Il affirme que Titanic est inspiré de sa vie : un Américain réclame 300 millions à James Cameron


Attendre 20 ans pour poursuivre le scénario du film Titanic qui a gagné 11 oscars ne semble pas vraiment très sérieux.
Nuage

 

Il affirme que Titanic est inspiré de sa vie : un Américain réclame 300 millions à James Cameron

 

Stephen Cummings a décidé de poursuivre en justice James Cameron, le réalisateur de Titanic, rapporte TMZ. Ce pêcheur de Floride affirme que le personnage de Jack Dawson, interprété par Leonardo Di Caprio, est directement inspiré de sa propre vie. D’après Cummings, Cameron aurait entendu parler de lui autour de 1988 et s’en serait rappelé au moment de l’écriture du film sorti en 1997.

 

Peu de chances que la demande aboutisse

En plus d’avoir inspiré le personnage de Jack, Stephen Cummings affirme que c’est lui qui a soufflé le scénario à l’oreille du réalisateur. D’après lui, la romance tragique vécue par Jack et Rose sur le Titanic ne serait qu’un copier-coller de celle connue par deux de ses proches, réellement embarqués sur le paquebot qui a sombré en 1912. Comme dans le film onze fois oscarisé, seule la femme a survécu au naufrage.

Vingt ans après la sortie de Titanic, Cummings a donc décidé de se manifester en réclamant 300 millions de dollars à James Cameron. La demande semble assez irréaliste et ses chances de succès sont très minces.

La justice s’interrogera sans doute sur les raisons qui ont pu pousser cet homme à attendre vingt ans pour se manifester, compte tenu du succès colossal du film. Les arguments avancés ne semblent pas vraiment convaincants ni étayés, mais on peut toujours dire que cela ne coûte rien d’essayer.

http://www.ladepeche.fr

L’épave du Titanic risque de disparaître à jamais


L’épave du Titanic va disparaitre d’ici à peu près 20 ans. La cause est une bactérie qui survit à une très forte pression des eaux et à l’obscurité du fond de la mer. Nous aurons bien sûr quelques vestiges qui ont pu être remontés à la surface, et l’histoire dans les livres, mais le paquebot sera disparu
Nuage

 

L’épave du Titanic risque de disparaître à jamais

 

© DR.

Julien Collignon

Cela fait plus d’un siècle que l’épave du Titanic gît par 3800 mètres de profondeur au large de Terre-Neuve. Selon un article de la BBC, la carcasse du paquebot est en train d’être dévorée par une bactérie capable de résister à la pression des profondeur et à l’obscurité. Un jour, le navire disparaîtra totalement.

Le 14 avril 1912, le Titanic a sombré au fond de l’Atlantique. Près de 1500 personnes sont mortes cette nuit-là. Le paquebot, annoncé insubmersible à l’époque, a emporté avec lui son histoire et sa légende.

Il a fallu de nombreuses années pour retrouver sa trace. Ce fut chose faite en 1985 par l’océanographe Robert Ballard. Mais un siècle passé dans l’océan a forcément un impact sur l’état du navire.

En 2010, on a ainsi détecté la présence d’une bactérie sur un échantillon d’une sorte de rouille récupéré en 1991. Cette bactérie, appelée Halomonas titanicae, s’attaque à la coque du bâteau, résiste à la pression écrasante des eaux ainsi qu’à l’obscurité qui y règne.

Les chercheurs ne peuvent pas déterminer comment elle est arrivée là. Mais c’est une mauvaise nouvelle pour les scientifiques, car le Titanic risque fort de disparaître complètement d’ici une vingtaine d’années, à l’horizon 2030.

Et si le Titanic avait coulé à cause d’un incendie?


Le Titanic continu être une fascination pour certains. D’après un documentaire, que j’ai vu, il y a longtemps, beaucoup d’éléments laissent croire qu’il n’était pas prêt à partir et pourtant… Aujourd’hui, on croit qu’il y a eu un autre point faible qui a aidé à rencontrer leur destin à des milliers de personnes
Nuage

 

Et si le Titanic avait coulé à cause d’un incendie?

 

Selon de nouvelles recherches, un incendie serait la cause première du naufrage du Titanic. © afp

« Ce naufrage n’est pas l’histoire d’une simple collision entre un paquebot et un iceberg », indique un expert dans The Independent.

© afp.

Ce mystère a désormais plus d’un siècle: pourquoi le Titanic a coulé en 1912? La thèse de la collision avec un iceberg est la plus connue mais de nouvelles recherches évoquent une autre théorie.

Photos à l’appui

Selon The Independent, le Titanic a coulé parce qu’un incendie a fragilisé la coque. Le journaliste britannique Senan Molony est arrivé à cette conclusion. Il a passé plus de trente ans de sa vie à tenter d’expliquer les causes du naufrage. Il s’est basé sur les photos prises par le chef des ingénieurs électrique avant que le paquebot ne quitte les chantiers navals de Belfast.

Sur ces clichés, Senan Molony a pu identifier de grandes marques noires sur la coque avant droite, tout près de l’endroit où l’iceberg a transpercé la coque du bateau. Selon les experts, ces marques ont bel et bien été causées par un incendie parti dans un stock de carburant.

« Le paquebot n’aurait jamais dû être mis à la mer »

« Ce naufrage n’est pas l’histoire d’une simple collision entre un paquebot et un iceberg. C’est l’addition de facteurs extraordinaires : le feu, la glace et la négligence. Cet incendie était connu mais il a été minimisé. Le paquebot n’aurait jamais dû être mis à la mer », indique Senan Molony..

Le Titanic a coulé au fond de l’Océan Atlantique dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Ce naufrage a fait environ 1 500 morts.

http://www.7sur7.be/7s7/fr

Le Saviez-Vous ► L’iceberg qui a causé le naufrage du Titanic était vieux de 100 000 ans


Le Titanic n’avait aucune chance face au iceberg qu’il a rencontré et a causé des milliers de morts. Ce qui est encore plus surprenant, c’est que cette rencontre s’est préparée y a 100 mille ans au temps que l’iceberg s’est détaché du Groenland
Nuage

 

L’iceberg qui a causé le naufrage du Titanic était vieux de 100 000 ans

 

Une équipe de chercheurs britanniques a découvert que l’iceberg responsable du naufrage du Titanic s’était détaché du Groenland 100.000 ans auparavant. Selon leur étude, il était bien plus gros lors de sa formation qu’en 1912.

La tragédie du Titanic remonte à la nuit du 15 avril 1912. L’événement dramatique s’est inscrit dans l’histoire aux côtés des naufrages les plus importants et meurtriers avec plus de 1.500 victimes.

Si les coupables sont nombreux, notamment parmi les membres de l’équipage du célèbre paquebot britannique, l’élément responsable en partie de ce désastre est cet iceberg massif immergé partiellement sous les eaux de l’océan Atlantique, au large de Terre-Neuve. Plus de 100 ans après, une équipe de scientifiques dévoile certains secrets du gigantesque bloc de glace.

Un iceberg vieux de 100.000 ans

Les chercheurs dirigés par Grant Bigg de l’Université de Sheffield au Royaume-Uni, sont en effet parvenu à calculer l’âge du coupable. Les résultats, censés être dévoilés le 18 mars prochain à l’occasion de la Fête de la Science de Cambridge, ont été anticipés dans une interview accordée au Sunday Times.

Selon les propos des auteurs rapportés par le journal, la gigantesque masse de glace se serait détachée du glacier du Groenland il y a près de 100.000 ans. Ces estimations, à un siècle près, ont été réalisées à partir d’observations relevées non seulement aux alentours de 1912 mais aussi plus récemment.

« Nous avons créé un modèle mathématique sur ordinateur pour calculer les itinéraires des icebergs sur n’importe quelle année donnée », a expliqué Grant Bigg.

« Nous nous somme basés sur ce que nous savions en matière de courants océaniques et l’avons intégré à des données météorologiques de cette année calculées sur la base des vents dominants », a poursuivi le directeur des travaux de recherche.

Bien plus gros à sa naissance

C’est grâce à cette méthode que les scientifiques ont réussi à préciser l’origine de l’iceberg.

« Nous pensons que le vêlage [la séparation] de l’iceberg est survenu depuis la région de Qassimiut, sur la côte sud-ouest du Groenland », a indiqué le chercheur.

L’iceberg aurait ensuite dérivé pour terminer en 1912 au large de la côte atlantique de l’Amérique du Nord.

Ces résultats contredisent la théorie selon laquelle l’iceberg coupable se serait détaché en 1908 au cours d’un hiver doux et aurait voyagé durant l’hiver 1911-1912 où les températures ont été bien plus froides. Mais les scientifiques ne se sont pas arrêtés là, ils ont aussi estimé la taille de l’iceberg. Au moment du naufrage, le morceau mesurait un peu plus de 120 mètres dont seulement 30 mètres émergeaient au-dessus de la surface de l’eau.

Sa masse quant à elle, atteignait les 1,5 million de tonnes. Si ces mensurations peuvent sembler impressionnantes, l’iceberg était bien plus massif lors de sa formation, affirment les spécialistes. Il approchait les 500 mètres de long pour une masse de 75 millions de tonnes, d’après leurs calculs.

© Gentside Découverte

http://www.ilesdelamadeleine.com/

Le SOS qui aurait pu sauver le Titanic s’était perdu sur une pile


Ce télégramme aurait-il pu changer l’histoire s’il avait été pris en considération au moment qu’il avait été télégraphié? Le responsable a-t-il été averti ou il a menti ? On ne le saura jamais
Nuage

 

Le SOS qui aurait pu sauver le Titanic s’était perdu sur une pile

 

Le télégramme envoyé du Titanic | Capture d'écran Atlas Obscura

Le télégramme envoyé du Titanic | Capture d’écran Atlas Obscura

Repéré par Lorenzo Calligarot

Le télégramme n’est jamais arrivé à son destinataire. Il aurait pu contribuer à sauver des vies

C’est une pièce assez exceptionnelle que s’apprête à vendre la maison d’enchère Heritage Auctions, rapporte Atlas Obscura. Mis à prix à 20.000 dollars (environ 18.400 euros), le télégramme a été envoyé du Titanic à la White Star Line, une grande compagnie maritime, copropriétaire du paquebot. Son message est concis mais précis et aurait surement permis de sauver des vies, s’il avait été ouvert à temps:

«Nous avons heurté un iceberg = naufrage imminent = Venez à notre secours = Position: Lat 41.46 N. = 50.14 Lon.»

L’histoire de ce SOS, et c’est ce qui explique son prix, est assez singulière. Quelques jours après le drame, Philip Franklin, le patron de la White Star Line a affirmé n’avoir jamais reçu de message alarmant provenant du Titanic. Il avait réaffirmé ce témoignage, sous serment, devant la Commission d’enquête du Sénat américain. Pour Don Ackerman, directeur du département de consignations historique de la maison d’enchère Heritge Auctions, cette missive pourrait remettre en cause son témoignage:

« Ceci est évidemment une preuve ou du moins un indice, sur le fait que le Titanic a fait envoyer un message à la White Star Line à New York.  Soit Franklin a menti devant la commission, soit il n’a jamais reçu le télégramme.»

Bien qu’il y ait de multiples raisons de douter de son authenticité, le télégramme a été soigneusement examiné et n’aurait pas été falsifié.

«C’est un vieux papier, l’impression est correcte et vous pouvez réellement voir que la texture du ruban a été transférée sur le papier», explique Ackerman.

Une des hypothèses avancées et qui pourrait être la bonne est que la missive aurait simplement été perdue sur une pile de lettre, à l’instar d’un e-mail non-ouvert dans une boite de réception pleine, puis retrouvée fortuitement des années après.

http://www.slate.fr/

Un biscuit ayant survécu au "Titanic" vendu 21 000 euros aux enchères


Un biscuit soda vendu à plus de 30 000 dollars canadiens juste parce qu’il a été relier au Titanic. Ce n’est pas un peu exagéré ?
Nuage

 

Un biscuit ayant survécu au « Titanic » vendu 21 000 euros aux enchères

 

PAR CONSTANCE ASSOR

 

Attention, ne tentez pas de le croquer : ce gâteau issu du kit de survie du « Carpathia » est devenu le biscuit le plus cher du monde.

Décidément, plus de cent ans après son naufrage, les vestiges du Titanic n’en finissent pas de faire grimper les enchères. Après la vente du menu du dernier déjeuner du tristement célèbre navire le mois dernier, c’est un gâteau qui fait sensation. Il faut dire qu’il est issu du kit de survie du pilote du canot de sauvetage du Carpathia, venu en aide aux 705 survivants. Le biscuit ainsi qu’une photographie de l’iceberg peut-être à l’origine du naufrage ont fait sensation lors de la vente aux enchères organisée le 24 octobre dernier en Angleterre.

Le plus précieux gâteau de l’histoire

Le petit gâteau Spillers & Bakers, vieux de 103 ans, a finalement été adjugé 15 034 livres, soit 21 000 euros, (plus de 30 000 $ cad) faisant la fierté d’un collectionneur grec. Ce craker historique doit sa fortune à un passager du navire venu en aide aux survivants duTitanic après son naufrage, le 14 avril 1912.

Pour conserver « le biscuit le plus précieux de l’histoire », ce passager l’avait glissé dans une enveloppe de photographie Kodak sur laquelle était précisé « biscuit du pilote d’un navire de sauvetage du Titanic – Avril 1912 ».

Serait-ce bel et bien une photo de l’iceberg ayant coulé le Titanic ? © DR

D’autres lots emblématiques ont également trouvé preneurs. Précieuse relique des circonstances de l’accident, une photographie du fatal iceberg qui aurait été prise le lendemain du drame par un membre du paquebot Prinz Adalbert a trouvé preneur pour 29 000 euros, bien que l’authenticité du cliché ne soit pas totalement établie. Interrogés sur les circonstances dans lesquelles la photographie a été réalisée, les membres de l’équipage ont expliqué « ne pas encore être au courant de la catastrophe » lorsque le cliché a été pris. Ils précisent que « sur un côté de l’iceberg, de la peinture rouge était clairement visible. Cette trace semble avoir été laissée par le frottement de la coque du Titanic ». Voilà de quoi perpétuer la tragique légende du Titanic

http://www.lepoint.fr/

Le Saviez-Vous ► Photos rares qui ont fait l’histoire


Avant les téléphones intelligents et les appareils numériques, à moins qu’un évènement prévu, probablement seuls les photographes avaient leur appareil photos à la main. Donc, moins de photos qu’aujourd’hui qui témoignent du passé.
Nuage

 

Photos rares qui ont fait l’histoire

Certaines photos sont vues par peu de personnes alors qu’elles sont considérées comme historiques. On vous les fait découvrir, maintenant.On pense avoir tout vu dans les manuels scolaires. Et pourtant, quelques trésors photographiques, véritables témoins de leur époque, restent malheureusement oubliés. On vous propose donc de découvrir (ou de re-découvrir) certaines d’entre elles, pas assez médiatisées, et qui méritent d’être vues par le plus grand nombre.

Certaines sont impressionnantes, d’autres fortement symboliques. Les voici :

1. En 1885, la tête de la statue de la liberté est dévoilée à Paris et prise en photo avant qu’elle soit envoyée avec le reste du corps, à New York, aux États-Unis.

2. En 1896, ont lieu les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne, à Athènes. Voici la première course de marathon.

3. Cette photographie a été prise en 1912. Il s’agit de la dernière photographie prise du Titanic avant qu’il ne coule.

4. En 1917, un officier anglais prend en photo une guerre des tranchées durant la Première Guerre Mondiale. Impressionnant…

5. Trois jeunes originaires de l’Ohio s’amusent à bord de leur nouvelle voiture en 1924.

6. Un des premiers dessins de Mickey Mouse par Walt Disney. C’était en 1928, pour le court-métrage « Steamboat Willie ».

7. Voici Charles Ebbets à qui l’histoire attribue le célèbre cliché « Lunch atop a skyscraper » en 1932, au 69ème étage du GE Building.

La fameuse photo Lunch atop a skycraper.

8. Sur cette photo, on peut voir l’homme le plus grand du monde ayant existé de toute l’Histoire. Il mesurait 2m72 pour 199 kg. Cette photo a été prise le 1er avril 1937.

9. Le pont de Golden Gate à San Francisco en pleine construction, en 1937.

10. 1940, une photo rare en couleurs d’un bombardier B 17 en direction de l’Allemagne.

11. Le colonel Anthony Joseph Drexel Biddle était un expert en combat à mains nues. Il a ordonné à ses hommes de la Marine de le défier au combat, armés de baïonnettes. Aucun d’eux n’est parvenu à le battre et le colonel les a tous désarmés.

12. En 1945, cet accordéoniste pleure lors les funérailles du président Roosevelt, pendant qu’il joue.

13. Un soldat soviétique tenant sous son bras la tête de la statue d’Hitler à Berlin. C’était en 1945 et c’est l’une des photos phares du photographe Evgueni Khaldei.

14. Anne Elisabeth Hodge, ici sur la photo, est la seule personne jusqu’à présent à avoir été touchée par une météorite. C’était le 30 novembre 1954 : la météorite est tombée sur sa maison alors qu’elle était allongée sur son canapé. Heureusement, elle n’a pas eu de blessures graves et s’en est sortie avec ces quelques séquelles.

15. Avril 1955, Albert Enstein meurt. Cette photographie de son bureau a été prise quelques heures après son décès.

16. En 1956, lors de l’avant-première du film « La Bataille du Rio de la Plata », la Reine Elisabeth serre la main de Marilyn Monroe. Elles avaient toutes les deux 30 ans sur cette photo.

17. En 1962, Sean Connery signe un autographe sur une noix de coco pour une petite fille jamaïcaine durant le tournage de James Bond contre Docteur No.

18. Sur cette photo datant de 1962, le pilote George Aids s’éjecte de justesse d’un Lighting de la Royale Air Force qui crashe pendant un vol d’essai à Hatfield. Il s’en est sorti avec beaucoup de fractures.

19. Cette photographie a été prise durant la toute première compétition de bodybuilding de Arnold  Schwarzenegger.

20. En 1969, les Beatles se préparent à poser devant l’objectif pour la célèbre pochette de leur disque « Abbey Road ».

21. Diane Keaton etsur le tournage du Parrain, en 1972.

22. En 1974, Daniel Sorine prend en photo ces deux mimes, dans Central Park. C’était 35 ans avant qu’il ne se rende compte que l’un d’eux était le génialissime Robin Williams, encore inconnu à l’époque.

23. Bob Marley jouant au foot avec Glen Da Costa, du groupe Zap Pow, en 1976.

 

http://www.demotivateur.fr/

Le Saviez-Vous ► Des coïncidences étranges


    Dans cette liste événements étranges (surtout vers la fin) il est difficile de donner une explication logique. Ne croyants pas au hasard, il faut avouer que les coïncidences sont assez troublantes
    Nuage

     

    Des coïncidences étranges

    Vous connaissez le dicton : « Le hasard fait bien les choses ». Parfois, le hasard en fait un peu plus qu’on lui en demande. Il se produit alors des coïncidences qui laissent bouche bée. En voici quelques exemples.

    1. Les bras de Joseph

    Bébé dans les airs

    Dans les années 30, Joseph Figlock, un Américain de Détroit, entend une femme crier au cours d’une manifestation. Il lève les yeux au ciel et d’un geste vif, attrape le bébé qui tombait du 4e étage d’un immeuble, lui sauvant la vie. Un an plus tard, il passe par hasard dans la même rue.

    Et la scène se répète… Il attrape une deuxième fois le bambin, échappé par la même maman négligente.

    2. Des jumeaux pas comme les autres

    Jumeaux

    Dans les années 40, en Ohio, des jumeaux identiques abandonnés par leur mère sont adoptés par deux familles différentes. Ils portent le même prénom (James), occupent le même emploi (shérif à mi-temps), marient chacun une femme nommée Linda, ont chacun deux enfants (James Jr. et Alan), adoptent un chien (Toy), divorcent la même année et épousent des femmes nommées Betty… Tout cela sans se connaître.

    On découvrira plus tard leur histoire et ils finiront par se rencontrer quelques semaines plus tard. Puis ils décèderont de la même façon, happés par un camion alors qu’ils circulaient à vélo, sur la même route, quelques jours plus tard.

    Au moment de son décès, le deuxième jumeau ignorait le destin tragique de son frère dont la dépouille n’avait pas été identifiée.

    3. Louis et le 21

    Louis Capet

    Des astrologues avaient prédit à Louis Capet de se méfier du 21… Chaque mois, à cette date, il évitait toute activité. Pourtant, devenu roi, Louis XVI fut arrêté le 21 juin 1791. La France, en pleine révolution, fut proclamée République le 21 septembre de la même année et le monarque fut guillotiné le 21 janvier 1793.

    4. Une étoile doublement filante

    Mark Twain

    Mark Twain est un nom connu. Parmi les titres qu’il a écrits, on lui doit entre autres les aventures de Tom Sawyer (1876) et celles de Huckleberry Finn (1885). L’écrivain est né le 30 novembre 1835 pour finalement « passer l’arme en gauche » le 21 avril 1910. Ces deux dates marquent également l’apparition, dans le ciel, de la Comète de Halley.

    Il avait même prédit sa mort en 1909 en écrivant la phrase suivante :

    « Je suis venu avec la Comète de Halley en 1835. Elle revient cette année, et je m’attends à repartir avec. »

    5. Ces 13 février…

    Guillotine

    Jean-Marie Dubarry, ce nom vous dit quelque chose? Peu de gens s’en souviennent, et pour cause. Le 13 février 1746, ce Français fut exécuté après avoir été reconnu coupable du meurtre de son père. Cent ans plus tard, le 13 février 1846, les bourreaux furent appelés à procéder à une exécution. Le condamné sera exécuté pour le meurtre de son père. Son nom : Jean-Marie Dubarry… 

    6. À tour de rôle…

    Anthony Hopkins

    Quelques jours après avoir été retenu pour jouer dans le film La Fille de la rue Petrovka, l’acteur Anthony Hopkins se rend à Londres pour y acheter le livre de George Feifer qui servit d’inspiration au film. Il en trouve un exemplaire, annoté, sur un banc. Surpris par ce hasard, il rapporte le livre à sa résidence et l’amène avec lui sur le site de tournage. Il y rencontre l’auteur qui lui raconte qu’il n’a pas de copie de sa propre œuvre parce qu’il avait prêté son exemplaire annoté à un ami qui l’a perdu quelque part à Londres. C’était le même bouquin!

    7. Méchant coup de foudre

    Orage

    Un officier de l’armée britannique, le Major Summerford n’aimait pas les orages. En février 1918, il est frappé par la foudre alors qu’il combattait sur le champ de bataille. Le choc le laissa paralysé de la taille aux pieds.

    Déménagé à Vancouver, il pêchait lorsque la foudre frappa un arbre à proximité, lui paralysant tout le côté droit. C’était en 1924. À force de courage et de volonté, il réussit à améliorer sa condition pour pouvoir marcher dans un parc où il fut à nouveau foudroyé, en 1930. Paralysé de façon permanente, il mourut en 1932.

    Sa tombe fut détruite en 1936 lorsqu’un éclair toucha le cimetière où il était enterré.

    8. Une cour qui porte malheur

    Arbre frappé par la foudre

    En 1899, un homme se tient debout dans son jardin dans la localité de Taranto, en Italie. L’orage gronde et l’homme est foudroyé par un éclair. Il y laisse la vie.

    Trente ans plus tard, son fils est tué exactement de la même façon, dans le même coin du jardin.

    Et, le 8 octobre 1949, le petit-fils de la première victime, et fils de la seconde, fut également frappé par un éclair, toujours dans le même jardin. Il fut enterré quelques jours plus tard.

    9. Écrivain ou voyant?

    Morgan Robertson

    Écrivain américain, Morgan Robertson a laissé sa marque pour ses romans disons… prémonitoires. En 1898, il publie Le naufrage du Titan dans lequel un navire ultramoderne sombre après avoir heurté un iceberg. Malheureusement, dans le livre, le paquebot ne compte pas assez de canots de sauvetage pour embarquer tous les passagers et membres d’équipage. Ça vous rappelle quelque chose?

    Puis, en 1914, il publie un autre bouquin : Au-delà du spectre, dans lequel il décrit une guerre au cours de laquelle des avions portent des bombes assez puissantes pour détruire une ville entière et qui rendent aveugles tous ceux qui regardent l’explosion. C’était bien avant le largage des bombes atomiques sur Hiroshima et Nagasaki.

    10. Chanceux…

    Oregon

    Le 28 juin 2000, le journal Oregon (Université de Columbia) a publié, par erreur, les résultats de la loterie d’État, soit le 6, le 8, le 5 et le 5. Or, il s’agissait de la combinaison gagnante de la loterie de l’État de la Virginie. Un peu gênés, les éditeurs ont eu la surprise de voir les mêmes chiffres tirés par la loterie de l’État d’Oregon, quelques jours après la publication du journal.

    ____________________________________________

    En passant, saviez-vous que sept présidents américains, élus lors d’une année se terminant par le chiffre 0 et intronisés en janvier de l’année suivante, sont morts en cours de mandat. Ce sont :

    • William Henri Harrison (élu en 1840/pneumonie)

    • Abraham Lincoln (élu en 1860/assassiné)

    • James A. Garfield (élu en 1880/assassiné)

    • William McKinley (élu en 1900/assassiné)

    • Warren Harding (élu en 1920/infarctus)

    • Franklin D. Roosevelt (élu en 1940/hémorragie cérébrale)

    • John F. Kennedy (élu en 1960/assassiné)

      Seuls Ronald Reagan (1980) et George W. Bush (2000) ont échappé à cette malédiction. Le premier a toutefois survécu à un attentat, le 30 mars 1981.

      Aussi, rappelez-vous que Félix Leclerc est mort le 8e jour du 8e mois, en 1988, à 8 h. Sa mort aurait été constatée 8 minutes plus tard.

      http://www.canald.com/

      Le Saviez-Vous ► Le Daily Mirror a publié en une au lendemain de la tragédie : “Naufrage du Titanic – aucune victime”.


      À l’époque du Titanic, les journaux pouvaient aussi faire des grossières erreurs. Des erreurs dans la transmission des informations auraient quand même dû questionner les journalistes, un naufrage sans noyés d’un gros bateau, surtout à cette époque auraient été inusité
      Nuage

       

      Le Daily Mirror a publié en une au lendemain de la tragédie : “Naufrage du Titanic – aucune victime”.

      Détails :

      Le journal britannique écrivait le 16 avril 1912 :

      “Disaster to the Titanic, world’s largest ship collides with an iceberg in the Atlantic during her maiden voyage1 et un peu plus loin “Everyone safe – Passengers taken off”2.

      Le Daily Mail n’était pas mieux informé : “No lives lost”, écrivait-il.

      Aucun complot là dessous : il s’agissait d’une erreur dans la transmission des informations, facilitée par la réputation d’insubmersibilité du Titanic. On a même rapporté qu’il se faisait tracter jusqu’au port par un remorqueur.

      Bien entendu, les jours suivants, la catastrophe ayant coûté la vie à plus de 1500 personnes a bien été annoncée, et les premières informations démenties.

      1 Catastrophe pour le Titanic, le plus grand navire du monde heurte un iceberg dans l’Atlantique lors de son voyage d’inauguration

      2 Tous saufs – les passagers ont été évacués

      Sources :

      Journalisme.co.uk – How Titanic disaster was reported [en]
      NMNI.com – Daily Mirror reports [en]

      http://fr.spontex.org/le_saviez_vous/

      Vente d’une lettre écrite à bord du Titanic le soir du naufrage


      Personnellement, je ne vois pas l’intérêt de vendre ce genre chose, je peux comprendre que cela peut intéresser les collectionneurs. Cependant, je pense, que cela devrait appartenir à un musée
      Nuage

      Vente d’une lettre écrite à bord du Titanic le soir du naufrage

       

      Le Titanic... (Photothèque Le Soleil)

      Le Titanic

      PHOTOTHÈQUE LE SOLEIL

      Agence France-Presse
      LONDRES

      Une lettre écrite à bord du Titanic le jour de son naufrage, la seule connue à ce jour, sera mise aux enchères fin avril en Angleterre, a annoncé mardi la salle de vente.

      Rédigée par Esther Hart, rescapée du Titanic, elle n’a jamais été envoyée. La Britannique devait l’expédier à sa mère après le retour du paquebot à Southampton, dans le sud de l’Angleterre, en avril 1912.

      La lettre a été rédigée la nuit du dimanche 14 avril 1912, juste avant que le Titanic ne percute un iceberg. Le mari d’Esther Hart, Benjamin, figure parmi les quelque 1500 disparus.

      Esther Hart et sa fille Eva ont elles été secourues. Âgé de sept ans au moment des faits, Eva Hart a été jusqu’à sa mort en 1996 l’une des rescapées du navire les plus célèbres.

      Acquises il y a environ vingt ans par un collectionneur, la lettre et son enveloppe sont aujourd’hui entre les mains de la société Henry Aldridge & Son auctioneers. Le lot sera mis aux enchères le 26 avril à Devizes, dans le sud-ouest de l’Angleterre, et devrait atteindre 120 000 euros (182 700 $CAN).

      «L’importance de cette lettre est majeure. À notre connaissance, c’est la seule à avoir été écrite en ce jour fatidique», a souligné Andrew Aldridge, chargé des reliques du Titanic à Henry Aldridge & Son auctioneers.

      Dans sa lettre, Esther Hart raconte avoir été malade la veille. Elle écrit également qu’elle et sa fille devaient chanter le lendemain soir sur une des scènes du Titanic.

      Des années plus tard, Eva Hart s’est souvenue que sa mère avait récupéré la lettre dans la poche du manteau de son père après le sauvetage.

      Lundi prochain, une autre lettre, écrite un an après le naufrage du paquebot par une rescapée américaine, sera vendue aux enchères à New York. Rédigée le 18 avril 1913, elle raconte la nuit de la catastrophe

      http://www.lapresse.ca/