Le Saviez-Vous ► 10 avions abattus en vol qui ont marqué l’histoire


L’écrasement de l’avion de Malaysia Airlines abattu en plein ciel, cette semaine, est un acte incompréhensible issu de résultats de conflits entre pays. Dans l’histoire de l’aviation, il y a malheureusement d’autres victimes qui ont connu le même sort.
Nuage

 

10 avions abattus en vol qui ont marqué l’histoire

 

Diverses tragédies aériennes ont marqué l’histoire. Erreurs de pilotage, bavures militaires, attaques en règle : voici 10 cas où des vols commerciaux ont été abattus en plein vol par des missiles.


1) 1955
Vol 402 El Al Flight
Vienne (Autriche) – Tel-Aviv (Israël)
58 morts

Avec la guerre froide en toile de fond, le 27 juillet 1955, le vol 402 El Al dévie par erreur de sa route et est abattu par deux chasseurs bulgares. Les 58 personnes à bord meurent toutes dans l’attaque. Photo : Wikipédia


2) 1962
Vol 902 Aeroflot
Irkoutsk (Russie) – Omsk (Russie)
84 morts

Le vol 902 a été abattu accidentellement par un missile sol-air lors d’un exercice de défense aérienne. L’avion a perdu le contrôle et s’est écrasé dans une forêt près de Krasnoïarsk, en Sibérie. Les 84 personnes à bord ont perdu la vie.


3) 1973
Vol 114 de Libyan Airlines
Tripoli (Libye)/ Benghazi (Libye) – Le Caire (Égypte)
108 morts

Après une escale à Benghazi, le Boeing 727 doit se rendre au Caire. Mais en raison de mauvaises conditions météorologiques et d’une panne de radar, il dévie dans l’espace aérien israélien. Il est alors intercepté par des avions de combat israéliens, qui lui lancent des avertissements.

Ces derniers ont été ignorés et lorsque l’avion a tenté de rebrousser chemin vers Le Caire, l’avion a été abattu, les militaires croyant qu’il tentait de s’échapper. Après une tentative d’atterrissage d’urgence dans le désert, l’appareil s’est enflammé. Cinq des 113 personnes à bord ont survécu.


4) 1978/1979
Vols 825 et 827 d’Air Rhodesia
Kariba (Zimbabwe) – Salisbury (Zimbabwe)
97 morts

Le 3 septembre 1978, l’armée révolutionnaire du Zimbabwe (ZIPRA) lance un missile sur le vol 825 d’Air Rhodesia. Des 56 passagers, 18 survivent à l’atterrissage d’urgence, mais 10 sont ensuite tués par les militants du ZIPRA. Un peu plus de 5 mois plus tard, la ZIPRA lance un nouveau missile et frappe le vol 827 de la même compagnie. Les 55 passagers et 4 membres de l’équipage sont tués. Photo : Clinton Groves, Wikipédia


5) 1980
Vol 870 Itavia
Bologne (Italie) – Palerme (Italie)
81 morts

Le 27 juin 1980, le vol 870 d’Itavia s’est écrasé en mer Tyrrhénienne. Un certain mystère plane toujours autour de la cause réelle de l’écrasement de l’avion. Mais en 2013, deux jugements en responsabilité civile de la Cour de cassation italienne ont lié l’explosion de l’appareil à un missile air-air. La nationalité de l’avion de chasse qui l’aurait lancé n’a toutefois pas été identifiée dans le cadre de ce jugement. Photo : Luca Ghedini, Wikipedia


6) 1983
Vol 007 Korean Airlines
New York, Anchorage (États-Unis) / Séoul (Corée du Sud)
269 morts

Le 1er septembre 1983, après une erreur de navigation de l’équipage, le vol 007 de Korean Airlines est abattu par un chasseur de l’URSS près de l’île russe de Sakhaline. Les 269 personnes à bord perdent la vie, dont le membre du Congrès américain Larry McDonald. Photo : Michel Gilliand, Wikipédia


7) 1988 
Vol 655 Iran Air
Bandar Abbas (Iran) – Dubai (EUA)
290 morts

C’est vers la fin de la guerre Iran-Irak que l’Airbus A300 est abattu par deux missiles surface-air lancés par un navire de la marine américaine, le USS Vincennes, qui l’a confondu avec un avion de chasse F-14. Téhéran a obtenu un dédommagement des États-Unis.


8) 1993
3 vols de Transair Georgia
Adler (Russie) – Soukhoumi (Géorgie) – Tbilisi (Géorgie)
136 morts

Les 21, 22 et 23 septembre 1993, trois appareils de Transair Georgia sont touchés par des missiles lancés par des rebelles en Abkhazie, région séparatiste de la Géorgie. Au total, 136 personnes meurent dans ces attaques.

Le premier appareil s’abîme dans la mer Noire : les 22 passagers et 5 membres de l’équipage meurent. Le deuxième appareil s’écrase sur la piste de l’aéroport de Sukhumi après avoir été touché au moment où il tentait de se poser : 108 des 132 passagers perdent la vie. Le troisième appareil a été touché par un mortier alors que les passagers montaient à bord. Un membre de l’équipage est mort.


9) 1998
Vol des Lignes aériennes congolaises
Kindu (RDC) – Kinshasa
41 morts

Le 10 octobre 1998, un Boeing 727 des Lignes aériennes congolaises s’est écrasé dans la jungle après avoir été frappé par un missile par les forces rebelles. Les 41 personnes à bord sont mortes.


10) 2001
Vol 1812 de Siberian Airlines
Tel-Aviv (Israël) – Novosibirsk (Russie)
78 morts

Un vol de la Siberian Airlines reliant Tel-Aviv à Novosibirsk est touché par un missile de l’armée ukrainienne lors d’un exercice militaire visant à abattre des drones. Leonid Kuchma, président ukrainien à l’époque, avait qualifié l’affaire de « tragique coïncidence ». Au total, les 66 passagers et 12 membres de l’équipage sont morts lors de l’événement. Photo : Reuters/Dima Korotayev

http://ici.radio-canada.ca

Écrasement de la Malaysia Airlines Que s’est-il passé depuis?


Une tragédie qui n’aurait dû jamais arriver. Des victimes qui un jour ont pris l’avion pour ne jamais arriver à destination à cause d’un missile qui aurait touché en plein vol leur avion. Des questions, des doutes, des accusations sont lancés, mais l’enquête continue
Nuage

 

Écrasement de la Malaysia Airlines

Que s’est-il passé depuis?

 

    Après avoir offert son aide vendredi matin, Interpol a annoncé vendredi soir qu’il s’apprêtait à envoyer d’ici 48 heures une cellule de crise

    Principaux événements depuis le crash d’un avion de la Malaysia Airlines, avec à bord près de 300 personnes, jeudi dans l’est de l’Ukraine, région ravagée par le conflit entre séparatistes prorusses et forces loyalistes ukrainiennes.

    L’appareil, assurant le vol MH17 et détruit en vol, a été probablement abattu par un missile.

    JEUDI 17 JUILLET

  • Un Boeing 777 de la compagnie nationale malaisienne qui effectuait la liaison Amsterdam-Kuala Lumpur, avec 298 personnes à bord, s’écrase près du village de Grabove, aux environs de Chakhtarsk, dans la région de Donetsk. L’appareil avait disparu des écrans des radars vers 16H20 locales (13H20 GMT), à 10.000 mètres d’altitude.

  • Au moins 189 personnes étaient des Néerlandais. Une centaine de spécialistes du sida étaient en route vers l’Australie, via Kuala Lumpur, pour participer à une conférence internationale.

  • Le président ukrainien Petro Porochenko déclare «ne pas exclure» que l’avion ait été «abattu». Le crash est «un acte terroriste», estime-t-il. De leur côté, les séparatistes affirment qu’il a été abattu par un appareil ukrainien.

  • Le président russe Vladimir Poutine accuse l’Ukraine de «porter la responsabilité» du crash en ayant repris ses opérations militaires dans l’Est.

  • L’avion a été abattu par un missile sol-air, mais l’origine reste encore incertaine, indiquent des responsables américains. Les analystes du renseignement américain «croient fortement» qu’un missile sol-air a abattu le Boeing et ils sont en train d’examiner les données, selon un de ces responsables.

  • La communauté internationale réclame une enquête «indépendante, complète et transparente» afin de faire la lumière sur le crash. Washington appelle à «un cessez-le-feu immédiat» pour permettre aux enquêteurs internationaux «un accès sûr» au site du crash.

    VENDREDI 18

  • Une boîte noire de l’avion a été retrouvée, indiquent des secouristes.

  • Une trentaine d’inspecteurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) arrivent sur les lieux de la chute de l’avion.

  • La chancelière allemande Angela Merkel appelle à un cessez-le-feu immédiat en Ukraine, enjoignant la Russie à contribuer à une «solution politique» au conflit.

  • Le président Barack Obama, évoquant une «tragédie atroce», souligne que l’avion a été touché par un missile tiré d’une zone contrôlée par les séparatistes et «à cause du soutien de la Russie». Pour l’Europe, c’est un «signal d’alarme» dans ses relations avec Moscou, estime-t-il.

  • Un premier rapport du renseignement américain indique que l’avion a probablement été abattu par des séparatistes ukrainiens, déclare un responsable américain, tout en indiquant que Washington n’en a pas la certitude.

  • Le Conseil de sécurité de l’ONU demande une «enquête internationale complète, minutieuse et indépendante» et réclame «un accès immédiat à l’endroit du crash pour les enquêteurs».

  • L’ambassadrice américaine Samantha Power affirme que l’avion a été «probablement abattu par un missile sol-air» Bouk de type SA-11 tiré d’une «zone tenue par les séparatistes» prorusses.

  • Le Premier ministre malaisien Najib Razak demande que les responsables du crash soient traduits en justice s’il était prouvé que l’appareil a été abattu.



http://tvanouvelles.ca