La mondialisation


C’est une triste réalité, pourtant nous pourrions changer les choses, si nous refusons toutes exploitations des êtres humains, partage des richesses … L’orgueil, le pouvoir est un choix qui est trop souvent mit de l’avant. Je me souviens d’un voyage au Mexique, alors qu’après quelques jours, nous voulions manger quelque chose que notre palais connaissait. On a choisi un Mc Do, les employés n’avaient pas les moyens de manger du fast-food, car leur salaire était trop bas
Nuage

La mondialisation

 

Sur la balance de la mondialisation, une tête d’enfant du tiers-monde pèse moins lourd qu’un hamburger

Fatou Diome