THETFORD MINES Autre phénomène inexpliqué


Un autre phénomène est apparu dans le ciel québécois. Nul ne sait l’origine. Espérons que nous aurons des réponses bientôt
Nuage

 

THETFORD MINES Autre phénomène inexpliqué

 

La Sûreté du Québec a confirmé à l’Agence QMI qu’un citoyen a dit avoir vu une boule tomber du ciel dans le secteur de Thetford Mines.

Quelques jours après l’observation par plusieurs citoyens d’un phénomène inusité dans le ciel en Montérégie, mardi, une «grosse boule verte» aurait été aperçue, jeudi en soirée, dans la région Chaudière-Appalaches.

La Sûreté du Québec a confirmé à l’Agence QMI qu’un citoyen a communiqué avec le service 911 disant avoir vu la boule tomber du ciel dans le secteur de Thetford Mines.

La SQ dit n’avoir rien constaté d’anormal au sol dans cette région, ni incendie, ni déflagration importante. L’aéroport local n’a été informé d’aucun appel de détresse provenant d’un aéronef, a précisé la porte-parole de la SQ, Ann Mathieu, ajoutant qu’il pourrait s’agir d’un phénomène intersolaire.

La boule lumineuse aurait aussi été vue dans le ciel à Laval jeudi soir, selon un message transmis sur Facebook par une internaute.

Mardi soir, dans le secteur de Salaberry-de-Valleyfield, des citoyens ont dit avoir entendu une explosion accompagnée d’une lumière bleutée dans le ciel. Le lendemain, certains experts ont avancé l’hypothèse qu’un météorite entrant dans l’atmosphère pourrait avoir été à l’origine de ce phénomène, une hypothèse qui n’a pas été validée par l’Agence spatiale canadienne.

http://www.journaldemontreal.com

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté


Même si une personne n’est pas reconnu pour être violent, un schizophrène au prise avec un problème de consommation de drogue est un très mauvais mélange et malheureusement des victimes innocentes en fait les vrais laissant un grand vide dans la famille
Nuage

 

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté

Triple meurtre en Estrie: un homme arrêté

Ce sont les policiers de la Sûreté du Québec qui ont fait la sombre découverte vers 18 heures vendredi soir.

Imacom, Maxime Picard

Valérie Simard
La Presse

 

Un drame familial secoue la petite municipalité de Saint-Romain, en Estrie. Vendredi soir, les corps d’une grand-mère et de ses deux petites-filles ont été retrouvés dans une résidence. Un homme a été arrêté. Il doit comparaître cet après-midi.

Ce sont les policiers de la Sûreté du Québec qui ont fait la sombre découverte vers 18 heures vendredi soir. À l’intérieur d’une résidence située au 150, chemin Dostie, gisaient les corps d’une dame de 70 ans, Ginette Roy Morin et de deux fillettes, Juliette Fillion, 8 ans, et sa soeur Laurence, 11 ans. Les deux jeunes victimes étaient également les petites filles du maire de Saint-Romain, Jean-Luc Fillion. Saint-Romain est une municipalité d’un peu plus de 600 habitants située à environ 65 kilomètres au sud de Thetford Mines.

Un homme de 35 ans a été interpellé par les policiers. Selon nos informations, il s’agirait du fils de la dame. Atteint de schizophrénie, l’homme habitait avec sa mère, une enseignante au primaire à la retraite, veuve depuis quelques années. L’homme doit comparaître par voie téléphonique samedi après-midi. Il est maintenu en garde à vue au quartier général de la SQ, à Sherbrooke. La nature des chefs d’accusation qui seront portés contre lui n’était toujours pas connue en matinée.

La mère des fillettes venait de s’envoler pour le Mexique. Jointe par des policiers pendant la nuit, elle est en route vers le Québec. Son conjoint, le père des victimes, était demeuré à Saint-Romain pour s’occuper de sa ferme. Le couple a aussi deux autres filles. Vendredi était un congé scolaire pour les écoliers de l’école des Sommets que fréquentaient les fillettes dans le village voisin de Saint-Sébastien. Ces dernières ont passé la journée chez leur grand-mère. Selon une connaissance de la famille, le père devait aller les chercher en soirée.

 

Juliette Fillion, 8 ans, et sa soeur Laurence, 11 ans.

Photo: courtoisie

Les membres de la famille des victimes ont demandé aux médias de respecter leur deuil.

 «Nous ne ferons pas de commentaires, a déclaré la tante des victimes, Karine Fillion. Certains membres de la famille ne sont pas encore au courant. La mère n’est pas ici. Elle doit arriver aujourd’hui.»

Mme Fillion a ajouté que la famille devrait commenter l’affaire au cours des prochains jours.

«Tout le monde est en état de choc, ici à Saint-Romain», a confié au téléphone, le trémolo dans la voix, Élise Lapierre, une collègue de travail de la mère des victimes. On savait que le fils avait des problèmes de santé, mais tout le monde a été tellement surpris de cet acte si violent.»

Le suspect n’était pas connu comme un homme violent. Selon son voisin et ami d’enfance, Alain Isabel, il était aux prises avec un problème de consommation de drogue.

«La vie s’est déroulée autrement pour lui, a déploré M. Isabel. Mais, on ne pouvait pas s’attendre à ce que quelque chose d’aussi grave arrive. Il n’a jamais été violent par le passé.»

http://www.cyberpresse.ca