Des tortues complètement congelées échouent sur une plage


Des tortues de mer se sont fait prendre par le froid, beaucoup n’ont pas survécu à cette baisse de température soudaine. Avec les changements climatiques, nous allons être de plus en plus témoin de ce genre d’évènement.
Nuage

 

Des tortues complètement congelées échouent sur une plage

 

 

Le réchauffement climatique serait encore une fois en cause | Wexor Tmg via Unsplash CC License by

Le réchauffement climatique serait encore une fois en cause | Wexor Tmg via Unsplash CC License by

Repéré par Barthélemy Dont

Elles se sont retrouvées piégées dans la baie de Cape Cod, aux États-Unis.

Repéré sur NPR, BuzzFeed News

Des dizaines de tortues de mer sont mortes de froid à Cap Cod, dans le Massachusetts, sur la côte est des États-Unis. Jenette Kerr, la coordinatrice de la communication pour une organisation de protection des animaux, a déclaré au journal local Cape Cod Times que «la grande majorité d’entre elles» étaient «complètement congelées».

Beaucoup ont été retrouvées dans les eaux glacées, le reste échouées sur la plage.

«C’est comme si elles étaient gelées instantanément, dans des positions étranges, en plein mouvement alors qu’elles nageaient», détaille Robert Prescott, l’un des sauveteurs du Mass Audubon Wellfleet BayWildlife Sanctuary.

Pour l’organisation, les tortues, qui se nourrissent dans la baie de Cape Cod, ont été surprises par un changement brutal de la température, qui s’est refroidie en à peine une journée, et par des vents violents. Elles se sont ensuite retrouvées piégées par la topographie originale de la baie, en forme de crochet.

Réchauffement climatique

Le réchauffement climatique pourrait, encore une fois, être à blâmer pour cet événement:

 «Comme les océans se réchauffent, les tortues de mer montent de plus en plus au nord et descendent de plus en plus au sud», explique Wallace J. Nichols, un biologiste spécialisé dans les tortues de mer interrogé par NBC News.

 Dans les années 1990, les animaux venaient à Cape Cod en octobre, ils arrivent désormais vers novembre, alors que l’eau est bien plus froide.

Sur les 200 spécimens repêchés cette semaine, 173 sont morts et 54 ont survécu. Parmi eux se trouvaient des tortues de Kemp, une espèce en «danger critique de disparition», l’une des plus menacée au monde. Les survivants pourront être envoyés dans des aquariums ou remis en liberté.

La «saison de l’échouage» se déroule d’habitude entre Thanksgiving et Noël, or cette année le nombre de reptiles est déjà supérieur à la moyenne de la période entière habituelle. Le total pourrait même grimper à 1.000 avant la fin du mois de décembre.

http://www.slate.fr/

Le sauvetage déchirant d’une tortue avec une fourchette dans le nez


Un autre sauvetage qui est similaire au sauvetage d’une tortue de mer au supplice à cause… d’une paille. Cette fois-ci, c’est avec une fourchette de plastique. Est-ce si difficile à comprendre que ce que nous jetons hors des poubelles ou de bac à recyclage se retrouve dans la nature et que des animaux risquent leur vie à cause de cette négligence humaine ?
Nuage

 

Le sauvetage déchirant d’une tortue avec une fourchette dans le nez

 

En août dernier, la vidéo du sauvetage d’une tortue de mer dont la cavité nasale était obstruée par une paille en plastique a fait le tour du monde. Les images déchirantes et pénibles à regarder de cette victime de la pollution ont permis de sensibiliser le public aux dangers des déchets plastiques sur la faune marine. Et c’est pour cette raison que le scientifique à l’origine de la première vidéo a décidé de partager les images d’un autre sauvetage.

Le 8 décembre, Nathan Robinson et une équipe d’océanographes ont découvert une tortue de mer avec une fourchette en plastique dans la cavité nasale. Cette fois-encore, les chercheurs sont intervenus sur une plage du parc marin national Las Baulas au Costa Rica, pour soulager l’animal qui est retourné dans l’eau en pouvant respirer normalement.

« Cette fourchette, comme la paille, a probablement été mangée par la tortue. Quand elle a essayé de la régurgiter, la fourchette n’est pas passée par sa bouche mais par son nez », explique l’océanographe américain sur Facebook où il a publié plusieurs clichés de cette malheureuse intervention.

http://quebec.huffingtonpost.ca/