Nestlé et Tim Hortons, cancres de la réduction du plastique, selon Greenpeace


Pas juste sur les berges, quand on se promène en ville, la plupart des déchets viennent des restaurant rapides qui se retrouvent sur le sol. Enfin, sur les berges, c’est pitoyables, car, les déchets peuvent se retrouver dans l’eau et voyagent d’un lac à une rivière à un fleuve à la mer. Bien que les restaurations rapides soient en cause, il faut aussi souligner la négligence des personnes qui jettent leurs mégots et autres déchets partout.
Nuage


Nestlé et Tim Hortons, cancres de la réduction du plastique, selon Greenpeace

Une poubelle est pleine de gobelets et de pailles en plastique.

Greenpeace estime que les contenants et les couvercles des produits Nestlé et Tim Hortons sont au sommet du palmarès des produits récupérés lors d’une campagne de nettoyage des berges au Canada.

PHOTO : ISTOCK / BOYLOSO

Publié le 9 octobre 2019

Greenpeace Canada affirme que bouteilles d’eau, contenants et couvercles en plastique des marques Nestlé et Tim Hortons sont en tête de liste des déchets recueillis à travers le pays, dans le cadre d’une campagne de nettoyage des berges.

C’est la deuxième année d’affilée que Nestlé et Tim Hortons couronnent ce palmarès, suivies de Starbucks, McDonald’s et Coca Cola.

D’année en année, ce sont ces entreprises qui continuent d’apparaître, bien que l’ordre dans lequel elles le font peut varier un peu, affirme Sarah King, de Greenpeace Canada.

À ce jour, ces cinq entreprises n’ont pas fait d’efforts significatifs pour réduire leur production [de plastique], poursuit Mme King. Et tant et aussi longtemps qu’elles ne le feront pas, ces produits se retrouveront dans l’environnement.

La campagne de nettoyage des berges s’est déroulée entre les mois d’avril et de septembre dans une dizaine de villes canadiennes, dont Montréal, Fredericton, Halifax, Toronto, Vancouver et Victoria. Environ 400 bénévoles y ont contribué, recueillant au total 13 800 déchets de plastique, dont 1426 objets arborant des marques reconnaissables.

Amener ces entreprises à se responsabiliser vis-à-vis de la pollution qu’elles créent, tel est le but de cette vérification , comme l’appelle Greenpeace.

Mais la campagne vise également à montrer au gouvernement canadien à quel point ces plastiques à usage unique représentent un problème.

Voici, dans l’ordre, les principaux objets en plastique trouvés cette année :

  • Mégots de cigarettes

  • Bouteilles et bouchons

  • Emballages pour aliments

  • Tasses et couvercles

  • Pailles et bâtonnets agitateurs

  • Applicateurs de tampons

  • Pièces en mousse

  • Sacs

  • Coutellerie

À Vancouver, ce sont les emballages alimentaires qui ont été trouvés en plus grande quantité. À Halifax, ce sont les applicateurs de tampons.

Ce qu’en disent les entreprises…

En réponse au rapport de Greenpeace, Nestlé a répondu par courriel qu’elle déployait de grands efforts pour qu’aucun de ses emballages ne se retrouve au dépotoir ou dans les déchets.

D’ici 2025, plaide Nestlé, tous les plastiques non nécessaires seront éliminés et nos emballages seront recyclables ou réutilisables.

Tim Hortons dit pour sa part avoir offert un rabais de dix cents aux consommateurs qui se présentaient avec leur tasse réutilisable, et ce depuis 1978. Tim Hortons a aussi été critiquée pour avoir encouragé les tasses à usage unique dans le cadre de son concours annuel Déroule le rebord.

Tim Hortons a déclaré à CBC News par courriel qu’elle est en train de passer à des articles réutilisables et compostables.

Starbucks aussi a répondu par courriel qu’elle continue à se consacrer à la recherche et au développement de programmes innovateurs afin d’éliminer les déchets et d’accroître le recyclage.

D’autres entreprises contactées par CBC n’avaient pas répondu à l’appel au moment de la publication du texte.

Des pas de bébé bien insuffisants

Sarah King, de Greenpeace Canada, qualifie de pas de bébé les initiatives entreprises par ces compagnies pour des emballages plus écologiques. Compte tenu de l’ampleur du problème causé par la pollution du plastique, leurs efforts sont insuffisants, dit-elle.

Mme King cite en exemple les bouteilles en plastique, qui représentent encore un pollueur important et qui se retrouvent jusque dans les sites les plus reculés, comme à Broken Group Islands, en Colombie-Britannique, où s’est déroulée une campagne de nettoyage des berges cette année.

Elles [les bouteilles] sont en théorie parmi les produits les plus recyclables. Mais ce n’est pas parce qu’un plastique est recyclable qu’il est ramassé et qu’il est recyclé. Sarah King, de Greenpeace Canada

Le moratoire du gouvernement canadien

À ce jour, on ne peut déterminer s’il est efficace d’interdire le plastique, comme c’est le cas dans certains secteurs, ou de retirer progressivement des produits comme les pailles en plastique. Comme le fait remarquer Sarah King, ces produits vont demeurer dans l’environnement durant des années.

Le gouvernement canadien a proposé un moratoire sur les plastiques à usage unique, mais on ignore quels produits précisément il visera et quand il entrera en vigueur.

Sarah King espère que ce moratoire forcera les entreprises à réduire leur production de plastique à usage unique.

Non seulement les citoyens doivent-ils se débarrasser des choses comme il se doit, affirme Sarah King, mais ils doivent en plus nettoyer les dégâts des principaux pollueurs de plastique. C’est injuste.

https://ici.radio-canada.ca/

Des millions de gobelets de café jetés chaque année au Canada


Les cafés qu’on prend pour apporter a, c’est plus ou moins 2 milliards de gobelets qui se retrouvent dans les dépotoirs au Canada. Ce qui est embêtant avec ces gobelets, c’est le revêtement pour l’imperméabilité qui est difficile à recycler. Certaines villes au Canada les recyclent alors que d’autres le composte. On pourrait toujours amener les tasses thermos pour diminuer l’impact environnemental.
Nuage
 

 

Des millions de gobelets de café jetés chaque année au Canada

 

Un gobelet réutilisable qui est accepté dans 100 cafés

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, bien des villes canadiennes, que ce soit Toronto ou Montréal, ne recyclent pas les gobelets de café qu’utilisent les grandes chaînes, comme Tim Hortons, Starbucks et McDonald’s.

Un texte de Michel Bolduc; infographies de Vincent Wallon

Oui, les gobelets de café sont faits de papier qui devrait, en théorie, être recyclable.

Toutefois, le revêtement imperméabilisant à l’intérieur de ces récipients pose problème.

Les gobelets sont composés de plusieurs couches de matières laminées ensemble, ce qui rend difficile leur recyclage.

Gabrielle Fontaine-Giroux, porte-parole de la Ville de Montréal

Selon différentes estimations, les Canadiens utilisent de 1,5 à 2 milliards de gobelets de papier chaque année; des millions se retrouvent au dépotoir.

Le couvercle : En plastique, peut généralement être recyclé s’il est de couleur pâle et est détaché du gobelet. Le gobelet : Beaucoup de villes ne le recyclent pas même s’il est fait de carton, à cause de l’enduit intérieur. Manchon : Fait de carton et peut être recyclé, s’il est séparé du gobelet.

Anatomie d’un gobelet de café : ce qui est recyclable et ce qui ne l’est pas. Photo : Radio-Canada/Vincent Wallon / Icônes : Freepik de http://www.flaticon.com

Il n’y a « pas de débouché stable » pour le « papier de faible qualité » dont sont composés les gobelets de café, ajoute Jim McKay, directeur général du service des déchets à Toronto.

La Ville se plaint d’ailleurs du fait que nombre d’habitants mettent à tort ces récipients au recyclage.

Toronto et Montréal : Pas recyclés, vont à la poubelle. Sudbury : Compostables, vont dans le bac vert. Vancouver : Recyclés, vont dans le bac bleu.

Votre ville recycle-t-elle les gobelets de café? Photo : Radio-Canada/Vincent Wallon / Icônes : Freepik de http://www.flaticon.com

Composter les gobelets

À Ottawa et à Sudbury, notamment, les résidents peuvent mettre les gobelets de café au compostage.

Les gobelets sont un excellent agent gonflant lorsqu’on fait du compost. Laura Douglas, coordinatrice intérimaire, service des déchets de Sudbury

Les gobelets peuvent servir à limiter l’humidité du compost, par exemple.

Toronto, cependant, utilise pour son compost une technologie différente (digestion anaérobie), pour laquelle les tasses en carton représentent un « contaminant ».

En faire du papier hygiénique

 

Certaines villes canadiennes, comme Windsor et Vancouver, recyclent les gobelets.

Ils peuvent être transformés en mouchoirs et en papier hygiénique, explique Allen Langdon, directeur général de l’organisation Recycle BC, qui chapeaute le recyclage en Colombie-Britannique. Pour ce faire, toutefois, les gobelets sont envoyés par bateau jusqu’en Corée du Sud.

[Envoyer ces gobelets en Corée] représente une empreinte carbone épouvantable. Pour moi, ce n’est pas du recyclage. Sally Krigstin, professeure de foresterie à l’Université de Toronto

Aux yeux de la professeure Krigstin, la solution retenue par Recycle BC est équivalente à envoyer les gobelets au dépotoir, en matière d’impact sur l’environnement.

https://ici.radio-canada.ca/

Saskatchewan Une chèvre se fait «arrêter» par la police


Une arrestation qui restera surement graver dans l’esprit des policiers. !! Bien que la chèvre n’a fait aucun crime, sauf peut-être squatter un fast-food, elle a pu retourner à la maison sans dossier criminel
Nuage

 

Saskatchewan

Une chèvre se fait «arrêter» par la police

 

Une chèvre se fait «arrêter» par la police

Crédit photo : Via Twitter GRC

Une chèvre entêtée qui s’obstinait à rester dans un Tim Hortons de Warman, en Saskatchewan, a finalement pris la direction du poste de police escortée par deux agents.

Selon la GRC, la bête a fait son apparition dans le commerce très tôt dimanche matin. Les employés ont forcé le ruminant à sortir à plusieurs reprises, mais immanquablement, il revenait à l’intérieur,en utilisant les portes automatiques.

(Via Twitter)

Finalement, la GRC a été appelée sur les lieux. Les autorités croient que la chèvre voulait dormir à l’abri du froid. Les policiers n’ont pas eu d’autres options que de l’«arrêter» et de la faire monter dans leur véhicule.

(Via Twitter)

Comme la chèvre était très malheureuse en captivité, les agents ont décidé d’aller avec elle à la recherche de ses propriétaires, mais en vain. Après avoir fait la tournée des fermes avoisinantes, les policiers ont dû laisser l’animal à un hôpital vétérinaire, pendant qu’ils poursuivaient l’enquête.

Lundi, la GRC a finalement annoncé que la chèvre était de retour chez elle, en sécurité, après son escapade hasardeuse en ville, son propriétaire ayant été retrouvé.

http://tvanouvelles.ca/

Le Saviez-Vous ► 7 choses à savoir à propos du concours «Déroule le rebord pour gagner» de Tim Hortons


Quand on prend un café Tim Hortons quand il y a le jeu déroule le rebord sur des verres jetables, on espère tous de gagner un beau prix. Quand ce n’est pas le message meilleur chance la prochaine fois, c’est surtout un café gratuit que l’on gagne, mais certains, ont gagné, quelque chose d’intéressant avec un café
Nuage

 

7 choses à savoir à propos du concours «Déroule le rebord pour gagner» de Tim Hortons

 

Depuis ses débuts modestes en 1986, le concours «Déroule le rebord pour gagner» de Tim Hortons’ est devenu un incontournable de nos hivers.

Voici quelques faits insolites lorsque vous déRRRoulerez un «Meilleure chance la prochaine fois».

  • Vers l’infini et plus loin encore…

  • candycanedisco via Flickr

    S’ils étaient alignés côte à côte, le nombre de friandises et de cafés gagnés pourraient faire le tour de la Lune cinq fois.

  • Des vagues de cafés deux-deux

  • Getty

    Quelque 430 millions de cafés moyens ont été gagnés — assez pour remplir 73 piscines olympiques.

  • Voyager avec style

  • latemodelresto via Flickr

    En 1988, Tim Hortons a offert son premier véhicule à gagner, soit une voiture convertible Ford Mustang Cobra GT. Il y en avait cinq.

  • Déroule l’arc-en-ciel

  • Wayne MacPhail via Flickr

    Les verres «Déroule le rebord pour gagner» n’ont pas toujours été rouges… au fil des années, ils ont été bleus, bruns et même noirs.

  • Près d’un milliard en Cartes Tim

  • James Cridland via Flickr

    Plus de 810 millions de dollars en Cartes Tim ont été gagnées, ainsi que 4,8 milliard (oui, oui, milliard) de cafés moyens.

  • Il y en a pour tout le monde…

  • Getty

    Plus de 580 millions de prix ont été réclamés — l’équivalent de 17 prix pour chaque Canadien.

  • Déroulez le rebord virtuel

  • Tim Hortons

    L’introduction de la roulette «Déroule le rebord pour gagner» marque l’entrée du concours sur Internet en 2012.

Cet article initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.

http://quebec.huffingtonpost.ca/

Sécheresse aux É.-U.: les prix des aliments monteront l’an prochain


Si vraiment les prix augmentent (quoiqu’ils augmenteront de toute façon) il est clair que nous aurons a faire des choix .. Ce qui est d’autant plus inquiétant pour ceux a faibles revenus ainsi que les banques alimentaires auront sans doute tant qu’à eux une baisse dans leur dons Pour ce qui est de Tim Hortons c’est le dernier de mes soucis …
Nuage

 

Sécheresse aux É.-U.: les prix des aliments monteront l’an prochain

 

Les conditions de sécheresse aux États-Unis pourraient entraîner une hausse des prix des aliments atteignant près de 4% l’an prochain.

C’est ce que prévoient des économistes qui s’attendent à ce que tout coûte plus cher, de la viande de porc aux céréales.

L’économiste de RBC Paul Ferley affirme que les augmentations seront similaires à celles observées en 2011, lorsque la demande des économies émergentes comme la Chine et l’Inde a provoqué une hausse des prix alimentaires.

Il s’attend à ce que les prix des aliments augmentent de 2,5 à 3,5% cette année et de trois à quatre pour cent l’an prochain.

Une sécheresse extrême a sévi dans plusieurs États du Midwest américain, desséchant les cultures de maïs et de soja, et ses effets se répercuteront dans la chaîne alimentaire.

Selon Patricia Mohr, spécialiste des produits de base des marchés à la Banque Scotia, la hausse du coût de la viande bovine et de porc sera plus visible sur les tablettes des épiceries parce que le maïs est utilisé pour nourrir le bétail aux États-Unis. Les volailles pourraient également être affectées.

Mme Mohr souligne que certains types de céréales ont été touchés par la sécheresse, ce qui pourrait gonfler le prix des produits de boulangerie et des pâtes.

De plus, le fructose et le sirop de maïs, qui sont utilisés dans de nombreux types de produits alimentaires transformés, pourraient coûter davantage, ainsi que des articles fabriqués à partir de canola comme la margarine et la vinaigrette.

Au Canada, Tim Hortons a augmenté le prix de certains produits de boulangerie et de déjeuner la semaine dernière, citant des coûts d’exploitation plus élevés et une hausse des prix des ingrédients. Le prix d’un muffin est de cinq cents plus élevé, tandis que les sandwichs ont augmenté d’environ 10 cents. Le prix du café n’a pas changé.

Mais les épiceries, face à un marché de plus en plus concurrentiel, pourraient hésiter à répercuter les coûts sur les consommateurs.

Tim Hortons augmente ses prix

 

 

Tim Hortons, connu pour son café et ses beignes, a indiqué que le prix d’un muffin avait augmenté de cinq cents, tandis que celui des sandwichs a été haussé de dix cents.

Le prix du café demeure quant à lui inchangé.

Le prix des marchandises, en croissance, est l’un des facteurs expliquant cette révision des prix, a expliqué Tim Hortons. Les ajustements de prix seront appliqués dans la plupart des franchises du restaurateur.

L’annonce survient quelque temps après que Maple Leaf Foods (TSX:MFI) eut prévenu, cette semaine, que la sécheresse entraînerait une inflation des prix des aliments l’an prochain, voire même au-delà de cette date.

Tim Hortons, entreprise établie à Oakville en Ontario, est la plus grande chaîne de restauration au Canada et la quatrième en importance en Amérique du Nord, avec plus de 3700 établissements.

http://www.lesaffaires.com

Windsor, Ontario Accoucher au Tim Hortons


Accoucher dans un restaurant du genre Tim Hortons est en effet assez rare, et personnellement je n’aurais vraiment pas aimer accoucher dans un endroit comme une toilette public grandement utilisé Mais, bon ce qui compte c’est que la petite fille et sa maman se porte bien
Nuage

 

Windsor, Ontario : Accoucher au Tim Hortons

 

Accoucher au Tim Hortons

Crédit photo : Agence QMI

Une femme a donné naissance à une fille dans les toilettes d’un Tim Hortons, mardi matin, à Windsor, en Ontario.

Shireen Anderson s’était rendue à l’établissement de restauration rapide pour utiliser la salle de toilette lorsque le travail d’accouchement a soudainement commencé, une semaine avant la date prévue de l’arrivée de la cigogne.

(photo: Agence QMI)

Les employés du Tim Hortons ont accouru à son aide et l’ont aidé à accoucher tout en gardant la communication avec un intervenant du service d’urgence 911.


La petite Azauria est née vers 11h15. La mère et l’enfant ont été transportés par ambulance à l’hôpital. La paire se porte bien.

«Les employés du Tim Hortons ont très bien réagi. Ils ont accompli un bon travail d’équipe», a indiqué Dennis McFarlan, chef de district des services ambulanciers.

(photo: Agence QMI) La petite Azauria Lorraine Anderson pesait 7 lbs et 14 onces et était en parfaite santé lorsqu’elle a vue le jour.

Jem Olajide, 27 ans, qui était postée au service de commandes à l’auto au moment des événements, disons-le, inhabituels, a précisé que tout le monde est demeuré calme.

«Nous voulions nous assurer que tout le monde soit confortable. Tout s’est passé très rapidement. Ce fut une expérience assez incroyable», a-t-elle relaté.

http://tvanouvelles.ca/