Le Saviez-Vous ► Le top des catastrophes naturelles


La nature est de toute beauté, mais parfois, elle met son énergie à la destruction. Ce sont des phénomènes naturels qui de temps à autre mettent la population en danger
Nuage

 

Le top des catastrophes naturelles

Crues soudaines, pluies torrentielles, ouragans, tornades, les catastrophes naturelles entraînent des pertes de vies et des dégâts matériels importants. Mais, de toutes les catastrophes survenues dans l’histoire, les tremblements de terre et les inondations comptent parmi les plus meurtrières.

Fleuve Yangtsé en crue

1. Crues dévastatrices

En Chine, le fleuve Yangtsé sort régulièrement de son lit. Si les habitants ont parfois le temps de fuir la zone inondable, ce ne fut pas toujours le cas. En 5 crues (1887, 1911, 1931, 1935 et 1938), pas moins de 2 157 000 personnes ont perdu la vie en raison de la montée des eaux.

Les inondations les plus meurtrières ont entraîné la mort de 900 000 (1887) et 870 000 (1938) Chinois.

Photo : Fleuve Yangtsé en crue

Plateau de Loess dans la provionce de Shaanxi

2. Séisme meurtrier

Il n’existe que très peu de détails sur le tremblement de terre le plus meurtrier de l’histoire. Mais, au début de l’année 1556,  un puissant séisme (de magnitude inconnue) a secoué les provinces de Shaanxi, de Gansu et de Shanxi en Chine.

Le séisme aurait fait, selon les estimations, quelque 830 000 morts.

Photo : Les habitants de la région habitaient dans des maisons creusées à même la pierre du Plateau de Loess (sur la photo). Ces habitations se sont effondrées pendant le séisme, ce qui explique le nombre élevé de victimes.

Tremblement de terre en Chine

3. Rayée de la carte

Le 28 juillet 1976, la région de Tangshan (Chine) est dévastée par un tremblement de terre d’une magnitude de 7,8 sur l’échelle de Richter. La région, qui comptait un peu plus d’un million d’habitants, a été pratiquement rayée de la carte.

Le bilan officiel fait état de 242 419 morts, mais certaines sources parlent de près de 800 000 victimes.

Photo : Tremblement de terre 1976

Typhon au Bangladesh

4. La tempête fait rage

Plus d’un demi-million de victimes, voilà le bilan du typhon le plus meurtrier de l’histoire. Le phénomène météorologique dévastateur a frappé le Bangladesh les 12 et 13 novembre 1970 avec des vents de plus de 200 km/h et une onde de tempête d’une rare puissance.

On parle de 150 000 morts et de 100 000 disparus qui n’ont jamais été retrouvés. Mais le bilan pourrait être deux fois plus lourd.

Photo : Thyphon Île de Bhola

Inondations en Hollande

5. La Hollande sous les eaux

Le samedi 5 novembre 1530, plusieurs villages de la Hollande ont été envahis par les eaux lors d’un important raz-de-marée. Une large partie de la région des Flandres et de la Zélande s’est retrouvée sous les eaux. Une partie du territoire touché n’a pas été récupérée à ce jour.

Bilan : 400 000 morts.

Photo : Digue en Hollande

Tsunami en Indonésie

6. Vague meurtrière

Les tsunamis sont provoqués soit par des tremblements de terre sous la plaque océanique, soit par des glissements de terrain majeurs. Celui qui a frappé l’Indonésie est encore très frais dans la mémoire collective.

Ce matin du 26 décembre 2004, un tremblement de terre d’une magnitude de 9,1 se produit dans l’océan Indien. Le séisme a provoqué un tsunami qui a déferlé sur les côtes de l’Indonésie. La province de Banda Aceh a été particulièrement touchée.

Le phénomène naturel, qui a modifié l’axe de la Terre, a tué quelque 246 000 personnes.

Photo : Après le tsunami

7. Haïti tremble

16 h 53, le 12 janvier 2010, les Haïtiens sentent la terre qui tremble sous leurs pieds. Le séisme, 7,3 sur l’échelle de Richter, se produit dans une zone densément peuplée et où les normes de construction étaient plutôt lâches.

De nombreux bâtiments, dont une partie du Palais présidentiel, s’écroulent, entraînant dans la mort plus de 230 000 habitants de l’île. Quatre ans plus tard, la situation était toujours chaotique dans le pays.

Photo : Le palais présidentiel

Typhon Nargis

8. Nargis dévaste le Myanmar

Le 2 mai 2008, le Myanmar est touché par le typhon Nargis. De puissantes vagues et des pluies diluviennes ravagent le pays, faisant 146 000 victimes.

Toutefois, le gouvernement du pays serait en partie responsable de ce lourd bilan. Il a attendu plusieurs jours avant d’accepter l’aide internationale, alors que des centaines de personnes blessées, privées d’eau, de nourriture et de moyens de communication, perdaient la vie, faute de secours.

Photo : Après le passage de Nargis.

Catastrophe au Japon

9. Des forces combinées

Une des zones urbaines les plus densément peuplées au monde a été le théâtre d’une catastrophe dévastatrice. Le 1er septembre 1923, à 11 h 58, la région de Tokyo-Yokohama a été secouée par un séisme estimé à 7,9 (échelle de Richter), entraînant dans la mort des milliers de personnes.

Mais les Japonais n’étaient pas au bout de leurs peines. Le tremblement de terre fut accompagné d’un tsunami et de 88 incendies alimentés par des vents forts provenant d’un typhon.

Le rapport officiel fait état de 141 720 morts et de 580 397 bâtiments détruits. Des habitants d’origine coréenne, soupçonnés d’avoir allumé des incendies, ont également été tués par des milices populaires.

Photo : Séisme 1923

Tremblement de terre en Italie

10. La Botte secouée

L’Italie, un pays en forme de botte, n’a pas été épargnée par les catastrophes naturelles. On n’a qu’à penser à l’éruption du Vésuve qui a fait des milliers de morts le 24 août 1979.

Mais ce pays a été le théâtre du plus puissant tremblement de terre enregistré sur le continent européen. Messine et Reggio, deux villes du sud du pays, ont été totalement dévastées le 28 décembre 1908.

Entre 70 000 et 100 000 personnes y ont laissé leur vie.

Photo de Messine

http://www.canald.com

Il tond sa pelouse à l’approche d’une tornade


Ce n’est peut-être pas une grosse tornade, mais personnellement, j’aurais laissé la tondeuse pour regarder passer au cas qu’elle changerait de direction
Nuage

 

Il tond sa pelouse à l’approche d’une tornade

 

Le HuffPost

Son mari est imperturbable. Cecila Wessels, habitante de Three Hills en Alberta a publié ce vendredi 2 juin sur son compte Facebook une photo de son mari, Theunis, en train de tondre la pelouse alors qu’une tornade semble s’approcher juste derrière lui.

Plus de 1800 internautes ont partagé le cliché complètement insolite depuis le compte Facebook de la Canadienne et plusieurs médias s’en sont emparés ces derniers jours.

« Ma bête tond la pelouse avec une brise dans les cheveux »

« J’ai pris cette photo pour montrer à ma mère et à mon père qui sont en Afrique du Sud, ‘regardez ici, il y a une tornade’, et maintenant tout le monde me dit ‘pourquoi ton mari est en train de tondre la pelouse?' », a expliqué Cecilia Wessels à CBC.

« Ça a l’air très proche si vous regardez la photo, mais c’était vraiment loin » a assuré Theunis Wessels. Il ajoute avoir « gardé un œil » sur elle pendant qu’il tondait la pelouse.

C’est la fille du couple qui les a prévenus de la présence d’une tornade. La tornade aura duré une trentaine de minutes, mais aucun blessé n’est à déplorer. D’autres habitants de Three Hills ont pris des images de la tornade.

http://quebec.huffingtonpost.ca

Le Saviez-Vous ► La météo peut influencer votre santé et votre bien-être de 7 façons


La météo a une influence sur nos humeurs, certaines maladies, sur notre sommeil ….
Nuage

La météo peut influencer votre santé et votre bien-être de 7 façons

 

Par Lindsey Holmes

Les températures froides peuvent vous aider à dormir

Le meilleur sommeil a lieu lorsque les températures sont basses. Selon Natalie Dautovich, une environnementaliste de la Fondation Nation Sleep, la température idéale pour dormir se situe entre 15 et 20 degrés.

Des températures extrêmes peuvent vous mener à des problèmes psychologiques

Les gens qui vivent dans des endroits où surviennent des événements météorologiques intenses, comme les ouragans ou les tornades, sont plus à risque d’avoir des troubles mentaux.

La pluie peut empirer vos allergies

Si vous avez des allergies de saison, vous remarquerez que les mauvaises températures empirent vos conditions. Le vent pousse le pollen qui se propage plus rapidement.

Les jours ensoleillés rendent de bonne humeur

Ce n’est pas nouveau. Une météo lumineuse a un impact direct sur la psychologie de tous. Une étude de l’Université du Michigan a prouvé que les gens qui passent la moitié de la journée à l’extérieur par temps clément sont plus heureux.

La pression artérielle est plus basse en été

Cela explique pourquoi vous êtes plus relaxe pendant cette période. Des recherches ont montré que la pression du sang est plus basse en été qu’en hiver. On remercie la pression atmosphérique pour ce changement.

Vous êtes plus créatif lorsqu’il fait chaud

Une recherche de l’Université du Michigan explique que de passer une journée à l’extérieur au printemps aide à laisser aller la créativité.

Plus il fait chaud, plus vous seriez tenté par des relations sexuelles

Une analyse européenne montre qu’il y a une hausse de 10 % des naissances au mois de mars, attirant l’attention sur le mois de juin pour la conception des petits bébés!

Le climat peut être relié au bonheur

Température modérée = meilleure humeur? C’est ce qu’une recherche suggère. Les gens qui vivent dans des endroits où les températures sont plus chaudes en hiver ou plus fraîches sont généralement plus heureux.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Les images impressionnantes d’une trombe marine à Rome


J’ai déjà vu des dégâts causés par des vents très violents, mais jamais de tornade ou trombe marine, et je n’y tiens pas vraiment à voir cela de très proche
Nuage

 

Les images impressionnantes d’une trombe marine à Rome

 

Le HuffPost  |  Par Hortense de Montalivet

 

Une trombe marine meurtrière a déferlé sur la banlieue de Rome dimanche 6 novembre sous la forme d’une tornade comme vous pouvez voir dans notre vidéo ci-dessus.

Des dizaines de personnes ont été blessées et au moins deux sont mortes. L’une dans la chute d’une corniche à Ladispoli et l’autre à Cesano, après le déracinement d’un arbre, d’après le journal italien Corriere della Sera.

Plusieurs maisons ont été éventrées et des dizaines d’arbres sont tombés. Tout le trafic de la région a été interrompu, ce qui a considérablement ralenti le travail des secours. Les écoles étaient fermées lundi et la stabilité de certains immeubles étaient toujours en cours d’évaluation.

Le jeudi précédent, une trombe marine avait déjà touché la côte napolitaine à Positano.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

El Niño en grande partie responsable des phénomènes météo exceptionnels de cette fin d’année


El Nino avec la complicité des changements climatiques a chamboulé la météo divers pays. Tornades, inondations, absence de neige, records de chaleurs. Si au Québec, ne fut que des températures plus clémentes, ailleurs ce fut le désastre
Nuage

 

El Niño en grande partie responsable des phénomènes météo exceptionnels de cette fin d’année

 

Des habitants dans la ville de York inondée, en Angleterre, le 28 décembre 2015. (c) Afp

Des habitants dans la ville de York inondée, en Angleterre, le 28 décembre 2015. (c) Afp

Inondations, tornades, vagues de chaleur… les épisodes météorologiques extrêmes qui ont marqué la fin 2015 sont dus au phénomène El Niño particulièrement puissant cette année qui s’ajoute au réchauffement climatique, selon les scientifiques.

RÉCHAUFFEMENT.

« Il n’y a pas de réponse simple » pour expliquer les phénomènes exceptionnels, parfois meurtriers, observés aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, en Australie et en Amérique latine, souligne Jérôme Lecou, ingénieur prévisionniste à Météo-France.

« On a une conjonction » de facteurs, approuve le climatologue Hervé Le Treut. 

Le phénomène climatique El Niño joue un rôle « évident » dans une partie des phénomènes observés sur la planète, relève M. Le Treut. 

El Niño, qui survient tous les quatre à sept ans en moyenne, est provoqué par un changement de sens des alizés au-dessus du Pacifique équatorial. Les eaux chaudes de surface, qui s’accumulent normalement dans l’est du Pacifique, se déplacent vers l’ouest, entraînant des pluies plus abondantes sur la côte ouest de l’Amérique et davantage de sécheresse en Asie du Sud-est et en Australie. Et cette année, le phénomène est particulièrement intense.

Il « affecte fortement le climat des Etats-Unis actuellement », « il est la cause majeure » de ce qu’il s’y passe, souligne M. Le Treut.

Les tornades meurtrières au Texas, inhabituelles en cette saison, comme la douceur observée dans le nord-est du pays sont partiellement dues à ce phénomène, ajoute-t-il. 

El Niño est un phénomène naturel mais l’épisode de 2015 est « probablement le plus puissant depuis les 100 dernières années », souligne M. Lecou. 

L’Organisation météorologique mondiale (OMM), une agence de l’ONU, avait averti en novembre 2015 qu’il gagnerait en intensité d’ici à la fin de l’année.

Cet « événement El Niño extrêmement puissant » explique par exemple « les inondations particulièrement intenses du côté du Paraguay et du nord de l’Argentine », indique M. Lecou.

Un mois de décembre historique du côté de l’Europe

Les très fortes chaleurs en Australie correspondent aussi « assez logiquement à des périodes El Niño », ajoute-t-il. 

Par ailleurs, les effets du changement climatique « commencent à se mettre en place« , relève le prévisionniste.

Au niveau mondial, l’année 2015 « sera la plus chaude jamais enregistrée » et les cinq dernières années seront « le quinquennat le plus chaud jamais observé », rappelle-t-il.

 Selon l’OMM, « la température moyenne à la surface du globe franchira sans doute le seuil aussi symbolique que significatif que constitue un réchauffement d’un degré Celsius » par rapport à l’ère préindustrielle. L’accord de Paris conclu le 12 décembre 2015 sur le climat prévoit de limiter « bien en deçà de 2°C » le réchauffement par une limitation des gaz à effet de serre. « De façon plus ponctuelle, on va retrouver ce réchauffement au niveau régional, avec une fin d’année absolument hors normes sur l’hémisphère nord, avec un mois de décembre historique du côté de l’Europe », explique M. Lecou.

« Il y a un réchauffement de fond qui fait que, à application météorologique égale, on a tendance à battre des records un peu partout », explique Hervé Le Treut.

Cette douceur pourrait expliquer notamment les inondations en Angleterre.

« Les hivers doux qu’on vit sont favorables à des précipitations importantes, comme c’est le cas en Angleterre« , estime le climatologue Jean Jouzel.

« Il y a un lien entre le fait d’avoir des inondations et des hivers très doux en Europe de l’Ouest, c’est très clair ».

La puissance d’El Niño est-elle liée au réchauffement de la planète ?

« Pas nécessairement », selon Hervé Le Treut, même si « on peut imaginer qu’elle soit modulée un peu par le réchauffement climatique« .

 Selon le secrétaire général de l’OMM, Michel Jarraud, « ce phénomène naturel qu’est El Niño et le changement climatique provoqué par l’homme peuvent interagir et influer l’un sur l’autre de manière totalement inédite », et « El Niño ne fait qu’accentuer la tendance au réchauffement ».

http://www.sciencesetavenir.fr/

Rencontre improbable entre un arc-en-ciel et une tornade


Un phénomène naturel s’est produit aux États-Unis lors d’une tornade. Comme si la nature montrait ses deux visages, tantôt tumultueux et tantôt calme et serein
Nuage

 

Rencontre improbable entre un arc-en-ciel et une tornade

 

 

Les tornades sont loin d’être un phénomène rare aux États-Unis. Ce qui l’est plus, c’est lorsque l’une d’entre elle croise le chemin d’un arc-en-ciel. Le chasseur de tornade Kevin Rolfs a eu l’agréable surprise de pouvoir filmer cet étonnant spectacle samedi dernier, lorsqu’une tornade et un arc-en-ciel se sont entrecroisés.

Ce combo est un phénomène rarissime, tellement rare que les internautes se sont immédiatement demandé si la photo n’avait tout simplement pas été retouchée.

«UNE TROMPE D’ÉLÉPHANT POUR LE MOINS PHOTOGÉNIQUE»

 

Pour répondre aux accusations de retouchage, l’Américain a posté une vidéo longue d’une quinzaine de minutes et montrant la progression de la tornade dans son intégralité.

De sa formation, à Lamar dans le Colorado puis dans les environs de Eads où cette dernière «a généré une trompe d’éléphant pour le moins photogénique couplée à un arc-en-ciel en son centre», atteste Kevin Rolfs dans la description de la vidéo.

Cette tornade, l’une des quarante au total décrites dans les environs ce samedi n’a fait heureusement aucun dégât dans cette zone rurale des États-Unis. Raison de plus pour s’émerveiller des phénomènes extraordinaires que la nature est capable de créer.

http://fr.canoe.ca/

Cette tempête a l’air de l’explosion d’une bombe nucléaire


Un nuage qui par sa forme est très révélateur, il peut aussi être destructeur. En imageant le champignon d’une bombe atomique, il inspire donc, la peur qu’une catastrophe est sur le point d’arriver
Nuage

 

Cette tempête a l’air de l’explosion d’une bombe nucléaire

 

Au Texas, c’est gros. Et on ne parle pas seulement que de sa superficie.

Voyez cette récente photo d’un nuage qui a été aperçu au-dessus de Lubbock au Texas. Il s’agit de l’un des rares orages de type « supercell ». Ces tempêtes peuvent conduire à des tornades.

Ils sont assez rares au Canada. On a pu en voir principalement dans le sud-ouest de l’Ontario et dans les Prairies.

Selon Environnement Canada, une version beaucoup plus petite de ce type d’orage s’est formée à Angus en Ontario.

Espérons que nous n’en verrons pas par ici cet été.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Le Saviez-vous ► Les records de vents violents dans le monde


On voit de temps autres des vents violents qui arrachent des toits, des branches d’arbres mais a 512 km/h, on a intérêt a bien s’abriter
Nuage

 

Les records de vents violents dans le monde

 

les tornades du 3 mai 1999 dans l'etat de l'oklahoma, aux etats-unis, étaient

Les tornades du 3 mai 1999 dans l’Etat de l’Oklahoma, aux Etats-Unis, étaient les plus violentes du monde. © NOAA

Les Etats-Unis détiennent le record du monde de vent violent. Le 3 mai 1999, Plusieurs tornades ont balayé l’Etat de l’Oklahoma à la vitesse de 512 km/h. Les experts ont observé jusqu’à 70 tornades simultanées. D’une ampleur jamais égalées, elles ont touché plusieurs villes et fait 40 morts.

Autres records : 

371 km/h, 12 avril 1934, mont Washington, New Hampshire, Etats-Unis    

340 km/h, 5 octobre 1979. Le cyclone Tipa touche l’île de Guam et le Japon.

337 km/h, 8 mars 1972, Thulé, Groeland 

335 km/h, 12 juin 1985, Zugspitze, Allemagne 

320 km/h, 16 juin 1972, base de Dumont d’Urville, Antarctique 

287 km/h, avril 2006, cyclone Monica, Australie

http://www.linternaute.com/

Les événements marquants de l’année 2013 en vidéo


Il s’en est passé des choses en 2013, de beaux et de moins beaux évènements. Des grands moments partager avec le monde, et des petits plus intimes. Et oui, le maire de Toronto a marqué, un moment dans l’histoire du monde
Nuage

 

Les événements marquants de l’année 2013 en vidéo

 

La fin de 2013 approche et il est important de se rappeler tout ce qu’il a pu se passer durant cette année mouvementée par des moments aussi magiques que tristes.

 

Des instants les plus populaires, comme les plus anonymes, des plus tragiques aux plus magiques.

Ce montage en image nous montre à quel point le monde peut-être beau, de par ses moments heureux, comme il peut-être horrible, de par ses guerres par exemple. Ainsi vous revivrez des moments tels que les attentats de Boston, au typhon des Philippines en passant par les touchantes histoires de Batkid et de Zachary, l’élection du pape François, le mariage gay ou encore le décès de Cory Monteith ou plus récemment de Nelson Mandela. Des moments émouvants qui ne manqueront pas faire monter une petite larme au coin de votre oeil.

http://www.meltybuzz.fr/

Le Saviez-vous ► Ce qu’il faut savoir sur les tornades


On entend parler de tornade sur le côté américain, chose qui sont habituel mais certaines sont désastreuses. C’est une de ces catastrophes qu’on n’espère jamais voir
Nuage

 

Ce qu’il faut savoir sur les tornades

 

© Carsten Peter

© Carsten Peter

> On appelle « tornade » un vortex (tourbillon de particules) qui se forme sur terre. Si le vortex se matérialise sur l’eau, il faut alors parler d’une trombe marine.

> La plupart des tornades ne tiennent pas plus de dix minutes. Elles peuvent durer de quelques secondes à une heure. Rarement plus.

> À écouter les témoignages et les enregistrements sonores des météorologues, une tornade ferait le même bruit qu’un train lancé à pleine vitesse. Ou qu’une grosse cascade. Tout dépend de son intensité, de sa taille et de sa proximité avec le sujet.

> Les tornades sont toujours précédées d’un ouragan. Le tracé d’un ouragan peut être observé quelques jours avant de toucher terre. Les tornades, elles, sont bien plus compliquées à prédire. Selon la NOAA (l’agence américaine responsable des océans et de l’atmosphère), les radars sont capables de donner l’alerte environ 13 minutes avant la formation d’une tornade.

> Comment évaluer l’intensité d’une tornade ? Rien à voir avec la taille du monstre. Sa puissance se mesure en fonction des vents qui l’animent. C’est un chercheur japonais de l’Université de Chicago,  le professeur Fujita, qui a mis au point l’échelle éponyme de classification des tornades. Si elle compte 12 catégories théoriques, seules les cinq premières ont été observées à ce jour.

F0 : Vents de 60 à 120 km/h > Dégâts légers (Quelques morceaux de recouvrements de toit enlevés, dommages aux gouttières, cheminées et revêtements de façade, branches cassées.)

F1 : Vents de 116 à 179 km/h > Dégâts modérés (Recouvrements de toit complètement enlevés, maisons mobiles renversées ou endommagées sévèrement, portes extérieures envolées, fenêtres cassées.)

F2 : Vents de 180 à 251 km/h > Dégâts importants (Toitures arrachées, hangars et dépendances démolis, gros arbres cassés ou déracinés.)

F3 : Vents de 252 à 330 km/h > Dégâts considérables (Les murs extérieurs et les toits sont projetés dans les airs, les maisons et les bâtiments de métal s’effondrent, les forêts et les récoltes sont abattues.)

F4 : Vents de 331 à 416 km/h > Dégâts dévastateurs (Les murs des habitations solides s’effondrent, des gros objets en acier ou en béton sont projetés sur plusieurs centaines de mètres.)

F5 : Vents de plus de 417 km/h > Dégâts incroyables (Les maisons sont rasées ou projetées sur de grandes distances. Les murs et les toits de gros bâtiments, comme des écoles, peuvent être arrachés.)

F6 à F12 : Vents de 510 km/h et plus > Dégâts incommensurables 

En 2006, cette classification a été quelque peu corrigée pour donner naissance à l’échelle améliorée de Fujita (EF).  L’échelle originelle omettait par exemple de prendre en compte la vitesse de déplacement horizontale d’une tornade.

Elle négligeait aussi de considérer les matériaux employés ou la qualité des structures endommagées. Ainsi dès que les fondations d’une structure étaient balayées, la tornade était classée en catégorie F5.

> Les médias français qualifient souvent les vortex qui se déplacent dans l’Hexagone de « mini-tornades », à cause de leur petite taille et de leur courte durée. Scientifiquement incorrecte, cette appellation désigne les tornades d’intensité F0 ou F1. Les seules à se former en France. En zones rurales inhabitées, elles passent d’ailleurs complètement inaperçues en raison du peu de dégâts provoqués. Si, potentiellement, toutes les régions du pays peuvent être touchées, la majorité des tornades surviennent dans le nord-ouest de la France et sur les côtes méditerranéennes. Surtout l’été. Excepté pour les trombes marines qui se produisent en saison froide, le long des zones côtières.

> Les Grandes Plaines américaines sont les plus touchées par ce phénomène météo. Chaque année, la « Tornado Alley » voit passer 800 à 1 200 tornades. Cette région, qui s’étend du Dakota du Sud au Texas, se révèle idéale à la formation de supercellules (zone atmosphérique où circulent des vents ascendants et descendants).

Là se rencontrent les masses d’air polaire, canalisées par les Rocheuses, et l’air tropical venu du golfe du Mexique. Une combinaison propice à la naissance de violentes tornades. Année après année, une vingtaine de vortex des catégories F4 à F5 dévastent le paysage. Et parfois les villes.

> La tornade la plus mortelle répertoriée à ce jour se nomme Tri-State Tornado, une F5. Survenue le 18 mars 1925, elle entame une course destructrice à travers le Missouri, l’Illinois et l’Indiana et tue 695 personnes.

La Une du journal local, le lendemain du passage de la Tri-State Tornade.

La Une du journal local, le lendemain du passage de la Tri-State Tornado.

> Ci-dessous, la plus ancienne photo de tornade, prise le 28 août 1884 à Howard, dans le Dakota du Sud.

La plus ancienne photo de tornade

> Le 31 mai 2013, les communautés des météorologues et des chasseurs d’orages ont pleuré la disparition de Tim Samaras, explorateur du National Geographic. Happé puis recraché, sans vie, par la tornade d’El Reno à Oklahoma City, ce chasseur de tornades expérimenté a beaucoup apporté à la météorologie.

Retrouvez notre enquête sur les conditions de sa disparition dans notre numéro de novembre (n°170). Ci-dessous, une compilation de quelques grosses tornades filmées par les équipes du National Geographic.

> La communauté des chasseurs de tornades s’étoffe au fil des ans. Amateurs et professionnels se concentrent sur les routes pour approcher les vortex destructeurs. Résultat : les itinéraires d’évacuation sont engorgés. Le 31 mai 2013, ils étaient des centaines sur place. Sans compter les amateurs.
Aujourd’hui, quelques particuliers ou
tours opérateurs proposent même des safaris photos aux simples curieux. Les chasseurs les plus expérimentés estiment qu’à terme cette affluence causera davantage de blessés, voire de morts.

Marie Dias-Alves

http://www.nationalgeographic.fr/