free, « l’esclavage moderne est présent dans l’ensemble des 167 pays » couverts par l’étude : il peut s’agir de traite d’êtres humains, d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de servitude pour dette ou de mariage forcé ou arrangé.

L’organisation a comptabilisé 35,8 millions de personnes réduites en esclavage, un chiffre en hausse de 23 % par rapport à 2013, non pas à cause d’une explosion du nombre de cas, mais en raison d’une meilleure méthodologie. L’Afrique et l’Asie rassemblent une grande partie des pays où les « esclaves » sont les plus nombreux.

L’esclavage est « héréditaire » et « enraciné dans la société mauritanienne »

Cinq pays concentrent à eux seuls 61 % des personnes exploitées : l’Inde, où « existent toutes les formes d’esclavage moderne », arrive largement en tête avec 14,3 millions de victimes, devant la Chine (3,2 millions), le Pakistan (2,1), l’Ouzbékistan (1,2) et la Russie (1,1).

Si l’on examine le pourcentage de la population réduite en esclavage, la Mauritanie connaît la plus forte proportion de victimes d’esclavage moderne (4 %). L’esclavage est « héréditaire » et « enraciné dans la société mauritanienne », explique le rapport. Elle est suivie par l’Ouzbékistan, Haïti et le Qatar.

l’Islande et le Luxembourg sont les deux pays les plus exemplaires

En bas du classement, l’Islande et le Luxembourg sont les deux pays les plus exemplaires, avec seulement 100 victimes chacun. La France compte 8 600 victimes. L’Europe dispose de la proportion de personnes exploitées la plus faible (1,6 %), mais compte quand même 566 200 personnes réduites en esclavage, souvent victimes d’une exploitation sexuelle ou économique. Bulgarie, République tchèque et Hongrie arrivent en tête des mauvais pays en pourcentage de la population, mais c’est la Turquie qui compte le plus grand nombre de cas (185 500).

http://www.lepoint.fr

Deux adolescentes sont accusées de traite de personnes à Ottawa


Comment juger des adolescentes qui font des crimes comme des adultes .. et qui en plus font subir les pires sévices a des jeunes .. En plus .. il faut taire les accusées car elles sontm mineurs .. En réalité je me fous de savoir comme elles ont comme prénoms mais avec des crimes aussi graves, elles ne devraient pas avoir des passes droits …
Nuage

 

Deux adolescentes sont accusées de traite de personnes à Ottawa

 

La police d’Ottawa porte une série d’accusations contre deux adolescentes, lundi, à la suite d’une enquête relative à la traite de personnes.

Les deux accusées, âgées de 15 ans, doivent répondre à des chefs d’accusation de traite de personnes, de vol, de proxénétisme, de séquestration, d’agression sexuelle, de voies de fait, de profération de menaces et d’enlèvement.

Elles ont été arrêtées les 8 et 9 juin derniers.

À trois reprises, des victimes âgées de 13 à 17 ans auraient été amenées à une résidence du chemin Walkley, à Ottawa, pour être ensuite conduites à d’autres endroits aux fins de prostitution.

La police est à la recherche d’un troisième suspect dans cette affaire, une femme âgée de 17 ans.

L’identité des accusées ne peut être dévoilée, puisqu’il s’agit de mineures.

La police d’Ottawa invite toute personne ayant des renseignements pertinents à fournir dans ce dossier à communiquer avec elle.

http://actualites.ca.msn.com